Pour gérer vos consentements :

Plus de 4 milliards d’applications Android téléchargées

Plus de 550 000 activations par jour, 28,5  % du marché en France fin juillet (40  % aux Etats-Unis), 100 millions de terminaux vendus… Le succès de la plate-forme Android n’est plus à démontrer. Mais quelle perception de l’offre en ont les utilisateurs français? Et quels usages en font-ils, y compris des quelques 300 000 applications disponibles aujourd’hui? Autant de questions que Surikate, société française spécialisée dans les services de marketing mobile, s’est posée à travers une étude* menée l’été 2011 auprès de 6236 utilisateurs d’Android (et 661 utilisateurs d’autres plates-formes mobiles).

Les consommateurs qui jettent leur dévolu sur Android sont plutôt jeunes. Plus de la moitié des répondants (62  %) a entre 15 et 30 ans (dont 29  % entre 20 et 25 ans). Les trentenaires et quadra constituent 25  % de l’échantillon. Les plus de 40 ans sont à peine 8  %.

La moitié des non utilisateurs d’Android envisagent d’adopter l’offre Google

Parmi les non utilisateurs d’Android, l’iOS (iPhone/iPad) s’impose à 50,4  %, sans surprise. Symbian (Nokia) recueille encore 11,6  % des usagers tandis que Blackberry séduit 8,2  % des sondés. Bada (Samsung) s’offre, avec 5,8  %, le luxe de se positionner devant Windows Phone (3,9  %). Tout ça pour signaler qu’un utilisateur sur deux envisage de passer à Android. Mauvais signe pour les concurrents de l’iPhone dont 87,8  % de ses utilisateurs restent fidèles à leur OS mobile préféré.

Revenons à Android dont l’offre multiplie les taux de satisfaction au fil des versions : 52  % pour Eclair (Android 2.0/2.1), 64  % pour Froyo (v. 2.2) et 75  % pour Gingerbread (v. 2.3). Des résultats que Ice Cream Sandwich qui, présenté cette nuit, devrait encore accroître ces résultats. Globalement, Android affiche un taux de satisfaction de 85,4  % (suivi de 82,6  % par Windows Phone et 70  % par Blackberry). Seul iOS (92,1  %) tient la dragée haute au petit robot vert. Mais les Nexus, terminaux Google sans surcouche, recueillent jusqu’à 98,4  % de satisfaction. Néanmoins, ils ne sont choisis que par moins de 10  % des sondés. HTC et Samsung ont la préférence des clients à hauteur de 37,9  % et 34,6  % respectivement.

32 applications installées en moyenne

D’ailleurs, les surcouches constructeurs/opérateurs sont détestées par 51  % des utilisateurs. L’intégration des services de Google (Gmail, Calendar, Contacts…) constituent la qualité la plus appréciées (65  %) d’Android. Le choix des applications est apprécié par 55  % des sondés tandis que la personnalisation du terminal concerne la moitié des utilisateurs. A noter que 46  % jugent que l’OS n’est pas intuitif.

Visiblement, les aficionados d’Android installent plus d’application que les iPhone maniaques. En moyenne, 32 applications sont installées sur le système de Google contre 30 sous iOS. Néanmoins, si 25  % possèdent plus de 80 applications sous Android, ils sont 37  % sur iPhone. En moyenne, les premiers téléchargent 8 applications par mois. Quasiment la totalité des utilisateurs (99,6  %) installent des applications depuis l’Android Market. Pour la plupart gratuites. Seuls 54,5  % ont déjà acheté une application (86  % sur l’iPhone). Largement plus que le taux d’applications payantes limité à 35  %. Contre 60  % chez le voisin de Cupertino. Au total, 4,5 milliards de titres ont été téléchargés depuis l’Android Market. Loin derrière les 15 milliards d’applications iOS issues de l’Apple Store.

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

1 jour ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

1 jour ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

1 jour ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

2 jours ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

2 jours ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago