Plus de 40 candidats aux licences WiMax

Régulations

Aux côtés des régions, les grands opérateurs et FAI sont également présents

Le WiMax suscite décidément beaucoup d’intérêt. Ce vendredi sont déposées les lettres d’intention pour les futures licences WiMax et on peut dire que les candidats se battent au portillon. Une quarantaine de candidats sont en effet recensés.

Technologie alternative à l’ADSL, dérivée du Wi-Fi, le WiMax devrait permettre à des régions d’obtenir enfin un billet pour la connectivité haut débit. Dés lors, on comprend que des collectivités locales s’intéressent particulièrement à ces licences régionales. Rappelons que plus de 10.000 communes françaises sont encore privées de haut débit. Selon le quotidien Les Échos, l’Alsace, l’Aquitaine, la Bretagne, la Corse, la Haute-Normandie, le Rhône-Alpes, l’Ain, l’Ariège, le Limousin, le Loiret, la Sarthe, la Moselle, l’Oise, la Nièvre, le Jura et des villes comme Nancy, Rennes, Tours et Angoulême seront candidates. Les opérateurs ne sont pas en reste. Outre Iliad (Free) qui dispose déjà de la seule licence nationale via le rachat d’Altitude Télécom, France Télécom, Club-Internet, NRJ, Neuf Cegetel, Wengo, Axione (Bouygues), TDF et LDCollectivités vont postuler sur toutes les régions. UPC Noos, Numericable, Hub Télécom (ex-ADP Télécom) postulent sur plusieurs régions tandis que les Autoroutes Paris-Rhin-Rhône soumissionnent pour couvrir le tracé de leurs autoroutes. Les applications envisageables sur les routes sont nombreuses, par exemple en matière de sécurité et de vidéosurveillance, mais aussi pour les clients qui ont un besoin d’informations précises sur l’évolution du trafic routier. La liste définitive des candidats ayant déposé une lettre d’intention auprès du régulateur sera connue ce lundi (phase de recensement). En janvier, les candidatures proprement dites seront déposées. Avec autant de concurrents en piste, le WiMax a de belles perspectives devant lui et les enchères risquent de s’enflammer. D’ailleurs selon une étude réalisée par Forward Concepts, les ventes d’équipements WiMax devraient passer de 72 millions de dollars en 2005 à un peu plus de 2 milliards de dollars en 2009, avec un taux de croissance annuel de 130 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur