Plus de 500 fonctionnalités nouvelles pour Windows Phone 7.5 «Mango»

CloudMobilitéOS mobilesSmartphones

Les améliorations apportées à Windows Phone, dont l’introduction d’un vrai multitâche, ne seront disponibles qu’à l’automne prochain, le temps pour les partenaires constructeurs d’intégrer Mango à leurs nouvelles gammes de smartphones.

Microsoft a, mercredi 24 mai, présenté Mango, nom de code de la prochaine mouture de Windows Phone. Cette version, estampillée 7.5, apportera son lot de nouveautés, plus de 500 nouvelles fonctionnalités au total, qui enrichiront grandement l’usage des smartphones sous Windows Phone. Il faudra néanmoins patienter jusqu’à l’automne prochain pour les découvrir en détail le temps que les partenaires constructeur intègrent Mango à leurs nouvelles gammes de smartphones. Les utilisateurs actuels profiteront eux d’une mise à jour gratuite à partir du client Zune.

Les améliorations se retrouvent d’abord dans l’ergonomie des communications. Les développeurs se sont ingéniés à mettre un système de suivi des conversations textuelles d’un outil à l’autre, du SMS à la messagerie instantanée Live Messenger (y compris celle de Facebook désormais supportée). Suivi de conversation que l’on retrouvera également dans l’historique. La gestion et rédaction des SMS, et de la messagerie instantanée, pourra désormais s’effectuer de manière vocale grâce à l’extension du moteur de reconnaissance à la fonction de communication. Autre enrichissement fonctionnel, la possibilité d’envoyer des textos pré-rédigés. Pratique quand on a les mains occupées.

Internet Explorer 9 et HTML5 intégrés

Dans ce même esprit visant à simplifier la communication, il est désormais possible de créer des groupes de contacts afin de partager directement SMS et autres conversations instantanées mais aussi de suivre l’actualité des membres. Autant d’informations qui alerteront de l’actualité du groupe directement sur le bureau du smartphone. Les mises à jour des contacts sont d’ailleurs automatiquement syndiquées sur Facebook, Twitter, LinkedIn ou Windows Live Messenger. La gestion des e-mails est également de la partie. La solution fournit désormais une vue d’ensemble des courriels des différentes boîtes e-mail (y compris celles de Gmail).

Les fonctions de navigation sont également remises à neuf. Notamment avec l’intégration de la version mobile d’Internet Explorer 9 qui dispose d’un accélérateur graphique et supporte l’HTML5 (indispensable pour visionner les vidéos natives sans passer par un plugin, d’ailleurs Flash n’est pas supporté). Le moteur de recherche Bing s’enrichit de la recherche vocale, y compris pour la musique (un ‘Shazam like’) ainsi que la recherche d’image, et notamment la reconnaissance des codes barres. ‘Autour de moi’, une fonctionnalité de géolocalisation, permet désormais d’afficher les commerces de proximité avec possibilité de les conserver en raccourci. Enfin, la recherche d’application peut désormais se faire directement depuis la liste de celles-ci sans passer par le Marketplace.

Un vrai multitâche

Les applications, justement, bénéficient désormais du multitâche. Un écran de défilement des applications permet de passer de l’une à l’autre sans interruption de la tâche en cours. Ce pourra être pratique notamment lorsque l’on travaille simultanément sur plusieurs documents du Hub Office. Celui-ci offre d’ailleurs la synchronisation dans le cloud (Skydrive, Office 365 ou Sharepoint) des fichiers OneNote. Ce qui permet de travailler sur ses documents quel que soit l’outil utilisé.

Windows Phone 7.5 atteint donc une certaine maturité. Ce qui se ressent également dans l’offre applicative de 17.000 titres, certes encore pauvre par rapport aux centaines de milliers proposées sur Android et l’iPhone. Mais l’installation, sur le Marketplace, de 2000 applications mensuelles environ montre le regain d’intérêt des développeurs pour la plate-forme. « Le kit de développement a été téléchargé 2 millions de fois, affirme Olivier Ribet, directeur de la division mobilité chez Microsoft France qui ajoute qu’il est plus simple de développer pour Windows Phone que pour les autres plates-formes [et que] Microsoft fournit les outils de portage. » Même si une application Windows Phone adaptée d’une version pour l’iPhone ne profitera pas pleinement de l’ergonomie de l’environnement mobile de Microsoft au contraire qu’un logiciel développé nativement. La disponibilité toute récente de la nouvelle plateforme de développement Windows Phone Developer Tools devrait aider à assurer ce développement natif.

Le retour des utilisateurs

Quant aux utilisateurs, ils ne bouderaient plus les téléphones sous Windows. « Je peux vous assurer que ces dernières semaines les constructeurs partenaires sont plutôt satisfaits de leurs ventes en France », avance le responsable sans s’engager à fournir des chiffres. Quand bien même, ils ne seraient pas significatifs en termes de parts de marché. Fin 2010, IDC estimait à moins de 6 % la part de Windows Phone/Mobile sur un marché mondial de 450 millions de smartphones. Mango, qui s’enrichit d’une quinzaine de nouvelles langues et de nouveaux partenaires constructeurs (ZTE, Acer, Fujitsu), devraient participer à la reconquête du marché mobile par Redmond. Tout comme l’arrivée de l’imposant Nokia dans l’écosystème de Microsoft. Autant d’atouts qui devrait placer Windows Phone à la deuxième place des environnements mobiles en 2015, selon IDC, avec plus de 20 % du marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur