Plus de compatibilité pour les appareils électroniques?

Régulations

C’est la volonté de l’alliance DLNA (Digital Living Network Alliance) qui réunit plusieurs géants du secteur

A l’heure où tout le monde parle de convergence entre les appareils électroniques: PC, télévisions, baladeurs, consoles…, il faut bien reconnaître que pour l’instant, l’hétérogénéité prime sur la standardisation des normes et des techniques.

Aux industriels de se mettre enfin d’accord, même si chacun défend son territoire (s’agissant du stockage, de la protection…) et se méfie des systèmes ouverts. Une première étape semble avoir été franchie avec la constitution de l’alliance DLNA (Digital Living Network Alliance). Ce consortium qui rassemble quelque 145 sociétés, dont Sony et Microsoft (mais pas Apple résolument hostile à toute ouverture) a fixé les premières règles de compatibilité des appareils entre eux, qui permettront de lire, entre autres, de la musique et des films au sein d’un réseau domestique sans fil. La DLNA a initialement défini les deux composants majeurs nécessaires à une interopérabilité transparente entre équipements connectés à un réseau domestique : le serveur media et le récepteur de services. Ces composants sont basés sur des standards ouverts tels que IP (Internet Protocol), HTTP, ainsi que les protocoles UPnP et Wi-Fi. “La possibilité d’accéder à un contenu stocké sur un équipement x à partir d’un équipement y connecté en réseau représente aujourd’hui une inconnue pour l’utilisateur, alors que la réponse doit être très simple”, explique Scott Smyers, président du conseil d’administration de la DLNA. “En l’espace d’un an, la DLNA a progressé très sensiblement vers cet objectif. Le document Interoperability Guidelines est la traduction d’un consensus global qui unit les membres de la DLNA, pour faire en sorte que cette vision devienne une réalité”. Mais le groupe, a également rapidement convenu que certaines questions, notamment celle de la protection des contenus numériques devraient trouver une réponse avant que les consommateurs puissent créer, gérer ou partager du contenu sur n’importe quel type d’appareil. Les appareils répondant aux spécifications de la Digital Living Network Alliance seront accompagnés d’un logo garantissant aux acheteurs leur compatibilité avec les autres produits certifiés. Les premiers appareils électroniques de ce type pourraient être commercialisés à la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur