Plus d’un mail sur deux serait un spam

Régulations

En mai 55% des mails envoyés aux entreprises seraient des courriers non sollicités

“Gagner 100.000 dollars en une semaine”, “Perdez 15 kilos en deux jours”, “Trouvez l’âme soeur en un clic”: ainsi s’intitulent certains mails publicitaires non sollicités qui commencent à inonder nos boîtes aux lettres professionnelles.

Aujourd’hui un cap semble avoir été franchi. Certes, la source de cette information est orientée, puisqu’il s’agit d’un fournisseur de solutions… anti-spam. MessageLabs (fournisseur de systèmes de sécurité informatique, aux Etats-Unis) a commandité une étude, d’où il ressort que les ‘spams’ ont représenté en mai 55,1% des 133,9 millions d’e-mails ayant transité par Internet. C’est la première fois que ces courriers électroniques indésirables, comptent pour plus de la moitié du total d’e-mails reçus dans les entreprises. Pertes de productivité Le nombre de courriers non sollicités augmente ainsi de 38,6% par rapport à avril et de 40,6% par rapport à mai 2002. “Le volume de ‘spams’ auquel doivent faire face les utilisateurs d’ordinateurs a maintenant dépassé la simple nuisance et entraîne des pertes de productivité significative”, commente Mark Sunner, directeur des technologies chez MessageLabs. Aux Etats-Unis, les services de gestion et comptabilité ont été en mai 2003 les plus exposés aux ‘spams’, suivis de près par le secteur de la vente en gros et les industries du sport et des loisirs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur