Plus d'un quart des iPhone défaillant sur deux ans

Réseaux

La sortie mondiale de l’iPhone 4 n’est qu’une question d’heures, mais SquareTrade publie une étude sur la résistance du smartphone d’Apple et vante l’iPhone 3GS face à d’autres modèles.

Souvent malade les deux premières années l’iPhone ? C’est la conclusion* de SquareTrade, une société qui vend des garanties prolongées pour les iPhones, rapporte Computerworld. Plus d’un quart des iPhone traités par sa compagnie ont connu des défaillances. Un chiffre qui tendrait à refroidir les consommateurs impatients d’obtenir l’iPhone 4 dont la sortie mondiale est fixée au 24 juin. Mais pas Vince Tseng, le vice président de SquareTrade.

« 26% [pour l’année 2009] est plutôt un bon chiffre, explique ce dernier. Et il est encourageant de constater que les taux de défaillance diminuent.» En effet, la même étude réalisée l’année dernière par la société de garanties indiquait un taux de défaillance de l’iPhone de 31%.

L’iPhone 3GS est plus résistant que l’iPhone 3G

Pour cette étude, 25 000 consommateurs d’iPhone ont été suivis l’année dernière. Les conclusions de SquareTrade indiquent aussi que l’iPhone 3GS serait plus robuste et plus fiable que l’iPhone 3G, sorti en juillet 2008, et que l’iPhone, première version, lancé en 2007. Selon Vince Tseng, il « peut supporter un degré plus élevé de choc». Ainsi, l’iPhone 3GS aurait 20% de problèmes en moins par rapport à l’iPhone 3G.

Par contre, les problèmes d’alimentation seraient plus courants, près de 50% en plus, chez l’iPhone 3GS que chez les iPhone 3G.

En toute logique, l’étude précise aussi que les consommateurs qui continuent à utiliser leur iPhone au-delà de la période d’utilisation recommandée (deux ans) font face à un taux de défaillance largement supérieur à ceux de moins de deux ans. De 35% à 40% pour les iPhone de plus de 3 ans.

Les taux de défaillance de l’iPhone diminuent à chaque nouveau modèle

Si l’on en croit les résultats de l’étude de SquareTrade, il serait donc bon d’investir dans un iPhone 4. Le vice président de SquareTrade indique en effet que « les taux de défaillance diminueraient d’année en année pour l’iPhone ».

Un écueil toutefois selon la société, le verre utilisé pour le panneau frontal mais aussi arrière de l’iPhone 4. Il serait censé « améliorer la réception de la voix et des données » pour le consommateur, mais il fragilise le téléphone… Toutefois, il n’y a pas de secret. Mieux il est protégé, et plus la durée de vie l’iPhone sera longue. A chacun sa technique ensuite, coque, housse… pour protéger le dernier opus d’Apple qui sort ce 24 juin à partir de 169 euros pour le premier prix en France. A moins que, comme d’autres modèles l’année dernière, il n’explose lui aussi...

* Les résultats de l’étude sont disponibles en fichier PDF.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur