Plus que deux candidats pour Club-Internet

Régulations

Free et Neuf Cegetel seraient les derniers en lice

Comme prévu, un certain nombre de candidats à la reprise de Club-Internet, et de ses convoités 600.000 abonnés ADSL, ont jeté l’éponge.

Selon des sources industrielles citées par la Tribuneetles Echos, seuls deux candidats seraient encore dans la course : Free et Neuf Cegetel. Le prix moyen proposé serait d’environ 400 millions d’euros.

La défection d’Alice était prévisible. Telecom Italia estime que l’acquisition de Club-Internet est le seul moyen afin de protéger Alice d’un éventuel rachat. Mais la tempête qui frappe actuellement l’opérateur italien (dont 18% du capital est actuellement en vente) a mis un point d’arrêt à ces ambitions.

La surprise vient plutôt d’Ypsos, le consortium de fonds qui contrôle Noos-Numericâble. Grâce à la puissance d’Altice et de Cinven, il aurait pu faire une entrée remarquée dans l’ADSL français. Mais son offre serait la moins importante, il aurait donc été écarté du processus.

La partie va donc se jouer entre Free et Neuf Cegetel avec un enjeu de taille : le contrôle de la 2e place du marché français derrière l’intouchable Orange.

Le vainqueur prendra une sérieuse avance sur son concurrent. D’autant plus que les deux acteurs sont aujourd’hui quasiment à égalité avec plus de 2 millions d’abonnés. Un objectif hautement stratégique surtout que Club (et Alice) sont les derniers FAI rachetables.

Pour autant, on peut penser que Neuf Cegetel possède un léger avantage dans cette partie de poker menteur. Sa surface financière est plus importante. Quant à Free, il a déjà annoncé de lourds investissements dans la fibre optique, ce qui pourrait limiter sa marge de manoeuvre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur