Polaroid tente de se relancer avec l’imprimante nomade

Cloud

L’idée est la même : imprimer instantanément ses photos. Le PoGo est le dernier né de la gamme Polaroid

Baptisée « PoGo » pour « Polaroid on the Go », cette mini-imprimante de poche est capable de contenir 10 papiers photo autocollant pour restituer des images au (petit) format 5 x 7,6 cm. Le tout sans fil et sans encre.

Nos confrères de Vnunet.fr considèrent d’ailleurs que toute l’innovation réside dans cette nouveauté. L’encre est remplacée par un papier spécial chargé qui se colorie sous l’effet de la chaleur. Une petite minute suffit entre le transfert et l’impression sur le papier Zink (du nom de la technologie qui l’alimente).

La société Polaroid compte sur l’augmentation croissante des photos prises avec les téléphones portables ou autres appareils numériques pour s’imposer sur ce nouveau segment. En prenant le contre-pied de la dématérialisation des supports physiques, la société espère séduire un public plutôt jeune (entre 15 et 25 ans) plutôt que de les stocker sur son ordinateur. Reste à voir si les adeptes du cliché pris sur le vif seront réceptifs à cette technologie. Car la limite réside dans le format de la photo imprimée. Plutôt que des paysages ou des portraits qui seront immortalisés sur le papier.

Le PoGo possède une prise USB et une batterie interne permettant d’imprimer une quinzaine de photos. L’imprimante de Polaroid sera commercialisée en France début juillet au prix de 129 euros. Différents accessoires optionnels devraient voir le jour à la rentrée prochaine comme un chargeur externe ou une batterie supplémentaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur