Pour gérer vos consentements :
Categories: Régulations

Polémique autour d’Internet Explorer 7.0

Raté ! Microsoft souhaitait probablement anticiper une réponse aux attentes de sa communauté et couper l’herbe sous le pied de ses challengers alternatifs, il n’aura fini qu’à mécontenter beaucoup de monde.

Les utilisateurs d’Internet Explorer, tout d’abord, et ils sont nombreux puisque la part de marché du navigateur se situe aux alentours des 85% ! Annoncée et attendue, la bêta-test d’IE 7.0 est réservée aux seuls développeurs. A moins de passer par des voies détournées! Tentés d’adopter une solution alternative, du type Firefox ou Opera, les fidèles de Microsoft sont nombreux à souhaiter disposer d’une nouvelle version du navigateur, quitte à ce qu’elle soit encore en chantier. Une attitude qui semble exagérée; on ne changera pas un internaute habitué à consommer sur place. Seconde déception, de taille, Internet Explorer 7.0 ne supportera probablement pas le test Acid2. Celui-ci, développé par le WaSP (Web Standards Project), valide la compatibilité d’un navigateur avec la majorité des standards du Web. La nouvelle version ne disposerait pas de cette compatibilité ! Et c’est là que se place la troisième déception, celle des priorités. En effet, Microsoft a défini deux priorités : la sécurité tout d’abord, et on ne peut que l’en féliciter tant IE est au c?ur de nombreuses attaques en ligne. Et la compatibilité ascendante, ensuite, avec les versions précédentes de IE. Concrètement, si IE 7.0 ne sera pas compatible avec la majorité des standards Web du marché, c’est pour rester compatible avec son parc installé. Et cela, les communautés Internet et certains experts ne l’acceptent pas. La position de Microsoft est particulièrement délicate sur ce plan. Internet Explorer est en effet au c?ur de nombreuses stratégies de l’éditeur, car il occupe la place de ‘front end‘ pour l’affichage et la gestion de nombreux applicatifs. Difficile pour l’éditeur de ne pas répondre à la nécessaire compatibilité ascendante demandée par ses clients professionnels ! Ce choix stratégique est à l’origine d’une autre polémique : Microsoft IE 7.0 présente de nombreux bugs sur le CSS (Cascading Style Sheet), le système de feuilles de style qui permet de déclarer la mise en forme des pages Web. Plus grave encore, IE 7.0 ne supportera probablement pas les standards CSS 2.1 et HTML 4.01. Le futur navigateur de Microsoft qui ne sera pas intégralement compatible avec la dernière version de HTML ! La pilule est difficile à avaler pour la communauté Internet. Et pourquoi ne le sera-t-il pas ? Chris Wilson, directeur du produit IE, est clair sur ce plan, la gestion de ces standards n’est pas prioritaire pour Microsoft ! Devant ces polémiques et ces montées de boucliers, avec de plus en plus de voix d’experts qui militent pour le choix de solutions alternatives et le boycott d’Internet Explorer, Microsoft risque de creuser la voie à ses concurrents, qui n’en demandaient pas tant !

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago