Polémique autour d’un concours de création de virus sur Mac!

Sécurité

A l’origine de ce stupide concours, un profond désaccord à propos de la vulnérabilité des Mac entre Symantec d’un côté -un chef de fil dans le domaine de la sécurité- et de l’autre, un obscur fabricant de périphériques pour Mac et iPod : DVForge

Après avoir lancé un étrange concours pour créer le premier virus sous Mac OS X avec en prime une coquette somme de 25.000 dollars pour le premier qui réussirait cet « exploit », le CEO de DVForge l’a annulé.

Le fabricant poussait encore plus loin la provocation en doublant la mise si l’auteur de l’attaque travaillait chez Symantec. En effet Symantec évoque la possibilité d’attaques sous Mac OS X, une vision contestée par DVForge. Jack Campbell le patron du groupe s’explique ainsi « je suis convaincu que le risque pour un virus d’apparaître sur Mac OS X est quasi nul. Alors, malgré mon dégoût des actions de certaines compagnies pour tirer un avantage de la peur des virus auprès de la communauté Mac, je n’ai pas d’autre choix que d’annuler ce concours immédiatement. » Le groupe devrait peut-être se méfier un peu plus des « ethical Hackers » au service des éditeurs de sécurité. Suite à cette curieuse initiative, DVForge a été contacté par un grand nombre d’utilisateurs, professionnels de la sécurité sur Mac, plutôt inquiets de ce type de concours. Le groupe a donc pris la sage décision d’annuler le concours. Une bonne décision en effet, car s’il est vrai que l’OS X est particulièrement sécurisé il est stupide de susciter la tentation. La cause est bonne, mais la méthode reste discutable éthiquement et surtout juridiquement. Nul doute que le géant Symantec aimerait bien vendre ses anti-virus aussi bien aux utilisateurs Mac que PC. Le rapport annuel sur la sécurité du Net de Symantec, évoque bien, de façon modérée, la possibilité d’attaques sur l’OS X sans pour autant céder à l’alarmisme. Hors ce concours qui devait être organisé le 20 mars à l’initiative de DVForge était précisément organisé suite aux déclarations de Symantec qui pointait du doigt la possibilité que le succès des machines Apple puisse pousser les auteurs de codes malicieux et de virus à s’intéresser de plus en plus à cette plate-forme. En effet, Symantec met en exergue les 37 failles découvertes au cours de l’année dernière qui ne seront sans doutes pas les dernières. Notamment au vu de la politique d’Apple sur les prix (avec le mac mini par exemple), sa part de marché risque d’augmenter et parallèlement d’attirer l’attention des pirates sur ses faiblesses. Sans pour autant céder à la psychose que tentent d’instaurer certains éditeurs d’antivirus à chaque danger potentiel il est légitime de rester vigilants et exigeants vis à vis d’Apple. Jack Campbell, le patron du fabricant de gadgets DVForge, a vite corrigé le tir. Pourtant le coup de publicité qu’il escomptait probablement tirer de cette histoire a fonctionné?du moins jusqu’à maintenant. DVForge est une société qui fabrique des périphéries pour « macophiles » dépendants en manque de gadgets. Le groupe est suspecté par certains internautes d’être à l’origine d’un véritable pillage de la propriété intellectuelle. Le besogneux Mr Campbell est semble-t-il un spécialiste de l’acquisition de domaines?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur