Postes de travail : Vista et Mac OS X progressent, Linux reste anecdotique

Logiciels

Windows Vista et Internet Explorer s’imposent, Mac OS X, Safari et Firefox font leur trou. Quant à Linux, il bondit mais demeure anecdotique

Net Application révèle sans surprise que le grand perdant des systèmes d’exploitation en 2007 est sans conteste et sans surprise Windows XP, que viennent concurrencer Windows Vista, son successeur, mais également Mac OS X et Linux.

Le mois de novembre, associé aux ventes de fin d’année, aura même été spectaculaire pour Vista, dont la part de marché aura bondi de 7,9 % en octobre à 9,3 %, ce qui, comme la période des fêtes va se prolonger jusqu’à fin décembre, présage du passage de la barre des 10 % en décembre.

Comme dans le même temps la plate-forme Apple avec Mac OS X ne cesse de progresser, se rapprochant des 7 %, a ramené la part de marché de Windows XP depuis le début de l’année de 85 % en octobre à 78,4 %. Microsoft conserve largement la tête des OS, la part de marché de Windows, toutes versions confondues, dépasse les 92 % !

Et Linux ? Le système d’exploitation libre progresse rapidement, elle aura même doublé au cours de l’année, profitant à la fois de l’arrivée des Linux de bureau (desktop) et de la multiplication des constructeurs qui proposent des PC équipés Linux. Mais avec 0,6 % des PC dans le monde, sa place reste encore anecdotique.

Et les navigateurs ?

Internet Explorer, utilisé par 77,4 % des internautes connectés, conserve largement sa place de leader, même si la part de Microsoft devrait avoir reculé de 3 % au cours de l’année. La migration de IE6 (10,2 %) vers IE7 (37 %) est bien engagée.

Là où IE recule, c’est le navigateur alternatif Firefox de la fondation Mozilla qui prend sa place. 16 % des internautes connectés utilisaient Firefox en novembre, ils étaient 13,7 % au début l’année. Enfin Safari participe, mais dans une moindre mesure, au recul d’IE, depuis le début de l’année la part du navigateur d’Apple est passée de 4,7 % à 5,1 %.

USA : Mac, le choix des démocrates… Aspect anecdotique de l’étude de Net Application, l’observateur à constaté que le Mac d’Apple est majoritairement présent dans huit états américains, de Hawaii (16 %) au Massachusetts et au Maine (11,2 %), en passant par le Vermont, la Californie, Oregon, New York et l’Alaska.En revanche, le Mac est minoritaire dans quatre états : Ouest Virginie (3,5 %), Mississipi, Alabama et Caroline du Sud (4,6 %).Le hasard n’en est certainement pas responsable, mais il apparaît que ces états américains correspondent aux résultats les plus tranchés lors des dernières élections présidentielles américaines, entre démocrates et républicains.De là à déduire que les démocrates utilisent le Mac plus que leurs collègues républicains, tandis que Microsoft, Windows et le PC font l’inverse…

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur