Des pots de vin de fournisseurs IT à la DSI de Netflix ?

DSIGouvernanceProjetsRégulations

L’ex-directeur des opérations IT de Netflix est soupçonné d’avoir touché quelque 500 000 dollars de pots-de-vin pour arranger des contrats avec deux fournisseurs IT.

Mike Kail Yahoo
Mike Kail

Netflix a déposé une plainte contre son ex-directeur des opérations IT, Mike Kail. Selon Re/code, le service de streaming l’accuse d’avoir touché des pots-de-vin de deux fournisseurs IT, Vistara (éditeur d’une solution de gestion des opérations IT en mode Saas, basé en Californie) et NetEnrich (société de services spécialisée dans la gestion des opérations IT, également localisée en Californie). Deux entreprises dirigées par un même homme : Raju Chekuri.

Aujourd’hui DSI de Yahoo, Mike Kail est soupçonné par son ex-employeur d’avoir touché une commission de 12 à 15 % sur les contrats passés avec ces deux fournisseurs, via une firme de conseil, Unix Mercenary (sic), qu’il contrôle.

D’autres cadeaux ?

Netflix explique avoir versé 3,7 millions de dollars aux deux fournisseurs entre 2012 et le départ de son ex-responsable informatique, en août dernier selon le profil LinkedIn de Mike Kail. Entre 450 000 et 560 000 dollars auront donc été détournés par l’employé indélicat.

Dans sa plainte, la société Netflix affirme que son ex-dirigeant pourrait avoir reçu d’autres « cadeaux » de fournisseurs durant son passage au sein du service de streaming (entre 2011 et 2014). Netflix parle notamment de pots-de-vin sous forme d’actions ou de cartes cadeaux.

A lire aussi :
Netflix : une architecture IT taillée pour le succès
Netflix ouvre… ses outils de lutte contre les attaques DDoS
Netflix : l’armée des singes Open Source pour gérer une infrastructure AWS

Crédit photo : James Steidl / Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur