Pour Eric Besson, Free devra payer cash sa licence 4G

4GCloud

Eric Besson a rejeté la demande de Free d’étaler le paiement du coût de la licence 4G rappelant que la proposition est contraire à la loi. Mais le Conseil d’Etat doit encore se prononcer.

Si Free veut s’offrir une licence mobile 4G, il devra la payer cash. C’est en substance la réponse qu’Eric Besson, a adressé aux responsables d’Iliad. « Je ne peux pas (accepter) parce que la loi ne le permet pas, a déclaré le ministre délégué en charge de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique au micro de France 2. La loi de Finances dit très clairement que pour la quatrième génération (…) ces fréquences doivent être payées cette année. » Le gouvernement attend pas moins de 2,5 milliards d’euros de cette opération qui apporterait une (petite) bouffée d’air aux finances du pays.

Iliad avait déposé un recours auprès du Conseil d’Etat pour contester les modalités de paiement, en une seule fois et immédiatement, des licences 4G. Selon le groupe, cette condition favorise les opérateurs bénéficiant d’une forte trésorerie. S’il n’est pas nommé, Orange est clairement visé par ces sous-entendus.

En 2007, le groupe de Xavier Niel avait également proposé d’étaler le paiement du coût de la licence dans son dossier de candidature pour la quatrième licence 3G. Proposition contraire à la loi et, donc, rejetée par le régulateur. Free Mobile se portant comme le seul candidat, cette situation avait conduit le gouvernement dans une impasse l’obligeant finalement à diviser les lots des dernières fréquences 3G afin d’abaisser de presque autant le coût des licences. Ce qui avait pleinement satisfait Iliad qui doit lancer son offre début 2012 au plus tard.

Iliad retenterait-il la même manoeuvre? C’est difficilement crédible dans la mesure où, cette fois, il est loin d’être le seul candidat intéressé par les licences 4G. Orange, SFR et Bouygues Telecom ne cachent pas leurs intérêts pour ces nouvelles fréquences qui porteront le très haut débit en mobilité et permettraient de soulager les réseaux 3G des opérateurs. Néanmoins, les déclarations d’Eric Besson anticipent la réponse du Conseil d’Etat (même si celle-ci fait peu cas de mystère). Une audience avec les représentants d’Iliad est prévue le 30 août.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur