Pour le ‘Wi-Fi Day’, un mot d’ordre : faites du sans-fil!

Régulations

Demain 30 juin se déroulera dans plusieurs villes de France la première fête du Wi-Fi. Cette technologie qui permet de se connecter à Internet sans fil a partir d’une simple borne Hotspot. Certains opérateurs, comme Orange, ont choisi de prolonger l’opération jusqu’au 6 juillet

Le Wi-Fi c’est un peu à Internet ce que le caviar est au poisson : le summum du luxe. L’adorateur de la toile ne peut se passer de sa connexion, sous peine de plonger dans la dépression, alors pour lui, le Wi-Fi Day c’est un peu Noël.

Tout cela la Wireless Link, une association pour la promotion du Wi-Fi en France l’a bien compris. Et c’est sur son initiative qu’une journée de découverte pour promouvoir l’usage de la technologie “Wireless Fidelity” auprès du plus grand nombre va avoir lieu demain. Il sera possible lors de cet évènement de se connecter librement et gratuitement à l’Internet haut débit sans fil, à condition d’être à proximité d’un hot-spot (point d’accès) et d’avoir un PC portable Wi-Fi. Lors de cette journée, les opérateurs membres offriront la connexion Wi-Fi sur tous leurs Hotspots. Chaque usager pourra alors accéder au haut débit sans fil, et ainsi naviguer sur ses sites préfèrés, consulter et répondre à ses mails. L’objectif de l’association étant de faire la promotion de la facilité d’utilisation de cette technologie. Pour pouvoir utiliser gratuitement cette nouvelle techno, l’usager doit d’abord obtenir son identifiant et trouver un hotspot près de chez lui parmi une liste de 8.800 points d’accès dans des gares, aéroports, centre de conférence, hôtels?(lire nos articles). Pour cela il peut se rendre sur le site Internet de la Wireless Link Association : w-link.org, et cliquer sur le lien “Trouver un Hotspot”. Sinon il peut se rendre directement sur le site du FAI (comme celui de SFR). Sur certains hotspots, des spécialistes du sujet répondront aux interrogations des utilisateurs et démontreront que le Wi-Fi répond aux exigences de sécurité (cela reste franchement à prouver!!, voir notre article) et d’interopérabilité, conditions essentielles pour apporter un plus grand confort. L’interopérabilité permet à un abonné d’un opérateur X de surfer sans contrainte sur le réseau d’un opérateur Y, en toute transparence (connexion et facturation par son propre opérateur). Durant la journée les internautes pourront par ailleurs participer à un jeu-concours pour gagner de nombreux lots (PDA, téléphones mobiles, ordinateurs portables). Enfin, il faut noter qu’Orange prolonge la fête jusqu’au 6 juillet: tous ses hotspots seront en libre accès. Wireless Link a été créé en octobre 2003 à l’initiative d’Orange, SFR et Bouygues Télécom et regroupe aujourd’hui sept autres grands opérateurs Wi-Fi: ADP Télécom, Cegetel, Meteor Networks, Naxos, Sanef, Visacom, et Wifirst. Elle est ouverte à tous les opérateurs Wi-Fi français, s’appuyant sur la technologie W-Lan disposant au minimum d’un Hotspot. Les membres de Wireless Link représentent plus de 90% du parc de hotspots accessibles en France. SFR et Bouygues Telecom signent un accord d’interopérabilité

Ce partenariat va permettre aux clients de SFR d’accéder aux hotspots de Bouygues Telecom et aux clients de Bouygues Telecom d’accéder aux bornes de SFR. Grâce à cet accord, les clients de SFR et de Bouygues Telecom bénéficieront de la couverture de 400 hotspots supplémentaires déployés ou en cours de déploiement par les deux opérateurs, parmi lesquels : – La Défense, premier quartier d’affaires européen, – Le Palais des Festivals et des Congrès de Cannes, – Des aéroports français : Toulouse et Bâle Mulhouse, – Le Publicis Drugstore à Paris, – De très nombreux hôtels : Best Western, Exclusive Hôtels, l’hôtel Ermitage et le Royal Parc Hôtel. Les abonnés Wi-Fi de SFR et de Bouygues Telecom pourront donc accéder dès la rentrée 2005, depuis leur PC portable ou PDA équipés WiFi, au portail local du hotspot et sélectionner leur opérateur d’origine. Rappelons que l’interopérabilité des réseaux est la condition sine qua non pour assister à un décollage massif de cette technologie. Néanmoins, cette interopérabilité est réservée aux abonnés à un forfait Wi-Fi, pour la plupart associés aux abonnements de téléphonie mobile professionnels. Les cartes prépayées ne sont donc pas couvertes par cet accord.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur