Pour RIM/BlackBerry, la musique c’est du social

LogicielsOS mobilesSmartphones

Research in Motion s’appuie sur sa messagerie BBM pour lancer, en bêta-test, son offre musicale. L’idée est d’autoriser le partage de chansons entre utilisateurs pour fidéliser les clients face à la concurrence.

RIM (Research in Motion) vient d’officialiser le lancement de BBM Music, une nouvelle offre musicale dédiées aux utilisateurs de terminaux BlackBerry. Plus exactement aux utilisateurs de la messagerie BBM sur laquelle le constructeur canadien entend déployer son offre « destiné aux passionnés de musique socialement connectés ».

L’idée sous-jacente est le partage (légal) de titres musicaux entre utilisateurs. Lors de l’inscription au service, l’utilisateur bénéficie de 50 titres musicaux, dont 25 sont renouvelables dans le mois. L’ensemble des titres pourra être partagés avec les contacts BBM bénéficiaires du service. Et réciproquement. Autrement dit, plus vous avez d’«amis» sur BBM Music, plus vous enrichissez votre «musicothèque» BlackBerry (sauf si tout le monde écoute la même chose). Y sont associés les services classiques de playlist, commentaires et actualisation des mises à jour pour stimuler la «communauté» BBM Music.

RIM a choisi le mode cloud computing pour opérer son service. Il s’appuie sur l’offre de Omnifone, propriété du constructeur, qui assure l’infrastructure de gestion du service comprenant l’administration des contenus, l’hébergement musical et les fonctions de reporting, notamment en matière de rémunération pour les ayants-droit. Les détails des accords ne sont pas précisés. Sony Music, Universal Music, Warner Music et EMI, l’ensemble des majors a signé un accord d’exploitation des catalogues avec RIM. Soit des millions de chansons, au bas mot, mis à disposition des 45 millions d’inscrits sur BBM. RIM ne précise cependant pas combien de titres sont disponibles au lancement. Si toute l’offre repose sur un service en ligne, l’utilisateur aura néanmoins la possibilité de télécharger localement ses titres préférés pour une écoute en mode déconnecté.

« Plus de 45 millions d’utilisateurs plébiscitent déjà les avantages de la communication sociale via BBM, et nous nous réjouissons d’étendre cette expérience à un service musical social et interactif unique, se réjouit Mike Lazaridis, président et co-directeur général de RIM. Nous nous sommes associés aux leaders de l’industrie pour offrir une riche expérience de partage et de découverte musicale qui permettra aux utilisateurs de bénéficier à la demande d’une musique de qualité tout en se connectant avec leurs amis à un tout autre niveau.» »

BBM Music est pour l’heure lancé en bêta-test fermé au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni. Si le service trouve son rythme, RIM étendra commercialement son offre à d’autres pays*, dont la France, d’ici la fin de l’année. L’offre sera accessible à 4,99 dollars par mois (ou son équivalent en monnaie locale). Un programme qui tranche avec les solutions d’achat à l’acte comme iTunes ou en streaming à 10 dollars type Spotify. Surtout, BBM Music tentera de fidéliser les clients de BlackBerry éventuellement attirés par les sirènes de la concurrence, voire attirer de nouveaux utilisateurs par son tarif attractif.

Si RIM a vendu 8 % de terminaux en plus au deuxième trimestre 2011 par rapport à 2010, sa part de marché continu de se réduire au point de laisser le chinois ZTE lui voler la vedette (porté par les terminaux Android). RIM cherche donc un nouveau souffle. Il réfléchit d’ailleurs à intégrer les applications du catalogue Android dans ses futurs terminaux afin d’offrir aux utilisateurs la richesse applicative de l’écosystème engendré par Google sans renier son ADN. Virage ô combien sensible à négocier.

___
* Allemagne, Arabie Saoudite, Australie, Canada, Colombie, Émirats Arabes Unis, Espagne, États-Unis, France, Indonésie, Italie, Malaisie, Mexique, Pays-Bas, Royaume-Uni, Singapour, Thaïlande, Turquie


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur