Pour gérer vos consentements :
Categories: Business

Pourquoi Intel veut acquérir Tower Semiconductor 5,4 Md$

Les deux sociétés cotées au Nasdaq ont annoncé mardi un accord définitif en vertu duquel Intel propose d’acquerir l’entreprise israélienne Tower Semiconductor pour 53 dollars par action en numéraire, une transaction qui valorise Tower 5,4 milliards de dollars.

La multinationale américaine Intel ambitionne ansi d’étendre ses capacités de production, de conforter sa présence mondiale et de muscler son portefeuille technologique.

3 motivations à l’origine de l’accord

1. Promouvoir la stratégie IDM 2.0 >

Le CEO d’Intel, Pat Gelsinger, considère l’accord d’acquisition comme un moyen de concrétiser la stratégie IDM 2.0 de la société. Une stratégie qui associe la production par Intel de ses propres puces et celles fabriquées par d’autres sociétés via son programme Intel Foundry Services. « Le portefeuille de technologies spécialisées de Tower [semi-conducteurs analogiques], sa portée géographique, ses relations approfondies avec les clients et ses opérations axées sur les services contribueront à l’évolution de nos services et au développement de notre objectif; à savoir devenir un fournisseur majeur de capacités de fonderie à l’échelle mondiale », a déclaré Pat Gelsinger dans un communiqué. Et ce pour mieux répondre « à une demande sans précédent de semi-conducteurs », a-t-il ajouté.

2. Etendre les capacités de production >

Tower Semiconductor exploite 7 usines de production : deux en Israël (production de puces sur tranches de 150 mm et 200 mm), deux aux Etats-Unis (200 mm) et, via sa participation dans TPSCo, trois au Japon (200 mm et 300 mm). Par ailleurs, Tower partage avec ST un site en Italie (300 mm).

Tower revendique 300 clients dans le monde. La société sert des marchés tels que l’automobile, les équipements industriels, l’aérospatiale et la défense. Mais aussi le matériel médical et l’électronique grand public. Une aubaine pour Intel qui veut étendre ses capacités de production. Et ne pas se laisser distancer par la concurrence.

3.  Cibler un marché de 100 milliards de dollars >

En rachetant Tower, Intel dit cibler un marché adressable des services de fonderie de près de 100 milliards de dollars. L’objectif est de mieux répondre à la demande croissante de semi-conducteurs et d’apporter davantage de valeur aux clients.

L’acquisition à venir doit donc permettre de répondre à la demande pressante exprimée par le marché et de produire pour d’autres entreprises. Il reste à savoir si la stratégie de diversification dans les services de fonderie défendue par Intel portera ses fruits.

Les deux groupes prévoient de clore la transaction en début d’année 2023.

(crédit photo © Intel)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago