Pour gérer vos consentements :
Categories: Projets

French Tech 2030 : 100 pépites deeptech seront accompagnées

Mercredi, la Direction générale des entreprises et le Secrétariat général pour l’investissement ont annoncé le lancement du programme d’accompagnement French Tech 2030.

Les entreprises retenues bénéficieront d’un soutien spécifique des services de l’État. Elles pourront aussi rencontrer des investisseurs privés et tirer parti de leur expertise.

Data science, intelligence artificielle, cybersécurité… « Nous voulons mettre à contribution tous les leviers de l’État, financiers et non-financiers, pour accompagner le développement de 100 pépites deeptech françaises à horizon 2030 », a déclaré Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications.

L’objectif est d’identifier, entourer et supporter des acteurs émergents, start-up deeptech et enteprises innovantes, à « haut potentiel » de croissance. Tous susceptibles d’atteindre une taille critique ou des parts de marché significatives à moyen terme.

Autant d’acteurs d’envergure européenne, voire internationale, à même de soutenir l’ambition affichée par la France de souveraineté technologique et de responsabilité sociétale. Ils auront donc tous initié avec succès leur activité avant de rejoindre le programme, a indiqué Bercy.

French Tech 2030 : l’appel à candidatures est ouvert

La Mission French Tech dirigée par Clara Chappaz coordonne les efforts, en lien avec Bpifrance et les opérateurs de l’État.

Le programme French Tech 2030 combine ainsi la stratégie de financement et d’accompagnement de la puissance publique. Il représente, selon ses promoteurs, « une nouvelle étape » clé dans le soutien d’entreprises actives dans les innovations de rupture.

L’initiative s’inscrit dans le plan « France 2030 » doté de 54 milliards d’euros déployés sur 5 ans. Ce plan a été exposé le 12 octobre 2021 par Emmanuel Macron.

Pour être éligible au programme French Tech 2030, une entreprise doit :

– Avoir installé son siège social sur le territoire français
– Satisfaire au moins un des objectifs de France 2030
– Être indépendante (non contrôlée par une autre société ; pas d’IPO supérieure à 150 M€)
– Avoir obtenu, sur les 3 dernières années, au moins 5 M€ de financement

L’appel à candidatures « French Tech 2030 » est ouvert jusqu’au 8 mai 2023. Les entreprises souhaitant déposer leur dossier de candidature. peuvent donc le faire dès maintenant.

(crédit photo @LaFrenchTech)

Recent Posts

La Suite Numérique : les errements d’un projet d’État

La Cour des comptes pointe les résultats insuffisants de La Suite Numérique (ex-SNAP) et évoque…

2 jours ago

Apple Pay : l’UE valide l’ouverture à la concurrence sur les iPhone

La Commission européenne approuve la proposition d’Apple permettant à des concurrents de proposer des solutions…

2 jours ago

Que d’eau ! Les engagements d’AWS pour en économiser

AWS entend devenir « water-positive » pour 2030. Que recouvre cet objectif ?

3 jours ago

PC : le marché renoue avec la croissance au deuxième trimestre

Après sept trimestres consécutifs de baisse, le marché mondial des PC traditionnels affiche un rebond…

3 jours ago

Le CISPE et Microsoft trouvent un accord : et maintenant ?

Le CISPE s'est engagé à retirer sa plainte contre Microsoft. Quelle monnaie d'échange le groupe…

3 jours ago

Silo AI, une nouvelle prise pour AMD dans le vivier européen de l’IA

Après avoir acquis Mipsology en France, AMD s'empare de Silo AI, tête de pont de…

4 jours ago