Powering the Cloud : le Big Data s’invite dans la Mecque du stockage

Big DataCloudDatacentersStockage

Emmenés par la SNIA, les acteurs du stockage, étendu au cloud et au datacenter, s’affichent sur Powering the Cloud. Avec un invité qui tente de rentrer par la grande porte, le Big Data.

Les conférences Powering the Cloud ont ouvert leurs portes à Francfort. Elles réunissent trois manifestations : SNW Europe qui fête ses 10 ans de présence en Allemagne, Datacenter Technologies et Virtualization World.

Rappelons que ces manifestations ont été initiées par la SNIA (Storage Networking Industry Association) – qui a créé SNW pour permettre à ses membres industriels du stockage de s’afficher dans diverses manifestations dans le monde – et qu’elles étaient initialement consacrées au stockage des données, un domaine qui s’est logiquement élargi depuis.

Cette nouvelle édition ne déroge pas à la règle, car si la virtualisation est entrée dans une phase de maturité qui fait qu’elle disparaît presque dans l’évocation des infrastructures, une nouvelle thématique émerge avec force, le Big Data. Une thématique qui vient se placer aux côtés du cloud… voire en embuscade pour certains acteurs du marché qui en attendent une révolution.

Le stockage flashé mais disques et bandes résistent

Si l’actualité du stockage est largement dominée par les usages de la mémoire flash, une manifestation comme Powering the Cloud nous offre l’occasion de revenir sur des technologies qui ont fait leur preuve et qui continuent d’occuper le terrain. La bande cherche à protéger une place toujours plus convoitée. Le disque conserve un rôle de premier plan. Et face au discours conquérant des solutions exclusivement flash, ce sont les architectures hybrides, qui positionnent le flash en cache et le disque en tier 1 et 2, qui pourraient bien emporter, temporairement, le morceau (Lire à ce sujet Nimble Storage : l’avenir du stockage réside dans les systèmes hybrides). Quant à la bande, il ne lui reste guère que l’argument du prix pour continuer d’exister. En tout cas, dans les systèmes d’information installés, voire vieillissants.

Une tendance devrait également émerger : le backup dans le cloud, ou l’utilisation des solutions de stockage à bas prix dans le nuage pour effectuer des opérations qui n’apportent pas de valeur – la sauvegarde et éventuellement l’archivage – mais s’imposent pour sécuriser la donnée froide. Attention cependant, derrière la sauvegarde il y a la restauration, et il n’est pas dit que les engagements de SLA puissent tenir dans le nuage… Une tendance qui s’inscrit à la frontière d’une autre, plus large et en devenir, le cloud storage.

Gérer le datacenter

Deux tendances s’affichent sur la partie Datacenter Technologies de Powering the cloud : une tendance gestionnaire avec le pilotage des infrastructures, et sa suite annoncée, qui nous ramène à la virtualisation dans sa vision la plus élevée, avec le Data Center as a Service. La première vise l’automatisation des processus pour tenter de mieux maitriser des environnements hétérogènes et continuer de réduire les coûts. La seconde s’annonce comme une vraie rupture, mais n’est encore pour beaucoup de visiteurs qu’un souhait qu’ils ont du mal à exprimer.

Le Big Data s’impose

Sur Powering the cloud, le Big Data, un des axes majeurs de cet édition, n’est pas abordé via ses usages analytiques, Hadoop en particulier, mais plutôt par la dimension stockage de la problématique de l’augmentation exponentielle des volumes de données. Un véritable casse-tête pour les administrateurs de systèmes d’information.

Quelles que soient les évolutions technologiques, la donnée reste au cœur des SI. Et avant d’adopter des stratégies visant à en extraire la valeur, la première question qui se pose est double : où mettre les données et comment y accéder. Il s’agit bien là de problématiques stockage, même si elles rejoignent le vocable Big Data.

En revanche, et même s’il s’inscrit dans la continuité d’un environnement de stockage en évolution, le Big Data n’est encore qu’une approche technologique en devenir. Les conférences consacrées au sujet sont clairement orientées vers la découverte du sujet, et les retours d’expériences manquent, ou alors sont assimilables à des déclarations d’intention.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur