Premier cheval de Troie pour la PSP

Sécurité

Destructeur, il provoque le plantage définitif de la console

A peine plus d’un mois après sa sortie, la PSP de Sony est victime de son premier code malicieux. Et la sale bête est loin d’être inoffensive puisqu’elle rend inutilisable la console portable. Il semblerait que ce Trojan soit l’oeuvre de la PSPTeam.

Selon Symantec, ‘PSPBrick’ est en fait un Cheval de Troie véhiculé par un faux downgrader (EXPLOIT 2G PSP Team V1.RAR), programme qui permet de modifier le firmware de la machine (de la 2.0 à la 1.5) afin de faire tourner des programmes pirates (jeux, émulateurs…) Une fois exécuté, il efface des fichiers indispensables au démarrage de la console. Bref, la console est bonne à jeter puisqu’il sera impossible de la redémarrer. Pire, il sera impossible de ré-installer l’ancien firmware. Inutile non plus de faire jouer la garantie: toute modification du firmware est interdite par Sony. Bref, les petits malins qui souhaitent exécuter des jeux pirates à partir de la Memorystick en seront pour leurs frais. Avec l’esprit un peu tordu, on pourrait imaginer que c’est Sony himself qui diffuse ce Trojan afin de décourager les utilisateurs. La firme est en effet très agacée par la multiplication des downgraders et des programmes pirates qui risquent de plomber son modèle économique. Pourtant, en proposant une console qui ressemble d’assez près à un ordinateur, Sony pouvait s’attendre à ce genre de débordements…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur