Premier orage pour l’iCloud d’Apple

Réseaux

Une semaine après avoir dévoilé son service dans le nuage iCloud, Apple fait l’objet d’une plainte de la société iCloud Communication. Qui s’estime victime de la surmédiatisation accordée à Cupertino.

Le 6 juin dernier, Steve Jobs a dévoilé en grande pompe lors de la WorldWide Developers Conference (WWDC) son service dans le nuage baptisé iCloud. Une présentation guère appréciée du côté de Phoenix en Arizona où s’est établie la société iCloud Communications, qui s’estime victime de la surmédiatisation dont bénéficie Cupertino.

Fondée en 2005, iCloud Communications offre entre autres des produits et des services dans le domaine du «cloud computing» pour les professionnels et les particuliers, relativement proche de ce qu’Apple compte proposer. Elle a donc décidé de porter plainte devant la cour de l’Etat de l’Arizona contre Cupertino, «En raison de la couverture médiatique mondiale donnée et générée par l’annonce d’Apple de son service iCloud (…) les médias et le grand public ont rapidement associé la marque iCloud à Apple plutôt qu’à iCloud Communications», justifie la firme.

Pourtant, la marque a la pomme semblait avoir pris toutes les mesures nécessaires pour éviter – pour une fois – les poursuites. En mai dernier, elle avait racheté le nom de domaine iCloud.com à la société suédoise Xcerion. Cette dernière avait alors renommée son service dans le nuage CloudMe moyennant une somme estimée à 4,5 millions de dollars. Apple avait alors déposé la marque iCloud, le 1er juin dernier auprès du bureau d’enregistrement des marques.

Mais aujourd’hui iCloud Communications, souhaite qu’Apple cesse d’utiliser ce nom de domaine et d’en faire la publicité, lui verse des dommages et intérêts ainsi que l’ensemble des profits et des gains obtenus de l’utilisation de cette marque. Nouvelle affaire de droit des marques en vue du côté de Cupertino…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur