Les ventes de serveurs en Europe renouent enfin avec la croissance

CloudServeurs
Serveurs ARM : bientôt la révolution !

Le 2e trimestre 2014 confirme la reprise amorcée au premier pour la zone EMEA. Une croissance toujours fragile face aux données économiques et à la crise ukrainienne.

Le marché EMEA (Europe, Moyen Orient, Afrique) des serveurs regagne du poil de la bête au deuxième trimestre 2014 confirmant l’amorce de reprise du précédent. Sur la zone, le secteur a vu ses volumes comme ses revenus augmenter entre avril et juin. Les ventes ont ainsi généré 3,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires, en hausse de 3,6% par rapport au deuxième trimestre 2013. La première depuis 10 trimestres sur la zone, souligne IDC. Avec plus de 550 000 machines vendues, le volume augmente pour sa part de 2,5% annuellement.

Les ventes tirées par les serveurs haute densité

Le marché est essentiellement tiré par les serveurs x86 avec une hausse de 14% en revenus d’une année à l’autre, affichant ainsi leur plus forte progression depuis 11 trimestres. Les serveurs lame et haute densité ont joué les locomotives (+21% et +49%) tandis que les serveurs rack se contentent d’un modeste +4,4%. Ils n’en restent pas moins les premiers générateurs de valeur (1,7 milliard de dollars) devant les serveurs lame (696 millions) et tour (604 millions).

Le classement des constructeurs change peu. HP mène la danse avec 35,7% des revenus (+ 8,2%) devant IBM (qui, à -15,5%, affiche le seul recul du Top 5) et Dell (+7%). En quatrième position Oracle (+7,4%) se voit clairement menacé par Cisco qui, bien qu’encore loin de son premier concurrent, avance à la vitesse d’un cheval au galop (+63,1%).

IDC serveurs EMEA 2014T2

Signes macroéconomiques inquiétants

Au niveau régional, l’Europe de l’Ouest confirme un certain retour de la croissance avec 2,4 milliards de dollars générés. Soit une hausse de 6% par rapport à 2013. Et 4,5% en volume avec plus de 407 000 unités distribuées. « Une partie importante de la demande provient des serveurs haute densité mais également des serveurs rack en provenance des principaux fournisseurs de services cloud et hébergeurs qui poursuivent l’expansion de leurs datacenters en Europe occidentale et imposent leur présence sur les marchés clés tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France », souligne l’analyste d’IDC Andreas Olah.

Selon Giorgio Nebuloni, responsable recherche sur la partie Entreprise au sein du cabinet d’analyse, la demande est notamment tirée par le Big Data et le Cloud « qui combineront 17% environ des dépenses serveurs en 2014 ». Malgré ces signes positifs pour la tendance à venir, notamment portés par le renouvellement des architectures x86, IDC reste prudent pour le reste de l’année « en regard des récents changements macroéconomiques qui pourraient freiner la croissance ».

Hausse mondiale moins soutenue

Dans le reste de l’Europe (Centrale, Est, Moyen-Orien et Afrique), les revenus continuent de se contracter sur la période (de -3,7% à 720 millions de dollars) entraînés par un fort recul des ventes de systèmes non x86 (-31,6%) que la trop faible hausse des serveurs x86 (+3,9%) ne parvient pas à compenser. Le doigt est pointé sur la crise russo-ukrainienne qui entraine une baisse de 10% (pour 350 millions de dollars) dans la zone limitrophe (dont la Pologne, le République Tchèque et la Hongrie) tandis que le Moyen Orient-Afrique bénéficie d’une hausse de 3% à 370 millions de dollars.

A l’échelle mondiale, la progression du secteur se confirme également bien que de manière moins soutenue : +1,3% en volume (près de 2,5 millions de serveurs) et 2,8% en valeur (près de 12,7 milliards de dollars), selon le Gartner. Le cabinet d’étude confirme le recul des marchés d’Europe de l’Est mais aussi du Japon. Côté constructeur, le classement ne bouge pas en termes de revenus tandis que, en volume, Huawei se hisse désormais en 4e position avec 88 machines vendues et 3,5% du marché derrière HP (22,9% des parts), Dell (19,6%) et IBM (7,7%) mais devant Cisco (3,2%).

Gartner serveurs monde 2014T2

crédit phot  © .shock – Fotolia.com

Lire également
Une décroissance ralentie pour les ventes de PC en 2014
Le marché des tablettes en panne en 2014


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur