Première prise en main du Nokia N8 à découvrir en vidéo

Réseaux

Capteur 12 mégapixels, HDMI, écran multipoint, 16 Go de mémoire interne… Nokia met la gomme sur le N8.

Le N8 sera-t-il fatal à l’iPhone (et, dans une moindre mesure, Android)? Même s’il est permis d’en douter tant Cupertino a réussi à s’imposer sur le secteur des smartphones (mais seul l’avenir le dira), de toute évidence Nokia ne lache pas le morceau. Le constructeur finlandais semble mettre ses (derniers?) atouts dans ce futur smartphone attendu sur le marché vers la fin de l’été.

Nos confrères d’ EweekEurope.co.uk ont eu l’occasion d’expérimenter le N8 et nous livrent leurs impressions. Côté format, le design du smartphone se rapproche de celui du Desire d’HTC (ou du Nexus One du même mais pour Google) avec une épaisseur inférieure à 13 mm. La couleur en plus. Le boîtier en aluminium sera proposé en gris métal ou anthracite, orange, bleu et jaune.

Son écran capacitif (il était temps) de 3,5 pouces en technologie OLED propose un affichage de 640×360 pixels et aborde le multipoint. Le capteur de 12 mégapixels (soit l’un des plus importants du moment) permet d’enregistrer des vidéos HD en 720p (et de prendre des photos de bonne facture). Heureusement, Nokia a prévu large côté stockage. Les 16 Go de mémoire interne pourront être complétés jusqu’à 48 Go à l’aide d’une carte MicroSD (32 Go).

Jusque là, rien de très convaincant qui puisse faire hésiter le consommateur. D’autant que le prix nu risque de se nicher au-delà des 400 euros. Sauf que le N8 embarque une sortie HDMI, ce qui permettra de connecter le téléphone à un écran haute définition pour y diffuser des vidéos de qualité. De quoi transformer l’appareil en véritable lecteur multimédia portable (il restera à vérifier les formats vidéo supportés). Espérons que le processeur suive cependant.

Le N8 sera le premier smartphone de Nokia sous environnement open source Symbian^3. L’accès aux usages sociaux (Facebook, Twitter, etc.) devrait s’en trouver facilité tout comme ceux aux services de musique, cartographie, jeux, etc. Environ 10.000 applications seront disponibles au lancement du N8 sur l’OVI Store, promet Nokia. Surtout, le navigateur embarqué supporte l’Adobe Flash, grand absent de l’iPhone et attendu sur l’Android – Froyo – 2.2 de Google.

Si le N8 sera le premier smartphone à embarquer Symbian^3, nos confrères britanniques croient savoir que ce sera également le dernier de la série N à s’appuyer sur l’environnement open source de la fondation du même nom. Fort de son partenariat avec Intel, Nokia pousse désormais au développement de Meego . Un système à l’origine développé pour les netbooks et tablettes mais qui pourrait visiblement trouver son avenir dans les smartphones.

Nos confrères d’ ITespresso.fr ont réalisé une petite vidéo de découverte du N8.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur