Près de 200 millions de smartphones au premier trimestre 2013

Poste de travailSmartphones
Le marché mobile augmente de 900 000 cartes SIM en France

Tiré par les smartphones, le marché des téléphones mobiles est en hausse au premier trimestre. Mais le ciel pourrait s’assombrir pour Apple.

Sur les 405 millions de téléphones mobiles vendus dans le monde au cour du premier trimestre 2013, 197 millions sont des smartphones. Un segment en hausse annuelle de 38%, note le cabinet d’études ABI Research, alors que celui des feature phone confirme son recul, de 5,2%. Au final, le marché des terminaux mobiles connaît une hausse de 12%. « Les livraisons de téléphones et smartphones dans le monde ont progressé en douceur au premier trimestre », commente l’analyste Michael Morgan.

Une hausse essentiellement tirée par Samsung qui, selon les estimations, aurait vendu pas moins de 70 millions d’unités sur la période (lire Samsung aurait vendu 60 millions de Galaxy S3). Apple arrive juste derrière avec 37,4 millions d’iPhones, malgré des résultats en recul.

iPhone 4S devant l’iPhone 5 ?

« Samsung a connu une forte croissance sur les smartphones tandis qu’Apple a dévoilé un mélange troublant de ralentissement de la croissance et de la baisse des marges comme un signe que la plus forte demande s’est concentrée sur l’iPhone 4S », estime l’analyste.

Le reste du marché est partagé entre Nokia avec moins de 70 millions de terminaux et à peine 6,1 millions de smartphones, LG avec 10,3 millions de smartphones et plus de 16 millions de téléphones au total, BlackBerry avec 6 millions de ventes (dont 1 million de Z10), et HTC qui ne cesse de reculer, de 37% cette fois, avec 4,8 millions d’unités. Les constructeurs chinois Huawei et ZTE, pourtant dans les 5 premiers vendeurs habituellement, ne sont pas évoqués dans la communication du cabinet d’études.

Samsung inquiète

Mais c’est bien Apple qui inquiète les analyste. « La dernière fois qu’un grand fabricant de smartphones a montré une tendance à la baisse des marges combinées à un ralentissement de la croissance, c’est BlackBerry qui se trouvait du mauvais côté de la barrière avec une large part de marché et la chute des revenus, analyse Jeff Orr, directeur senior chez ABI. Avec les annonces majeures de produits pour le troisième trimestre, Apple risque de tomber sous la courbe de l’innovation, sauf si le prochain iPhone est révolutionnaire et non pas une simple évolution. » 

crédit photo © Rido – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – L’histoire des ordinateurs Apple en 20 questions


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur