Près de 6 milliards d’euros de cadeaux de Noël achetés en ligne

Sécurité

Selon Symantec, les achats de fête de fin d’année en ligne vont battre des records en 2010. Sauf si l’insécurité s’en mêle.

Les internautes français devraient dépenser 5,9 milliards d’euros en ligne cette année à l’occasion des fêtes de Noël, selon une étude de l’institut YouGov pour le compte de Norton (Symantec). Ils devraient investir 238,05 euros chacun en moyenne rien que pour les achats en ligne.

Un budget conséquent (qui s’élève à plus de 318 euros chez les plus de 55 ans) qui pourrait être plus florissant encore pour les cybermarchands si la question de la sécurité n’était pas en jeu. Ainsi, 24 % des internautes expriment de sérieuses préoccupations face à l’insécurité, véritable frein du passage à l’acte. L’usurpation d’identité en ligne et la cybercriminalité (8 %), le manque de confiance vis-à-vis de certains sites marchands (4 %), le risque d’être victime d’un cybercrime (3 %) et le téléchargement de malwares constituent les principales préoccupations pour ne pas sortir sa carte bancaire en ligne.

La solution passe donc par une sécurisation des sites marchands afin de créer un environnement rassurant pour le cyberconsommateur. Ce qui implique quelques règles de base que nous rappelle Laurent Heslault, directeur des techniques de sécurité chez Symantec : « Il suffit de respecter quelques règles très simples pour rassurer l’internaute a propos d’un site marchand. L’amélioration de la confiance en ligne passe par la présence d’indices de sécurité très visibles pour les acheteurs. Les sites Web doivent donc arborer des marques de confiance et garantir la protection des données personnelles de leurs clients à l’aide de certificats SSL Extended Validation – un certificat SSL EV affichera alors la barre d’adresse en vert dans les navigateurs ultra sécurisés. Les coordonnées de l’e-marchand et les règles de sécurité doivent également figurer en évidence sur le site. Il est démontré qu’un site web sécurisé de manière visible voit son chiffre d’affaires grimper et son taux d’abandon de panier chuter. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur