Press release

ADAM: un projet innovant de bio-impression 3D de structures osseuses organiques

0
Sponsorisé par businesswire

ADAM pose un nouveau jalon dans la technologie médicale en lançant la
bio-impression 3D de structures osseuses organiques. ADAM a commencé à
satisfaire aux exigences réglementaires pour pouvoir débuter les essais
précliniques ce mois-ci.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici :
https://www.businesswire.com/news/home/20190403005084/fr/

Dmytro Skomorohov, Vice-President at ADAM, and Denys Gurak, Partner at WeFund Ventures and Chairman  ...

Dmytro Skomorohov, Vice-President at ADAM, and Denys Gurak, Partner at WeFund Ventures and Chairman of the Board at ADAM, near BioCT Innovation Commons (Groton, CT) (Photo: Business Wire)

ADAM est une initiative biotechnologique, co-fondée par Kwambio (les
experts en impression 3D) et WeFund Ventures (un fonds de capital-risque
en démarrage). Il est basé à BioCT Innovation Commons (Groton, dans le
Connecticut), et a déjà obtenu le soutien d’Applied Medical et Techstars.

Le cœur de l’approche innovante d’ADAM est la combinaison de nouveaux
matériaux pour l’impression 3D. L’un est un biopolymère modifié à base
de polycaprolactone avec addition d’hydroxyapatite, qui a une résistance
élevée et une bonne biorésorbabilité. L’autre est un bioverre céramique
à base d’hydroxyapatite et de verre borosilicate, capable de réagir avec
le tissu osseux pour se connecter efficacement avec l’implant et
stimuler l’ostéogenèse.

Les défauts des os qui ne supportent pas un effort physique direct et ne
remplissent que des fonctions protectrices et squelettiques (os du
crâne, mâchoires supérieure et inférieure) pourraient être traités avec
des implants de bioverre céramique, tandis que le biopolymère modifié
serait utilisé pour les défauts des os tubulaires. Les matériaux ont été
testés avec succès à l’Université de Lund (Suède).

« 120 000 personnes sont sur la liste d’attente pour une greffe
d’organes aux USA. Plus d’un million de personnes ont les mêmes besoins
dans le monde entier. Les nouvelles technologies visent à résoudre ce
problème, et ADAM constitue la toute première opportunité d’imprimer des
os organiques. La raison principale pour laquelle nous avons lancé ce
projet est d’aider les gens à sauver leur vie ».
déclare Volodymyr
Usov, CEO d’ADAM.

« Le marché mondial de la bio-impression 3D connaît une croissance
rapide. Selon les recherches, il va se développer de manière très
intensive jusqu’en 2024, pour atteindre plus de 2,5 milliards de dollars
américains. Nous croyons au potentiel de l’équipe, qui a déjà lancé avec
succès des projets d’impression 3D ayant déjà suscité beaucoup
d’intérêt. Et nous espérons qu’ADAM portera cet effort d’innovation à un
niveau supérieur, »
explique Denys Gurak, associé de WeFund
Ventures et président du conseil d’administration d’ADAM.

L’une des prochaines étapes prévues du projet consiste à mettre au point
une plateforme numérique en nuage pour créer un modèle 3D d’un corps à
l’aide de fichiers de tomographie par ordinateur.

ADAM est un projet commercial innovant sur la bio-impression 3D
de structures osseuses organiques dont le siège social est situé à
Groton, dans le Connecticut. Le projet est co-fondé par Kwambio et
WeFund Ventures. Site Web : http://adamproject.org

Kwambio est une société de fabrication d’additifs et un
développeur de produits uniques avec des applications dans une variété
de domaines tels que la conception de pièces de rechange et de produits,
l’aérospatiale et les industries lourdes. Stanley Black&Decker est l’un
des principaux partenaires de Kwambio. La liste des clients comprend
General Electric, Airbus et d’autres. Kwambio a également collaboré avec
la NASA et Tesla. La société est située à New York (siège), Londres et
Odessa, Ukraine, ce qui lui permet d’offrir la meilleure qualité
possible à des prix imbattables. Site Web : http://kwambio.com/#/

Wefund Ventures est une société de capital-risque en démarrage
qui se concentre sur des projets prometteurs dans les secteurs des TI,
de la biotechnologie et de l’Internet. Site Web : https://wefund.ventures

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.