ClimateTrade conclut un premier tour de financement de 7 millions d’euros, et vise 13 autres millions d’euros pour étendre le premier marché au monde consacré au climat à de nouveaux marchés

ClimateTrade, marché leader fondé sur la blockchain consacré au climat, a levé 7 millions d’euros dans un premier tour de financement qui s’est clôturé en Europe fin 2021, et lève actuellement 13 autres millions d’euros dans un tour de financement aux États-Unis uniquement, qui doit se terminer à la reconstitution en société américaine de ClimateTrade dans les cinq prochains mois. Au total, la société vise un financement de 20 millions d’euros pour son expansion internationale.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20220113005425/fr/

ClimateTrade closes €7 million Pre-Series A, targets another €13 million to expand world’s first climate marketplace in new markets. (Graphic: Business Wire)

ClimateTrade closes €7 million Pre-Series A, targets another €13 million to expand world’s first climate marketplace in new markets. (Graphic: Business Wire)

ClimateTrade est un marché basé en Espagne qui accompagne les entreprises dans l’atteinte de leurs objectifs de décarbonisation en finançant les projets de compensation des émissions de carbone et de régénération climatique dans le monde entier. Ce nouveau capital va favoriser la croissance des activités de la startup en Europe, en Asie et aux États-Unis avec l’ouverture de nouveaux bureaux dans quatre pays, afin d’étendre son offre en produits technologiques et de recruter de nouveaux talents.

Le premier tour de financement a été sursouscrit, ayant suscité l’intérêt de plus de 90 fonds d’investissement. Les 7 millions d’euros ont été fournis par la société d’investissement espagnole GED via son fonds de capital-risque Conexo Ventures, le fonds énergie et technologie américain ClearSky, les investisseurs en blockchain Borderless Capital et Algorand, SIX FinTech Ventures, le fonds de capital-risque du fournisseur d’infrastructure financière suisse SIX Group, la société espagnole Telefónica via sa plate-forme d’innovation ouverte Wayra, le fonds d’investissement de la société japonaise Omron Ventures, le fonds en capital-risque climat Amasia, et le fonds d’atténuation des impacts Zubi Capital basé à Valence, soutenu par le fondateur de la licorne technologique Flywire, Iker Macaide.

« Pendant quatre ans, la vision de ClimateTrade a été de permettre une action favorable au climat par l’innovation technologique. Notre marché fondé sur la blockchain a permis aux entreprises de compenser près de 2 millions de tonnes de CO2 en 2021 seulement. Ce tour de financement sursouscrit est la preuve de l’impact que ClimateTrade a déjà produit, et nous sommes impatients de poursuivre notre action contre le changement climatique avec ce nouvel apport de capital », a commenté Francisco Benedito, PDG de ClimateTrade.

La deuxième phase de ce premier tour de financement, qui vise la levée de 13 millions d’euros, se terminera aux États-Unis avec la reconstitution en société de ClimateTrade plus tard cette année, et a déjà soulevé l’intérêt de plusieurs investisseurs mondiaux. ClimateTrade US aura son siège à Miami, un choix stratégique étant donné l’intérêt de cette ville dans la lutte contre la crise climatique et son émergence comme plate-forme mondiale pour l’économie décentralisée.

ClimateTrade compte parmi ses clients Cabify, Banco Santander, Telefónica, Correos et Telégrafos, Prosegur et bien d’autres. Pionnier dans le développement de son marché fondé sur la blockchain et consacré au climat, la société a récemment lancé une API et un widget qui permettent aux entreprises de proposer à leurs clients des produits et des services neutres en carbone.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.