Press release

Communiqué de presse Capgemini// Une solide performance en 2020, confirmant la résilience et l’agilité du Groupe

0
Sponsorisé par GlobeNewswire

Relations presse :
Florence Lièvre
Tél. : 01 47 54 50 71
florence.lievre@capgemini.com

Relations Investisseurs :
Vincent Biraud
Tél. : 01 47 54 50 87
vincent.biraud@capgemini.com

Une solide performance en 2020, confirmant la résilience et l’agilité du Groupe

  • Chiffre d’affaires de 15 848 millions d’euros, en hausse de +12,2% avec l’acquisition d’Altran
  • Croissance annuelle de +13,7% à taux de change constants et de -3,2% organique*
  • Croissance au 4ème trimestre de +20,8% à taux de change constants et de -2,4% organique*
  • Marge opérationnelle* en hausse de +8% en valeur et en retrait de 0,4 point en taux à 11,9%
  • Hausse de 12% du résultat net part du Groupe et de 7% du résultat normalisé par action*
  • Free cash-flow organique* de 1 119 millions d’euros
  • Proposition de dividende de 1,95 euro par action

Paris, le 17 février 2021 – Réuni ce jour à Paris sous la présidence de Paul Hermelin, le Conseil d’Administration de Capgemini SE a examiné et arrêté les comptes1 du groupe Capgemini pour l’exercice clos le 31 décembre 2020.

Pour Aiman Ezzat, Directeur général du groupe Capgemini : « Capgemini réalise en 2020 une solide performance. Nous avons su rebondir dès le troisième trimestre comme nous l’avions anticipé et cette amélioration a continué au quatrième trimestre, ce qui nous permet d’être dans la fourchette haute de notre objectif de chiffre d’affaires sur l’année. Nous avons par ailleurs dépassé nos objectifs de marge opérationnelle et de génération de cash. En 2020, nous faisons la démonstration de la résilience et de l’agilité du Groupe.

Je souhaite remercier les 270 000 collaborateurs du Groupe qui ont su s’adapter très rapidement dans un contexte de télétravail généralisé et garantir la qualité des projets réalisés pour nos clients. Je me réjouis de la mobilisation sans précédent de nos équipes qui ont fait preuve de solidarité et d’initiatives pour lutter contre cette pandémie.

Cette crise sanitaire a clairement accéléré le besoin en transformation digitale des entreprises de tous les secteurs. Dans ce contexte, nous avons su nous positionner comme un de leurs partenaires privilégiés. Nos services liés au digital et au cloud ont continué de fortement augmenter avec une croissance de 15%.

Nous allons poursuivre dans la même direction en 2021 en nous appuyant sur nos fondamentaux, en bénéficiant à plein de toute la valeur que nous apporte Altran dans le domaine de l’Intelligent Industry et en développant l’intimité avec les « CxOs » de nos clients sur l’ensemble de leurs besoins de transformation. Par ailleurs, engagés sur un objectif « zéro émission nette » d’ici 2030, nous allons aussi proposer des offres concrètes à nos clients pour les aider à atteindre leurs propres objectifs de réduction d’émission de carbone. J’ai en effet la ferme conviction que la technologie est un levier incontournable pour apporter des solutions concrètes dans ce domaine et j’ai l’ambition que notre Groupe devienne un acteur majeur de la transition écologique. »

CHIFFRES CLÉS

(en millions d’euros) 2019 2020 Variation
Chiffre d’affaires 14 125 15 848 +12,2%
Marge opérationnelle* 1 741 1 879 +8%
en % du chiffre d’affaires 12,3% 11,9% -0,4 point
Résultat d’exploitation 1 433 1 502 +5%
en % du chiffre d’affaires 10,1% 9,5% -0,6 point
Résultat net, part du Groupe 856 957 +12%
Résultat de base par action (€) 5,15 5,71 +11%
Résultat normalisé par action (€)* 6,76 a 7,23 a +7%
Free cash-flow organique* 1 288 1 119 -169
Trésorerie nette / (Endettement net)* (600) (4 904)  
a Hors impact transitoire de la réforme fiscale aux Etats-Unis représentant une charge de 60 millions d’euros en 2019 et un produit de 8 millions d’euros en 2020.

Capgemini a fait preuve d’une remarquable agilité en 2020 pour s’adapter rapidement à un contexte de crise sans précédent tout en procédant à l’acquisition et l’intégration d’Altran, et délivre des résultats en ligne ou supérieurs aux objectifs fixés lors de la publication des résultats du 1er semestre 2020.

Le Groupe a finalisé l’acquisition d’Altran Technologies (« Altran »), consolidée depuis le 1er avril 2020, ce qui positionne Capgemini comme le partenaire de référence dans la transformation digitale des entreprises industrielles et de technologie. Capgemini a également su faire face aux conséquences de la crise liée à la pandémie, et sa performance démontre la forte résilience de ses opérations et de son modèle financier.

Capgemini a ainsi réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 15 848 millions d’euros, en progression de 12,2% en données publiées par rapport à l’exercice 2019. Cela représente une croissance de 13,7% à taux de change constants*, dans le haut de la fourchette de +12,5% à +14,0% visée. La croissance organique* du Groupe, c’est-à-dire hors impact des devises et des variations de périmètre, enregistre une contraction contenue à -3,2% sur l’ensemble de l’exercice.

L’amélioration visible de l’activité du Groupe dès le 3ème trimestre 2020 s’est en effet prolongée au 4ème trimestre sur les principaux secteurs et régions du Groupe, aussi bien en termes de croissance à taux de changes constants (+20,8%) que sur une base organique (-2,4%).

Cette performance démontre que la diversification sectorielle et géographique de la base de clients de Capgemini, combinée à la qualité du portefeuille d’offres développé ces dernières années, ont considérablement renforcé la résilience des activités du Groupe. En particulier, les services liés au Digital et au Cloud2 ont conservé une dynamique soutenue avec une croissance d’environ 15% à taux de change constants sur l’ensemble de l’exercice, dans un contexte de crise qui a incité les clients à donner la priorité aux projets critiques de transformation digitale. Ainsi les services liés au Digital et au Cloud ont représenté autour de 65% de l’activité du Groupe au 4ème trimestre 2020.

Les prises de commandes s’élèvent à 16 892 millions d’euros pour l’exercice 2020, en hausse de +13% à taux de change constants par rapport à 2019. Le ratio de « book-to-bill » atteint 107%, illustrant la bonne tenue de l’activité commerciale dans le contexte de la pandémie. Au 4ème trimestre 2020, les prises de commandes sont en hausse de +15% à taux de change constants pour atteindre 5 155 millions d’euros, ce qui représente un ratio « book-to-bill » de 121% et reflète un niveau de demande client prometteur pour les trimestres à venir.

La marge opérationnelle* progresse de +8% en valeur à 1 879 millions d’euros, soit un taux de 11,9% du chiffre d’affaires. La contraction du taux de marge opérationnelle par rapport à l’exercice 2019 est ainsi contenue à 40 points de base, une performance meilleure qu’attendue puisque le Groupe visait une contraction comprise entre 60 et 90 points de base. Le Groupe démontre ainsi le renforcement très significatif de la résilience de son modèle opérationnel depuis la crise de 2008-2009.

Les autres produits et charges opérationnels représentent une charge nette de 377 millions d’euros, en hausse de 69 millions d’euros par rapport à 2019. Cette hausse s’explique par la consolidation des autres charges opérationnelles propres à Altran mais aussi aux coûts d’acquisition et d’intégration y afférant, qui n’est que partiellement compensée par la comptabilisation d’une plus-value réalisée lors de la cession d’Odigo intervenue en fin d’année.

En conséquence, le résultat d’exploitation de Capgemini s’inscrit en hausse de +5% à 1 502 millions d’euros, soit 9,5% du chiffre d’affaires.

Le résultat financier représente une charge de 147 millions d’euros contre 79 millions d’euros en 2019. Cette hausse est liée aux coûts du financement mis en place pour l’acquisition d’Altran et de la dette auparavant portée par cette société.

La charge d’impôt s’élève à 400 millions d’euros représentant un taux effectif d’impôt de 29,5%. Hors éléments exceptionnels, le taux effectif d’impôt s’établirait à 33,0% contre 32,6% en 2019.

Le résultat net part du Groupe enregistre une hausse de 12% sur un an pour s’établir à 957 millions d’euros. Le bénéfice par action (non dilué) est en hausse de 11% sur un an à 5,71 euros tandis que le résultat normalisé par action* progresse de 14% à 7,28 euros. Hors impact transitoire de la réforme fiscale aux Etats-Unis, le résultat normalisé par action progresse de 7% à 7,23 euros.

La génération de free cash-flow organique* a atteint un niveau remarquable à 1 119 millions d’euros, dépassant largement les 900 millions d’euros visés pour l’année 2020. Retraité du dénouement du programme de factoring d’Altran pour 225 millions d’euros, ce montant est en hausse par rapport au niveau record de 1 288 millions d’euros atteint en 2019 ce qui témoigne de la force du modèle économique du Groupe.

Capgemini a consacré en 2020 un montant net de 2 999 millions d’euros à ses opérations de croissance externe. Ce montant correspond pour l’essentiel au montant déboursé sur l’exercice 2020 dans le cadre de l’acquisition d’Altran (cf. section spécifique ci-dessous) diminué du montant net reçu lors de la cession d’Odigo. Le 7ème plan d’actionnariat salarié a donné lieu à une augmentation de capital d’un montant brut de 279 millions d’euros. Par ailleurs le Groupe a versé 226 millions d’euros de dividendes (correspondant à 1,35 euro par action, après réduction de 29% par rapport à la proposition initiale décidée par le Conseil d’administration dans le cadre des mesures de solidarité) et alloué 519 millions d’euros aux rachats d’actions.

Le Conseil d’Administration a décidé de proposer à l’Assemblée Générale du 20 mai 2021 le versement d’un dividende de 1,95 euro par action. Le taux de distribution du résultat net, part du Groupe, s’établirait ainsi à 35% conformément à la politique de distribution du Groupe.

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR REGION

    Variation du chiffre d’affaires par rapport à 2019
à taux de change constants
    1er trimestre 2020 2ème trimestre 2020 3ème trimestre 2020 4ème trimestre 2020 Année
 2020
Amérique du Nord   -0,6% +9,0% +10,0% +13,7% +7,9%
Royaume-Uni et Irlande   -2,6% +3,7% +9,1% +18,1% +6,7%
France   +3,3% +11,8% +20,1% +21,1% +14,2%
Reste de l’Europe   +5,1% +24,9% +32,7% +31,6% +23,7%
Asie-Pacifique et Amérique latine   +11,2% +11,7% +14,0% +11,7% +12,2%
TOTAL   +2,3% +13,4% +18,4% +20,8% +13,7%

      ·Au 4ème trimestre :

Le chiffre d’affaires du 4ème trimestre s’établit à 4 259 millions d’euros, soit une hausse de +20,8% à taux de change constants par rapport à la même période en 2019, reflétant en premier lieu l’intégration d’Altran dans le périmètre de consolidation.

Capgemini enregistre une nouvelle amélioration séquentielle, en ligne avec ses attentes, de la croissance annuelle à taux de change constants. L’évolution des croissances à taux de change constants par région, détaillées dans le tableau ci-dessus, reflète les dynamiques organiques sous-jacentes (i.e. à taux de change et périmètre constants).

Ainsi, au 4ème trimestre 2020, par rapport à la même période de 2019 et sur une base organique, la région Royaume-Uni et Irlande (10% du chiffre d’affaires du Groupe au 4ème trimestre 2020) a renoué avec la croissance. La région Amérique du Nord (29% du Groupe) a poursuivi son redressement avec une contraction désormais modeste de son activité. La France (23% du Groupe) a enregistré la contraction organique la plus marquée, mais a également poursuivi l’amélioration engagée au trimestre précédent. Enfin la région Reste de l’Europe (31% du Groupe) est restée quasi stable, tandis que la région Asie-Pacifique et Amérique latine (7% du Groupe) affiche une croissance organique toujours solide, bien qu’en retrait par rapport au 3ème trimestre.

Si la performance des secteurs est restée contrastée, la plupart ont enregistré une nouvelle amélioration séquentielle de leur activité au cours du 4ème trimestre. Ainsi, sur une base organique : les Services financiers (24% du chiffre d’affaires du Groupe au 4ème trimestre 2020) ont vu leur croissance se renforcer par rapport à celle enregistrée au 3ème trimestre. Les TMT (Télécoms, Média et Technologie, 13% du Groupe) ont également poursuivi leur redressement en retrouvant une légère croissance positive au cours du dernier trimestre de l’année, tandis que le secteur public (13% du Groupe) a maintenu pour sa part une croissance très dynamique. Les secteurs des Biens de consommation (12% du Groupe) et de l’Energie et Utilities (10% du Groupe) ont enregistré au 4ème trimestre une contraction de leur activité moins importante que celles qu’ils avaient subies lors des deux trimestres précédents. Enfin, l’Industrie (22% du Groupe) et les Services (6% du Groupe, qui recouvrent notamment les transports et le tourisme), affichent toujours un recul de leur activité au 4ème trimestre.

·Sur l’ensemble de l’année :

Le chiffre d’affaires de la région Amérique du Nord affiche une hausse de +7,9% à taux de change constants. Cette progression est portée par la contribution d’Altran au chiffre d’affaires, principalement visible dans le secteur des TMT. Les Services financiers ont été particulièrement dynamiques en fin d’année et affichent une croissance organique pour l’ensemble de l’exercice. Le taux de marge opérationnelle poursuit son amélioration pour s’établir à 14,8%, contre 13,9% en 2019.

La région Royaume-Uni & Irlande enregistre une progression de son chiffre d’affaires de +6,7% à taux de change constants, sous l’effet de l’intégration d’Altran (dans l’Industrie et les TMT) et de la robuste dynamique maintenue au cours de l’exercice dans le secteur public sur une base organique. Le taux de marge opérationnelle de la région progresse encore à 15,5% contre 15,2% un an plus tôt.

La France voit son chiffre d’affaires progresser de +14,2% à taux de change constants sur la période avec la consolidation du chiffre d’affaires d’Altran, particulièrement sensible dans l’Industrie, les TMT et le secteur Energie & Utilities. Sur une base organique, l’Industrie a été le secteur le plus affecté par le ralentissement de l’activité au cours de l’année écoulée. A l’inverse, le secteur public a maintenu une croissance solide tout au long de l’année. Au sein du Groupe, la France est la région qui enregistre l’impact le plus sensible de la pandémie, notamment du fait d’un mix de secteurs et de métiers défavorable. Elle enregistre une contraction marquée de son chiffre d’affaires en 2020 à périmètre constant, ainsi que de sa marge opérationnelle qui recule de 3,4 points par rapport à l’année précédente pour s’établir à 8,7%.

La région Reste de l’Europe affiche, avec l’apport du chiffre d’affaires d’Altran, une progression de +23,7% à taux de change constants. L’activité est restée quasi-stable en 2020 sur une base organique, soutenue par un Secteur public et des TMT bien orientés. La région enregistre un léger tassement de sa marge opérationnelle, qui s’élève à 11,4% contre 11,8% un an plus tôt.

Enfin, la région Asie-Pacifique et Amérique latine reste dynamique avec une hausse de +12,2% de son chiffre d’affaires à taux de change constants, une performance d’autant plus notable que l’impact de l’intégration d’Altran est plus limité dans cette région. La région enregistre à nouveau une belle croissance organique, principalement portée par le dynamisme des Services financiers, ainsi que des Services et des TMT dans une moindre mesure. Le taux de marge opérationnelle de la région s’inscrit en progression sensible à 13,0% contre 11,2% en 2019.

EVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR MÉTIER

    Variation du chiffre d’affaires total* par rapport à 2019
à taux de change constants
    1er trimestre 2020 2ème trimestre 2020 3ème trimestre 2020 4ème trimestre 2020 Année
2020
Stratégie & Transformation   +9,6% +7,6% +13,5% +13,3% +11,0%
Applications & Technologie   +2,1% -4,5% +0,3% +1,3% -0,2%
Opérations & Ingénierie   +3,5% +69,4% +70,4% +75,6% +55,5%

      ·Au 4ème trimestre :

Les taux de croissance annuels de chacun des métiers du Groupe ont poursuivi leur amélioration séquentielle au 4ème trimestre sur une base organique, c’est-à-dire à taux de change et périmètre constants.

Ainsi sur une base organique : l’activité de conseil en Stratégie et Transformation (7% du chiffre d’affaires du Groupe au 4ème trimestre 2020) enregistre une moindre contraction de son chiffre d’affaires total* que lors des deux trimestres précédents. Les services d’Applications et de Technologie (60% du Groupe), qui constituent le cœur de l’activité du Groupe, enregistrent un nouveau renforcement séquentiel avec une activité quasiment stable. Les métiers d’Opérations et d’Ingénierie (33% du Groupe) poursuivent également leur redressement, portés par une accélération de la croissance tant dans les services d’Opérations (les services d’infrastructure et de cloud, et les Business Services) que dans les métiers d’Ingénierie qui voient leur recul se réduire très progressivement.

      ·Sur l’ensemble de l’année :

Les activités de conseil en Stratégie et Transformation, ont bénéficié de l’intégration des services de conseil à forte valeur ajoutée développés par Altran ces dernières années et enregistrent ainsi une hausse de +11,0% à taux de change constants de leur chiffre d’affaires total.

Les services d’Applications et de Technologie voient leur chiffre d’affaires total reculer légèrement, de -0,2% à taux de change constants. L’impact de l’acquisition d’Altran sur la croissance à taux de change constants est limité dans cette ligne de service.

Enfin, le chiffre d’affaires total des services d’Opérations et d’Ingénierie affiche une croissance de +55,5% à taux de change constants avec l’intégration d’Altran, dont l’essentiel des activités relèvent de l’Ingénierie.

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS

Au 31 décembre 2020, l’effectif total du Groupe s’établit à 269 800 personnes, en hausse de +23% sur un an principalement sous l’effet de l’intégration des collaborateurs d’Altran. Les effectifs offshore représentent plus de 145 000 collaborateurs, soit 54% de l’effectif total.

Après avoir enregistré une légère baisse de ses effectifs au cours des 2ème et 3ème trimestres, le Groupe a renoué avec des recrutements nets positifs au 4ème trimestre 2020.

BILAN

La structure du bilan de Capgemini a sensiblement évolué au cours de l’exercice écoulé avec l’acquisition d’Altran, pour une valeur d’entreprise de 5,2 milliards d’euros.

L’acquisition des titres Altran ayant été effectuée en deux étapes distinctes (avant et après la prise de contrôle intervenue le 13 mars 2020), cette transaction a contribué en 2020 pour 2,6 milliards d’euros à la hausse des écarts d’acquisition (9,8 milliards d’euros à la clôture contre 7,7 milliards d’euros à l’ouverture), à la comptabilisation de nouveaux actifs incorporels pour 0,5 milliard d’euros (1,1 milliards d’euros à la clôture contre 0,6 milliard d’euros à l’ouverture) et à la baisse des capitaux propres pour 2,1 milliards d’euros (6,1 milliards d’euros à la clôture contre 8,4 milliards d’euros à l’ouverture).

Le financement de l’acquisition d’Altran a été réalisé conformément au plan présenté en juin 2019, à hauteur de 5,4 milliards d’euros (couvrant 3,7 milliards d’euros pour l’achat des titres et 1,7 milliard d’euros de dette brute portée par Altran). Capgemini a mobilisé sa trésorerie disponible pour environ 1,0 milliard d’euros (dont 0,4 milliard d’euros pour l’achat d’un bloc de titres réalisé en 2019) et a procédé à des émissions obligataires pour le solde.

Le Groupe a ainsi émis en avril 2020 un emprunt obligataire multi-tranches pour un total de 3,5 milliards d’euros dont 2,8 milliards d’euros ont été utilisés pour le financement de l’acquisition3. Puis, le refinancement des prêts à terme d’Altran a été effectué en juin 2020 au travers d’une seconde émission obligataire multi-tranches pour un montant de 1,6 milliard d’euros. Ces opérations de refinancement ont permis de porter à 6 ans la maturité moyenne de la dette obligataire du Groupe, qui présente un coût moyen faible de 1,8%.

Au 31 décembre 2020, le Groupe dispose à son bilan d’une trésorerie et d’actifs de gestion de trésorerie pour un montant total de 3,2 milliards d’euros. Compte tenu de la dette financière de 8,1 milliards d’euros et des instruments dérivés, l’endettement net* du Groupe au 31 décembre 2020 s’élève à 4,9 milliards d’euros, contre 0,6 milliard d’euros au 31 décembre 2019. Les effets combinés de la génération de free cash-flow organique plus importante qu’anticipée et du produit de cession d’Odigo ont contribué à réduire l’impact de l’acquisition d’Altran sur l’endettement net du Groupe.

ACQUISITION ET INTEGRATION D’ALTRAN TECHNOLOGIES

Pour mémoire, après la prise de contrôle d’Altran intervenue le 13 mars 2020, Capgemini a effectué une nouvelle ouverture de l’offre publique d’achat amicale dont le succès a permis la mise en œuvre en avril 2020 d’une procédure de retrait obligatoire portant sur les actions Altran non encore détenues. A l’issue de cette procédure, Capgemini détient 100% du capital et des droits de vote de la société Altran Technologies, qui est entièrement intégrée dans le périmètre de consolidation de Capgemini depuis le 1er avril 2020.

Engagé dès la prise de contrôle effective d’Altran, le processus d’intégration se déroule conformément aux attentes du Groupe et a notamment conduit à la mise en place au 1er janvier 2021 d’une organisation opérationnelle intégrée. Par ailleurs Capgemini a lancé au second semestre 2020 ses trois premières offres dans le domaine de l’« Intelligent Industry » axées sur la 5G et l’Edge computing, la validation et la vérification des systèmes de pilotage autonomes et la R&D basée sur les données pour les sciences de la vie.

Comme annoncé lors de la publication des résultats du 1er semestre 2020, Capgemini estime être en mesure d’atteindre dès juin 2021, en rythme annualisé, les deux tiers des synergies de coûts et de modèles opérationnels estimées entre 70 et 100 millions d’euros avant impôts en année pleine. De même, le Groupe est confiant dans sa capacité à réaliser les synergies commerciales annoncées lors de l’acquisition, soit un chiffre d’affaires annuel additionnel compris entre 200 et 350 millions d’euros à un horizon de 3 ans.

RESPONSABILITE SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE

Dans un contexte économique et sanitaire sans précédent, Capgemini a eu à cœur de renforcer ses ambitions et initiatives en matière de responsabilité sociale et environnementale.

Plus que jamais conscient de la nécessité d’agir pour faire face au changement climatique, le Groupe a ainsi annoncé en juillet 2020 son engagement d’atteindre la neutralité carbone de ses opérations au plus tard en 2025, et l’objectif « zéro émission nette » d’ici 2030. Ces objectifs ont été validés par l’organisation « Science-Based Targets initiative » comme étant alignés sur le scénario d’un réchauffement climatique limité à 1,5 °C d’ici 2050. L’objectif précédent de Capgemini, fixé en 2015, visait à réduire les émissions de carbone de 30% par collaborateur à l’horizon 2030, et a été atteint dès janvier 2020 avec près d’une décennie d’avance. De plus, Capgemini s’est fixé comme objectif une réduction des émissions de carbone de ses clients à hauteur de 10 millions de tonnes à horizon 2030, soit plus de 20 fois les propres émissions du Groupe.

Par ailleurs, le Groupe a veillé à préserver ses employés, tant en termes de précautions sanitaires mises en place que de mesures destinées à montrer son soutien et sa solidarité. A ce titre, Capgemini a notamment maintenu les mesures de promotion et d’ajustement salarial décidées avant la pandémie, et n’a pas procédé à des ajustements significatifs de ses effectifs onshore ou offshore. En parallèle, le Groupe a accentué ses efforts en matière d’engagement envers ses collaborateurs au travers de Pulse, son dispositif d’écoute en continu, qui inclut des questions fréquentes sur le sentiment de bien-être et de sureté psychologique. Cette démarche a été accompagnée par la mise en place d’un programme dénommé Connected Managers, visant à partager les meilleurs pratiques notamment en matière de soutien des collaborateurs et de maintien du lien social, ainsi que par le renforcement de la gestion individuelle et locale des risques psycho-sociaux.

Le Groupe s’est également associé en juin 2020 avec Coursera, acteur mondial de la formation en ligne, pour lancer NEXT, une plateforme d’apprentissage numérique qui permet à l’ensemble de ses collaborateurs d’accéder à plus de 4 000 cours dispensés par les meilleures universités et organismes de formation. Cette initiative majeure en matière de formation – pilier fondamental du Groupe dans sa stratégie de gestion du capital humain – permettra à tous ses employés non seulement de renforcer leurs compétences dans un environnement en constante évolution, mais également de construire leur propre parcours de développement professionnel et personnel.

Enfin, Capgemini a poursuivi ses progrès en 2020 au regard des autres piliers de sa stratégie en matière de responsabilité sociale : la part des femmes dans ses effectifs mondiaux s’élève à 33,7% à fin 2020 (34,9% sur le périmètre hors Altran, soit une progression de près de 2 points par rapport à 2019), et 28% au sein de son Comité Exécutif (en progression de 4 points depuis 2018). Par ailleurs, plus de 300 000 personnes ont bénéficié l’année dernière des initiatives du Groupe en matière d’inclusion digitale.

PERSPECTIVES

Dans un environnement qui s’améliore mais reste incertain, le Groupe vise pour 2021 :

  • Une croissance à taux de change constants comprise entre +7,0% et +9,0% ;
  • Une marge opérationnelle comprise entre 12,2% et 12,4%, soit au niveau de 2019 ;
  • Une génération de free cash-flow organique supérieure à 1 300 millions d’euros.

La contribution des variations de périmètre à la croissance est estimée à environ 4,5 points.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

Aiman Ezzat, Directeur général, et Carole Ferrand, Directeur financier, commenteront cette publication au cours d’une conférence téléphonique qui se déroulera en anglais ce jour à 18h45 heure de Paris (CET). Cette conférence téléphonique sera accessible par webcast, en direct et en rediffusion pendant un an, depuis ce lien.

L’ensemble des documents relatifs à cette publication sera mis en ligne sur le site internet dédié aux investisseurs de Capgemini à l’adresse https://investors.capgemini.com/fr/.

CALENDRIER PRÉVISIONNEL

31 mars 2021      Capital Markets Day
29 avril 2021       Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2021
20 mai 2021        Assemblé Générale Mixte
28 juillet 2021      Résultats du 1er semestre 2021

Le calendrier relatif au paiement du dividende qui est soumis à l’approbation de l’Assemblée Générale serait :
2 juin 2021           Détachement du coupon sur Euronext Paris
4 juin 2021           Mise en paiement du dividende

AVERTISSEMENT

Le présent communiqué de presse est susceptible de contenir des informations prospectives. Ces informations peuvent comprendre des projections, des estimations, des hypothèses, des informations concernant des projets, des objectifs, des intentions et/ou des attentes portant sur des résultats financiers futurs, des évènements, des opérations, le développement de services et de produits futurs, ainsi que des informations relatives à des performances ou à des évènements futurs. Ces informations prospectives sont généralement reconnaissables à l’emploi des termes « s’attendre à », « anticiper », « penser que », « avoir l’intention de », « estimer », « prévoir », « projeter », « pourrait », « devrait » ou à l’emploi de la forme négative de ces termes et à d’autres expressions de même nature. La direction de Capgemini considère actuellement que ces informations prospectives traduisent des attentes raisonnables ; la société alerte cependant les investisseurs sur le fait que ces informations prospectives sont soumises à des risques et  incertitudes (y compris, notamment, les risques identifiés dans le Document d’Enregistrement Universel de Capgemini, disponible sur le site internet de Capgemini), étant donné qu’elles ont trait à des évènements futurs et dépendent des circonstances futures dont la réalisation est incertaine et qui peuvent différer de ceux anticipés, souvent difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Capgemini. Les résultats et les évènements réels sont susceptibles de différer significativement, de ceux qui sont exprimés, impliqués ou projetés dans les informations prospectives. Les informations prospectives ne donnent aucune garantie de réalisation d’évènements ou de résultats futurs et n’ont pas cette vocation. Capgemini ne prend aucun engagement de mettre à jour ou de réviser les informations prospectives sous réserve de ses obligations légales.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre d’instruments financiers au public et ne contient pas d’invitation ou d’incitation à investir dans des instruments financiers en France, aux États-Unis ou n’importe quel autre pays.

À PROPOS DE CAPGEMINI

Capgemini est un leader mondial, responsable et multiculturel, regroupant 270 000 personnes dans près de 50 pays. Partenaire stratégique des entreprises pour la transformation de leurs activités en tirant profit de toute la puissance de la technologie, le Groupe est guidé au quotidien par sa raison d’être : libérer les énergies humaines par la technologie pour un avenir inclusif et durable. Fort de plus de 50 ans d’expérience et d’une grande expertise des différents secteurs d’activité, Capgemini est reconnu par ses clients pour répondre à l’ensemble de leurs besoins, de la stratégie et du design jusqu’au management des opérations, en tirant parti des innovations dans les domaines en perpétuelle évolution du cloud, de la data, de l’Intelligence Artificielle, de la connectivité, des logiciels, de l’ingénierie digitale et des plateformes. Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 16 milliards d’euros en 2020.

Get the Future You Want ** |  www.capgemini.com

*          *

*

ANNEXES4

TAXONOMIE MÉTIERS

  • Stratégie & Transformation comprend l’ensemble des activités de conseil en stratégie, innovation et accompagnement de la transformation.
  • Applications & Technologie regroupe les activités des « Services applicatifs » ainsi que les activités connexes, notamment les services de proximité en technologie.
  • Opérations & Ingénierie recouvre les autres activités du Groupe, à savoir : les Business Services (comprenant le Business Process Outsourcing et les services transactionnels), l’ensemble des Services d’infrastructure et de cloud et les Services de R&D et d’ingénierie.

DÉFINITIONS

La croissance organique du chiffre d’affaires est la croissance calculée à taux de change et périmètre constants. Le périmètre et les taux de changes utilisés sont ceux de l’exercice publié. Ce sont également les taux de change de l’exercice publié qui sont utilisés dans le calcul de la croissance à taux de change constants.

Réconciliation des taux de croissance 1er trimestre 2020 2ème trimestre
2020
3ème trimestre
2020
4ème trimestre
2020
Année
2020
Croissance organique +2,0% -7,7% -3,6% -2,4% -3,2%
Impact des variations de périmètre du Groupe +0,3 pt +21,1 pts +22,0 pts +23,2 pts +16,9 pts
Croissance à taux de change constants +2,3% +13,4% +18,4% +20,8% +13,7%
Impact des taux de change +0,8 pt -0,3 pt -2,8 pts -4,1 pts -1,5 pts
Croissance en données publiées +3,1% +13,1% +15,6% +16,7% +12,2%

Pour l’évolution de l’activité par métier, conformément aux indicateurs internes de performance opérationnelle, la croissance à taux de change constants est calculée sur la base du chiffre d’affaires total, c’est-à-dire avant élimination des facturations inter-métiers. Le Groupe considère en effet que cela est plus représentatif du niveau d’activité par métier car, avec l’évolution de son activité, le Groupe constate un nombre croissant de contrats dont la mise en œuvre requiert la combinaison de différentes expertises métiers entraînant une augmentation des flux de facturation inter-métiers.

La marge opérationnelle, un des principaux indicateurs de la performance du Groupe, est la différence entre le chiffre d’affaires et les charges opérationnelles. Elle est calculée avant les « autres produits et charges opérationnels » qui comprennent les amortissements des actifs incorporels reconnus dans le cadre des regroupements d’entreprises, la charge résultant de l’étalement de la juste valeur des actions attribuées au personnel (y compris les charges sociales et contributions patronales), ainsi que les charges ou produits non récurrents, notamment les dépréciations des écarts d’acquisition, les écarts d’acquisition négatifs, les plus ou moins-values de cession de sociétés consolidées ou d’activités, les charges de restructuration afférentes à des plans approuvés par les organes de Direction du Groupe, les coûts d’acquisition et d’intégration des sociétés acquises par le Groupe y compris les compléments de prix incluant des conditions de présence, ainsi que les effets des réductions, des liquidations et des transferts des régimes de retraites à prestations définies.

Le résultat net normalisé correspond au résultat net (part du Groupe) corrigé des impacts des éléments reconnus en « autres produits et charges opérationnels », net d’impôt calculé sur la base du taux effectif d’impôt. Le résultat normalisé par action est calculé comme un résultat de base par action, c’est-à-dire hors dilution.

Le free cash-flow organique se définit comme le flux de trésorerie lié à l’activité diminué des investissements en immobilisations incorporelles et corporelles (nets de cession), des remboursements de dette de loyer et ajusté des intérêts financiers payés et reçus.

Covid-19 : L’impact de la crise sanitaire sur les comptes consolidés au 31 décembre 2020 n’est pas isolé. La définition des indicateurs alternatifs de performance ci-dessus est donc inchangée et conformément aux pratiques passées ces comptes comprennent dans les autres produits et charges opérationnels un montant non significatif de coûts incrémentaux et non-récurrents liés à cette crise.

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR RÉGION

  Chiffre d’affaires   Variation par rapport à 2019   Taux de marge opérationnelle
  2020
(en millions d’euros)
  en données
publiées
à taux de change constants   2019 2020
Amérique du Nord 4 839   +5,9% +7,9%   13,9% 14,8%
Royaume-Uni et Irlande 1 741   +5,3% +6,7%   15,2% 15,5%
France 3 443   +14,1% +14,2%   12,1% 8,7%
Reste de l’Europe 4 700   +23,4% +23,7%   11,8% 11,4%
Asie-Pacifique et Amérique latine 1 125   +4,2% +12,2%   11,2% 13,0%
TOTAL 15 848   +12,2% +13,7%   12,3% 11,9%

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR MÉTIER

  Chiffre d’affaires total*   Variation par rapport à 2019
  2020
(en % du Groupe)
  à taux de change constants
du Chiffre d’affaires total*
du métier
Stratégie & Transformation 7%   +11,0%
Applications & Technologie 62%   -0,2%
Opérations & Ingénierie 31%   +55,5%

COMPTE DE RÉSULTAT SYNTHÉTIQUE ET MARGE OPÉRATIONNELLE

(en millions d’euros) 2019 2020 Variation
Chiffre d’affaires  14 125 15 848 +12,2%
Charges opérationnelles  (12 384) (13 969)  
Marge opérationnelle  1 741 1 879 +8%
en % du chiffre d’affaires 12,3% 11,9% -0,4 pt
Autres charges et produits opérationnels (308) (377)  
Résultat d’exploitation  1 433 1 502 +5%
en % du chiffre d’affaires 10,1% 9,5% -0,6 pt
Résultat financier  (79) (147)  
(Charge) / produit d’impôts  (502) (400)  
(-) Intérêts minoritaires  4 2  
Résultat net, part du Groupe  856 957 +12%

RÉSULTAT NORMALISÉ ET RÉSULTAT DILUÉ PAR ACTION

(en millions d’euros) 2019 2020 Variation
Nombre moyen d’actions en circulation 166 171 198 167 620 101  
RÉSULTAT DE BASE PAR ACTION (en euros) 5,15 5,71 +11%
Nombre moyen d’actions dilué 171 047 762 172 555 946  
RÉSULTAT DILUÉ PAR ACTION (en euros) 5,00 5,55 +11%
       
(en millions d’euros) 2019 2020 Variation
Résultat net, part du Groupe 856 957 +12%
Taux effectif d’impôt, hors charge transitoire d’impôt 32,6% 30,1%  
(-) Autres charges et produits opérationnels, net d’impôts 207 263  
Résultat net normalisé 1 063 1 220 +15%
Nombre moyen d’actions en circulation 166 171 198 167 620 101  
RÉSULTAT NORMALISÉ PAR ACTION (en euros) 6,40 7,28 +14%

Le Groupe a reconnu un produit d’impôt liée à l’effet transitoire de la réforme fiscale aux Etats-Unis de 8 millions d’euros en 2020 contre une charge de 60 millions d’euros en 2019. En 2020, cela a augmenté de 0,05 euro les résultats de base et dilués par action ainsi que le résultat normalisé par action.

Hors comptabilisation de ce produit d’impôt, le résultat normalisé par action aurait été de 7,23 euros en 2020 :

(en millions d’euros) 2019 2020 Variation
Résultat normalisé par action (en euros) 6,40 7,28 +14%
+ (produit) / charge transitoire d’impôt 60 (8)  
Nombre moyen d’actions en circulation 166 171 198 167 620 101  
Impact du (produit) / de la charge transitoire d’impôt (en euros) 0,36 (0,05)  
Résultat normalisé par action – hors impact transitoire d’impôt (en euros) 6,76 7,23 +7%

VARIATION DE TRÉSORERIE ET FREE CASH-FLOW ORGANIQUE

(en millions d’euros) 2019 2020
Flux de trésorerie liés à l’activité 1 794 1 661
Investissements (nets de cession) en immobilisations corporelles et incorporelles (219) (204)
Intérêts financiers nets (15) (47)
Remboursement des dettes de loyers (272) (291)
FREE CASH-FLOW ORGANIQUE 1 288 1 119
Autres flux de trésorerie liés aux opérations d’investissement et de financement (830) (610)
Variation de trésorerie 458 509
Incidence des variations des cours des devises (12) (131)
Trésorerie d’ouverture 2 004 2 450
Trésorerie de clôture 2 450 2 828

ENDETTEMENT NET

(en millions d’euros) 31/12/2019 31/12/2020
Trésorerie et équivalents de trésorerie 2 461 2 836
Découverts bancaires (11) (8)
Trésorerie 2 450 2 828
Actifs de gestion de trésorerie 213 338
Dettes financières à long terme (2 564) (7 127)
Dettes financières à court terme et découverts bancaires (717) (951)
(-) Découverts bancaires 11 8
Dettes financières, hors découverts bancaires (3 270) (8 070)
Instruments dérivés 7
TRÉSORERIE NETTE / (ENDETTEMENT NET) (600) (4 904)


* Les termes et indicateurs alternatifs de performance marqués d’un (*) sont définis et/ou réconciliés en annexe de ce communiqué.

1 Les comptes consolidés ont été audités et le rapport de certification est en cours d’émission.

2 Sur le périmètre du Groupe hors Altran.

3 Le complément de 0,7 milliard d’euros étant alloué au remboursement d’obligation à échéance juillet 2020.

** « Réalisez le futur que vous voulez » 

4 Dans ces annexes l’arrondi d’une somme peut être différent de la somme des arrondis.

Pièce jointe