Press release

[Communiqué de presse ILIAD] Résultats semestriels 2018

0
Sponsorisé par GlobeNewsWire

Paris, le 4 septembre 2018

RESULTATS 1er SEMESTRE 2018

Une nouvelle approche commerciale avec des premiers résultats positifs sur la période juillet/aout

Un lancement commercial réussi en Italie

  • Fixe : Une nouvelle approche commerciale après des recrutements décevants dans un contexte de marché très concurrentiel
  • Fibre : Free confirme sa position de 1er opérateur alternatif FTTH. Semestre record avec 1,7m de nouvelles prises raccordables et 178 000 nouveaux abonnés
  • Mobile : 500 000 nouveaux abonnés au forfait Free 4G illimitée[1]. Recul de la base totale de 70 000 abonnés (uniquement des abonnés 0€ et 2€), en raison de la concurrence accrue sur les offres d’entrée de gamme
  • Des recrutements redevenus positifs dans le fixe et le mobile sur la période juillet/août
  • Italie : succès commercial continu et exceptionnel avec le franchissement du cap de 1,5 million d’abonnés au début du mois d’août
  • Chiffre d’affaires Groupe stable à 2,4 milliards d’euros et hausse de la rentabilité des activités françaises
  • Un bilan solide et des liquidités importantes pour accompagner le développement du Groupe en France et en Italie

La norme comptable IFRS 15 relative aux « Produits des activités ordinaires tirés des contrats conclus avec des clients » est applicable depuis le 1er janvier 2018. Iliad communique ainsi ses comptes du 1er semestre 2018 sous cette nouvelle norme.

DEPLOIEMENT D’UNE NOUVELLE APPROCHE COMMERCIALE

Dans un contexte très concurrentiel, le Groupe a enregistré une performance commerciale décevante au 1er semestre 2018. Depuis juin 2018, le Groupe a initié une nouvelle approche commerciale pour redynamiser sa croissance, reposant notamment sur :

  • Une série de mesures commerciales sur le fixe :
    • Politique promotionnelle mieux adaptée : nouvelles offres en juin 2018, de 9,99 euros/mois à 19,99 euros/mois pour les 12 premiers mois (puis respectivement de 24,99 euros/mois à 44,99 euros/mois) ;
    • Politique de rétention et de fidélisation ;
    • Lancement prochain de nouvelles boxes.
  • Une stratégie mobile centrée sur l’amélioration du mix d’abonnés :
    • Politique de montée en gamme des abonnés ;
    • Lancement d’une offre de transition à 8,99 euros/mois pour les 12 premiers mois, puis migration automatique sur le forfait Free 4G illimitée (100 Go pour les non abonnés Freebox).
  • Une volonté claire de s’affirmer comme le 1er opérateur alternatif FTTH :
    • Déploiements FTTH records avec 1,7 million de nouvelles prises ;
    • Raccordements records avec 178 000 nouveaux abonnés FTTH ;
    • Signature de nombreux accords de cofinancement dans les zones RIP (Réseaux d’Initiative Publique) ;
    • Des chiffres en ligne avec les objectifs du Groupe de raccorder entre 300 000 et 500 000 abonnés cette année et environ 500 000 abonnés par an dès l’année prochaine. Le cap du million d’abonnés FTTH devrait être franchi début 2019.
  • Un lancement réussi en Italie :
    • 1,5 million d’abonnés à début août.

Ces différentes actions permettent au Groupe de relancer sa dynamique commerciale et d’ouvrir un nouveau cycle de croissance.

ELEMENTS CLES DU 1er SEMESTRE 2018

Le Groupe est l’un des principaux opérateurs de communications électroniques en France et en Italie avec plus de 20 millions d’abonnés. Sur un marché très concurrentiel, le Groupe réalise un chiffre d’affaires de 2,4 milliards d’euros, stable par rapport au 1er semestre 2017.

Les principaux éléments du semestre sont les suivants :

France

Eléments opérationnels :

  • Fixe : Une nouvelle approche commerciale déployée depuis juin 2018. Dans le contexte d’un marché mature, concurrentiel et promotionnel, le Groupe a fait le choix de recentrer sa stratégie autour d’une montée en valeur progressive de sa base d’abonnés, en (i) commercialisant de nouvelles offres sur son site internet, (ii) en initiant une politique de fidélisation de ses abonnés, et (iii) en intensifiant le rythme des migrations FTTH. Grâce à sa nouvelle politique commerciale, les recrutements nets du Groupe sont redevenus positifs sur la période juillet/août ;
  • FTTH : Le Groupe se positionne clairement comme le 1er opérateur alternatif FTTH, réalisant un semestre record en raccordements d’abonnés, avec 178 000 nouveaux abonnés en 6 mois. Sur la période, le Groupe a poursuivi les efforts de déploiement de son réseau FTTH, avec (i) 1,7 million de nouvelles prises raccordables pour atteindre 7,9 millions de prises au 30 juin 2018 et (ii) 178 000 abonnés supplémentaires à la fibre sur le semestre. Ainsi, le Groupe affiche une croissance d’un tiers de sa base d’abonnés FTTH en 6 mois, et compte désormais 734 000 abonnés FTTH ;
  • Mobile : La base d’abonnés au forfait Free 4G illimitée (50/100 Go pour les non abonnés Freebox) croît de 500 000 abonnés sur le premier semestre 2018, malgré une intensification des promotions concurrentes au 2ème trimestre. En revanche, la base totale recule de 70 000 abonnés sur la période en raison de la baisse du nombre d’abonnés à l’offre à 2 euros/mois (0 euro/mois pour les abonnés Freebox). La croissance régulière de la base d’abonnés sur le forfait Free 4G illimitée (50/100 Go pour les non abonnés Freebox) témoigne de la solidité de la marque Free, et démontre la pertinence de la stratégie d’enrichissement des offres mobiles et de l’efficacité de la politique de migration (doublement du volume net des migrations sur le 1er semestre 2018 par rapport au 1er semestre 2017). Au 30 juin 2018, le Groupe comptait 13,6 millions d’abonnés mobiles, dont 7,6 millions d’abonnés au forfait Free 4G illimitée (50/100 Go pour les non abonnés Freebox). Sur la période juillet/août, les recrutements nets sont redevenus positif sur le Mobile ;
  • La consommation moyenne mensuelle des abonnés 4G en nette hausse à 9,6 Go, parmi les plus hautes en Europe, démontre la qualité du réseau déployé par le Groupe. Avec son large portefeuille de fréquences dédiées à la 4G, et le déploiement progressif des fréquences 700MHz dans les zones autorisées, la qualité du réseau 4G du Groupe atteint son meilleur niveau, et est d’ailleurs une nouvelle fois reconnue par le baromètre nPerf des connexions mobiles au 2ème trimestre 2018, avec un débit moyen descendant de 41,2 Mb/s en 4G, soit 40% plus performant que les débits observés chez deux des trois autres acteurs du marché. Au 30 juin 2018, le Groupe compte 8,4 millions d’abonnés 4G, soit une hausse de 1,6 million d’abonnés en 1 an, représentant 62% de la base d’abonnés mobiles, avec une consommation mensuelle moyenne de 9,6 Go par abonné, soit une des consommations les plus élevées d’Europe (en croissance de près de 50% sur un an) ;
  • Le Groupe poursuit ses investissements dans le déploiement de son réseau mobile. Le Groupe a déployé 1 151 nouveaux sites 3G au premier semestre 2018, et compte désormais plus de 13 300 sites mobiles à fin juin 2018, pour une couverture de la population en 3G de près de 96%. Le Groupe continue de plus à densifier son réseau 4G, qui couvre désormais près de 90% de la population, et poursuit par ailleurs le raccordement en fibre optique quasi-systématique de ses sites mobiles. Ainsi plus de 90% des sites dans les zones denses sont raccordés en fibre, élément essentiel pour le lancement de nos offres 5G.

Eléments financiers :

  • Stabilisation du chiffre d’affaires France à 2,4 milliards d’euros sur le semestre :
    • Mobile : un chiffre d’affaires facturé aux abonnés en hausse de plus de 5%. Le chiffre d’affaires facturé aux abonnés, principal revenu générateur de marge pour l’activité mobile, s’établit à près de 740 millions d’euros, soit une hausse de plus de 5%, reflétant l’amélioration du mix d’abonnés. Il est toutefois négativement impacté par l’enrichissement du Forfait Free 4G illimitée (50/100 Go pour les non abonnés Freebox), et notamment l’ajout de nombreuses nouvelles destinations en roaming. Le chiffre d’affaires entrant poursuit sa baisse en raison de la diminution du nombre de SMS au profit des nouvelles plateformes de communication. Le chiffre d’affaires terminaux diminue également sur le semestre. Au total, le chiffre d’affaires mobile enregistre une progression de 2,4%, à 1 066 millions d’euros ;
    • Fixe : un chiffre d’affaires en recul de -2,2% sur le semestre : le chiffre d’affaires fixe du Groupe a été négativement impacté par (i) un environnement concurrentiel (ii) la hausse de la TVA, et (iii) le poids des promotions. Au 30 juin 2018, le chiffre d’affaires fixe du Groupe s’établit ainsi à 1 334 millions d’euros ;
  • Ebitda France en hausse de près de 20 millions d’euros, à 894 millions d’euros, soit 37,3% de marge, représentant une amélioration de près de 1 point sur la période. Ceci résulte de la très forte amélioration de la rentabilité de l’activité mobile depuis le lancement, compensée par des impacts négatifs successifs ayant affecté l’activité fixe au cours de ces derniers trimestres. La forte amélioration de la rentabilité de l’activité mobile est essentiellement liée à la plus forte proportion du trafic sur le réseau en propre et à l’amélioration du mix d’abonnés mobiles, malgré l’enrichissement constant des offres, avec de nombreuses destinations ajoutées dans l’enveloppe de roaming au cours des 12 derniers mois. L’activité fixe a continué d’être négativement impactée au premier semestre 2018 par (i) l’impact des promotions, (ii) la hausse de la TVA, et (iii) la signature de contrats de distribution audiovisuels ;
  • Des investissements ambitieux et concentrés sur le déploiement des réseaux Très Haut Débit fixe et mobile du Groupe, adossés à une structure financière solide. Au cours du semestre, le Groupe a investi 773 millions d’euros (hors fréquences) dans ses infrastructures fixes et mobiles en France, lui permettant de gagner en autonomie et d’améliorer sa rentabilité, tout en offrant un meilleur service à ses abonnés.

Italie

Eléments opérationnels :

  • Un succès commercial important avec 635 000 abonnés recrutés en à peine 1 mois et le cap de 1,5 million d’abonnés franchi début août. Le modèle commercial d’Iliad en Italie repose sur une offre simple, transparente et sans aucun coût caché. Par ailleurs le Groupe a (i) poursuivi ses investissements dans son réseau, (ii) continué le recrutement de l’équipe locale, (iii) engagé des dépenses de publicité afin d’établir la marque sur ce nouveau marché, (iv) implanté un réseau de distribution physique de boutiques et de kiosques dans lesquels sont mis à disposition des distributeurs automatiques de cartes SIM, en complément de la possibilité pour l’abonné de souscrire directement en ligne via leur mobile, tablette ou ordinateur, et (v) mis en place des partenariats avec des réseaux de revendeurs d’envergure nationale (Sisal, Lottomatica) permettant une proximité immédiate avec les abonnés, pour le rechargement de leur carte SIM.

Eléments financiers :

  • Le chiffre d’affaires de la période est de 9 millions d’euros, réalisé uniquement sur un mois, et composé principalement (i) des activations de cartes SIM effectuées sur la période, d’un montant de 9,99 euros par carte SIM, ainsi que (ii) du prix de l’abonnement, à 5,99 euros/mois ;
  • Une perte d’Ebitda de 28 millions d’euros, incluant principalement (i) les coûts d’itinérance versés à Wind/Tre, (ii) les charges de marketing et de publicité relatives au lancement et au développement de l’image de marque en Italie, et (iii) les charges de structure, dont notamment les charges salariales ;
  • Par ailleurs, dans le cadre du développement de son projet italien, le Groupe a investi 164 millions d’euros au 1er semestre 2018 (dont 73 millions d’euros pour les fréquences acquises auprès de Wind/Tre).

PRINCIPAUX INDICATEURS

Indicateurs opérationnels

 France 30 juin 2018 31-déc-17 30 juin 2017
     
Nombre total d’abonnés mobiles 13 625k 13 695k 13 140k
–  Dont Forfait Free 4G illimitée* 7 550k 7 060k
      
Total d’abonnés mobiles accédant à la 4G 8 400k 8 200k 6 800k
       
Consommation 4G moyenne (en Go/mois/abonné) 9,6 Go 8,4 Go 6,6 Go
       
Nombre total d’abonnés Haut Débit et Très Haut Débit 6 473k 6 520k 6 468k
–  Dont FTTH 734k 556k 419k
      
Nombre total d’abonnés France 20 098k 20 215k 19 608k
       
ARPU Haut Débit et Très Haut Débit** (en €) 32,8 33,9 34,0
ARPU Freebox Révolution*** (en €) >38,0 >38,0 >38,0
      
Prises raccordables en FTTH 7,9m 6,2m 5,3m
       
Italie 30 juin 2018 31-déc-17 30 juin 2017
     
Nombre total d’abonnés mobiles 635k
       

* 50/100 Go pour les non abonnés Freebox
** 32,20 euros en intégrant les retraitements liés à la nouvelle norme comptable IFRS 15
*** Hors promotions

Indicateurs financiers

  IFRS 15 Hors IFRS 15
En millions d’euros S1 2018 S1 2017 Variation (%) S1 2018 S1 2017 Variation (%)
Chiffre d’affaires France 2 395 2 401 -0,2% 2 450 2 464 -0,6%
–  Fixe 1 334 1 364 -2,2% 1 356 1 394 -2,7%
–  Mobile 1 066 1 041 2,4% 1 098 1 075 2,1%
–  Eliminations -5 -5 -5 -5
Chiffre d’affaires Italie 9 0 9 0
Chiffre d’affaires consolidé 2 404 2 401 0,1% 2 459 2 464 -0,2%
             
Ebitda France 894 875 2,2% 894 875 2,2%
Ebitda Italie -28 -28
Ebitda consolidé 866 875 -1,0% 866 875 -1,0%
             
Résultat opérationnel courant 406 430 -5,6% 406 430 -5,6%
             
Résultat net récurrent 232 233 -0,4% 232 233 -0,4%
             
Ratio d’endettement 1,8x 1,0x +0,8x 1,8x 1,0x +0,8x

OBJECTIFS DU GROUPE

France

  • Fixe :
    • Part de marché Haut Débit et Très Haut Débit de 25% à long terme ; 
    • Hausse de la base d’abonnés FTTH de 300 000 à 500 000 abonnés en 2018, puis d’environ 500 000 abonnés par an à partir de 2019 ;
    • Atteindre 1 million d’abonnés FTTH début 2019 ;
    • 9 millions de prises raccordables au FTTH à fin 2018 et 20 millions de prises raccordables au FTTH à fin 2022.
       
  • Mobile :
    • Ouverture d’environ 2 000 nouveaux sites sur l’année 2018 ;
    • Part de marché mobile de 25% à long terme ;
    • Finalisation de la migration des sites 4G en 1 800 MHz courant 2018.
       
  • Finance :
    • Marge d’Ebitda France en hausse en 2018 ;
    • Ambition d’atteindre une marge d’Ebitda pour le Groupe en France de plus de 40% en 2020 ;
    • Niveau d’investissement 2018 (hors fréquences mais intégrant le lancement de nouvelles boxes) en France à environ 1,55 milliard d’euros ;
    • En raison de l’intensité concurrentielle et de la baisse de la rentabilité des activités fixes, le Groupe a décidé de revoir son objectif d’un solde d’Ebitda-investissements France à environ 1 milliard d’euros à partir de 2020.

Italie

  • Atteindre un équilibre en termes d’Ebitda avec moins de 10% de part de marché.

COMPTE DE RESULTAT FRANCE

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires France est quasi-stable au premier semestre 2018, à 2,4 milliards d’euros (-0,2%). Dans un marché très concurrentiel, le Groupe enregistre une baisse de -2,2% de son chiffre d’affaires fixe (1 334 millions d’euros) et une croissance de 2,4% sur son activité mobile (1 066 millions d’euros).

Le tableau suivant présente la répartition du chiffre d’affaires France par nature de revenus au 30 juin 2018 et au 30 juin 2017 :

  IFRS 15 Hors IFRS 15
En millions d’euros S1 2018 S1 2017 Variation (%) S1 2018 S1 2017 Variation (%)
           
Fixe 1 334 1 364 -2,2% 1 356 1 394 -2,7%
             
Mobile 1 066 1 041 2,4% 1 098 1 075 2,1%
Facturé aux abonnés 738 700 5,4% 770 734 4,9%
Terminaux 105 112 -6,3% 105 112 -6,3%
Autre 224 229 -2,2% 224 229 -2,2%
             
Eliminations -5 -5 -5 -5
             
Chiffre d’affaires France 2 395 2 401 -0,2% 2 450 2 464 -0,6%

Revenus fixes

Le chiffre d’affaires fixe est de 1 334 millions d’euros au 30 juin 2018, soit une baisse de -2,2%, dans un contexte d’intensification de la concurrence sur l’exercice. Les principales évolutions sur la période ont été les suivantes :

  • Fixe : Une nouvelle approche commerciale déployée depuis juin 2018. Dans le contexte d’un marché mature, concurrentiel et promotionnel, le Groupe a fait le choix de recentrer sa stratégie autour d’une montée en valeur progressive de sa base d’abonnés, en (i) commercialisant de nouvelles offres sur son site internet, (ii) en initiant une politique de fidélisation de ses abonnés, et (iii) en intensifiant le rythme des migrations FTTH. Grâce à sa nouvelle politique commerciale, les recrutements nets du Groupe sont redevenus positifs sur la période juillet/août ;
  • FTTH : Le Groupe se positionne clairement comme le 1er opérateur alternatif en FTTH, réalisant un semestre record en raccordements d’abonnés, avec 178 000 nouveaux abonnés en 6 mois. Sur la période, le Groupe a poursuivi les efforts de déploiement de son réseau FTTH, avec (i) 1,7 million de nouvelles prises raccordables pour atteindre 7,9 millions de prises au 30 juin 2018 et (ii) 178 000 abonnés supplémentaires à la fibre sur le semestre. Ainsi, le Groupe affiche une croissance d’un tiers de sa base d’abonnés FTTH en 6 mois, et compte désormais 734 000 abonnés FTTH ;
  • Un chiffre d’affaires en recul de -2,2% sur le semestre : le chiffre d’affaires fixe du Groupe a été négativement impacté par (i) un environnement concurrentiel (ii) la hausse de la TVA, et (iii) le poids des promotions. Au 30 juin 2018, le chiffre d’affaires fixe du Groupe s’établit ainsi à 1 334 millions d’euros ;
  • L’ARPU Haut Débit et Très Haut Débit s’établit à 32,8 euros au 30 juin 2018. Le recul de l’ARPU diminue sur le trimestre, en baisse de 10 centimes par rapport à mars 2018, premier effet de la nouvelle politique commerciale. L’offre Freebox Révolution continue néanmoins d’enregistrer un ARPU supérieur à 38 euros[2].

Revenus mobiles

Le chiffre d’affaires de l’activité mobile est en hausse de 2,4% à 1 066 millions d’euros (+5,4% pour le chiffre d’affaires facturés aux abonnés). Les principales évolutions sur la période ont été les suivantes :

  • La base d’abonnés au forfait Free 4G illimitée (50/100 Go pour les non abonnés Freebox) croît de 500 000 abonnés sur le premier semestre 2018, malgré une intensification des promotions concurrentes au 2ème trimestre. En revanche, la base totale recule de 70 000 abonnés sur la période en raison de la baisse du nombre d’abonnés à l’offre à 2 euros/mois (0 euro/mois pour les abonnés Freebox). La croissance régulière de la base d’abonnés sur le forfait Free 4G illimitée (50/100 Go pour les non abonnés Freebox) témoigne de la solidité de la marque Free, et démontre la pertinence de la stratégie d’enrichissement des offres mobiles et de l’efficacité de la politique de migration (doublement du volume net des migrations sur le 1er semestre 2018 par rapport au 1er semestre 2017). Au 30 juin 2018, le Groupe comptait 13,6 millions d’abonnés mobiles, dont 7,6 millions d’abonnés au forfait Free 4G illimitée (50/100 Go pour les non abonnés Freebox). Sur la période juillet/août, les recrutements nets sont redevenus positif sur le Mobile ;
  • La consommation moyenne mensuelle des abonnés 4G en nette hausse à 9,6 Go, parmi les plus hautes en Europe, démontre la qualité du réseau déployé par le Groupe. Avec son large portefeuille de fréquences dédiées à la 4G, et le déploiement progressif des fréquences 700MHz dans les zones autorisées, la qualité du réseau 4G du Groupe atteint son meilleur niveau, et est d’ailleurs une nouvelle fois reconnue par le baromètre nPerf des connexions mobiles au 2ème trimestre 2018, avec un débit moyen descendant de 41,2 Mb/s en 4G, soit 40% plus performant que les débits observés chez deux des trois autres acteurs du marché. Au 30 juin 2018, le Groupe compte 8,4 millions d’abonnés 4G, soit une hausse de 1,6 million d’abonnés en 1 an, représentant 62% de la base d’abonnés mobiles, avec une consommation mensuelle moyenne de 9,6 Go par abonné, soit une des consommations les plus élevées d’Europe (en croissance de près de 50% sur un an) ;
  • Un chiffre d’affaires facturé aux abonnés en hausse de plus de 5%. Le chiffre d’affaires facturé aux abonnés, principal revenu générateur de marge pour l’activité mobile, s’établit à près de 740 millions d’euros, soit une hausse de plus de 5%, reflétant l’amélioration du mix d’abonnés, il est toutefois négativement impacté par l’enrichissement du Forfait Free 4G illimitée (100 Go pour les non abonnés Freebox), et notamment l’ajout de nombreuses nouvelles destinations en roaming. Le chiffre d’affaires entrant poursuit sa baisse en raison de la baisse du nombre de SMS au profit des nouvelles plateformes de communication. Le chiffre d’affaires terminaux diminue également sur le semestre. Au total, le chiffre d’affaires mobile enregistre une progression de 2,4%, à 1 066 millions d’euros.

Eliminations

Ces opérations, qui font intervenir deux sociétés du Groupe appartenant à des activités différentes, consistent essentiellement en la revente entre ces deux activités des opérations d’interconnexion. Ces éléments sont naturellement neutralisés dans le chiffre d’affaires consolidé du Groupe.

Marge brute

La marge brute France est de 1 372 millions d’euros sur le semestre, soit une hausse de 5%.

Le taux de marge brute est en hausse de près de 3 points à 57,3% sur le semestre. Cette progression est due à la très forte croissance de la rentabilité de l’activité mobile, grâce notamment à l’évolution positive du mix d’abonnés et à la hausse de la couverture de trafic en propre.

Ebitda

L’Ebitda France s’établit à 894 millions d’euros, en hausse de près de 20 millions d’euros par rapport au premier  semestre 2017, soit une marge de 37,3%, en hausse de près de 1 point. L’Ebitda France est négativement impacté au premier semestre de chaque année par IFRIC 21, imposant la comptabilisation de certaines charges du poste impôts et taxes relatives aux 12 mois de l’année dès le 1er janvier.

Les principales variations intervenues sur la période ont été les suivantes :

  • Poursuite de l’effet d’échelle sur la base de coûts fixes pour l’activité mobile. L’activité mobile, dont le chiffre d’affaires générateur de marge enregistre toujours une croissance opérationnelle importante, permet d’accroître l’effet vertueux sur la base de coûts fixes (réseau, publicité, coûts administratifs.), de bénéficier d’effets d’échelle non négligeables, mais aussi de profiter des avantages d’un opérateur intégré (fixe / mobile), malgré l’extension des offres de roaming à travers de nombreux nouveaux pays et la fin du roaming payant en Europe mis en place en juin 2017 ;
  • Bénéfice d’une meilleure couverture mobile de la population. Le déploiement intense de nouveaux sites mobiles a entrainé une forte amélioration de la couverture du réseau mobile du Groupe au cours des 12 derniers mois (+ 5 points de couverture à près de 96% pour le réseau 3G et + 8 points à près de 90% pour le réseau 4G), et a permis d’augmenter les volumes de trafic acheminé en propre ;
  • Une base d’abonnés au Forfait Free 4G illimitée (50/100 Go pour les non abonnés Freebox) représentant plus de 55% des abonnés Free Mobile, soit 7,6 millions d’abonnés. Le Groupe compte désormais 6,1 millions d’abonnés au forfait à 2 euros/mois (0 euro/mois pour les abonnés Freebox) ;
  • Poursuite de la baisse de la rentabilité sur les activités fixes, en raison de (i) l’impact des promotions, (ii) la hausse de la TVA, et (iii) la signature de contrats de distribution audiovisuels.

Résultat opérationnel courant

Le résultat opérationnel courant progresse de 7 millions d’euros sur le semestre, à 437 millions d’euros. Cette hausse s’explique par la hausse de l’Ebitda, et est partiellement compensée par une hausse des charges d’amortissements (+1,6%), relative à la poursuite du déploiement des réseaux FTTH et mobile du Groupe.

COMPTE DE RESULTAT ITALIE

L’activité Italie a une faible contribution en termes de résultat financier pour le Groupe au premier semestre 2018, le tableau suivant présente le compte de résultat simplifié du secteur Italie au 30 juin 2018 et au 30 juin 2017 :

En millions d’euros S1 2018 S1 2017 Variation (%) 
 
      
Chiffre d’affaires Italie 9  
Marge brute 1 
Ebitda -28  
% CA  
Résultat opérationnel courant -31 
Résultat opérationnel -31 

Chiffre d’affaires

Le Groupe a lancé son activité commerciale en Italie le 29 mai 2018. Il ne compte donc qu’un mois d’activité au 30 juin 2018, les principales évolutions ont été les suivantes :

Un succès commercial important avec 635 000 abonnés recrutés en à peine 1 mois et le cap de 1,5 million d’abonnés franchi début août. Le modèle commercial d’Iliad en Italie repose sur une offre simple, transparente et sans aucun coût caché. Par ailleurs le Groupe a (i) poursuivi ses investissements dans son réseau, (ii) continué le recrutement de l’équipe locale, (iii) engagé des dépenses de publicité afin d’établir la marque sur ce nouveau marché, (iv) implanté un réseau de distribution physique de boutiques et de kiosques dans lesquels sont mis à disposition des distributeurs automatiques de cartes SIM, en complément de la possibilité pour l’abonné de souscrire directement en ligne via leur mobile, tablette ou ordinateur, et (v) mis en place des partenariats avec des réseaux de revendeurs d’envergure nationale (Sisal, Lottomatica) permettant une proximité immédiate avec les abonnés, pour le rechargement de leur carte SIM.

Iliad est parvenu à mettre en place :

  • Un réseau de distribution efficace et peu coûteux ;
  • Une marque qui a déjà une forte notoriété ;
  • Un service mobile de très bonne qualité.

Le chiffre d’affaires de la période est de 9 millions d’euros, réalisé uniquement sur un mois, et composé principalement (i) des activations de cartes SIM effectuées sur la période, d’un montant de 9,99 euros par carte SIM, ainsi que (ii) du prix de l’abonnement, à 5,99 euros/mois.

Ebitda

Une perte d’Ebitda de 28 millions d’euros, comprenant principalement (i) les coûts d’itinérance versés à Wind/Tre, (ii) les charges de marketing et de publicité relatives au lancement et au développement de l’image de marque en Italie, et (iii) les charges structure, dont notamment les charges salariales.

Résultat opérationnel courant

Le résultat opérationnel courant en Italie est de -31 millions d’euros, incluant les charges d’amortissements des premiers éléments de réseau ainsi que des fréquences.

FLUX DE TRESORERIE ET INVESTISSEMENTS

En millions d’euros S1 2018 S1 2017 Variation (%) 
 
        
CAF Groupe 852 855 -0,3% 
        
Variation de BFR Groupe -81 -47 72,3% 
        
FCF opérationnel 771 808 -4,6% 
        
Investissements France (hors fréquences) -773 -710 8,9% 
Investissements Italie (hors fréquences) -91 -7 
Impôts décaissés -154 -103 49,5% 
Autres -415 -15 
        
FCF Groupe (hors fréquences, financement et dividendes) -662 -27  
        
Investissements fréquences France -8 -4 
Investissements fréquences Italie -73 -51 43,1% 
 

FCF Groupe (hors financement et dividendes)

-744 -82  
        
Dividendes -40 -26 53,8% 
        
Trésorerie de clôture 871 84  

Des investissements ambitieux et concentrés sur le déploiement des réseaux Très Haut Débit fixe et mobile du Groupe, adossés à une structure financière solide. Au cours du semestre, le Groupe a investi 773 millions d’euros (hors fréquences) dans ses infrastructures fixes et mobiles en France, lui permettant de gagner en autonomie et d’améliorer sa rentabilité, tout en offrant un meilleur service à ses abonnés.

Les principaux faits marquants sur le semestre ont été les suivants :

  • Capacité d’autofinancement Groupe de 852 millions d’euros ;
  • Variation de BFR de -81 millions d’euros, en raison d’une contribution négative de -20 millions pour l’Italie et de -61 millions d’euros pour la France ;
  • Investissements France à 773 millions d’euros. Sur le semestre, le Groupe continue ses investissements dans ses réseaux Très Haut Débit fixe (178 000 nouveaux abonnés raccordés en FTTH) et mobile (avec le déploiement de près de 1 151 nouveaux sites). Sur le semestre, le Groupe a investi près de 300 millions d’euros dans son activité FTTH ;
  • Investissements en Italie à hauteur de 164 millions d’euros, dont 73 millions d’euros relatifs au décaissement pour l’acquisition des fréquences auprès de Wind/Tre ;
  • Décaissement d’impôts à hauteur de 154 millions d’euros ;
  • Autres : inclut le décaissement relatif à l’acquisition de la participation dans eir, le rachat partiel des actionnaires minoritaires dans Free Mobile et les charges d’intérêts.

BILAN

Le Groupe n’est soumis à aucun risque de liquidité, après examen des clauses de remboursement anticipé des prêts souscrits par les sociétés du Groupe ou du non-respect d’engagements financiers (ratios, objectifs.).

Au 30 juin 2018, l’endettement brut du Groupe s’établissait à 4 154 millions d’euros et l’endettement net à 3 257 millions d’euros. Le Groupe continue de profiter d’une structure financière solide avec un ratio d’endettement de 1,8x l’Ebitda au 30 juin 2018, et d’une très forte liquidité.

Le Groupe a clôturé le semestre avec une trésorerie disponible de 871 millions d’euros.

GLOSSAIRE

Les définitions des principaux termes utilisés par Iliad sont présentées ci-dessous :

Abonnés dégroupés : abonnés qui ont souscrit à l’offre ADSL, VDSL ou FTTH du Groupe dans un central dégroupé par Free.

Abonnés Haut Débit et Très Haut Débit (ou Broadband) : abonnés ayant souscrit une offre ADSL, VDSL ou FTTH du Groupe.

ARPU Haut Débit et Très Haut Débit (Revenu Moyen par Abonné Haut Débit et Très Haut Débit) : inclut le chiffre d’affaires généré par le forfait et les services à valeur ajoutée, mais exclut le chiffre d’affaires non récurrent (par exemple les frais de migration d’une offre à une autre ou les frais de mise en service et de résiliation), divisé par le nombre total d’abonnés Haut Débit et Très Haut Débit facturés sur la période.

ARPU Freebox Révolution (Revenu Moyen par Abonné Freebox Révolution hors promotions) : inclut le chiffre d’affaires généré par le forfait et les services à valeur ajoutée, mais exclut le chiffre d’affaires non récurrent (par exemple les frais de migration d’une offre à une autre ou les frais de mise en service et de résiliation), divisé par le nombre total d’abonnés Freebox Révolution facturés sur la période.

Chiffre d’affaires facturé à l’abonné : chiffre d’affaires forfait et hors forfait directement facturé à l’abonné.

Ebitda : résultat opérationnel avant amortissement et dépréciation des immobilisations et des avantages de personnel (correspondant aux charges de rémunérations non monétaires liées aux salariés).

Endettement net : différence entre les passifs financiers à court et long terme et la trésorerie disponible au bilan.

FCF : Free Cash Flow

FTTH : « Fiber To The Home » : est une solution de desserte fibre optique de bout en bout entre le central de raccordement (NRO) et l’utilisateur.

M2M : communications de machine à machine.

Marge brute : la marge brute est définie comme le chiffre d’affaires déduction faite des achats consommés.

Nombre total d’abonnés Haut Débit et Très Haut Débit : représente, à la fin de la période mentionnée, le nombre total d’abonnés identifiés par leur ligne téléphonique qui ont souscrit à une offre de Free ou d’Alice après élimination de ceux pour lesquels une résiliation a été enregistrée.

Nombre total d’abonnés mobiles : représente, à la fin de la période mentionnée, le nombre total d’abonnés identifiés par leur ligne téléphonique qui ont souscrit à une des offres mobiles de Free après élimination de ceux pour lesquels une résiliation a été enregistrée.

Opérateur alternatif : opérateur apparu à la suite de la perte de monopole de l’opérateur historique d’Etat.

Prise raccordable FTTH : prise pour laquelle le lien entre le point de mutualisation et le point de branchement optique a été réalisé par l’opérateur d’immeuble, à laquelle le Groupe peut accéder en application de ses engagements de cofinancement, et pour laquelle les travaux de raccordement au réseau du Groupe sont achevés ou en cours d’achèvement.

Recrutement : correspond à la différence entre le nombre total d’abonnés à la fin de deux périodes différentes.

Ratio d’endettement (ou Leverage) : correspond au rapport entre la dette nette (passif financier court et long terme moins la trésorerie et équivalents de trésorerie) et l’Ebitda.

Résultat net récurrent : Résultat net hors éléments non récurrents tels que la quote-part des frais de restructuration et d’acquisition liés à l’opération eir et les charges exceptionnelles d’impôts.

A propos d’Iliad

Le Groupe Iliad est la maison-mère de Free, l’inventeur de la Freebox, le 1er boitier multiservices sur l’ADSL. Free est à l’origine de nombreuses innovations sur le marché de l’accès Haut Débit et Très Haut Débit (VoIP, IPTV, forfaitisation des appels vers de nombreuses destinations). Free propose des offres simples et innovantes au meilleur prix. La Freebox Révolution, la 6ème génération de Freebox intégrant notamment un NAS et un lecteur Blu-RayTM est complétée par la Freebox mini 4K, 1ère box Android TVTM et 4K sur le marché français. Depuis janvier 2012, Free démocratise l’usage du mobile avec des offres simples, sans engagement et à un prix très attractif. Free compte plus de 20 millions d’abonnés (dont 6,5 millions d’abonnés Haut Débit et Très Haut Débit et 13,6 millions d’abonnés mobiles au 30/06/2018). Le Groupe est devenu le 4ème opérateur de réseau mobile en Italie où il s’est lancé le 29 mai 2018 sous la marque Iliad, et comptait 635 000 abonnés au 30 juin 2018.

Place de cotation : Euronext Paris Lieu d’échange : Eurolist A d’Euronext Paris (SRD)
Code valeur : ILD Code ISIN : FR0004035913
Classification FTSE : 974 Internet Membre du Euro Stoxx, SBF 120, CAC Mid 100

[1] 50/100 Go pour les non abonnés Freebox

[2] Hors promotions

Tous les documents financiers relatifs aux Résultats Semestriels 2018 d’Iliad sont accessibles en ligne sur www.iliad.fr au format PDF (Adobe Acrobat):
-Communiqué de presse,
-Rapport de Gestion, 
-Comptes Consolidés, 
-Rapport financier semestriel,
-Présentation (slideshow).

Pièce jointe