Dassault Systèmes annonce des résultats financiers du deuxième trimestre conformes à ses objectifs, avec un chiffre d’affaires IFRS et non-IFRS en croissance de 11% et réaffirme ses perspectives de BNPA non-IFRS 2020

Dassault Systèmes annonce des résultats financiers du deuxième trimestre conformes à ses objectifs, avec un chiffre d’affaires IFRS et non-IFRS en croissance de 11% et réaffirme ses perspectives de BNPA non-IFRS 2020

VÉLIZY-VILLACOUBLAY, France —23 juillet 2020Dassault Systèmes (Euronext Paris : #13065, DSY.PA), publie ses résultats financiers non audités en normes IFRS pour le 2ème trimestre et le 1er semestre clos le 30 juin 2020. Ces résultats ont été revus par le Conseil d’administration le 22 juillet 2020. Ce communiqué comporte également une information financière exprimée en normes non-IFRS, pour laquelle un tableau de réconciliation avec les données IFRS figure en annexe.

Faits marquants et résultats financiers
(données non auditées et croissance du chiffre d’affaires à taux de change constant)

  • Au 2ème trimestre, marge opérationnelle non-IFRS et BNPA non-IFRS dans le haut de la fourchette des objectifs, portés par une bonne performance opérationnelle
  • Croissance de 10% à taux de change constant du chiffre d’affaires IFRS et non-IFRS au 2ème trimestre ; augmentation de 30% du chiffre d’affaires logiciel récurrent non-IFRS y compris Medidata et de solides renouvellements de support sur base organique
  • 397 millions d’euros de flux de trésorerie opérationnelle au 2ème trimestre et 855 millions d’euros au 1er semestre
  • Sur une base comparable, Medidata enregistre une croissance à deux chiffres de son chiffre d’affaires non-IFRS et une forte hausse de sa marge opérationnelle non-IFRS au 1er semestre
  • Acquisition de Proxem, spécialiste du traitement sémantique de l’information basé sur l’IA, qui élargit notre offre collaborative dans la science des données
  • Confirmation des perspectives financières de l’exercice 2020 avec un objectif de BNPA non-IFRS compris entre 3,70 et 3,75 euros (3,65 euros pour l’exercice 2019)

             

En millions d’Euros, à l’exception des données par action et des pourcentages   IFRS   IFRS
  T2 2020 T2 2019 Variation Variation à tx de change constants   6M 2020 6M 2019 Variation Variation à tx de change constants
Chiffre d’affaires   1 068,7 961,4 11% 10%   2 203,3 1 920,3 15% 14%
Chiffre d’affaires logiciel   958,8 847,4 13% 12%   1 973,0 1 702,7 16% 15%
Marge opérationnelle   10,4% 18,9% (8,6)pts     11,9% 20,7% (8,8)pts  
BNPA   0,32 0,51 (38)%     0,74 1,13 (34)%  

En millions d’Euros, à l’exception des données par action et des pourcentages   Non-IFRS   Non-IFRS
  T2 2020 T2 2019 Variation Variation à tx de change constants   6M 2020 6M 2019 Variation Variation à tx de change constants
Chiffre d’affaires   1 070,6 965,4 11% 10%   2 215,0 1 929,4 15% 14%
Chiffre d’affaires logiciel   960,5 851,0 13% 12%   1 983,5 1 710,5 16% 15%
Marge opérationnelle   26,7% 30,7% (3,9)pts     28,0% 31,8% (3,7)pts  
BNPA   0,80 0,82 (2)% (3)%   1,76 1,69 4% 2%

Bernard Charlès, Vice-président du Conseil d’administration, Directeur général de Dassault Systèmes, déclare : « La crise sanitaire mondiale aura un effet durable sur la nature même de l’activité économique, les besoins des entreprises et de leurs clients finaux. C’est ce qui ressort des discussions approfondies que nous avons avec elles, dans les domaines des Industries Manufacturières, des Sciences de la vie et de la Santé et des Infrastructures et des Villes. Nous travaillons avec nos clients pour transformer cette crise en opportunité, améliorer à court terme leurs opérations industrielles tout en renforçant le caractère durable de leurs modèles d’affaires.

La période de confinement a suscité des besoins accrus en matière de capacités de conception à distance basées sur la plateforme et d’adoption d’une organisation virtuelle de la production, en donnant la priorité à la santé des personnes.  Ainsi, jamais l’expérience du jumeau virtuel n’a été plus pertinente. Nous sommes bien positionnés pour aider nos clients à prendre en compte les tendances clés de l’industrie en leur proposant de nouvelles approches et veiller à ce que ces améliorations s’intègrent parfaitement à leurs transformations futures.

Dans les Sciences de la Vie, la course mondiale au développement de vaccins COVID-19 révèle la valeur des leviers de développement que constituent le nouveau monde virtuel, la science de l’analyse des données et les essais cliniques basés sur la plateforme. Elle montre également à quel point est essentielle la promesse de changement radical que représente l’utilisation du bras de contrôle virtuel pour améliorer les performances et la pertinence des essais cliniques sur la plateforme MEDIDATA.

La profonde compréhension du secteur des Sciences de la vie par les équipes de BIOVIA et MEDIDATA est démontrée par l’activité de cette dernière au deuxième trimestre, avec une augmentation de 17% de sa base de clientèle, une extension de ses liens avec les 25 plus grandes sociétés pharmaceutiques et sa collaboration avec la plupart des entreprises centrées sur le développement d’un vaccin pour la COVID-19.

La connaissance est souvent prisonnière d’un texte. Avec l’acquisition de Proxem, en utilisant leur technologie d’analyse du langage naturel, nous pouvons extraire cette connaissance de documents, l’interpréter grâce à la science et à l’analyse des données et la transformer en expérience, donnant ainsi à nos clients la possibilité d’automatiser leur interprétation.

Enfin, nous sommes plus que jamais convaincus que le monde virtuel offre une immense opportunité d’imaginer et d’aider à créer des innovations durables pour un avenir meilleur ».

Résultats financiers du deuxième trimestre 2020
(données non auditées)

En millions d’Euros, à l’exception des données par action et des pourcentages   IFRS   Non-IFRS
  T2 2020 T2 2019 Variation Variation à tx de change constants   T2 2020 T2 2019 Variation Variation à tx de change constants
Chiffre d’affaires   1 068,7 961,4 11% 10%   1 070,6 965,4 11% 10%
Chiffre d’affaires logiciel   958,8 847,4 13% 12%   960,5 851,0 13% 12%
Prestations de services   109,9 114,0 (4)% (4)%   110,1 114,4 (4)% (5)%
Marge opérationnelle   10,4% 18,9% (8,6)pts     26,7% 30,7% (3,9)pts  
BNPA   0,32 0,51 (38)%     0,80 0,82 (2)% (3)%

Chiffre d’affaires logiciel, en millions d’Euros, à l’exception des pourcentages   IFRS   Non-IFRS
  T2 2020 T2 2019 Variation Variation à tx de change constants   T2 2020 T2 2019 Variation Variation à tx de change constants
Amériques   364,3 249,5 46% 44%   365,9 252,3 45% 43%
Europe   334,8 347,5 (4)% (3)%   334,9 348,3 (4)% (4)%
Asie   259,7 250,5 4% 3%   259,7 250,5 4% 3%

Comparaison du deuxième trimestre 2020 par rapport à 2019

Chiffre d’affaires du second trimestre

·Les chiffres d’affaires IFRS et non-IFRS progressent de 10%, reflétant la contribution de Medidata Solutions, Inc. à la suite de la finalisation de son acquisition le 28 octobre 2019. Sur une base organique, le chiffre d’affaires non-IFRS est en recul de 8%, principalement en raison de l’impact de la pandémie mondiale de la COVID-19 sur les nouvelles licences et les activités de services, partiellement compensé par la croissance organique de 4% du chiffre d’affaires logiciel récurrent non-IFRS. (Toutes ces données sont à taux de change constants).

·Le chiffre d’affaires logiciel IFRS et non-IFRS est en croissance de 12%. Le chiffre d’affaires logiciel récurrent non-IFRS croît de 30%, principalement en raison de l’augmentation du chiffre d’affaires récurrent non-IFRS dans les domaines des Sciences de la vie, de l’Innovation pour petites et moyennes entreprises et de l’Innovation industrielle. Le chiffre d’affaires logiciel récurrent non-IFRS représente 82% du chiffre d’affaires logiciel non-IFRS au deuxième trimestre. Les licences et autres ventes de logiciels sont en baisse de 32% (en IFRS et non-IFRS), reflétant principalement l’impact de la COVID-19 qui a réduit la demande finale d’un certain nombre de secteurs industriels. (Toutes ces données sont à taux de change constants).

·Avec la contribution de Medidata, la zone Amériques représente 38% du chiffre d’affaires logiciel non-IFRS (contre 30% au deuxième trimestre 2019), la zone Europe en représente 35% (contre 41% au deuxième trimestre 2019) et la zone Asie 27% (contre 29% au deuxième trimestre 2019). Dans la zone Amériques, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS progresse de 43%. En Europe, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS est en baisse de 4%. En Asie, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS progresse de 3%. Les régions avec la meilleure performance organique sont l’Amérique du Nord, l’Asie Pacifique Sud, le Japon et la Chine. (Tous les taux de croissance sont à taux de change constants).

·Les chiffre d’affaires services IFRS et non-IFRS diminuent respectivement de 4% et 5% avec une baisse organique non-IFRS à deux chiffres, reflétant l’impact de la pandémie de la COVID-19 sur les nouvelles activités et l’allongement des délais sur certains projets en cours. (Tous les taux de croissance sont à taux de change constants).

               
Résultat opérationnel du second trimestre

·Le résultat opérationnel IFRS a diminué de 39%, compte tenu de l’impact des dépréciations des actifs incorporels acquis. Le résultat opérationnel non-IFRS est en baisse de 3% à 286,2 millions d’euros. La marge opérationnelle non-IFRS de 26,7% se situe au-dessus du haut de la fourchette des objectifs du Groupe, comprise entre 25,0% et 26,5%, portée par une bonne performance opérationnelle.

·Le BNPA IFRS dilué s’établit à 0,32 euro, en baisse de 38%. Le BNPA non-IFRS dilué est de 0,80 euro, supérieur au haut de la fourchette des objectifs du Groupe, comprise entre 0,72 et 0,77 euro.

Comparaison du premier semestre 2020 par rapport à 2019
(données non auditées)

En millions d’Euros, à l’exception des données par action et des pourcentages   IFRS   Non-IFRS
  6M 2020 6M 2019 Variation Variation à tx de change constants   6M 2020 6M 2019 Variation Variation à tx de change constants
Chiffre d’affaires   2 203,3 1 920,3 15% 14%   2 215,0 1 929,4 15% 14%
Chiffre d’affaires logiciel   1 973,0 1 702,7 16% 15%   1 983,5 1 710,5 16% 15%
Prestations de services   230,4 217,6 6% 5%   231,5 218,9 6% 5%
Marge opérationnelle   11,9% 20,7% (8,8)pts     28,0% 31,8% (3,7)pts  
BNPA   0,74 1,13 (34)%     1,76 1,69 4% 2%

Chiffre d’affaires logiciel, en millions d’Euros, à l’exception des pourcentages   IFRS   Non-IFRS
  6M 2020 6M 2019 Variation Variation à tx de change constants   6M 2020 6M 2019 Variation Variation à tx de change constants
Amériques   758,2 514,3 47% 44%   768,1 520,6 48% 44%
Europe   709,8 712,4 (0)% (0)%   710,1 714,0 (1)% (1)%
Asie   505,0 476,0 6% 5%   505,3 476,0 6% 5%

Chiffre d’affaires du premier semestre

·Le chiffre d’affaires IFRS progresse de 14%. En normes non-IFRS, le chiffre d’affaires augmente également de 14%, avec la contribution de Medidata, compensée en partie par la baisse organique de 5% liée à l’impact de la pandémie mondiale. (Tous les taux de croissance sont à taux de change constants).

·Le chiffre d’affaires logiciel IFRS est en croissance de 15%. Le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS est en progression de 15% reflétant une hausse du chiffre d’affaires logiciel récurrent non-IFRS de 30% avec la contribution de Medidata et une croissance organique de 5%, tandis qu’en raison de l’érosion de la demande due à la COVID-19, le chiffre d’affaires nouvelles licences et autres ventes de logiciels non-IFRS a diminué de 27%. Le chiffre d’affaires logiciel récurrent non-IFRS représente 83% du chiffre d’affaires logiciel non-IFRS et s’élève à 1,64 milliard d’euros pour le premier semestre 2020. (Tous les taux de croissance sont à taux de change constants).

·Par zone géographique et à taux de change constants : le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS est en progression de 44% dans la zone Amériques, grâce à la contribution de Medidata, dont une grande partie du chiffre d’affaires logiciel se situe en Amérique du Nord, et à la croissance du secteur Aéronautique et Défense. Le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS est en hausse de 5% en Asie, soutenu par une forte progression en Asie Pacifique Sud, le Japon et la Chine montrant une bonne résistance. En Europe, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS baisse de 1%, avec une performance similaire par région. Le chiffre d’affaires logiciel récurrent non-IFRS progresse d’une année sur l’autre dans les trois zones géographiques et que toutes ont obtenu des résultats conformes aux objectifs commerciaux. Sur une base organique, la croissance du chiffre d’affaires logiciel non-IFRS reste stable dans la zone Amériques, baisse de 3% en Asie et de 8% en Europe.

·Par secteur industriel et à taux de change constants, bien que le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS pour les Industries Manufacturières diminue de 5% en raison de la baisse dans l’industrie Transports et Mobilité, les industries Aéronautique et Défense et Produits de grande consommation et distribution sont toutes deux en croissance au premier semestre 2020. Le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS Sciences de la vie et Santé augmente substantiellement avec la contribution de Medidata et représente 21% du chiffre d’affaires logiciel non-IFRS au premier semestre 2020. Le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS Infrastructures et Territoires progresse de 6% et représente 9% du chiffre d’affaires logiciel non-IFRS total. (Tous les taux de croissance sont à taux de change constants).

·Au premier semestre 2020, le chiffre d’affaires logiciel 3DEXPERIENCE non-IFRS représente 23% du chiffre d’affaires logiciel non-IFRS (contre 27% au premier semestre 2019) et comprend l’activité de clients des secteurs industriels Aéronautique et Défense, Transport et Mobilité, Equipements Industriels, Haute Technologie et Marine et Offshore entre autres. Le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS 3DEXPERIENCE diminue de 16%, reflétant le bouleversement de la demande lié à la COVID-19 et une base de comparaison très élevée (hausse de 40% au premier semestre 2019). (Tous les taux de croissance sont à taux de change constants).

·Le chiffre d’affaires services IFRS et non-IFRS est en croissance de 5%, reflétant la contribution des services de Medidata, compensée en partie par une baisse organique non-IFRS de 11 % due aux perturbations liées à la COVID-19 sur les engagements de projets de services en cours. (Tous les taux de croissance sont à taux de change constants).

Résultat opérationnel du premier semestre

·Le résultat opérationnel IFRS baisse de 34%, reflétant l’impact de l’amortissement des actifs incorporels acquis à la suite de l’acquisition de Medidata. Il est en hausse de 1% à 620,4 millions d’euros en normes non-IFRS. La marge opérationnelle non-IFRS de 28,0% est à comparer à celle de 31,8% pour la même période de l’exercice précédent, reflétant principalement une baisse d’environ 170 points de base liée à l’effet dilutif des acquisitions et à une diminution estimée à 230 points de base liée à l’impact de la pandémie de la COVID-19 sur le chiffre d’affaires nouvelles licences et autres ventes logiciels non-IFRS et le chiffre d’affaires services non-IFRS.

·Le taux effectif d’impôts IFRS s’établit à 23,9% (24,7% en non-IFRS) pour le premier semestre 2020, contre 28,3% (28,9% en non-IFRS) au premier semestre de l’exercice précédent. Les principaux facteurs de la baisse du taux d’imposition effectif sont l’impact favorable du nouveau régime fiscal américain sur les revenus des brevets et de la technologie et la fin des effets liés à l’US BEAT. Ces changements ont été pleinement reconnus au quatrième trimestre 2019 pour l’ensemble de l’année et au premier semestre 2020. En outre, le taux d’imposition effectif pour le premier semestre 2020 reflète également une évolution favorable de la répartition géographique des revenus imposables.

·Le BNPA IFRS dilué s’élève à 0,74 euro, contre 1,13 euro lors de la même période de l’exercice précédent. Le BNPA non-IFRS dilué est en croissance de 4% à 1,76 euro, avec un impact net positif de change d’environ trois centimes.

Commentaire du Directeur des opérations et Directeur financier

Pascal Daloz, Directeur des opérations et Directeur financier de Dassault Systèmes, commente :  
« Au cours du dernier trimestre, le cadre dans lequel ont été établies nos perspectives financières, qui s’inscrit en 2020 dans un contexte pré-vaccin COVID-19, s’avère cohérent au regard de nos résultats ce trimestre et de nos perspectives pour l’année.

Les résultats financiers du deuxième trimestre sont bien en ligne, avec des chiffres non-IFRS – croissance du chiffre d’affaires logiciel et logiciel récurrent, marge opérationnelle et BNPA – dans le haut de la fourchette ou légèrement supérieurs à nos objectifs. Ces résultats mettent en évidence la solidité de notre modèle financier, avec une forte proportion de chiffre d’affaires logiciel récurrent (82% du chiffre d’affaires logiciel IFRS et non-IFRS au deuxième trimestre), une rentabilité opérationnelle satisfaisante et la poursuite de nos investissements en R&D sur une base organique. Alors que la croissance du chiffre d’affaires logiciel est dans la fourchette haute de nos objectifs, les activités de services ont rencontré certaines difficultés, de nombreuses entreprises ayant été confinées ou leurs sites de production soumis à des restrictions d’accès.

Dans les Sciences de la vie, notre deuxième plus important secteur industriel, Medidata a enregistré sur une base comparable une forte croissance de son chiffre d’affaires au cours du trimestre et une amélioration de sa marge opérationnelle. Il est important de noter qu’avec une croissance record des nouvelles prises de commande et 95% de son objectif de chiffre d’affaires sécurisé, Medidata est bien positionnée pour atteindre ses objectifs de croissance de l’année.

Sur la base de nos résultats du premier semestre et des perspectives pour le second semestre, nous réaffirmons nos objectifs pour l’ensemble de l’année 2020 et visons un BNPA non-IFRS d’environ 3,70 à 3,75 euros, contre 3,65 euros en 2019. Ces perspectives prennent comme hypothèse, sur la base des plans gouvernementaux actuels dans nos principales zones géographiques, une certaine amélioration du PIB mondial au second semestre. Nous prévoyons également que l’évolution des foyers infectieux de la COVID-19 suscitera un environnement instable de reprise de la demande et estimons par conséquent que les hypothèses dans lesquelles s’inscrivent nos objectifs demeurent adéquates. »

Objectifs financiers du troisième trimestre et de l’exercice 2020

Le Groupe a fixé le cadre suivant comme base de ses objectifs financiers pour le troisième trimestre et l’année 2020. Le Groupe utilise ces objectifs pour réaliser sa planification interne. Les principales hypothèses et taux de croissance cibles retenus, présentés en avril 2020, sont confirmés et précisés ci-dessous :

  • Une décélération significative du PIB mondial pour l’année 2020, comparativement à l’année 2019, et des restrictions pour de nombreux secteurs industriels, sur la base des plans gouvernementaux actuels dans les Amériques, en Europe et en Asie, conduisant à une baisse du chiffre d’affaires licences et autres ventes de logiciels non-IFRS d’environ -18% à -16% pour l’année 2020 à taux de change constants (-20% à -17% auparavant) ;
  • Le chiffre d’affaires logiciel récurrent non-IFRS devrait bien résister, tout en reflétant une baisse de l’activité des nouvelles licences et une certaine augmentation de l’attrition, conduisant à une croissance du chiffre d’affaires logiciel récurrent dans une fourchette de 26% à 27%, à taux de change constants pour l’année 2020 ;
  • Des économies de coûts ayant pour objectif une marge opérationnelle non-IFRS de 29,3% à 29,4% pour l’année 2020 (29,5% annoncé précédemment) ;
  • Un taux d’imposition effectif non-IFRS d’environ 25,2% pour l’année 2020.

             
Les objectifs financiers de Dassault Systèmes pour l’ensemble de l’année 2020 présentés ci-dessous sont donnés sur une base non-IFRS et reflètent les principales hypothèses de taux de change 2020 ci-dessous pour le dollar américain et le yen japonais ainsi que l’impact potentiel des autres devises non européennes :

    3ème trimestre 2020   Année 2020
Chiffre d’affaires   1,05 à 1,08 milliard d’euros   4,51 à 4,56 milliards d’euros
Croissance à taux de change constants   +18% à +21%   +12% à +13%
Marge opérationnelle non-IFRS   26,0% à 26,5%   29,3% à 29,4%
BNPA non-IFRS   0,75 à 0,80 euro   3,70 à 3,75 euros
Croissance du BNPA   -4% à +3%   +1% à +3%
Dollar américain   1,15 dollar par euro   1,13 dollar par euro
Yen japonais (avant couverture)   125,0 yens par euro   122,3 yens par euro

Les objectifs du Groupe sont uniquement établis et communiqués sur une base non-IFRS et font l’objet des précautions détaillées ci-après.

Les objectifs non-IFRS 2020 énoncés ci-dessus ne prennent pas en compte les éléments comptables suivants et sont estimés sur la base des hypothèses de taux de change 2020 indiquées précédemment : le traitement comptable des passifs sur contrats, estimé à environ 13 millions d’euros, les charges relatives à l’attribution d’actions de performance et de stock-options, incluant les charges sociales liées, estimées à environ 209 millions d’euros ainsi que l’amortissement d’actifs incorporels acquis et la réévaluation d’actifs corporels d’environ 400 millions d’euros, principalement liés à l’acquisition de Medidata, et l’impact des avantages reçus des bailleurs liés aux acquisitions estimé à environ 3 millions d’euros. En outre, les objectifs ci-dessus ne prennent pas non plus en compte l’impact des autres produits et charges opérationnels nets, essentiellement composés de charges liées aux acquisitions, de charges d’intégration et de restructuration, de perte de valeur du goodwill et d’actifs incorporels acquis, de l’impact de certains effets financiers non-récurrents, de certains effets fiscaux non-récurrents ainsi que de l’impact fiscal de ces retraitements non-IFRS. Enfin, ces estimations n’incluent pas d’éventuelles nouvelles attributions de stock-options ou d’actions de performance, ni de nouvelles acquisitions ou restructurations survenant après le 30 juin 2020.

Flux de trésorerie et autres chiffres clés du bilan

Au premier semestre 2020, le flux net de trésorerie d’exploitation du Groupe s’établit à 855,0 millions d’euros. Le Groupe a également reçu au titre de l’exercice de stock-options un montant de 47,3 millions d’euros. Au cours du premier semestre 2020, la trésorerie d’exploitation a été principalement affectée à la distribution de dividendes en numéraire pour 182,5 millions d’euros, aux dépenses d’investissement, nettes, pour 87,4 millions d’euros, au rachat d’actions lié aux programmes d’attribution de stock-options et d’actions de performance pour 104,7 millions d’euros et au paiement des obligations de location pour un montant de 47,4 millions d’euros.

La position financière nette de Dassault Systèmes s’élève à (2,2) milliards d’euros au 30 juin 2020, contre (2,7) milliards d’euros au 31 décembre 2019. Elle correspond à une trésorerie, des équivalents de trésorerie et des placements à court terme de 2,4 milliards d’euros et un endettement associé aux emprunts de 4,6 milliards d’euros.
               
Résumé des annonces récentes du Groupe : Activités récentes, Clients et Technologies

Le 23 juillet 2020, Medidata, une société du groupe Dassault Systèmes, leader mondial dans la création de solutions complètes à chaque étape des essais cliniques et Moderna, Inc., une société de biotechnologie axée sur les essais cliniques, pionnière dans les thérapies et vaccins à ARN messager (ARNm), ont annoncé leur partenariat pour accélérer le développement du candidat-vaccin COVID-19 à ARNm de Moderna. Les sociétés collaborent dans le cadre des essais de l’ARNm-1273 de Moderna, notamment au prochain en phase 3 – le plus grand essai COVID-19 de ce type à ce jour, impliquant 30 000 patients. Les équipes de Medidata et de Moderna progressent au rythme et dans l’urgence requis par la pandémie mondiale, en utilisant la plateforme de développement clinique la plus innovante et évolutive au monde.

Dassault Systèmes acquiert Proxem pour étendre son activité de traitement intelligent de l’information sur la plateforme 3DEXPERIENCE. Le 23 juillet 2020, le Groupe a annoncé avoir finalisé l’acquisition de la société Proxem, spécialiste de logiciels et services de traitement sémantique basés sur l’intelligence artificielle et de solutions d’analyse de l’expérience des consommateurs. Avec cette acquisition, Dassault Systèmes étend son activité d‘intelligence de l’information de la plateforme 3DEXPERIENCE à la recherche sémantique avec les technologies de traitement du langage naturel (NLP). Les clients peuvent automatiser l’interprétation des données textuelles non structurées de manière à devenir plus innovants, plus agiles et plus durables. Parmi les clients de Proxem figurent notamment Air France, Air Liquide et Total.

Réunion retransmise aujourd’hui par webcast et conférence téléphonique

Dassault Systèmes organise ce jour, jeudi 23 juillet 2020 une réunion retransmise par webcast à partir de 10h00 heure, de Paris  / 9h00, heure de Londres. Le Groupe tiendra également une conférence téléphonique à 15h00, heure de Paris / 14h00, heure de Londres / 9h00, heure de New York. Cette réunion retransmise en webcast et cette conférence seront accessibles sur le site https://investor.3ds.com/fr.

Les informations complémentaires destinées aux investisseurs sont accessibles sur le site https://investor.3ds.com/fr ou en appelant le service Relations Investisseurs de Dassault Systèmes au +33 (0) 1 61 62 69 24.

Calendrier des événements de Relations Investisseurs

Publication des résultats du troisième trimestre 2020 : le 22 octobre 2020
Capital Market Day : le 17 novembre 2020
Publication des résultats du quatrième trimestre 2020 : le 4 février 2021

Avertissement concernant les déclarations relatives à l’information prospective du Groupe

Les déclarations contenues dans le présent document qui ne sont pas des faits historiques mais qui expriment des attentes ou des objectifs pour l’avenir, y compris, mais sans s’y limiter, les déclarations concernant les objectifs ou le cadre de performance financière non IFRS du Groupe, sont des déclarations prospectives. Ces déclarations prévisionnelles sont basées sur les vues et les hypothèses actuelles de la direction de Dassault Systèmes et impliquent des risques et des incertitudes connus et inconnus. Les résultats ou performances réels peuvent différer sensiblement de ceux indiqués dans ces déclarations en raison d’une série de facteurs.

Le cadre actuel du Groupe pour 2020 tient compte, entre autres, d’un environnement économique mondial incertain. Compte tenu des incertitudes concernant les conditions économiques, commerciales, sociales, sanitaires et géopolitiques au niveau mondial, le chiffre d’affaires, le résultat net et les flux de trésorerie de Dassault Systèmes peuvent croître plus lentement, que ce soit sur une base annuelle ou trimestrielle, principalement en raison des facteurs suivants :

  • le déploiement des solutions de Dassault Systèmes peut représenter une grande partie des investissements d’un client dans la technologie logicielle. Les décisions de faire un tel investissement sont influencées par l’environnement économique dans lequel les clients opèrent. Des conditions géopolitiques, économiques et sanitaires mondiales incertaines et le manque de visibilité ou de ressources financières peuvent amener certains clients, par exemple dans les secteurs de l’automobile, de l’aérospatiale ou des ressources naturelles, à réduire, reporter ou mettre fin à leurs investissements, ou à réduire ou ne pas renouveler la maintenance en cours payée de leur base installée, ce qui affecte le chiffre d’affaires des clients plus importants avec leurs sous-traitants respectifs ; « le cycle de vente des produits » de Dassault Systèmes – déjà relativement long en raison de la nature stratégique de ces investissements pour les clients – pourrait encore s’allonger ; et
  • la situation politique, économique et monétaire dans certaines zones géographiques où Dassault Systèmes opère pourrait devenir plus instable et, par exemple, entraîner un durcissement des règles de conformité à l’exportation ou la modification des régimes tarifaires actuels ;
  • les conditions sanitaires dans certaines zones géographiques où Dassault Systèmes opère auront un impact sur la situation économique de ces régions. Plus précisément, il n’est pas possible de prévoir l’impact, la durée et l’étendue des dommages causés par la pandémie de coronavirus à la date de publication du présent document. Les conditions sanitaires, y compris la pandémie de la COVID-19, peuvent présenter des risques pour la santé et la capacité à voyager des employés de Dassault Systèmes ;
  • La pression continue ou la volatilité des prix des matières premières et de l’énergie pourrait également ralentir les efforts de diversification de Dassault Systèmes dans de nouvelles industries.

Dassault Systèmes s’efforce de prendre en considération ces perspectives macroéconomiques incertaines. Toutefois, les résultats commerciaux de Dassault Systèmes pourraient ne pas évoluer comme prévu. De plus, en raison de facteurs affectant les ventes de produits et services de Dassault Systèmes, il peut y avoir un décalage important entre l’amélioration de la situation économique et commerciale mondiale et la reprise des résultats de la société.

Le contexte économique (tel que notamment provoqué par la crise sanitaire de la pandémie de la COVID-19) peut également avoir un impact négatif sur la situation financière ou les capacités de financement des clients existants et potentiels, des partenaires commerciaux et technologiques de Dassault Systèmes, dont certains peuvent être contraints de fermer temporairement des sites ou de cesser leurs activités en raison de problèmes de trésorerie et de rentabilité. La capacité de Dassault Systèmes à recouvrer les créances en cours peut être affectée. En outre, l’environnement économique pourrait générer une pression accrue sur les prix, les clients cherchant à obtenir des prix plus bas auprès de divers concurrents, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur le chiffre d’affaires, les performances financières et la position de Dassault Systèmes sur le marché.

Les résultats ou performances réels du Groupe pourraient également être affectés de manière significative par de nombreux risques et incertitudes, tels que décrits dans la section « Facteurs de risques » du Document d’enregistrement universel 2019 (Rapport annuel) déposé auprès de l’AMF (Autorité des marchés financiers) le 19 mars 2020, disponible sur le site web du Groupe www.3ds.com.

Pour établir ces perspectives, le Groupe a pris l’hypothèse de taux de change moyens de 1,13 dollar U.S. pour 1,00 euro ainsi que d’un cours moyen de 122,3 yens pour 1,00 euro avant couverture pour l’exercice 2020. Cependant, les variations des cours des devises peuvent affecter significativement les résultats du Groupe.

Information financière complémentaire non-IFRS

Les données complémentaires non-IFRS présentées dans ce communiqué de presse comportent des limites inhérentes à leur nature. Ces données ne sont basées sur aucun ensemble de normes ou de principes comptables et ne doivent pas être considérées comme un substitut aux éléments comptables en normes IFRS. En outre, les données financières non-IFRS du Groupe peuvent ne pas être comparables à d’autres données également intitulées non-IFRS et utilisées par d’autres sociétés. Un certain nombre de limitations spécifiques relatives à ces mesures non-IFRS et les raisons de présenter une information financière en non-IFRS sont détaillées dans le Document d’enregistrement universel 2019 déposé auprès de l’AMF le 19 mars 2020.

Les tableaux accompagnant ce communiqué détaillent l’information complémentaire non-IFRS sur le chiffre d’affaires, le résultat opérationnel, la marge opérationnelle, le résultat net et le résultat net dilué par action. Ils excluent l’effet du traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, les charges liées à l’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées, l’amortissement des actifs incorporels acquis et les réévaluations d’actifs corporels, certains autres produits et charges opérationnels, nets, incluant les pertes de valeur du goodwill et d’autres actifs incorporels acquis, l’effet du traitement comptable des avantages reçus des bailleurs liés aux acquisitions, certains effets financiers non-récurrents, net, ainsi que l’effet fiscal des ajustements non-IFRS et certains effets fiscaux non récurrents. Les tableaux présentent aussi les données financières les plus comparables en normes IFRS et une réconciliation des données non-IFRS.

Médias sociaux:

Connectez-vous avec Dassault Systèmes sur Twitter Facebook LinkedIn YouTube

###

A propos de Dassault Systèmes

Dassault Systèmes, la 3DEXPERIENCE Company, est un « accélérateur de progrès humain ». Elle propose aux entreprises et aux particuliers des environnements virtuels collaboratifs qui leur permettent d’imaginer des innovations plus durables. En développant un jumeau virtuel du monde réel, grâce à la plateforme 3DEXPERIENCE et à ses applications, Dassault Systèmes donne à ses clients les moyens de repousser les limites de l’innovation, de l’apprentissage et de la production.
Les 20 000 collaborateurs de Dassault Systèmes travaillent à créer de la valeur pour nos 270 000 clients de toutes tailles, dans toutes les industries, dans plus de 140 pays. Pour plus d’informations, visitez notre site www.3ds.com/fr

3DEXPERIENCE, l’icône de la boussole, le logo 3DS, CATIA, BIOVIA, GEOVIA, SOLIDWORKS, 3DVIA, ENOVIA, EXALEAD, NETVIBES, MEDIDATA, CENTRIC PLM, 3DEXCITE, SIMULIA, DELMIA, et IFWE sont des marques commerciales ou des marques déposées de Dassault Systèmes, une société européenne française (Registre du commerce de Versailles # B 322 306 440), ou de ses filiales aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. Toutes les autres marques sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. L’utilisation des marques de Dassault Systèmes ou de ses filiales est soumise à leur approbation écrite expresse.

Relations Investisseurs de Dassault Systèmes

Corporate François-José Bordonado
Béatrix Martinez
investors@3ds.com +33.1.61.62.69.24

 

       
USA et Canada Michele Katz michele.katz@3ds.com  
       
FTI Consulting

 

Jamie Ricketts
Arnaud de Cheffontaines
  +44.20.3727.1000
+33.1.47.03.69.48

Relations medias de Dassault Systèmes
Corporate / France        Arnaud MALHERBE                      arnaud.malherbe@3ds.com                +33 (0)1 61 62 87 73
Amérique du Nord        Suzanne MORAN                         suzanne.moran@3ds.com                    +1 (781) 810 3774
EMEAR                             Virginie BLINDENBERG                virginie.blindenberg@3ds.com           +33 (0) 1 61 62 84 21
Chine                                Grace MU                                      grace.mu@3ds.com                              +86 10 6536 2288
Inde                                  Santanu BHATTACHARYA           santanu.bhattacharya@3ds.com         +91 124 457 7111
Japon                                Yukiko SATO                                 yukiko.sato@3ds.com                           +81 3 4321 3841
Corée                               Hyunkyung CHAE                         hyunkyung.chae@3ds.com                  +82 2 3271 6653
Asie Pacific Sud              Pallavi MISRA                                pallavi.misra@3ds.com                          +65 9437 0714

TABLE DES MATIERES DES ANNEXES

(Du fait des arrondis, l’addition des chiffres figurant dans ces tableaux et d’autres documents peut ne pas exactement correspondre aux totaux et les pourcentages peuvent ne pas refléter exactement les valeurs absolues).

Glossaire

Chiffres clés non-IFRS 

Compte de résultat consolidé résumé

Bilan consolidé résumé

Tableau de flux de trésorerie consolidés résumés

Réconciliation IFRS – non-IFRS

DASSAULT SYSTEMES – Glossaire

Information à taux de change constants

Dassault Systèmes a suivi de longue date une politique consistant à mesurer son chiffre d’affaires et à fixer ses objectifs de chiffre d’affaires à taux de change constants afin de permettre d’analyser de manière transparente l’amélioration sous-jacente de son chiffre d’affaires global et du chiffre d’affaires logiciel par type, industrie, zone géographique et ligne de produits. Le Groupe estime qu’il est utile d’évaluer la croissance sans tenir compte de l’incidence des taux de change, en particulier pour faciliter la compréhension de l’évolution du chiffre d’affaires de ses activités. Par conséquent, Dassault Systèmes publie des taux de croissance du chiffre d’affaires et du BNPA retraités des effets de change en normes IFRS et non-IFRS, en particulier celle du dollar américain et du yen japonais par rapport à l’euro. Lorsque les informations qui concernent les tendances sont exprimées « à taux de change constants », les résultats de la période qui précède ont été recalculés à partir des taux de change moyens de la période comparable de l’exercice en cours. Les résultats de la période analogue de l’exercice en cours leurs sont alors comparés.

Bien que les calculs à taux de change constants ne soient pas une mesure conforme aux normes IFRS, Dassault Systèmes considère que ces mesures sont essentielles à la compréhension de ses résultats et à la comparaison avec de nombreux concurrents qui présentent leurs résultats financiers en dollars américains. Par conséquent, la Société inclut ce calcul afin de permettre une comparaison des chiffres d’affaires IFRS et non-IFRS de périodes identiques. Toutes les informations à taux de change constants sont établies sur la base d’estimations. Sauf indication contraire, l’incidence des fluctuations des taux de change est à peu près équivalente pour les données financières du Groupe en normes IFRS et non-IFRS.

Information sur la croissance hors acquisitions (« croissance organique »)

Dassault Systèmes présente, outre des données financières générales, sa croissance hors acquisitions ou, alternativement, sa croissance organique. Dans les deux cas, le taux de croissance hors acquisitions a été calculé en retraitant le périmètre d’activité comme suit : pour les entrées de périmètre de l’exercice en cours, en retranchant la contribution de l’acquisition des agrégats de l’année en cours et, pour les entrées de périmètre de l’exercice précédent, en retranchant la contribution de l’acquisition à partir du 1er janvier de l’année en cours jusqu’au dernier jour du mois de l’année en cours où a été réalisée l’acquisition lors de l’exercice précédent.  

Information sur les secteurs industriels

Les industries de Dassault Systèmes développent des « Solution Experiences », des offres sectorielles qui apportent une valeur spécifique aux entreprises et aux utilisateurs d’un secteur particulier. Nous servons onze industries structurées en trois secteurs : Industries Manufacturières (Transport et Mobilité ; Aéronautique et Défense ; Marine et Offshore ; Equipements Industriels ; Haute Technologie ; Maison et Mode ; Produits de grande consommation et distribution et, une partie des Services aux entreprises) ; Sciences de la Vie et Santé (Sciences de la vie) ; et Infrastructures et Villes (Energie et Matériaux ; Construction, Villes et Territoires ; Services aux entreprises).

Informations sur les lignes de produits

À partir du premier trimestre 2020 et comme nous l’avons déjà annoncé, nous introduisons une nouvelle présentation de nos lignes de produits afin de refléter nos plus larges ambitions. Notre nouvelle ligne de produits comprend l’information financière suivante : 1) le chiffre d’affaires des logiciels d’Innovation industrielle, qui comprend nos marques CATIA, ENOVIA, SIMULIA, DELMIA, GEOVIA, NETVIBES/EXALEAD et 3DEXCITE ; 2) le chiffre d’affaires des logiciels des Sciences de la vie, qui comprend nos marques MEDIDATA et BIOVIA ; et 3) le chiffre d’affaires des logiciels de l’Innovation pour petites et moyennes entreprises, qui comprend notre marque SOLIDWORKS ainsi que CENTRIC PLM, 3DVIA et notre nouvelle famille 3DEXPERIENCE.WORKS.

Contribution des licences et du logiciel 3DEXPERIENCE

Pour mesurer la pénétration progressive du logiciel 3DEXPERIENCE, la Société utilise les ratios suivants : a) pour le chiffre d’affaires licences, la Société calcule le pourcentage de contribution en comparant le total du chiffre d’affaires licences 3DEXPERIENCE aux chiffre d’affaires licences pour toutes les gammes de produits hors SOLIDWORKS et acquisitions (« liées aux revenus de licences connexes ») ; et b) pour le chiffre d’affaires logiciel, la Société calcule le pourcentage de contribution en comparant le total du chiffre d’affaires logiciel 3DEXPERIENCE aux chiffre d’affaires logiciel pour toutes les lignes de produits hors SOLIDWORKS et acquisitions (« liées aux revenus de licences connexes »).

DASSAULT SYSTEMES
INFORMATION FINANCIERE NON-IFRS
(données non auditées, en millions d’Euros sauf données par action, pourcentages, effectif et taux de change)

Les chiffres clés non-IFRS excluent le traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, les coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées, les amortissements des actifs incorporels acquis et des réévaluations des actifs corporels, les avantages reçus des bailleurs liés aux acquisitions, les autres produits et charges opérationnels, nets, incluant les pertes de valeur du goodwill et des actifs incorporels acquis, certains éléments financiers non-récurrents ainsi que l’impact fiscal de ces retraitements non-IFRS et certains effets fiscaux non récurrents.  Les données en norme IFRS et la réconciliation des données en normes IFRS et non-IFRS sont présentées dans des tableaux séparés.

En millions d’Euros, à l’exception des données par action, des pourcentages, de l’effectif et des taux de change Information reportée en non-IFRS
Trois mois clos le Six mois clos le
30 Juin
2020
30 Juin
2019
Variation Variation à tx de change constants 30 Juin
2020
30 Juin
2019
Variation Variation à tx de change constants
Chiffre d’affaires 1 070,6  965,4  11% 10% 2 215,0  1 929,4  15% 14%
                 
Chiffre d’affaires par activité                
Chiffre d’affaires logiciel 960,5 851,0 13% 12% 1 983,5 1 710,5 16% 15%
Licences et autres ventes de logiciels 169,3 248,5 (32)% (32)% 341,5 461,8 (26)% (27)%
Souscription et support 791,2 602,5 31% 30% 1 641,9 1 248,7 31% 30%
Prestations de services 110,1 114,4 (4)% (5)% 231,5 218,9 6% 5%
                 
Chiffre d’affaires logiciel par ligne de produit                
Innovation industrielle 545,7 597,1 (9)% (9)% 1 150,7 1 202,2 (4)% (5)%
Dont logiciel CATIA 251,5 280,4 (10)% (11)% 522,6 550,5 (5)% (6)%
Dont logiciel ENOVIA (1) 83,5 93,4 (11)% (11)% 164,1 182,4 (10)% (11)%
Sciences de la vie (2) 193,8 30,5 536% 526% 388,8 69,7 457% 446%
Innovation pour PME 221,0 223,5 (1)% (2)% 444,0 438,5 1% (0)%
Dont logiciel SOLIDWORKS 198,5 202,8 (2)% (3)% 400,0 394,2 1% (0)%
                 
Chiffre d’affaires par zone géographique                
Amériques 413,9 298,7 39% 36% 867,7 609,7 42% 39%
Europe 377,9 394,7 (4)% (4)% 799,4 804,2 (1)% (1)%
Asie 278,8 272,0 2% 2% 547,9 515,5 6% 5%
                 
Résultat opérationnel 286,2  296,2  (3)%   620,4  612,6  1%  
Marge opérationnelle 26,7% 30,7%     28,0% 31,8%    
                 
Résultat net part du Groupe 211,4  214,0  (1)%   461,4  440,5  5%  
Résultat net dilué par action 0,80  0,82  (2)% (3)% 1,76  1,69  4% 2%
                 
Effectif de clôture 21 443 17 623 22%   21 443 17 623 22%  
                 
Taux de change moyen USD / Euro 1,10 1,12 (2)%   1,10 1,13 (3)%  
Taux de change moyen JPY / Euro 118,41 123,47 (4)%   119,27 124,28 (4)%  

(1) Excluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (T2 2019: 3,7m; 6M 2019: 7,0m)
(2) Incluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (T2 2019: 3,7m; 6M 2019: 7,0m)

DASSAULT SYSTEMES
EFFETS DES ACQUISITIONS ET DU CHANGE
(données non auditées; en millions d’Euros)

En millions d’Euros Information reportée en non-IFRS Dont croissance à périmètre et change constants Dont effet périmètre à taux de change courants Dont effet de change à taux N-1
30 Juin
2020
30 Juin
2019
Variation
Chiffre d’affaires trimestriel 1 070,6 965,4 105,2 (82,1) 180,2 7,1
Chiffre d’affaires annuel (6M) 2 215,0 1 929,4 285,6 (91,1) 355,6 21,1

DASSAULT SYSTEMES
COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE EN IFRS
(données non auditées ; en millions d’Euros sauf données par action et pourcentages)

En millions d’Euros,
à l’exception des données par action et des pourcentages
Information reportée en IFRS
Trois mois clos le Six mois clos le
30 Juin 30 Juin 30 Juin 30 Juin
2020 2019 2020 2019
Licences et autres ventes de logiciels 169,3 248,5 341,5 461,8
Souscription et support 789,5 598,9 1 631,4 1 240,9
Chiffre d’affaires logiciel 958,8 847,4 1 973,0 1 702,7
Prestations de services 109,9 114,0 230,4 217,6
Chiffre d’affaires total 1 068,7  961,4  2 203,3  1 920,3 
Coût des ventes de logiciels (1) (76,3) (44,6) (152,8) (89,8)
Coût des prestations de services (108,0) (105,7) (227,9) (206,3)
Frais de recherche et de développement (243,4) (176,9) (473,6) (357,2)
Frais commerciaux (315,9) (300,5) (647,2) (591,7)
Frais généraux et administratifs (101,0) (75,7) (198,4) (152,3)
Amortissement des actifs incorporels acquis et des réévaluations des actifs corporels (100,5) (50,9) (209,9) (101,0)
Autres produits et charges opérationnels, nets (12,9) (24,9) (31,8) (24,0)
Charges opérationnelles totales   (958,0)   (779,3)   (1 941,7)  (1 522,4)
Résultat opérationnel 110,7  182,2  261,7  397,9 
Produits (charges) financiers, nets (6,5) 0,2 (13,0) 5,3
Résultat avant impôt 104,2  182,3  248,7  403,3 
Charge d’impôt sur le résultat (24,1) (51,1) (59,4) (114,0)
Résultat net 80,1  131,2  189,3  289,3 
Intérêts minoritaires 2,9 2,8 6,1 5,6
Résultat net part du Groupe 83,0  134,1  195,4  294,9 
Résultat net par action 0,32 0,52 0,75 1,14
Résultat net dilué par action 0,32  0,51  0,74  1,13 
Moyenne pondérée du nombre d’actions (en millions) 260,2 259,5 260,0 259,2
Moyenne pondérée du nombre d’actions après dilution (en millions) 262,7 261,1 262,8 260,8

(1) Hors amortissement des actifs incorporels acquis et des réévaluations des actifs corporels

Information reportée en IFRS Trois mois clos le 30 Juin 2020 Six mois clos le 30 Juin 2020
Variation Variation à tx de change constants Variation Variation à tx de change constants
Chiffre d’affaires total 11% 10% 15% 14%
Chiffre d’affaires par activité        
Chiffre d’affaires logiciel 13% 12% 16% 15%
Prestations de services (4)% (4)% 6% 5%
Chiffre d’affaires logiciel par ligne de produit        
Innovation industrielle (9)% (9)% (4)% (5)%
Dont logiciel CATIA (10)% (11)% (5)% (6)%
Dont logiciel ENOVIA (2) (11)% (11)% (10)% (11)%
Sciences de la vie (3) 536% 526% 448% 437%
Innovation pour PME 0% (1)% 3% 1%
Dont logiciel SOLIDWORKS (2)% (3)% 1% (0)%
Chiffre d’affaires par zone géographique        
Amériques 39% 37% 42% 39%
Europe (4)% (4)% (0)% (0)%
Asie 2% 1% 6% 5%

(2) Excluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (T2 2019: 3,7m; 6M 2019: 7,0m)
(3) Incluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (T2 2019: 3,7m; 6M 2019: 7,0m)

DASSAULT SYSTEMES
BILAN CONSOLIDE EN IFRS
(données non auditées ; en millions d’Euros)

En millions d’Euros Information reportée en IFRS
30 Juin 31 décembre
2020 2019
ACTIF    
Trésorerie et équivalents de trésorerie 2 399,7 1 944,9
Clients et comptes rattachés, net 965,3 1 319,2
Actifs sur contrats 29,0 26,9
Autres actifs courants 302,9 378,0
Total actif courant 3 696,8 3 669,0
Immobilisations corporelles, nettes 920,2 899,7
Goodwill et Immobilisations incorporelles, nettes 8 771,8 8 917,0
Autres actifs non-courants 418,1 386,9
Total actif non-courant 10 110,2 10 203,7
Total actif 13 807,0 13 872,6
PASSIF ET CAPITAUX PROPRES    
Dettes fournisseurs 148,3 220,0
Passifs sur contrats 1 164,1 1 093,5
Emprunts courants 7,8 4,4
Autres passifs courants 732,8 816,0
Total passif courant 2 053,0 2 133,8
Emprunts non-courants 4 600,1 4 596,8
Autres passifs non-courants 1 790,0 1 879,4
Total passif non-courant 6 390,1 6 476,2
Intérêts minoritaires 48,2 53,9
Capitaux propres, part du groupe 5 315,7 5 208,7
Total passif et capitaux propres 13 807,0 13 872,6

DASSAULT SYSTEMES
TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES EN IFRS
(données non auditées ; en millions d’Euros)

In millions of Euros Information reportée en IFRS
Trois mois clos le Six mois clos le
30 Juin 30 Juin Variation 30 Juin 30 Juin Variation
2020 2019 2020 2019
Résultat net part du groupe 83,0 134,1 (51,1) 195,4 294,9 (99,5)
Intérêts minoritaires (2,9) (2,8) (0,0) (6,1) (5,6) (0,5)
Résultat net 80,1 131,2 (51,1) 189,3 289,3 (100,0)
Amortissement des immobilisations corporelles 42,8 33,6 9,3 91,7 65,3 26,5
Amortissement des immobilisations incorporelles 103,4 53,3 50,2 216,2 105,5 110,7
Élimination des autres éléments sans incidence sur la trésorerie 20,1 18,8 1,3 69,8 47,3 22,6
Variation du BFR 150,5 168,2 (17,7) 287,9 386,3 (98,4)
Flux de trésorerie liés aux opérations d’exploitation 397,0 405,1 (8,1) 855,0 893,6 (38,6)
             
Acquisitions d’immobilisations corporelles et incorporelles (27,1) (23,2)  (4,0) (87,4) (48,2) (39,2)
Acquisitions de filiales consolidées, nettes de la trésorerie acquise (19,5) (2,2) (17,3) (19,5) (402,8) 383,3
Autres 0,6 (14,0) 14,6 2,4 (17,1) 19,5
Flux de trésorerie liés aux opérations d’investissement (46,0) (39,4) (6,7) (104,4) (468,1) 363,7
             
Exercice de stock-options 23,6 32,5 (8,9) 47,3 46,0 1,3
Dividendes versés (182,5) (168,8) (13,7) (182,5) (168,8) (13,7)
Rachat et vente d’actions propres 3,4 0,6 2,9 (104,7) 9,2 (113,8)
Emission d’emprunts 0,3  – 0,3 1,8  – 1,8
Remboursement d’emprunts  –  –  –  – (0,8) 0,8
Remboursement des passifs de loyers (21,8) (20,3) (1,5) (47,4) (37,3) (10,1)
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement (176,9) (156,0) (20,9) (285,4) (151,7) (133,6)
             
Incidence des variations de taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie (18,0) (12,9) (5,1) (10,5) 9,7 (20,2)
             
Augmentation (diminution) de la trésorerie et des équivalents de trésorerie 156,1 196,8 (40,7) 454,8 283,5 171,3
             
Trésorerie et équivalents de trésorerie à l’ouverture de l’exercice 2 243,5 2 896,0   1 944,9 2 809,3  
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de l’exercice 2 399,7 3 092,8   2 399,7 3 092,8  

DASSAULT SYSTEMES
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES NON-IFRS
RECONCILIATION IFRS – NON-IFRS
(données non auditées ; en millions d’Euros sauf données par action et pourcentages)

Les données complémentaires non-IFRS présentées dans ce communiqué de presse comportent des limites inhérentes à leur nature. Ces données ne sont basées sur aucun ensemble de normes ou de principes comptables et ne doivent pas être considérées comme un substitut aux éléments comptables en normes IFRS. En outre, les données financières complémentaires non-IFRS du Groupe peuvent ne pas être comparables à d’autres données également intitulées non-IFRS et utilisées par d’autres sociétés. Un certain nombre de limitations spécifiques relatives à ces mesures non-IFRS et les raisons de présenter une information financière en non-IFRS sont détaillées dans le Document d’Enregistrement Universel pour l’exercice clos le 31 décembre 2019 du Groupe déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 19 mars 2020. Pour pallier cette difficulté d’utilisation, les données financières complémentaires non-IFRS ne doivent pas être lues indépendamment, mais toujours associées aux éléments de comptes consolidés préparés selon les normes IFRS.

En millions d’Euros, à l’exception des données par action et des pourcentages Trois mois clos le 30 Juin Variation
2020 Retraitement(1) 2020 2019 Retraitement(1) 2019 IFRS Non-IFRS(4)
IFRS Non-IFRS IFRS Non-IFRS
Chiffre d’affaires total 1 068,7 1,9 1 070,6 961,4 4,0 965,4 11% 11%
Chiffre d’affaires par activité                
Chiffre d’affaires logiciel 958,8 1,7 960,5 847,4 3,6 851,0 13% 13%
Licences et autres ventes de logiciels 169,3   169,3 248,5   248,5 (32)% (32)%
Souscription et support 789,5 1,7 791,2 598,9 3,6 602,5 32% 31%
  Part du chiffre d’affaires logiciel récurrent 82%   82% 71%   71%    
Prestations de services 109,9 0,2 110,1 114,0 0,4 114,4 (4)% (4)%
Chiffre d’affaires logiciel par ligne de produit                
Innovation industrielle 545,6 0,0 545,7 597,1   597,1 (9)% (9)%
Dont logiciel CATIA 251,5   251,5 280,4   280,4 (10)% (10)%
Dont logiciel ENOVIA (2) 83,5   83,5 93,4   93,4 (11)% (11)%
Sciences de la vie (3) 192,3 1,5 193,8 30,2 0,2 30,5 536% 536%
Innovation pour PME 220,9 0,1 221,0 220,1 3,3 223,5 0% (1)%
Dont logiciel SOLIDWORKS 198,5   198,5 202,8   202,8 (2)% (2)%
Chiffre d’affaires par zone géographique                
Amériques 412,1 1,8 413,9 295,6 3,0 298,7 39% 39%
Europe 377,8 0,1 377,9 393,8 0,9 394,7 (4)% (4)%
Asie 278,7 0,1 278,8 272,0   272,0 2% 2%
Charges opérationnelles totales (958,0) 173,6 (784,3) (779,3) 110,1 (669,2) 23% 17%
Coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées (59,4) 59,4 (34,2) 34,2    
Amortissement des actifs incorporels acquis et des réévaluations des actifs corporels (100,5) 100,5 (50,9) 50,9    
Avantages reçus des bailleurs liés aux acquisitions (0,7) 0,7    
Autres produits et charges opérationnels, nets (12,9) 12,9 (24,9) 24,9    
Résultat opérationnel 110,7 175,6 286,2 182,2 114,1 296,2 (39)% (3)%
Marge opérationnelle 10,4%   26,7% 18,9%   30,7%    
Produits (charges) financiers, nets (6,5) 0,3 (6,2) 0,2 (0,2) (0,1) N/A N/A
Charge d’impôt sur le résultat (24,1) (46,2) (70,3) (51,1) (32,2) (83,3) (53)% (16)%
Intérêts minoritaires 2,9 (1,3) 1,6 2,8 (1,6) 1,2 1% 33%
Résultat net part du groupe (en €) 83,0 128,4 211,4 134,1 79,9 214,0 (38)% (1)%
Résultat net dilué par action (en €) (5) 0,32 0,49 0,80 0,51 0,31 0,82 (38)% (2)%

(1) Dans le tableau de rapprochement ci-dessus, (i) tous les retraitements des données de chiffre d’affaires IFRS correspondent à l’exclusion du traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, (ii) tous les retraitements des données de charges opérationnelles IFRS correspondent à l’exclusion de l’amortissement des actifs incorporels acquis et des réévaluations des actifs corporels, des coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées, et des avantages reçus des bailleurs liés aux acquisitions (tel que détaillé ci-dessous), et des autres produits et charges opérationnels, nets, incluant les pertes de valeur de goodwill ou d’actifs incorporels acquis (iii) tous les retraitements des données de produits (charges) financiers et autres, net correspondent à l’exclusion de certains éléments financiers non récurrents, nets et (iv) tous les retraitements des données de résultat net IFRS correspondent à l’impact combiné de ces différents ajustements, plus, en ce qui concerne le résultat net et le résultat net par action, l’impact fiscal des retraitements ci-dessus et certains effets fiscaux non-récurrents.

En millions d’Euros, à l’exception des pourcentages Trois mois clos le 30 Juin Variation
2020
IFRS
Coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées Avantages reçus des bailleurs pour les sociétés acquises 2020
Non-IFRS
2019
IFRS
Coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées Avantages reçus des bailleurs pour les sociétés acquises 2019
Non-IFRS
IFRS Non-
IFRS
Coût des ventes (184,3) 2,1 0,2 (182,0) (150,4) 1,5 (148,8) 23% 22%
Frais de recherche et développement (243,4) 23,0 0,3 (220,1) (176,9) 14,0 (162,9) 38% 35%
Frais commerciaux (315,9) 16,6 0,1 (299,2) (300,5) 10,7 (289,8) 5% 3%
Frais généraux et administratifs (101,0) 17,8 0,2 (83,0) (75,7) 8,0 (67,7) 34% 23%
Total   59,4 0,7     34,2      

(2) Excluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (T2 2019: 3,7m).
(3) Incluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (T2 2019: 3,7m).
(4) Le pourcentage d’augmentation (diminution) non-IFRS compare les données non-IFRS pour les deux exercices. Dans le cas où les ajustements non IFRS relatifs à une donnée ne concernent qu’un des deux exercices, l’augmentation (diminution) non-IFRS compare la donnée non-IFRS à la donnée en normes IFRS correspondante.
(5) Sur la base d’une moyenne pondérée de 262,7 millions d’actions diluées pour le T2 2020 et 261,1 millions d’actions diluées pour le T2 2019.
DASSAULT SYSTEMES
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES NON-IFRS
RECONCILIATION IFRS – NON-IFRS
(données non auditées ; en millions d’Euros sauf données par action et pourcentages)

Les données complémentaires non-IFRS présentées dans ce communiqué de presse comportent des limites inhérentes à leur nature. Ces données ne sont basées sur aucun ensemble de normes ou de principes comptables et ne doivent pas être considérées comme un substitut aux éléments comptables en normes IFRS. En outre, les données financières complémentaires non-IFRS du Groupe peuvent ne pas être comparables à d’autres données également intitulées non-IFRS et utilisées par d’autres sociétés. Un certain nombre de limitations spécifiques relatives à ces mesures non-IFRS et les raisons de présenter une information financière en non-IFRS sont détaillées dans le Document d’Enregistrement Universel pour l’exercice clos le 31 décembre 2019 du Groupe déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 19 mars 2020. Pour pallier cette difficulté d’utilisation, les données financières complémentaires non-IFRS ne doivent pas être lues indépendamment, mais toujours associées aux éléments de comptes consolidés préparés selon les normes IFRS.

En millions d’Euros, à l’exception des données par action et des pourcentages Six mois clos le 30 Juin Variation
2020 Retraitement(1) 2020 2019 Retraitement(1) 2019 IFRS Non-IFRS(4)
IFRS Non-IFRS IFRS Non-IFRS
Chiffre d’affaires total 2 203,3 11,6 2 215,0 1 920,3 9,1 1 929,4 15% 15%
Chiffre d’affaires par activité                
Chiffre d’affaires logiciel 1 973,0 10,5 1 983,5 1 702,7 7,8 1 710,5 16% 16%
Licences et autres ventes de logiciels 341,5   341,5 461,8   461,8 (26)% (26)%
Souscription et support 1 631,4 10,5 1 641,9 1 240,9 7,8 1 248,7 31% 31%
  Part du chiffre d’affaires logiciel récurrent 83%   83% 73%   73%    
Prestations de services 230,4 1,1 231,5 217,6 1,3 218,9 6% 6%
Chiffre d’affaires logiciel par ligne de produit                
Innovation industrielle 1 150,0 0,8 1 150,7 1 202,2   1 202,2 (4)% (4)%
Dont logiciel CATIA 521,8 0,8 522,6 550,5   550,5 (5)% (5)%
Dont logiciel ENOVIA (2) 164,1   164,1 182,4   182,4 (10)% (10)%
Sciences de la vie (3) 379,4 9,3 388,8 69,2 0,5 69,7 448% 457%
Innovation pour PME 443,5 0,4 444,0 431,2 7,3 438,5 3% 1%
Dont logiciel SOLIDWORKS 400,0   400,0 394,2   394,2 1% 1%
Chiffre d’affaires par zone géographique                
Amériques 856,7 11,0 867,7 602,7 7,1 609,7 42% 42%
Europe 799,0 0,3 799,4 802,2 2,0 804,2 (0)% (1)%
Asie 547,6 0,3 547,9 515,5   515,5 6% 6%
Charges opérationnelles totales (1 941,7) 347,1 (1 594,6) (1 522,4) 205,6 (1 316,8) 28% 21%
Coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées (103,8) 103,8 (80,5) 80,5    
Amortissement des actifs incorporels acquis et des réévaluations des actifs corporels (209,9) 209,9 (101,0) 101,0    
Avantages reçus des bailleurs liés aux acquisitions (1,5) 1,5    
Autres produits et charges opérationnels, nets (31,8) 31,8 (24,0) 24,0    
Résultat opérationnel 261,7 358,7 620,4 397,9 214,7 612,6 (34)% 1%
Marge opérationnelle 11,9%   28,0% 20,7%   31,8%    
Produits (charges) financiers, nets (13,0) 0,5 (12,5) 5,3 (1,2) 4,1 (344)% (402)%
Charge d’impôt sur le résultat (59,4) (90,7) (150,1) (114,0) (64,5) (178,5) (48)% (16)%
Intérêts minoritaires 6,1 (2,6) 3,5 5,6 (3,4) 2,2 8% 59%
Résultat net part du groupe (en €) 195,4 266,0 461,4 294,9 145,6 440,5 (34)% 5%
Résultat net dilué par action (en €) (5) 0,74 1,01 1,76 1,13 0,56 1,69 (34)% 4%

(1) Dans le tableau de rapprochement ci-dessus, (i) tous les retraitements des données de chiffre d’affaires IFRS correspondent à l’exclusion du traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, (ii) tous les retraitements des données de charges opérationnelles IFRS correspondent à l’exclusion de l’amortissement des actifs incorporels acquis et des réévaluations des actifs corporels, des coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées, et des avantages reçus des bailleurs liés aux acquisitions (tel que détaillé ci-dessous), et des autres produits et charges opérationnels, nets, incluant les pertes de valeur de goodwill ou d’actifs incorporels acquis (iii) tous les retraitements des données de produits (charges) financiers et autres, net correspondent à l’exclusion de certains éléments financiers non récurrents, nets et (iv) tous les retraitements des données de résultat net IFRS correspondent à l’impact combiné de ces différents ajustements, plus, en ce qui concerne le résultat net et le résultat net par action, l’impact fiscal des retraitements ci-dessus et certains effets fiscaux non-récurrents.

En millions d’Euros, à l’exception des pourcentages Six mois clos le 30 Juin Variation
2020
IFRS
Coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées Avantages reçus des bailleurs pour les sociétés acquises 2020
Non-IFRS
2019
IFRS
Coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées Avantages reçus des bailleurs pour les sociétés acquises 2019
Non-IFRS
IFRS Non-
IFRS
Coût des ventes (380,7) 6,0 0,4 (374,3) (296,1) 3,5 (292,6) 29% 28%
Frais de recherche et développement (473,6) 36,8 0,7 (436,2) (357,2) 34,9 (322,3) 33% 35%
Frais commerciaux (647,2) 30,2 0,2 (616,8) (591,7) 23,1 (568,6) 9% 8%
Frais généraux et administratifs (198,4) 30,9 0,2 (167,3) (152,3) 19,0 (133,3) 30% 26%
Total   103,8 1,5     80,5      

(2) Excluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (6M 2019: 7,0m).
(3) Incluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (6M 2019: 7,0m).
(4) Le pourcentage d’augmentation (diminution) non-IFRS compare les données non-IFRS pour les deux exercices. Dans le cas où les ajustements non IFRS relatifs à une donnée ne concernent qu’un des deux exercices, l’augmentation (diminution) non-IFRS compare la donnée non-IFRS à la donnée en normes IFRS correspondante.
(5) Sur la base d’une moyenne pondérée de 262,8 millions d’actions diluées pour le S1 2020 et 260,8 millions d’actions diluées pour le S1 2019.

Pièce jointe