Press release

Dassault Systèmes annonce ses résultats du premier trimestre : chiffre d’affaires logiciel récurrent, marge opérationnelle et BNPA dans la fourchette haute de ses objectifs non-IFRS

0
Sponsorisé par GlobeNewswire

 

VÉLIZY-VILLACOUBLAY, France — 23 avril 2020 — Dassault Systèmes (Euronext Paris : #13065, DSY.PA), publie ses résultats financiers non audités en normes IFRS pour le 1er trimestre et l’exercice clos le 31 mars 2020. Ces résultats ont été revus par le Conseil d’administration le 22 avril 2020. Ce communiqué comporte également une information financière exprimée en normes non-IFRS, pour laquelle un tableau de réconciliation avec les données IFRS figure en annexe.

Faits marquants et résultats financiers du 1er trimestre 2020
(données non auditées)

  • Chiffre d’affaires non-IFRS de 1,14 milliard d’euros, marge opérationnelle non-IFRS de 29,2% et croissance de 9% du BNPA non-IFRS à 0,95 euro au 1er trimestre
  • Chiffre d’affaires logiciel récurrent non-IFRS représentant 83% du chiffre d’affaires logiciel
  • 458 millions d’euros de flux de trésorerie opérationnelle
  • Proposition par le Conseil d’administration d’un dividende de 0,70 euro au titre de l’exercice 2019
  • Perspectives financières non-IFRS 2020 : objectif de stabilité du BNPA annuel d’environ 3,65 euros
En millions d’Euros, à l’exception des données par action et des pourcentages   IFRS   Non-IFRS
  T1 2020 T1 2019 Variation Variation à tx de change constants   T1 2020 T1 2019 Variation Variation à tx de change constants
Chiffre d’affaires   1 134,7 958,9 18% 17%   1 144,4 964,0 19% 17%
Chiffre d’affaires logiciel   1 014,2 855,3 19% 17%   1 023,0 859,5 19% 17%
Marge opérationnelle   13,3% 22,5% (9,2)pts     29,2% 32,8% (3,6)pts  
BNPA   0,43 0,62 (31)%     0,95 0,87 9% 7%

Bernard Charlès, Vice-président du Conseil d’administration, Directeur général de Dassault Systèmes, déclare : « Grâce à nos collaborateurs, nous avons fait preuve d’un dévouement sans failles et d’une rapidité de mobilisation impressionnante pour accompagner nos clients et utilisateurs à travailler aisément depuis leur domicile, les aider à poursuivre leurs activités de développement et adapter leurs centres de production et leurs écosystèmes pour les sécuriser. Nous avons fait ainsi face à la crise sanitaire mondiale grâce à des actions constructives en plaçant les individus au premier plan.

En tant qu’entreprise animée par une raison d’être, nous mettons à disposition des capacités scientifiques, d’ingénierie et de fabrication grâce à notre plateforme de collaboration virtuelle : le processus collaboratif 3DEXPERIENCE multi-disciplines démontre ainsi que le monde Virtuel peut augmenter et améliorer le monde réel. La modélisation de la sécurité dans les hôpitaux, l’augmentation du nombre d’équipements médicaux critiques avec l’impression 3D, l’accélération des essais cliniques avec l’analyse des données dans le monde entier, ou la formation par l’expérience sont de véritables révélateurs de ces nouvelles possibilités.

L’investissement significatif réalisé avec 3DEXPERIENCE Cloud ainsi que la plateforme Medidata pour les sciences de la vie ne pourraient être plus pertinents et importants dans le contexte actuel du bouleversement mondial que constitue la pandémie SARS-CoV-2. »

Résultats financiers du premier trimestre 2020
(données non auditées)

En millions d’Euros, à l’exception des données par action et des pourcentages   IFRS   Non-IFRS
  T1 2020 T1 2019 Variation Variation à tx de change constants   T1 2020 T1 2019 Variation Variation à tx de change constants
Chiffre d’affaires   1 134,7 958,9 18% 17%   1 144,4 964,0 19% 17%
Chiffre d’affaires logiciel   1 014,2 855,3 19% 17%   1 023,0 859,5 19% 17%
Prestations de services   120,5 103,6 16% 15%   121,4 104,5 16% 14%
Marge opérationnelle   13,3% 22,5% (9,2)pts     29,2% 32,8% (3,6)pts  
BNPA   0,43 0,62 (31)%     0,95 0,87 9% 7%

Chiffre d’affaires logiciel, en millions d’Euros, à l’exception des pourcentages   IFRS   Non-IFRS
  T1 2020 T1 2019 Variation Variation à tx de change constants   T1 2020 T1 2019 Variation Variation à tx de change constants
Amériques   393,9 264,9 49% 44%   402,2 268,3 50% 46%
Europe   375,0 364,9 3% 3%   375,2 365,7 3% 2%
Asie   245,3 225,5 9% 7%   245,6 225,5 9% 7%

Comparaison du premier trimestre 2020 par rapport à 2019

Chiffre d’affaires du 1er trimestre

·A taux de change constants, les chiffres d’affaires IFRS et non-IFRS progressent de 17%, reflétant l’intégration de Medidata Solutions, Inc. suite à la finalisation de son acquisition le 28 octobre 2019. Sur une base organique, le chiffre d’affaires non-IFRS est en recul de 1%, principalement en raison de l’impact de la pandémie mondiale de Covid-19 sur les nouvelles licences et les activités de services, compensé en partie par la croissance organique de 5% du chiffre d’affaires logiciel récurrent non-IFRS.

·Les chiffres d’affaires logiciel IFRS et non-IFRS sont en croissance de 17%. Le chiffre d’affaires logiciel récurrent non-IFRS croît de 30% reflétant une multiplication par six du chiffre d’affaires logiciel récurrent non-IFRS pour le domaine des Sciences de la vie; une croissance de 6% du chiffre d’affaires logiciel non-IFRS pour l’Innovation industrielle, et une croissance de 9% de l’Innovation générale. Le chiffre d’affaires logiciel récurrent non-IFRS représente 83% du chiffre d’affaires logiciel non-IFRS au premier trimestre. Les licences et autres ventes de logiciels sont en baisse de 20% (en IFRS et non-IFRS), reflétant principalement l’impact sur l’activité économique des restrictions liées au Covid-19, d’abord en Chine puis à la fin du trimestre dans le monde entier. Les objectifs initiaux d’évolution des licences étaient compris entre -5% et 0% ; ils tenaient compte d’une base de comparaison élevée au premier trimestre 2019 et reflétaient la situation économique et l’état des marchés finaux début février, l’effet de la crise sanitaire étant alors difficile à estimer. (toutes ces données sont à taux de change constants).

·Le chiffre d’affaires services progresse de 15% en normes IFRS, de 14% en normes non-IFRS et reflète l’intégration de Medidata ainsi qu’une croissance organique de 1%. La progression organique plus faible du chiffre d’affaires services s’explique par la diminution des licences et par les restrictions liées au Covid-19. (toutes ces données sont à taux de change constants).

·Dans la zone Amériques, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS progresse de 46%, reflétant la contribution de Medidata et son importante implantation dans cette zone ainsi qu’une croissance organique de 3%. En Europe, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS augmente de 2%, avec une forte progression en Europe du Nord ainsi qu’en Russie, partiellement compensée par une baisse en Europe du Sud. En Asie, le chiffre d’affaires logiciel non-IFRS progresse de 7% grâce aux acquisitions et à la solide croissance de la zone Asie-Pacifique Sud. Les zones Europe et Asie ont toutes deux enregistré une diminution organique de leur chiffre d’affaires logiciel en raison de la forte baisse du chiffre d’affaires licences. (tous les taux de croissance sont à taux de change constants).
             

·Le chiffre d’affaires logiciel 3DEXPERIENCE non-IFRS représente 22% du chiffre d’affaires logiciel au premier trimestre, soit un pourcentage similaire à celui de l’année précédente et comprend les activités des clients des secteurs Aéronautique et Défense, Transport et Mobilité, Equipements Industriels et, Marine et Offshore entre autres. Le chiffre d’affaires logiciel 3DEXPERIENCE diminue de 1% au cours du trimestre à taux de change constants, du fait des reports des décisions d’investissement des entreprises en raison de la crise sanitaire mondiale, et d’une base de comparaison élevée.

Résultat opérationnel du 1er trimestre

·Le résultat opérationnel IFRS a diminué de 30%, compte tenu de l’impact des amortissements des actifs incorporels acquis provenant de l’intégration de Medidata et augmente en non-IFRS de 6% à 334,1 millions d’euros. La marge opérationnelle non-IFRS de 29,2% est proche du haut de la fourchette de prévisions du Groupe qui était comprise entre 28,5% à 29,5%.

·Le taux effectif d’impôts IFRS s’établit à 24,4% (24,3% en non-IFRS), comparé à 28,5% (29,7% en non-IFRS) au 1er trimestre de l’exercice précédent. Il reflète l’impact positif des nouveaux régimes d’imposition français et américain sur les revenus des brevets et technologies ainsi que les conséquences de l’arrivée à son terme de l’application des règles BEAT aux Etats-Unis. Ces changements ont été pris en compte en totalité au quatrième trimestre 2019 pour l’ensemble de l’année et au premier trimestre 2020, alors que le premier trimestre 2020 reflète également une évolution favorable de la répartition géographique du revenu imposable.

·Le BNPA IFRS dilué est en baisse de 31%. Le BNPA non-IFRS dilué est en hausse de 9% à 0,95 euro par action, une croissance de 7% à taux de change constants.

Pascal Daloz, Directeur des opérations et Directeur financier de Dassault Systèmes, commente : « La crise sanitaire mondiale qui s’est déclarée au premier trimestre a mis en évidence la puissance de la plate-forme 3DEXPERIENCE pour gérer notre activité en tous lieux et pour établir des relations numériques avec nos clients et partenaires grâce au 3DEXPERIENCE Cloud. Avec un portefeuille cloud complet, nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires et revendeurs pour promouvoir le cloud, en particulier avec 3DEXPERIENCE WORKS pour les clients SOLIDWORKS. Bien que notre activité ne soit pas à l’abri de cette crise, notre modèle économique et notre solidité financière nous permettent de continuer à investir selon nos priorités stratégiques, favorisant les investissements importants dans les Sciences de la vie et la Santé et, dans les Infrastructures et Villes, tout en maintenant ceux dans les Industries Manufacturières.

Les résultats financiers du premier trimestre démontrent l’amélioration de notre exposition sur nos marchés finaux, les Sciences de la vie étant désormais notre deuxième secteur d’activité et représentant 19% du chiffre d’affaires logiciel non-IFRS. Au cours du premier trimestre, Medidata a franchi le cap des 1 500 clients et a gagné sur ses concurrents de nombreux clients. Le chiffre d’affaires récurrent IFRS et non-IFRS, qui représente 83% du chiffre d’affaires logiciel au premier trimestre, démontre sa résilience avec une solide performance organique dans les différentes zones géographiques et secteurs industriels, ainsi que la contribution de Medidata. Alors que les licences et les services ont été pénalisés, le chiffre d’affaires récurrent, la marge d’exploitation et le BNPA atteignent la limite haute de nos objectifs non-IFRS. Au total, notre chiffre d’affaires non-IFRS est en hausse de 17% à taux de change constants, et le BNPA non-IFRS augmente de 9%.

Dans le futur, notre objectif est de parvenir à un BNPA non-IFRS stable en 2020 par rapport à 2019.

  • Nous faisons l’hypothèse d’une baisse significative du PIB mondial du fait des restrictions qui affectent un nombre significatif des secteurs industriels que nous servons, avec un impact plus important au deuxième trimestre, conformément à ce que la plupart des économistes estiment. Les différentes zones géographiques peuvent ne pas être affectées au même moment, mais nous nous attendons néanmoins à ce que les conséquences soient mondiales ;
  • Notre scénario de prévision envisage une reprise progressive au cours du troisième et du quatrième trimestre, sur la base des plans gouvernementaux actuels et dans une large mesure des avancées thérapeutiques et des développements de vaccins.

Bien que nous ayons mis en place un plan d’économies afin d’atteindre notre objectif de BNPA, nous maintenons nos effectifs à travers le monde et continuons à investir de manière sélective pour l’avenir. En effet, tous les secteurs industriels sont touchés par cette pandémie mais, pour certains d’entre eux, l’impact négatif s’est fait sentir plus tôt et durera plus longtemps. Nous croyons fermement en nos partenariats avec nos clients et nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec eux pour les aider à franchir ces deux périodes à venir, celle qui précède la vaccination et celle du monde nouveau qui la suivra. »

Objectifs financiers du second trimestre et de l’exercice 2020

Le Groupe a fixé le cadre suivant comme base de ses objectifs financiers pour le deuxième trimestre et l’exercice. Ces objectifs sont utilisés par le Groupe pour mener sa planification interne. Les principales hypothèses qui en définissent le cadre sont les suivantes :

  • Une décélération significative du PIB mondial et des restrictions pour de nombreuses industries, sur la base des plans gouvernementaux actuels en Amérique, en Europe et en Asie, conduisant à une diminution du chiffre d’affaires logiciel licences non-IFRS d’environ -20% à -17% pour l’exercice 2020 à taux de change constants ;
  • Le chiffre d’affaires logiciels récurrents non-IFRS maintiendra une forte résilience, tout en reflétant une baisse de l’activité des nouvelles licences et un certain accroissement de l’attrition, conduisant à une croissance du chiffre d’affaires récurrent dans la fourchette de 26% à 27% en 2020 à taux de change constants ;
  • Des économies de coûts ayant pour objectif d’atteindre une marge opérationnelle d’environ 29,5% en 2020 ;
  • Un taux d’imposition effectif non-IFRS d’environ 25,2% en 2020.

Les objectifs financiers de Dassault Systèmes pour l’ensemble de l’année 2020 présentés ci-dessous sont donnés sur une base non-IFRS et reflètent les principales hypothèses de taux de change 2020 ci-dessous pour le dollar américain et le yen japonais ainsi que l’impact potentiel de devises supplémentaires non européennes :

    2ème trimestre 2020   Année 2020
Chiffre d’affaires   1,04 à 1,07 milliard d’euros   4,50 à 4,55 milliards d’euros
Croissance à taux de change constants   +9% à +12%   +12% à 13%
Marge opérationnelle non-IFRS   25,0% à 26,5%   ~29,5%
BNPA non-IFRS   0,72 à 0,77 euro   3,65 à 3,72 euros
Croissance du BNPA   -12% à -6%   +0% à +2%
Dollar américain   1,15 dollar par euro   1,14 dollar par euro
Yen japonais (avant couverture)   125 yens par euro   123,8 yens par euro

Les objectifs du Groupe sont uniquement établis et communiqués sur une base non-IFRS et font l’objet des précautions détaillées ci-après.

Les objectifs non-IFRS 2020 énoncés ci-dessus ne prennent pas en compte les éléments comptables suivants et sont estimés sur la base des hypothèses de taux de change 2020 indiquées précédemment : le traitement comptable des passifs sur contrats, estimé à environ 12 millions d’euros et principalement liés à l’acquisition de Medidata, les charges relatives à l’attribution d’actions de performance et de stock-options, incluant les charges sociales liées, estimées à environ 139 millions d’euros ainsi que l’amortissement d’actifs incorporels acquis et la réévaluation d’actifs corporels d’environ 403 millions d’euros et l’impact des avantages reçus des bailleurs liés aux acquisitions estimé à environ 3 millions d’euros. En outre, les objectifs ci-dessus ne prennent pas non plus en compte l’impact des autres produits et charges opérationnels nets, essentiellement composés de charges liées aux acquisitions, de charges d’intégration et de restructuration, de perte de valeur du goodwill et d’actifs incorporels acquis, de l’impact de certains effets financiers non-récurrents, de certains effets fiscaux non-récurrents ainsi que de l’impact fiscal de ces retraitements non-IFRS. Enfin, ces estimations n’incluent pas d’éventuelles nouvelles attributions de stock-options ou d’actions de performance, ni de nouvelles acquisitions ou restructurations survenant après le 31 mars 2020.

Flux de trésorerie et autres chiffres clés du bilan

Le flux net de trésorerie d’exploitation s’est élevé à 458,1 millions d’euros pour le premier trimestre 2020, contre 488,5 millions d’euros pour la même période l’année précédente. Au cours du premier trimestre 2020, la trésorerie d’exploitation a été affectée principalement aux dépenses d’investissement net de 60,3 millions d’euros ; au rachat d’actions de 108,1 millions d’euros lié aux programmes d’attribution de stock-options et d’actions de performance, et pour le paiement des obligations de location de 25,5 millions d’euros. Le Groupe a également reçu des liquidités provenant de l’exercice d’options de souscription d’actions pour un montant de 23,7 millions d’euros.

La position financière nette de Dassault Systèmes s’élève à (2,37) milliards d’euros au 31 mars 2020, contre (2,66) milliards d’euros au 31 décembre 2019, reflétant une trésorerie, des équivalents de trésorerie et des placements à court terme de 2,24 milliards d’euros et un endettement associé aux emprunts de 4,62 milliards d’euros.

Résumé des annonces récentes du Groupe : Activités récentes, Clients et Technologies

Le 29 mars 2020, Dassault Systèmes a dévoilé des initiatives permettant à ses clients, partenaires et communautés de travailler en tous lieux avec toute la puissance de la collaboration 3DEXPERIENCE pendant la pandémie de Covid-19. 

Le 26 mars 2020, Celsion Corporation, une société leader dans le développement de médicaments oncologiques, a annoncé conjointement avec Medidata, une société de Dassault Systèmes, que, l’utilisation d’un groupe de contrôle synthétique dans le cadre réglementaire de la phase Ib de l’étude OVATION I avec GEN-1 sur des patientes atteintes d’un cancer ovarien de stade III/IV, a montré une amélioration de la survie sans progression (« Progression-Free Survival » : PFS) dans le groupe de traitement.  Les « Synthetic Control Arms » (SCA) ont le potentiel de révolutionner les essais cliniques de certaines indications en oncologie et certaines autres maladies pour lesquelles un contrôle aléatoire n’est ni éthique ni pratique. Les SCA sont constitués en sélectionnant soigneusement des patients témoins à partir d’essais cliniques historiques afin de faire correspondre les caractéristiques démographiques et les caractéristiques de la maladie des patients traités avec le nouveau produit de recherche. Il a été démontré que les SCA émulent les résultats des contrôles aléatoires traditionnels de sorte que les effets du traitement d’un produit de recherche peuvent être visibles par comparaison avec le SCA. Les SCA peuvent contribuer à faire progresser la validité scientifique des essais à bras unique et, dans certaines indications, réduire leur temps et coût, et exposer moins de patients à des placebos ou à des traitements standard existants qui pourraient ne pas être efficaces pour eux. Medidata est dans une position unique pour créer des contrôles synthétiques adaptés à l’objectif visé, grâce à l’accès à une cohorte de plus de six millions de patients anonymisés provenant de près de 20 000 essais cliniques antérieurs.

Le 10 février 2020, Dassault Systèmes a présenté les nouvelles offres commerciales 3DEXPERIENCE WORKS qui offrent aux utilisateurs de SOLIDWORKS une manière connectée, intégrée et automatisée de rationaliser leur processus de création, et de gagner du temps et de l’argent.  Les nouvelles offres – Standard, Professional et Premium – comprennent les applications SOLIDWORKS standard, professional et premium qui sont installées, licenciées et mises à jour dans la Plateforme 3DEXPERIENCE, et leurs données y sont stockées. Grâce à cette interface, les clients de SOLIDWORKS utilisent les mêmes applications de bureau que celles sur lesquelles ils s’appuient pour concevoir et mettre au point de nouvelles expériences clients, tout en bénéficiant des avantages d’une plateforme numérique : collaboration améliorée, gestion des données intégrée et facile à utiliser, mises à jour automatiques du logiciel et accès flexible aux dernières données de projet facilement disponibles en un seul endroit.  Les offres évolutives comprennent également 3D Creator et 3D Sculptor – des applications de conception de nouvelle génération qui fonctionnent via n’importe quel navigateur, n’importe où – et permettent aux utilisateurs d’étendre et d’améliorer ce qu’ils peuvent faire avec SOLIDWORKS en choisissant parmi des dizaines d’autres applications puissantes ans le portefeuille 3DEXPERIENCE WORKS et en n’utilisant que celles dont ils ont besoin pour exécuter leur tâche.

Réunion retransmise aujourd’hui par webcast et conférence téléphonique

Dassault Systèmes organise ce jour, jeudi 23 avril 2020 une réunion retransmise par webcast à partir de 9h00 heure de Londres / 10h00 heure de Paris. Le Groupe tiendra également une conférence téléphonique à 9h00 heure de New York / 14h00 heure de Londres / 15h00 heure de Paris. Cette réunion retransmise en webcast et cette conférence seront accessibles par internet sur le site http://www.3ds.com/investors/.

Les informations complémentaires destinées aux investisseurs sont accessibles sur le site http://www.3ds.com/fr/investisseurs/ ou en appelant le service Relations Investisseurs de Dassault Systèmes au +33 (0) 1 61 62 69 24.

Calendrier des événements de Relations Investisseurs

Assemblée générale annuelle des actionnaires : 26 mai 2020 (voir l’avis ci-dessous)
Capital Markets Day : initialement prévu le 12 juin 2020, il est décalé au 17 novembre 2020 et sera retransmis en direct par webcast depuis Paris. Au cours de cette journée, Dassault Systèmes présentera notamment l’actualisation de ses objectifs 2023 de long terme.
Publication des résultats du deuxième trimestre 2020 : le 23 juillet 2020
Publication des résultats du troisième trimestre 2020 : le 22 octobre 2020
Publication des résultats du quatrième trimestre 2020 : le 4 février 2021

Assemblée Générale du 26 mai 2020

Comme indiqué dans l’avis publié au BALO le vendredi 17 avril 2020, l’Assemblée générale mixte de Dassault Systèmes appelée à se tenir le mardi 26 mai 2020 à 15 heures se tiendra à huis clos sans que les actionnaires et les autres personnes ayant le droit d’y assister ne soient présents. Les modalités de participation à l’Assemblée Générale et de consultation des documents relatifs à cette Assemblée Générale sont détaillées dans l’avis de réunion disponible sur le site internet de la société : https://investor.3ds.com/fr/shareholders-meeting/home.

Les actionnaires seront invités à suivre en direct l’Assemblée Générale à distance via un webcast audio accompagné d’une présentation écrite sur le site internet de la Société www.3DS.com, pour autant bien sûr que les conditions de cette retransmission puissent être réunies.

Du fait de l’impossibilité de poser des questions orales pendant l’Assemblée Générale et en remplacement, la Société propose que ses actionnaires puissent adresser des questions par courrier électronique à l’adresse suivante investors@3ds.com au plus tard à 15 heures le jour précédant la date de l’Assemblée Générale (soit au plus tard le 25 mai 2020 à 15 heures). Le courrier électronique devra impérativement être accompagné d’une attestation d’inscription en compte. La Société s’efforcera au mieux d’y répondre pendant l’Assemblée Générale.

Dassault Systèmes annonce par ailleurs avoir mis en ligne sur son site un rapport complémentaire au rapport du Conseil d’administration sur le gouvernement d’entreprise 2019. Ce document est disponible sur le site internet de la Société à l’adresse mentionnée ci-dessous et vient compléter l’information figurant au chapitre 5.1 du Document d’enregistrement universel 2019 également disponible sur le site internet de la Société.

La Société tiendra ses actionnaires informés de toute évolution éventuelle relative aux modalités de participation et de vote à l’Assemblée Générale et, à cette fin, les actionnaires sont invités à consulter régulièrement la rubrique dédiée à l’Assemblée Générale sur le site internet de la Société : https://investor.3ds.com/fr/shareholders-meeting/home.

Avertissement concernant les déclarations relatives à l’information prospective du Groupe

Les déclarations contenues dans le présent document qui ne sont pas des faits historiques mais qui expriment des attentes ou des objectifs pour l’avenir, y compris, mais sans s’y limiter, les déclarations concernant les objectifs ou le cadre de performance financière non IFRS du Groupe, sont des déclarations prospectives. Ces déclarations prévisionnelles sont basées sur les vues et les hypothèses actuelles de la direction de Dassault Systèmes et impliquent des risques et des incertitudes connus et inconnus. Les résultats ou performances réels peuvent différer sensiblement de ceux indiqués dans ces déclarations en raison d’une série de facteurs.

Le cadre actuel du groupe pour 2020 tient compte, entre autres, d’un environnement économique mondial incertain. Compte tenu des incertitudes concernant les conditions économiques, commerciales, sociales, sanitaires et géopolitiques au niveau mondial, le chiffre d’affaires, le résultat net et les flux de trésorerie de Dassault Systèmes peuvent croître plus lentement, que ce soit sur une base annuelle ou trimestrielle, principalement en raison des facteurs suivants :

  • le déploiement des solutions de Dassault Systèmes peut représenter une grande partie des investissements d’un client dans la technologie logicielle. Les décisions de faire un tel investissement sont influencées par l’environnement économique dans lequel les clients opèrent. Des conditions géopolitiques, économiques et sanitaires mondiales incertaines et le manque de visibilité ou de ressources financières peuvent amener certains clients, par exemple dans les secteurs de l’automobile, de l’aérospatiale ou des ressources naturelles, à réduire, reporter ou mettre fin à leurs investissements, ou à réduire ou ne pas renouveler la maintenance continue payée pour leur base installée, ce qui a un impact sur le chiffre d’affaires des clients plus importants avec leurs sous-traitants respectifs ; « le cycle de vente des produits » de Dassault Systèmes – déjà relativement long en raison de la nature stratégique de ces investissements pour les clients – pourrait encore s’allonger ; et
  • la situation politique, économique et monétaire dans certaines régions géographiques où Dassault Systèmes opère pourrait devenir plus instable et, par exemple, entraîner un durcissement des règles de conformité à l’exportation ou la modification des régimes tarifaires actuels ;
  • les conditions sanitaires dans certaines zones géographiques où Dassault Systèmes opère auront un impact sur la situation économique de ces régions. Plus précisément, il n’est pas possible de prévoir l’impact, la durée et l’étendue des dommages causés par la pandémie de coronavirus à la date de publication du présent document. Les conditions sanitaires, y compris la pandémie du Covid-19, peuvent présenter des risques pour la santé et la capacité à voyager des employés de Dassault Systèmes ;
  • La pression continue ou la volatilité des prix des matières premières et de l’énergie pourrait également ralentir les efforts de diversification de Dassault Systèmes dans de nouvelles industries.

Dassault Systèmes s’efforce de prendre en considération ces perspectives macroéconomiques incertaines. Toutefois, les résultats commerciaux de Dassault Systèmes pourraient ne pas évoluer comme prévu. De plus, en raison de facteurs affectant les ventes de produits et services de Dassault Systèmes, il peut y avoir un décalage important entre l’amélioration de la situation économique et commerciale mondiale et la reprise des résultats de la société.

Le contexte économique (tel que notamment provoqué par la crise sanitaire de la pandémie du Covid-19) peut également avoir un impact négatif sur la situation financière ou les capacités de financement des clients existants et potentiels, des partenaires commerciaux et technologiques de Dassault Systèmes, dont certains peuvent être contraints de fermer temporairement des sites ou de cesser leurs activités en raison de problèmes de trésorerie et de rentabilité. La capacité de Dassault Systèmes à recouvrer les créances en cours peut être affectée. En outre, l’environnement économique pourrait générer une pression accrue sur les prix, les clients cherchant à obtenir des prix plus bas auprès de divers concurrents, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur le chiffre d’affaires, les performances financières et la position de Dassault Systèmes sur le marché.

Les résultats ou performances réels du Groupe pourraient également être affectés de manière significative par de nombreux risques et incertitudes, tels que décrits dans la section « Facteurs de risque » du Document d’enregistrement universel 2019 (Rapport annuel) déposé auprès de l’AMF (Autorité des marchés financiers) le 19 mars 2020, disponible sur le site web du Groupe www.3ds.com.

Pour établir ces perspectives, le Groupe a pris l’hypothèse de taux de change moyens de 1,14 dollar U.S. pour 1,00 euro ainsi que d’un cours moyen de 123,8 yens pour 1,00 euro avant couverture pour l’exercice 2020. Cependant, les variations des cours des devises peuvent affecter significativement les résultats du Groupe.

Information financière complémentaire non-IFRS

Les données complémentaires non-IFRS présentées dans ce communiqué de presse comportent des limites inhérentes à leur nature. Ces données ne sont basées sur aucun ensemble de normes ou de principes comptables et ne doivent pas être considérées comme un substitut aux éléments comptables en normes IFRS. En outre, les données financières non-IFRS du Groupe peuvent ne pas être comparables à d’autres données également intitulées non-IFRS et utilisées par d’autres sociétés. Un certain nombre de limitations spécifiques relatives à ces mesures non-IFRS et les raisons de présenter une information financière en non-IFRS sont détaillées dans le Document d’enregistrement universel 2019 déposé auprès de l’AMF le 19 mars 2020.

Les tableaux accompagnant ce communiqué détaillent l’information complémentaire non-IFRS sur le chiffre d’affaires, le résultat opérationnel, la marge opérationnelle, le résultat net et le résultat net dilué par action. Ils excluent, le traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, les coûts d’attribution d’actions de performance, de stock-options et les charges sociales associées, les amortissements des actifs incorporels acquis et les réévaluations d’actifs corporels, les autres produits et charges opérationnels, nets, incluant les pertes de valeur du goodwill et d’actifs incorporels acquis, certains éléments financiers et autres non-récurrents, net, ainsi que l’effet fiscal des ajustements non-IFRS et certains effets fiscaux non récurrents. Les tableaux présentent aussi les données financières les plus comparables en normes IFRS et une réconciliation des données non-IFRS.

Médias sociaux

Partagez sur Twitter :

Connectez-vous avec Dassault Systèmes sur Twitter Facebook LinkedIn YouTube

###

A propos de Dassault Systèmes

Dassault Systèmes, la société 3DEXPERIENCE, est un catalyseur du progrès humain. Nous fournissons aux entreprises et aux particuliers des environnements virtuels 3D collaboratifs pour imaginer des innovations durables. En créant des expériences virtuelles jumelles du monde réel avec notre plateforme et nos applications 3DEXPERIENCE, nos clients repoussent les limites de l’innovation, de l’apprentissage et de la production. Dassault Systèmes apporte de la valeur à plus de 270 000 clients de toutes tailles, dans tous les secteurs, dans plus de 140 pays. Pour plus d’informations : www.3ds.com.

©2020 Dassault Systèmes. Tous droits réservés. 3DEXPERIENCE, l’icône de la boussole, le logo 3DS, CATIA, BIOVIA, GEOVIA, SOLIDWORKS, 3DVIA, ENOVIA, EXALEAD, NETVIBES, MEDIDATA, CENTRIC PLM, 3DEXCITE, SIMULIA, DELMIA, et IFWE sont des marques commerciales ou des marques déposées de Dassault Systèmes, une société européenne française (Registre du commerce de Versailles # B 322 306 440), ou de ses filiales aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. Toutes les autres marques sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. L’utilisation des marques de Dassault Systèmes ou de ses filiales est soumise à leur approbation écrite expresse.

Contacts

Relations Investisseurs de Dassault Systèmes

Corporate François-José Bordonado
Béatrix Martinez
investors@3ds.com +33.1.61.62.69.24

 

USA et Canada Michele Katz michele.Katz@3ds.com  
FTI Consulting

 

Jamie Ricketts
Arnaud de Cheffontaines
  +44.20.3727.1000
+33.1.47.03.69.48

Relations medias de Dassault Systèmes
Corporate / France   Arnaud MALHERBE               arnaud.malherbe@3ds.com            +33 (0)1 61 62 87 73
Amérique du Nord   Suzanne MORAN                   suzanne.moran@3ds.com                +1 (781) 810 3774
EMEAR                          Virginie BLINDENBERG        virginie.blindenberg@3ds.com       +33 (0) 1 61 62 84 21
Chine                             Grace MU                                 grace.mu@3ds.com                             +86 10 6536 2288
Inde                                Santanu BHATTACHARYA   santanu.bhattacharya@3ds.com   +91 124 457 7111
Japon                             Yukiko SATO                            yukiko.sato@3ds.com                        +81 3 4321 3841
Corée                             Hyunkyung CHAE                   hyunkyung.chae@3ds.com              +82 2 3271 6653
Asie Pacific Sud          Pallavi MISRA                          pallavi.misra@3ds.com                       +65 9437 0714

TABLE DES MATIERES DES ANNEXES

(Du fait des arrondis, l’addition des chiffres figurant dans ces tableaux et d’autres documents peut ne pas exactement correspondre aux totaux et les pourcentages peuvent ne pas refléter exactement les valeurs absolues).         

Glossaire

Chiffres clés non-IFRS 

Compte de résultat consolidé résumé

Bilan consolidé résumé

Tableau de flux de trésorerie consolidés résumés

Réconciliation IFRS – non-IFRS

DASSAULT SYSTEMES – Glossaire

Information à taux de change constants

Dassault Systèmes a suivi de longue date une politique consistant à mesurer son chiffre d’affaires et à fixer ses objectifs de chiffre d’affaires à taux de change constants afin de permettre d’analyser de manière transparente l’amélioration sous-jacente de son chiffre d’affaires global et du chiffre d’affaires logiciel par type, industrie, zone géographique et ligne de produits. Le Groupe estime qu’il est utile d’évaluer la croissance sans tenir compte de l’incidence des taux de change, en particulier pour faciliter la compréhension de l’évolution du chiffre d’affaires de ses activités. Par conséquent, Dassault Systèmes publie des taux de croissance du chiffre d’affaires et du BNPA retraités des effets de change en normes IFRS et non-IFRS, en particulier celle du dollar américain et du yen japonais par rapport à l’euro. Lorsque les informations qui concernent les tendances sont exprimées « à taux de change constants », les résultats de la période qui précède ont été recalculés à partir des taux de change moyens de la période comparable de l’exercice en cours. Les résultats de la période analogue de l’exercice en cours leurs sont alors comparés. 

Bien que les calculs à taux de change constants ne soient pas une mesure conforme aux normes IFRS, Dassault Systèmes considère que ces mesures sont essentielles à la compréhension de ses résultats et à la comparaison avec de nombreux concurrents qui présentent leurs résultats financiers en dollars américains. Par conséquent, la Société inclut ce calcul afin de permettre une comparaison des chiffres d’affaires IFRS et non-IFRS de périodes identiques. Toutes les informations à taux de change constants sont établies sur la base d’estimations. Sauf indication contraire, l’incidence des fluctuations des taux de change est à peu près équivalente pour les données financières du Groupe en normes IFRS et non-IFRS.

Information sur la croissance hors acquisitions (« croissance organique »)

Dassault Systèmes présente, outre des données financières générales, sa croissance hors acquisitions ou, alternativement, sa croissance organique. Dans les deux cas, le taux de croissance hors acquisitions a été calculé en retraitant le périmètre d’activité comme suit : pour les entrées de périmètre de l’exercice en cours, en retranchant la contribution de l’acquisition des agrégats de l’année en cours et, pour les entrées de périmètre de l’exercice précédent, en retranchant la contribution de l’acquisition à partir du 1er janvier de l’année en cours jusqu’au dernier jour du mois de l’année en cours où a été réalisée l’acquisition lors de l’exercice précédent.

Informations sur les secteurs industriels

Les industries de Dassault Systèmes développent des « Solution Experiences », des offres sectorielles qui apportent une valeur spécifique aux entreprises et aux utilisateurs d’un secteur particulier. Nous servons onze industries structurées en trois secteurs : Industries Manufacturières (Transport et Mobilité ; Aéronautique et Défense ; Marine et Offshore ; Equipements Industriels ; Haute Technologie ; Maison et Mode ; Produits   de grande consommation et distribution et, une partie des Services aux entreprises) ; Sciences de la Vie et Santé (Sciences de la vie) ; et Infrastructures et Villes (Energie et Matériaux ; Construction, Villes et Territoires ; Services aux entreprises).

Informations sur les lignes de produits

À partir du premier trimestre 2020 et comme nous l’avons déjà annoncé, nous introduisons une nouvelle présentation de nos lignes de produits afin de refléter nos plus larges ambitions. Notre nouvelle ligne de produits comprend l’information financière suivante : 1) le chiffre d’affaires des logiciels d’Innovation industrielle, qui comprend nos marques CATIA, ENOVIA, SIMULIA, DELMIA, GEOVIA, NETVIBES/EXALEAD et 3DEXCITE ; 2) le chiffre d’affaires des logiciels des Sciences de la vie, qui comprend nos marques Medidata et BIOVIA ; et 3) le chiffre d’affaires des logiciels d’Innovation générale, qui comprend notre marque SOLIDWORKS ainsi que Centric PLM, 3DVIA et notre nouvelle famille 3DEXPERIENCE.WORKS.

Contribution des licences et du logiciel 3DEXPERIENCE

Pour mesurer la pénétration progressive du logiciel 3DEXPERIENCE, la Société utilise les ratios suivants : a) pour le chiffre d’affaires licences, la Société calcule le pourcentage de contribution en comparant le total du chiffre d’affaires licences 3DEXPERIENCE au chiffre d’affaires licences pour toutes les gammes de produits hors SOLIDWORKS et acquisitions (« liées au chiffre d’affaires des licences connexes ») ; et b) pour le chiffre d’affaires logiciel, la Société calcule le pourcentage de contribution en comparant le total du chiffre d’affaires logiciel 3DEXPERIENCE au chiffre d’affaires logiciel pour toutes les lignes de produits hors SOLIDWORKS et acquisitions (« liées au chiffre d’affaires des licences connexes »).

Dette nette ajustée

La dette nette ajustée correspond à la position de la dette financière nette (emprunts nets de la trésorerie, des équivalents de trésorerie et des placements à court terme) ajustée des dettes de location de l’IFRS 16.

DASSAULT SYSTEMES
INFORMATION FINANCIERE NON-IFRS
(données non auditées, en millions d’Euros sauf données par action, pourcentages, effectif et taux de change)

Les chiffres clés non-IFRS excluent le traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, les coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées, les amortissements des actifs incorporels acquis et des réévaluations des actifs corporels, les avantages reçus des bailleurs liés aux acquisitions, les autres produits et charges opérationnels, nets, incluant les pertes de valeur du goodwill et des actifs incorporels acquis, certains éléments financiers non-récurrents ainsi que l’impact fiscal de ces retraitements non-IFRS et certains effets fiscaux non récurrents. Les données en normes IFRS et la réconciliation des données en normes IFRS et non-IFRS sont présentées dans des tableaux séparés.

En millions d’Euros, à l’exception des données par action, des pourcentages, de l’effectif et des taux de change Information reportée en non-IFRS
Trois mois clos le
31 mars 31 mars Variation Variation à tx de change constants
2020 2019
Chiffre d’affaires 1 144,4 964,0 19% 17%
         
Chiffre d’affaires par activité        
Chiffre d’affaires logiciel 1 023,0 859,5 19% 17%
Licences et autres ventes de logiciels 172,3 213,2 (19)% (20)%
Souscription et support 850,7 646,2 32% 30%
Prestations de services 121,4 104,5 16% 14%
         
Chiffre d’affaires logiciel par ligne de produit        
Innovation industrielle 605,1 605,1 (0)% (1)%
Dont logiciel CATIA 271,1 270,1 0% (1)%
Dont logiciel ENOVIA (1) 80,6 89,0 (9)% (11)%
Sciences de la vie (2) 195,0 39,3 396% 384%
Innovation générale 223,0 215,1 4% 2%
Dont logiciel SOLIDWORKS 201,5 191,4 5% 3%
         
Chiffre d’affaires par zone géographique        
Amériques 453,8 311,1 46% 42%
Europe 421,5 409,5 3% 3%
Asie 269,1 243,5 11% 9%
         
Résultat opérationnel 334,1 316,4 6%  
Marge opérationnelle 29,2% 32,8%    
         
Résultat net part du Groupe 250,0 226,5 10%  
Résultat net dilué par action 0,95 0,87 9% 7%
         
Effectif de clôture 21 439 17 574 22%  
         
Taux de change moyen USD / Euro 1,10 1,14 (4)%  
Taux de change moyen JPY / Euro 120,10 125,08 (4)%  

(1) Excluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (T1 2019: 3,3m)
(2) Incluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (T1 2019: 3,3m)

DASSAULT SYSTEMES
Effets des acquisitions et du change (Non-IFRS)
(données non auditées, en millions d’Euros)

En millions d’Euros Information reportée en non-IFRS Dont croissance à périmètre et change constants Dont effet périmètre à taux de change courants Dont effet de change à taux N-1
T1 2020 T1 2019 Variation
Chiffre d’affaires trimestriel 1 144,4 964,0 180,4 (9,0) 175,4 13,9

DASSAULT SYSTEMES
COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE EN IFRS
(données non auditées ; en millions d’Euros sauf données par action et pourcentages)

En millions d’Euros,
à l’exception des données par action et des pourcentages
Information reportée en IFRS
Trois mois clos le
31 mars 31 mars
2020 2019
Licences et autres ventes de logiciels 172,3 213,2
Souscription et support 841,9 642,0
Chiffre d’affaires logiciel 1 014,2 855,3
Prestations de services 120,5 103,6
Chiffre d’affaires total 1 134,7 958,9
Coût des ventes de logiciels (1) (76,5) (45,2)
Coût des prestations de services (119,9) (100,6)
Frais de recherche et de développement (230,2) (180,3)
Frais commerciaux (331,3) (291,2)
Frais généraux et administratifs (97,4) (76,7)
Amortissement des actifs incorporels acquis et des réévaluations des actifs corporels (109,4) (50,1)
Autres produits et charges opérationnels, nets (18,9) 0,9
Charges opérationnelles totales (983,7) (743,1)
Résultat opérationnel 151,0 215,8
Produits financiers et autres, nets (6,5) 5,2
Résultat avant impôt 144,5 221,0
Charge d’impôt sur le résultat (35,3) (62,9)
Résultat net 109,2 158,0
Intérêts minoritaires 3,2 2,8
Résultat net part du Groupe 112,4 160,8
Résultat net par action 0,43 0,62
Résultat net dilué par action 0,43 0,62
Moyenne pondérée du nombre d’actions (en millions) 259,5 258,8
Moyenne pondérée du nombre d’actions après dilution (en millions) 263,2 260,5

 (1) Hors amortissement actifs incorporels acquis et des réévaluations des actifs corporels

Information reportée en IFRS Trois mois clos le 31 mars 2020
Variation Variation à tx de change constants
Chiffre d’affaires 18% 17%
Chiffre d’affaires par activité    
Chiffre d’affaires logiciel 19% 17%
Prestations de services 16% 15%
Chiffre d’affaires logiciel par ligne de produit    
Innovation industrielle (0)% (1)%
Dont logiciel CATIA 0% (1)%
Dont logiciel ENOVIA (2) (9)% (11)%
Sciences de la vie (3) 380% 368%
Innovation générale 5% 3%
Dont logiciel SOLIDWORKS 5% 3%
Chiffre d’affaires par zone géographique    
Amériques 45% 41%
Europe 3% 3%
Asie 10% 9%

(2) Excluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (T1 2019: 3,3m)
(3) Incluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (T1 2019: 3,3m)

DASSAULT SYSTEMES
BILAN CONSOLIDE EN IFRS
(données non auditées ; en millions d’Euros)

En millions d’Euros Information reportée en IFRS
31 mars 31 décembre
2020 2019
ACTIF    
Trésorerie et équivalents de trésorerie 2 243,5 1 944,9
Clients et comptes rattachés, net 1 111,6 1 319,2
Actifs sur contrats 30,1   26,9
Autres actifs courants 337,3 378,0
Total actif courant 3 722,5 3 669,0
Immobilisations corporelles, nettes 949,7 899,7
Goodwill et Immobilisations incorporelles, nettes 8 991,4 8 917,0
Autres actifs non-courants 393,6 386,9
Total actif non-courant 10 334,8 10 203,7
Total actif 14 057,3 13 872,6
PASSIF ET CAPITAUX PROPRES    
Dettes fournisseurs 166,2 220,0
Passifs sur contrats 1 184,4 1 093,5
Emprunts courants 7,0   4,4
Autres passifs courants 721,0 816,0
Total passif courant 2 078,6 2 133,8
Emprunts non-courants 4 609,7 4 596,8
Autres passifs non-courants 1 902,0 1 879,4
Total passif non-courant 6 511,7 6 476,2
Intérêts minoritaires 52,1 53,9
Capitaux propres, part du groupe 5 414,9 5 208,7
Total passif et capitaux propres 14 057,3 13 872,6

DASSAULT SYSTEMES
TABLEAU DE FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES EN IFRS
(données non auditées ; en millions d’Euros)

En millions d’Euros Information reportée en IFRS
Trois mois clos le
31 mars
2020
31 mars
2019
Variation
Résultat net part du groupe 112,4 160,8 (48,4)
Intérêts minoritaires (3,2) (2,8) (0,4)
Résultat net 109,2 158,0 (48,8)
Amortissement des immobilisations corporelles 48,9 31,7 17,2
Amortissement des immobilisations incorporelles 112,8 52,3 60,5
Élimination des autres éléments sans incidence sur la trésorerie 49,8 28,4 21,4
Variation du BFR 137,4 218,1 (80,7)
Flux de trésorerie liés aux opérations d’exploitation 458,1 488,5 (30,5)
       
Acquisitions d’immobilisations corporelles et incorporelles (60,3) (25,1) (35,2)
Acquisitions de filiales consolidées, nettes de la trésorerie acquise  – (400,6)  400,6
Autres 1,8 (3,0) 4,8
Flux de trésorerie liés aux opérations d’investissement (58,4) (428,7) 370,3
       
Exercice de stock-options 23,7 13,5 10,2
Rachat et vente d’actions propres  (108,1) 8,6 (116,7)
Emission d’emprunts 1,5  – 1,5
Remboursement d’emprunts  – (0,9)  0,9
Remboursement des passifs de loyers (25,5) (17,0) (8,5)
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement (108,5) 4,2 (112,7)
       
Incidence des variations de taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie 7,4 22,7 (15,3)
       
Augmentation (diminution) de la trésorerie et des équivalents de trésorerie 298,6 86,7 211,9
       
Trésorerie et équivalents de trésorerie à l’ouverture de l’exercice 1 944,9 2 809,3  
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de l’exercice 2 243,5 2 896,0  

DASSAULT SYSTEMES
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES NON-IFRS
RECONCILIATION IFRS – NON-IFRS
(données non auditées ; en millions d’Euros sauf données par action et pourcentages)

Les données complémentaires non-IFRS présentées dans ce communiqué de presse comportent des limites inhérentes à leur nature. Ces données ne sont basées sur aucun ensemble de normes ou de principes comptables et ne doivent pas être considérées comme un substitut aux éléments comptables en normes IFRS. En outre, les données financières complémentaires non-IFRS du Groupe peuvent ne pas être comparables à d’autres données également intitulées non-IFRS et utilisées par d’autres sociétés. Un certain nombre de limitations spécifiques relatives à ces mesures non-IFRS et les raisons de présenter une information financière en non-IFRS sont détaillées dans le Document d’Enregistrement Universel pour l’exercice clos le 31 décembre 2019 du Groupe déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 19 mars 2020. Pour pallier cette difficulté d’utilisation, les données financières complémentaires non-IFRS ne doivent pas être lues indépendamment, mais toujours associées aux éléments de comptes consolidés préparés selon les normes IFRS.

En millions d’Euros, à l’exception des données par action et des pourcentages Trois mois clos le 31 mars Variation
2020 Retraitement(1) 2020 2019 Retraitement (1) 2019 IFRS Non-IFRS(4)
IFRS Non-IFRS IFRS Non-IFRS
Chiffre d’affaires total 1 134,7 9,7 1 144,4 958,9 5,1 964,0 18% 19%
Chiffre d’affaires par activité                
Chiffre d’affaires logiciel 1 014,2 8,8 1 023,0 855,3 4,2 859,5 19% 19%
Licences et autres ventes de logiciels 172,3   172,3 213,2   213,2 (19)% (19)%
Souscription et support 841,9 8,8 850,7 642,0 4,2 646,2 31% 32%
Part du chiffre d’affaires logiciel récurrent 83%   83% 75%   75%    
Prestations de services 120,5 0,9 121,4 103,6 0,9 104,5 16% 16%
Chiffre d’affaires logiciel par ligne de produit                
Innovation industrielle 604,3 0,7 605,1 605,1   605,1 (0)% (0)%
Dont logiciel CATIA 270,3 0,7 271,1 270,1   270,1 0% 0%
Dont logiciel ENOVIA (2) 80,6   80,6 89,0   89,0 (9)% (9)%
Sciences de la vie (3) 187,2 7,8 195,0 39,0 0,2 39,3 380% 396%
Innovation générale 222,7 0,3 223,0 211,1 4,0 215,1 5% 4%
Dont logiciel SOLIDWORKS 201,5   201,5 191,4   191,4 5% 5%
Chiffre d’affaires par zone géographique                
Amériques 444,6 9,2 453,8 307,0 4,0 311,1 45% 46%
Europe 421,2 0,2 421,5 408,4 1,1 409,5 3% 3%
Asie 268,8 0,3 269,1 243,5   243,5 10% 11%
Charges opérationnelles totales (983,7) 173,4 (810,3) (743,1) 95,5 (647,6) 32% 25%
Coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées (44,4) 44,4 (46,3) 46,3    
Amortissement des actifs incorporels acquis et des réévaluations des actifs corporels (109,4) 109,4 (50,1) 50,1    
Avantages reçus des bailleurs liés aux acquisitions (0,7) 0,7    
Autres produits et charges opérationnels, nets (18,9) 18,9 0,9 (0,9)    
Résultat opérationnel 151,0 183,1 334,1 215,8 100,6 316,4 (30)% 6%
Marge opérationnelle 13,3%   29,2% 22,5%   32,8%    
Produits financiers et autres produits, nets (6,5) 0,3 (6,3) 5,2 (0,9) 4,2 (227)% (249)%
Charge d’impôt sur le résultat (35,3) (44,5) (79,8) (62,9) (32,3) (95,2) (44)% (16)%
Intérêts minoritaires 3,2 (1,3) 1,9 2,8 (1,8) 1,0 16% 91%
Résultat net part du groupe (€) 112,4 137,6 250,0 160,8 65,7 226,5 (30)% 10%
Résultat net dilué par action (€) (5) 0,43 0,52 0,95 0,62 0,25 0,87 (31)% 9%

(1) Dans le tableau de rapprochement ci-dessus, (i) tous les retraitements des données de chiffre d’affaires IFRS correspondent à l’exclusion du traitement comptable des produits constatés d’avance liés aux acquisitions, (ii) tous les retraitements des données de charges opérationnelles IFRS correspondent à l’exclusion de l’amortissement des actifs incorporels acquis et des réévaluations des actifs corporels, des coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées, et des avantages reçus des bailleurs liés aux acquisitions (tel que détaillé ci-dessous), et des autres produits et charges opérationnels, nets, incluant les pertes de valeur de goodwill ou d’actifs incorporels acquis (iii) tous les retraitements des données de produits (charges) financiers et autres, net correspondent à l’exclusion de certains éléments financiers non récurrents, nets et (iv) tous les retraitements des données de résultat net IFRS correspondent à l’impact combiné de ces différents ajustements, plus, en ce qui concerne le résultat net et le résultat net par action, l’impact fiscal des retraitements ci-dessus et certains effets fiscaux non-récurrents.

En millions d’Euros, à l’exception des pourcentages Trois mois clos le 31 mars Variation
2020
IFRS
Coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées Avantages reçus des bailleurs pour les sociétés acquises 2020
Non-IFRS
2019
IFRS
Coûts d’attribution d’actions de performance et de stock-options et les charges sociales associées Avantages reçus des bailleurs pour les sociétés acquises 2019
Non-IFRS

 

IFRS Non-IFRS
Coût des ventes (196,4) 3,9 0,2 (192,3) (145,7) 2,0 (143,8) 35% 34%
Frais de recherche et développement (230,2) 13,8 0,4 (216,0) (180,3) 20,9 (159,4) 28% 36%
Frais commerciaux (331,3) 13,6 0,1 (317,6) (291,2) 12,4 (278,8) 14% 14%
Frais généraux et administratifs (97,4) 13,0 (84,3) (76,7) 11,1 (65,6) 27% 29%
Total   44,4 0,7     46,3  –      

(2) Excluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (T1 2019: 3,3m)
(3) Incluant ENOVIA Life Sciences Compliance and Quality Management (T1 2019: 3,3m)
(4) Le pourcentage d’augmentation (diminution) non-IFRS compare les données non-IFRS pour les deux exercices. Dans le cas où les ajustements non IFRS relatifs à une donnée ne concernent qu’un des deux exercices, l’augmentation (diminution) non-IFRS compare la donnée non-IFRS à la donnée en normes IFRS correspondante
(5) Sur la base d’une moyenne pondérée de 263,2 millions d’actions diluées pour le T1 2020 et 260,5 millions d’actions diluées pour le T1 2019

Pièce jointe