Press release

ExOne annonce de nouveaux matériaux d’impression 3D, portant le total à 21 métaux, céramiques et composites

0
Sponsorisé par businesswire

L’entreprise ExOne (Nasdaq: XONE), leader mondial des imprimantes 3D industrielles reposant sur l’utilisation de sable et de métal et utilisant la technologie de projection de liant, annonce aujourd’hui que 15 nouveaux matériaux métalliques, céramiques et composites ont été qualifiés par ExOne et ses clients pour une impression 3D au sein de la famille d’imprimantes 3D métalliques de l’entreprise.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20200225005983/fr/

Metal 3D printers from The ExOne Company now binder jet 21 total materials, including 10 single-alloy metals, six ceramics, and five composite materials. Additionally, more than 24 materials are approved for controlled R&D printing. This photo showcases a variety of ExOne’s qualified and R&D materials, including M2 Tool Steel, 316L, 304L, 17-74PH, copper, and Inconel 625. (Photo: Business Wire)

Metal 3D printers from The ExOne Company now binder jet 21 total materials, including 10 single-alloy metals, six ceramics, and five composite materials. Additionally, more than 24 materials are approved for controlled R&D printing. This photo showcases a variety of ExOne’s qualified and R&D materials, including M2 Tool Steel, 316L, 304L, 17-74PH, copper, and Inconel 625. (Photo: Business Wire)

Grâce à ces ajouts, les détenteurs d’imprimantes 3D métal ExOne peuvent désormais imprimer 21 matériaux qualifiés : 10 métaux à alliage unique, six céramiques et cinq matériaux composites. Plus de 24 poudres supplémentaires ont été qualifiées pour l’impression 3D dans des environnements contrôlés de recherche et développement, notamment pour l’aluminium et l’Inconel 718.

La technologie exclusive d’ExOne de projection de liant, en développement depuis 1996, transforme à grande vitesse des matériaux en poudre en pièces de précision denses et fonctionnelles. La projection de liant est une méthode d’impression 3D où une tête d’impression industrielle dépose un liant liquide sur une fine couche de particules en poudre, couche après couche, jusqu’à formation de l’objet.

« ExOne continue de faire de gros progrès dynamiques en matière de qualification de nouveaux matériaux pour l’impression 3D sur nos machines », a déclaré le PDG d’ExOne, John Hartner. « La qualification d’un nouveau matériau pour l’impression 3D par projection de liant est un travail complexe qui implique l’optimisation du fonctionnement conjoint des matériaux, des machines et des processus. Nous tenons à remercier nos clients et partenaires d’avoir permis l’accélération de cet importante tâche, permettant ainsi une fabrication et des conceptions de pièces plus durables ».

Les partenaires qui ont aidé ExOne dans le choix des matériaux admissibles sont Global Tungsten & Powders, H.C. Starck Solutions, NASA, Oak Ridge National Laboratory, SGL Carbon, l’Armée américaine, le ministère américain de l’énergie, l’Université du Texas à El Paso et Virginia Tech. Au total, les clients d’ExOne impriment désormais en 3D plus d’une douzaine de matériaux différents en R&D, les prototypes et la production, avec notamment des matériaux exclusifs.

L’impression 3D à projection de liant est une méthode durable de production de pièces métalliques car elle fabrique des objets avec peu ou pas de déchets et permet, en même temps, de tout nouveaux designs légers qui n’étaient pas réalisables auparavant.

Par ailleurs, la projection de liant peut produire des pièces de gros volumes à des vitesses élevées qui peuvent permettre une utilisation plus globale de cette technologie durable.

Aluminium en procédure accélérée

ExOne pense que la capacité d’imprimer certains matériaux en 3D à grande vitesse, comme l’aluminium, aura un effet transformateur et durable dans l’industrie automobile et aérospatiale.

« Alors que nos équipes peuvent projeter du liant à l’aluminium en milieux R&D contrôlés aujourd’hui, nous pensons que l’optimisation de ce matériau pour l’impression 3D à grande vitesse va finalement transformer la fabrication des pièces de voiture et d’avion, en les rendant plus intelligentes et plus légères », a déclaré Rick Lucas, directeur technique chez ExOne. « En raison de la forte demande du marché, nous avons accéléré le développement de ce matériau pour pouvoir l’utiliser sur nos machines ».

Pour accélérer cette phase, ExOne collabore également avec un certain nombre d’entreprises manufacturières de façon à optimiser l’impression 3D commerciale de l’aluminium.

Nouveau système de qualification

À partir d’aujourd’hui, ExOne propose à ses clients nécessitant des applications différentes, trois niveaux de qualification des matériaux avec différents degrés de préparation des matériaux.

Matériaux qualifiés fournis par des tiers

Plusieurs conceptions de ces sept matériaux ont passé des tests ExOne rigoureux avec vérification des données relatives à la propriété des matériaux d’un tiers indépendant.

  • Métaux : acier à outils 17-4PH, 304L, 316L, M2
  • Métaux composites : 316 avec du bronze, 420 avec du bronze, et tungstène avec du bronze
Matériaux qualifiés par les clients

Ces quatorze matériaux ont été qualifiés par les clients d’ExOne selon leurs propres normes et sont imprimés avec succès aujourd’hui pour leurs propres applications.

  • Métaux : cobalt-chrome, cuivre, acier à outils H13, Inconel 625, titane, alliage lourd de tungstène
  • Céramiques : alumine, carbone, sable naturel, sable synthétique, carbure de silicium et carbure de tungstène au cobalt
  • Composites métallo-céramiques : carbure de bore en alumimium et carbure de silicium contenant du silicium

Matériaux qualifiés en R&D

ExOne a fait passer un test de pré-qualification à ces 26 matériaux, considérés comme imprimables, et soutenus par un développement constant.

  • Métaux : 4140, 420, 4340, 4605, aluminium, bronze, acier à outils H11, Hastelloy, Haynes 230, Inconel 718, fer-chrome-aluminium, Panacée, tungstène, alliage titane-zirconium-molybdène(TZM) Molybdenum
  • Céramiques : nitrure d’aluminium, titanate de baryum, carbure de bore, verre, titano-zirconate de Plomb (PZT), nitrure de silicium, carbure de tungstène, zircone, carbure de zirconium
  • Composites métalliques : fer avec du bronze, tungstène avec du cuivre et tungstène avec l’alliage Invar

La famille d’imprimantes 3D métal d’ExOne comprend Innovent +, un système d’entrée de gamme utilisé à l’échelle mondiale en R&D, la conception et la production de petites pièces ; la X1 25Pro, une imprimante 3D de production moyenne mais suffisamment grande pour la plupart des pièces métalliques fabriquées aujourd’hui ; et la X1 160Pro, la plus grande imprimante 3D métallique de l’entreprise dont la livraison est prévue plus tard dans le courant de l’année.

À propos d’ExOne

ExOne est le précurseur et le leader mondial de la technologie d’impression 3D avec projection de liant. Depuis 1995, nous avons pour mission de fournir des imprimantes 3D performantes pour résoudre les problèmes les plus épineux et permettre des innovations qui changent le monde. Nos systèmes d’impression 3D transforment rapidement les matériaux en poudre, notamment les métaux, la céramique, les composites et le sable, en pièces de précision, en moules et poches de coulée de métal et en solutions d’outillage innovantes. Les clients industriels utilisent notre technologie pour gagner du temps et de l’argent, réduire les déchets, optimiser leur souplesse de fabrication et pour proposer des conceptions et des produits qui n’étaient pas réalisables auparavant. En tant que siège de la principale équipe mondiale d’experts en projection de liant, ExOne fournit également des services d’impression 3D spécialisés, notamment la production à la demande de pièces essentielles, ainsi que du conseil en ingénierie et en conception. Pour en savoir plus sur ExOne, rendez-vous sur le site www.exone.com ou sur Twitter à l’adresse @ExOneCo.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.