Press release

ISG Index™ : le marché de l’approvisionnement dans la région EMEA stimulé par l’ITO au troisième trimestre

0
Sponsorisé par GlobeNewswire

Les services gérés enregistrent une hausse de 10 % par rapport à l’année précédente, dont une croissance de 36 % de l’ITO

L’IaaS est en hausse de 16 %, alors que les entreprises continuent à faire migrer leur travail vers le cloud

Le marché combiné affiche une légère hausse de 9 % par rapport à 2019, séquentiellement stable par rapport au deuxième trimestre

Le Royaume-Uni enregistre un trimestre exceptionnel, avec une ACV des services gérés de 877 millions d’euros (794 millions de livres sterling)

LONDRES, 21 oct. 2020 (GLOBE NEWSWIRE) — Le marché de l’approvisionnement dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) a été stimulé par une forte demande pour l’externalisation des technologies de l’information (ITO) au troisième trimestre, avec le Royaume-Uni enregistrant des résultats particulièrement solides, selon le dernier rapport sur l’état de l’industrie d’Information Services Group (ISG) (Nasdaq : III), un cabinet mondial de conseil et de recherche en technologie de premier plan.

L’ISG Index™ pour la région EMEA, qui mesure les contrats d’externalisation commerciale dont la valeur contractuelle annuelle (ACV) égale ou dépasse 5 millions d’euros, montre que l’ACV des services gérés traditionnels a augmenté de 10 % en glissement annuel, pour atteindre 2,2 milliards d’euros (2,0 milliards de livres sterling), avec l’ITO en hausse de 36 %, pour atteindre 1,8 milliard d’euros (1,6 milliard de livres sterling). Le Royaume-Uni a à lui seul contribué à hauteur de 877 millions d’euros (794 millions de livres sterling) de l’ACV des services gérés au cours du trimestre, en hausse de 60 % par rapport à l’année précédente, l’ITO ayant doublé et l’externalisation des processus commerciaux (BPO) enregistrant une hausse à deux chiffres.

L’ACV des services gérés a affiché une croissance à deux chiffres dans la région malgré une baisse de 40 % de la BPO, pour atteindre 420 millions d’euros (381 millions de livres sterling), par rapport à l’année précédente, même si la BPO a augmenté de 25 % par rapport au trimestre précédent.

Dans le même temps, les services basés sur le cloud (« as-a-service ») ont progressé de 9 % en glissement annuel, pour atteindre 1,7 milliard d’euros (1,5 milliard de livres sterling), grâce à la solidité de l’infrastructure en tant que service (IaaS), qui a augmenté de 16 %, pour atteindre 1,2 milliard d’euros (1,1 milliard de livres sterling). Cependant, le secteur des logiciels en tant que service (SaaS) a diminué de 7 %, pour atteindre 431 millions d’euros (391 millions de livres sterling), l’ACV trimestrielle totale étant au plus bas depuis près de trois ans.

L’ACV du marché combiné dans la région EMEA (comprenant à la fois les services gérés et les solutions as-a-service) a grimpé de 9 % en glissement annuel, pour atteindre 3,9 milliards d’euros (3,5 milliards de livres sterling), bien qu’en comparaison avec un troisième trimestre faible l’année dernière. En conséquence, l’ACV du marché combiné dans la région EMEA a légèrement chuté par rapport au deuxième trimestre.

« Le marché des services gérés dans l’EMEA a été soutenu par une solide activité des transactions ce trimestre, avec un nombre de contrats en hausse de plus de 20 % par rapport à l’année dernière et au trimestre précédent », a déclaré Steve Hall, associé et président d’ISG pour la région EMEA. « Cependant, suivant une tendance générale que nous avons observée dans d’autres régions, 85 % des transactions étaient inférieures à 17 millions d’euros (15 millions de livres sterling), avec seulement 10 contrats dans l’ensemble de la région évalués à plus de 34 millions d’euros (31 millions de livres sterling).

« Nous avons par ailleurs constaté une forte augmentation des restructurations de contrats, en hausse de près de 40 % par rapport à l’année dernière et de 85 % par rapport au trimestre précédent », a déclaré M. Hall. « Les entreprises étant désireuses de réaliser des économies et réticentes à changer ou à ajouter de nouveaux fournisseurs dans le contexte de la pandémie, ces résultats ne sont pas surprenants. »

Performances depuis le début de l’année

Au cours des neuf premiers mois de 2020, le marché combiné dans l’EMEA a augmenté de 2,6 %, pour atteindre 12,1 milliards d’euros (11,0 milliards de livres sterling). Le marché as-a-service a augmenté de 12 %, pour atteindre 5,2 milliards d’euros (4,7 milliards de livres sterling), stimulé par une croissance de 20 % de l’IaaS, qui a atteint 3,8 milliards d’euros (3,5 milliards de livres sterling), même si le SaaS a diminué de 5 %, pour atteindre 1,4 milliard d’euros (1,3 milliard de livres sterling). En ce qui concerne les services gérés, l’ITO a gagné 8,5 %, pour atteindre 5,9 milliards d’euros (5,3 milliards de livres sterling), tandis que la BPO a connu une baisse de plus de 40 %, pour atteindre 1,0 milliard d’euros (927 millions de livres sterling). Au total, les services gérés ont diminué de 3,6 %, pour atteindre 6,9 milliards d’euros (6,3 milliards de livres sterling).

« Les résultats régionaux en berne, en particulier dans les pays nordiques, ont pesé sur les services gérés depuis le début de l’année », a déclaré M. Hall. « Les deux marchés les plus importants de la région, le Royaume-Uni et la région DACH, ont enregistré une hausse modérée. L’ACV des solutions as-a-service a connu une croissance plus rapide cette année par rapport à l’année dernière et représente désormais un pourcentage plus important du marché combiné de la région. »

Le marché de l’ITO a été stimulé par une hausse de la demande de transactions de développement et maintenance des applications (ADM), même si les valeurs des infrastructures ont augmenté de manière plus modeste, en dépit de la conclusion d’accords très rapides. Parmi les contrats notables, Ericsson (conseillé par ISG) a conclu un contrat de cinq ans avec HCL, et John Lewis, le grand magasin britannique, a engagé Wipro pour transformer son infrastructure. Le marché de la BPO, quant à lui, continue de subir les effets de la pandémie, avec presque toutes les catégories de services en baisse, en particulier les centres de contact et de gestion des installations.

La croissance de l’IaaS depuis le début de l’année reflète l’adoption continue du cloud computing dans la région. Les hyperscalers du cloud, en particulier AWS, Google Cloud et Microsoft Azure, bénéficient de cette demande croissante, malgré une concurrence féroce. Parmi les missions notables, HSBC travaille avec AWS pour stimuler sa transformation numérique, Standard Chartered Bank a choisi Azure et Renault s’associe à Google Cloud pour accélérer son passage à l’Industrie 4.0.

Bien que le SaaS soit en baisse depuis le début de l’année, ISG a constaté plusieurs transactions importantes sur le marché, dont SAP S4/HANA avec Carrefour, Telefonica, Aon, BNP Paribas et Deutsche Börse et Workday avec Air Liquide et ThyssenKrupp.

Connaissance du marché

Parmi les marchés individuels, le Royaume-Uni et l’Irlande ont enregistré l’ACV des services gérés la plus élevée de la région depuis le début de l’année avec 2,2 milliards d’euros (2,0 milliards de livres sterling), en hausse de 8 % par rapport à l’année précédente, grâce à un troisième trimestre à 877 millions d’euros (794 millions de livres sterling). Les secteurs pharmaceutique, technologique et des services publics continuent d’investir dans les capacités numériques et les opérations technologiques de base (cloud, réseau et données), jetant les bases de l’IA et de l’apprentissage automatique. Dans le même temps, les secteurs du voyage et de la vente au détail, frappés par la pandémie, s’engagent dans d’importants programmes de réduction des coûts, entraînant de nouveaux partenariats d’approvisionnement ainsi qu’une actualisation et un renouvellement des accords existants.

Dans la région DACH, l’ACV des services gérés a augmenté de 5 % depuis le début de l’année, pour atteindre 1,9 milliard d’euros (1,7 milliard de livres sterling), stimulée par des prolongations et des restructurations de contrats, ainsi que par le transfert de personnes et d’actifs, car les entreprises, en particulier dans le secteur manufacturier, ont travaillé pour s’aligner sur les coûts actuels des fournisseurs dont les revenus ont été affectés par la pandémie. Le COVID-19 a augmenté la demande des clients pour les services cloud, en particulier l’IaaS, même pour les organisations qui maîtrisent moins les technologies mais qui cherchent à numériser davantage leurs activités. Les hyperscalers, qui ont démontré leur capacité à se mettre rapidement à l’échelle et leur haute flexibilité, accélèrent la demande pour les technologies cloud.

En France, l’ACV des services gérés depuis le début de l’année a chuté de 7 %, pour atteindre 612 millions d’euros (554 millions de livres sterling), à cause du report de beaucoup d’engagements plus importants en raison de la pandémie et des entreprises cherchant à réduire immédiatement les coûts dans les négociations avec leurs fournisseurs. La demande en IaaS est restée forte, afin de soutenir les initiatives de transformation numérique, tandis que la demande en SaaS a diminué.

Prévisions mondiales

ISG prévoit un recul de 6 % du marché des services gérés sur l’ensemble de l’année, soit 150 points de base de plus que ses prévisions de juillet. La société prévoit une croissance du marché des solutions as-a-service de 15,5 % en 2020, par rapport à ses prévisions de 11 % en juillet.

À propos de l’ISG Index™

L’ISG Index™ est reconnu comme la source faisant autorité en ce qui concerne la connaissance des places de marché dans le secteur des services commerciaux et technologiques à l’échelle mondiale. Depuis 72 trimestres consécutifs, il détaille les toutes dernières données et tendances de l’industrie pour les analystes financiers, les acheteurs d’entreprise, les fournisseurs de services et logiciels, les cabinets juridiques, les universités et les médias. En 2016, l’ISG Index a été étendu pour couvrir également le marché en rapide expansion du « as-a-service » (les produits en tant que service), mesurant l’impact significatif des services cloud sur la transformation numérique du commerce. ISG fournit également une analyse continue de l’automatisation et des autres technologies numériques dans ses présentations trimestrielles de l’ISG Index.

Pour plus d’informations sur l’ISG Index, rendez-vous sur cette page Web.

À propos d’ISG

ISG (Information Services Group) (Nasdaq : III) est un cabinet mondial de conseil et de recherche en technologie de premier plan. Partenaire commercial de confiance de plus de 700 clients, y compris plus de 75 des 100 plus importantes entreprises du monde, ISG s’est engagé à aider les entreprises, les organisations du secteur public ainsi que les fournisseurs de services et technologies à atteindre l’excellence opérationnelle et à bénéficier d’une croissance plus rapide. Le cabinet est spécialisé dans les services de transformation numérique, comprenant les analyses du cloud, des données et de l’autonomisation ; les conseils en sourcing ; les services de gestion des risques et de la gouvernance ; les services d’opérateurs réseau ; la conception de stratégies et d’opérations ; la gestion du changement ; la connaissance du marché, ainsi que la recherche et l’analyse des technologies. Fondé en 2006, et basé à Stamford, dans le Connecticut, ISG emploie plus de 1 300 professionnels aptes au numérique opérant dans plus de 20 pays — une équipe mondiale connue pour sa réflexion innovante, son influence sur le marché, son expertise approfondie de la technologie et du secteur, ainsi que ses capacités de classe mondiale en termes de recherche et d’analyse basées sur les données de places de marché les plus complètes de l’industrie. Pour tout complément d’information, veuillez consulter le site www.isg-one.com.

CONTACT: Contacts auprès de la presse :

Will Thoretz, ISG
+1 203.517.3119
will.thoretz@isg-one.com 

Kate Hartley, Carrot Communications pour ISG
+44 7714065233
kate.hartley@carrotcomms.co.uk