La blockchain occupe le devant de la scène lors d’une vente aux enchères numérique organisée par Curve en soutien aux théâtres londoniens

Un an après que le rideau est tombé sur les théâtres londoniens, Curve, la fintech qui regroupe vos cartes de crédit en une seule carte intelligente et une application, s’est associée au Theatre Support Fund+ pour vendre cinq œuvres uniques d’art numérique lors d’une vente aux enchères caritative. Aujourd’hui, une série de personnages animés issus de l’application Curve seront mis virtuellement en vente à titre de « jetons non fongibles » (Non-Fungible Tokens ou NFT). Des enchères sont attendues en provenance du monde entier. La vente prendra fin le vendredi 9 avril.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20210326005302/fr/

One of Curve's NFTs that will be auctioned (Graphic: Business Wire)

One of Curve’s NFTs that will be auctioned (Graphic: Business Wire)

Tous les bénéfices seront reversés au Theatre Support Fund+, afin de soutenir le monde du théâtre londonien en grande difficulté et ravagé par les conséquences du coronavirus. Presque 40 % des gens du théâtre et des travailleurs culturels de la capitale britannique ont perdu leur emploi depuis le début de la pandémie il y a un an.

La vente aux enchères en ligne démarre la veille de la Journée mondiale du théâtre, qui tombe un samedi cette année. Cette journée a été initiée par l’Institut international du théâtre en 1961, il y a exactement 60 ans, pour promouvoir le théâtre sous toutes ses formes et sensibiliser le public à sa valeur pour la société.

Au niveau mondial, Curve est la toute première fintech à avoir mis des images numériques des célèbres personnages de son application aux enchères sur le marché cryptomonétaire Rarible.com. Les NFT sont des jetons de cryptomonnaie qui attestent de la propriété d’un fichier numérique unique à l’aide de la technologie de la blockchain. L’historique de propriété, les détails de l’article et les règles de droit d’auteur sont stockés sur un réseau décentralisé offrant une garantie de propriété infalsifiable.

Les images sont accessibles par tous sur Internet, mais il faudra se connecter à un portefeuille Ethereum pour enchérir en ligne.

Le fondateur et PDG de Curve, Shachar Bialick, a déclaré : « Le monde du théâtre fait partie de ce qui confère à Londres son dynamisme et sa diversité, une association de facteurs décisive dans le choix de Curve d’établir son siège dans la capitale britannique. Je suis fier que Curve collabore avec le Theatre Support Fund+ dans le cadre de l’une des premières expériences d’utilisation de l’art numérique pour apporter une contribution tangible à la société. Les NFT ont véritablement le potentiel de changer la manière dont nous envisageons la propriété et la contemplation d’œuvres artistiques en tant qu’expériences purement physiques. »

Damien Stanton et Chris Marcus, cofondateurs du Theatre Support Fund+, ont quant à eux affirmé : « Nous sommes ravis de collaborer avec Curve dans le cadre de sa vente aux enchères numérique en soutien aux artistes sans emploi du secteur théâtral britannique. En dix mois et depuis le premier confinement au Royaume-Uni, le Theatre Support Fund+ a aidé des milliers de travailleurs du secteur qui se sont retrouvés sans travail ou qui n’ont pu travailler que de manière limitée depuis la fermeture des théâtres il y a un an. Cette Journée internationale du théâtre est importante pour considérer ce que l’avenir nous réserve, mais également pour prendre le temps de regarder en arrière et de comprendre les conséquences de l’année écoulée pour les professionnels du théâtre. C’est grâce à des partenariats comme celui-ci que nous pourrons aider davantage ces artistes jusqu’à ce qu’ils puissent remonter sur les planches. »

Pour enchérir, rendez-vous sur Rarible.com/curveos

Twitter : @theatre_support, @imaginecurve

Instagram : @TheatreSupportFund, @imaginecurve

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur www.curve.com

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.