Le Lloyd’s et les assureurs du marché de Londres choisissent DXC Technology pour la transformation du plus important marché de l’assurance au monde

DXC Technology (NYSE: DXC), le Lloyd’s, premier marché mondial pour les transactions de risques commerciaux, d’entreprise et spécialisés, et l’International Underwriting Association (IUA), annoncent la signature d’un accord pluriannuel destiné à transformer le marché de Londres. L’accord a par ailleurs recueilli le soutien de la Lloyd’s Market Association (LMA).

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20220112005596/fr/

Lloyd's Underwriting Room, London (Credit: Lloyd's)

Lloyd’s Underwriting Room, London (Credit: Lloyd’s)

En tant que premier pôle d’assurance au monde, le marché londonien de l’assurance représente 7,6 % du marché mondial de la (ré)assurance commerciale, emploie 47 000 personnes à travers le Royaume-Uni et contribue pour près d’un quart au PIB de la City de Londres, avec des primes brutes émises évaluées à plus de 110 milliards USD.

Cet accord jouera un rôle essentiel pour Le futur selon Lloyd’s, dans la mesure où il fera évoluer le marché de l’assurance d’un ensemble de processus analogiques, en grande partie basés sur le papier, vers un système centré sur les données, automatisé et rentable. DXC réorganisera l’ensemble du système informatique du marché et mettra au point une plateforme numérique nuagique fonctionnant sur AWS qui remplacera les anciens ordinateurs centraux, tout en automatisant les processus manuels.

A cette occasion, John Neal, PDG du Lloyd’s, a déclaré : « Au travers des engagements respectifs de DXC, de Lloyd’s et de l’ensemble du marché londonien, les capacités sont réunies pour assurer la transition vers une plateforme unique grâce à laquelle le marché bénéficiera d’un traitement et d’une comptabilité automatisés, d’une réduction substantielle des coûts d’exploitation et d’un service nettement plus rapide et de meilleure qualité pour tous les clients. »

« La nouvelle plateforme numérique va radicalement transformer le modèle opérationnel du marché de Londres », a déclaré Mike Salvino, PDG de DXC Technology. « Nous sommes particulièrement fiers que DXC se voie confier une transformation d’une telle ampleur et d’une importance sans précédent. Nous interviendrons au cœur même des systèmes essentiels, et aurons l’occasion de mettre à profit notre solide expertise industrielle et technologique. »

Cette transformation permettra de gagner en résilience, en sécurité et en rapidité dans le déploiement de nouvelles applications. Le marché disposera également des outils nécessaires pour dégager davantage de valeur commerciale par le biais des données et des analyses. Ces capacités combinées amélioreront l’agilité et la performance du marché londonien, renforçant sa capacité à s’adapter rapidement aux conditions du marché.

Pour sa part, Dave Matcham, PDG de l’IUA, a déclaré : « En tant qu’association, l’IUA et ses membres sont conscients du caractère impératif de la transformation numérique pour leurs entreprises, afin de rester compétitifs sur le marché londonien. Ce nouvel accord en partenariat réaffirme l’engagement du marché des entreprises, de DXC et du Lloyd’s à travailler ensemble sur un projet de modernisation tellement important pour les services centraux. »

Sheila Cameron, PDG de la LMA, a déclaré : « Cette étape vers la numérisation de Lloyd’s et du marché londonien est très importante. Nous nous réjouissons de travailler avec nos membres gestionnaires, DXC, le Lloyd’s et le marché londonien au sens large, et de garantir à l’avenir un fonctionnement plus rapide et plus rentable, basé sur les données, pour le marché et ses clients. »

À propos de DXC Technology

DXC Technology (NYSE: DXC) accompagne les entreprises mondiales dans la gestion de leurs systèmes critiques et de leurs opérations, en modernisant leurs infrastructures TI, en optimisant leurs architectures de données, et en garantissant la sécurité et l’évolutivité des serveurs nuagiques publics, privés et hybrides. Les plus grandes entreprises et organisations publiques mondiales font confiance à DXC pour déployer les services sur l’ensemble de la pile de technologies d’entreprises afin d’atteindre de nouveaux sommets en termes de performance, de compétitivité et d’expérience client. Pour en savoir plus sur l’excellence sectorielle que DCX offre à ses clients et à ses collaborateurs, visitez le site DXC.com.

À propos de Lloyd’s

Lloyd’s est le premier marché mondial pour les transactions de risques commerciaux, d’entreprises et de spécialités. Par le biais de l’intelligence collective et de l’expertise des souscripteurs et des courtiers du marché, nous mutualisons les risques pour créer un monde plus courageux.

Le marché de Lloyd’s dispose des ressources, des capacités et de la perspicacité requises pour le développement de produits inédits et innovants destinés aux clients de toute industrie, à toute échelle, et dans plus de 200 territoires.

Nous regroupons plus de 50 compagnies d’assurance de premier ordre, plus de 200 courtiers Lloyd’s et un réseau mondial comptant plus de 4 000 assurés locaux. La Corporation sous-tend le marché de Lloyd’s et constitue une organisation indépendante et un organisme de réglementation qui veille à préserver la réputation et le bon fonctionnement du marché.

Nous nous attachons à développer des solutions pour répondre aux menaces les plus actuelles et les plus répandues. En sa qualité de président du groupe de travail sur l’assurance pour l’initiative des marchés durables de SAR le Prince de Galles, Lloyd’s fédère l’industrie en vue d’assurer la transition vers le net zéro. Notre communauté de recherche réunit l’expertise de tout le secteur et fournit des informations de premier plan sur les risques systémiques, le changement climatique et la cybersécurité.

Par le biais de notre stratégie numérique, « Le futur selon Lloyd’s », nous facilitons et réduisons le coût du placement, de la tarification et du traitement de la couverture sur le marché de Lloyd’s.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.