Press release

LECTRA : Quatrième trimestre et Année 2016 : Résultats financiers records

0 0
Sponsorisé par GlobeNewsWire

.

2016 : Résultats financiers records

  • Chiffre d'affaires : € 260,2 millions (+ 10 %)*
  • Résultat opérationnel : € 37,3 millions (+ 18 %)*
  • Résultat net : € 26,7 millions (+ 14 %)
  • Cash-flow libre : € 23,8 millions
  • Trésorerie nette : € 75,7 millions
  • Dividende** : € 0,35 par action (+ 17 %)

            
*Variations à données comparables


             **
Proposé à l'Assemblée Générale du 28 avril 2017

   
En millions d'euros 1
er
octobre – 31 décembre
1
er
janvier – 31 décembre
 2016201520162015
Chiffre d'affaires69,462,2260,2237,9

Variation à données comparables (en %)
(1)
+11%   +10%  
Résultat opérationnel10,78,937,331,8

Variation à données comparables (en %)
(1)
+17%   +18%  
Marge opérationnelle (en % du CA)15,4%14,2%14,3%13,4%
Résultat net7,97,426,723,4
Variation à données réelles (en %) +7%   +14% 
Cash-flow libre7,66,723,821,5
Capitaux propres

(2)
  132,6113,0
Trésorerie nette

(2)
  75,759,3
     
  1. Données comparables : chiffres 2016 traduits aux cours de change 2015
  2. Au 31 décembre

                   
 

Paris, le 9 février 2017.
Le Conseil d'Administration de Lectra, réuni ce jour sous la présidence d'André Harari, a examiné les comptes consolidés de l'exercice 2016. Les procédures d'audit ont été effectuées par les Commissaires aux comptes et le rapport de certification sera émis à l'issue du Conseil d'Administration du 23 février 2017.

(Sauf indication contraire, les variations sont à données comparables).

Quatrième trimestre 2016 : forte progression des commandes de nouveaux systèmes

Après une progression de 15 % au cours des neuf premiers mois par rapport à la même période de 2015, les commandes de nouveaux systèmes (€ 35,2 millions) augmentent de 10 % par rapport au quatrième trimestre 2015, qui avait déjà affiché un montant élevé. Ce niveau trimestriel est le plus haut historique atteint par la société.

Le chiffre d'affaires (€ 69,4 millions) progresse de 11 % (+ 12 % à données réelles).

Le résultat opérationnel (€ 10,7 millions) est en hausse de 17 % (+ 21 % à données réelles) et la marge opérationnelle (15,4 %) en progression de 0,9 point (+ 1,2 point à données réelles).

Le résultat net (€ 7,9 millions) augmente de € 0,5 million (+ 7 %) à données réelles.

Le cash-flow libre s'élève à € 7,6 millions (€ 6,7 millions au quatrième trimestre 2015).

2016 : Des résultats en forte hausse, en ligne avec le plan de marche de la société

Le chiffre d'affaires atteint € 260,2 millions, en croissance de 10 % par rapport à 2015 et le résultat opérationnel € 37,3 millions, en hausse de 18 %.

Ces résultats sont un record historique pour la société. Ils se situent dans le haut des fourchettes d'anticipation de chiffre d'affaires et de résultat opérationnel de l'année 2016, communiquées le 28 juillet dernier et confirmées le 28 octobre, ainsi que des objectifs fixés en début d'année avant la décision d'accélérer le programme de R&D.

Forte progression des commandes de nouveaux systèmes et du chiffre d'affaires

Les commandes de nouveaux systèmes (€ 115,6 millions) augmentent de 13 % par rapport à 2015 : + 6 % pour les nouvelles licences de logiciels, + 17 % pour les équipements de CFAO et + 5 % pour la formation et le conseil.

Géographiquement, la situation est très contrastée : les commandes augmentent de 47 % en Asie-Pacifique et de 18 % en Europe. Elles diminuent de 26 % dans les Amériques ; en 2015, elles avaient progressé de 55 % dans les Amériques et baissé de 1 % en Asie-Pacifique. Dans les pays du reste du monde, elles diminuent de 1 %.

Les commandes progressent de 3 % dans la mode et l'habillement, de 36 % dans l'automobile et de 6 % dans l'ameublement.

Le chiffre d'affaires augmente de 10 % (+ 9 % à données réelles). Le chiffre d'affaires des nouveaux systèmes (€ 113,1 millions) est en croissance de 14 %, le chiffre d'affaires récurrent (€ 147,1 millions) de 7 %.

Forte hausse du résultat opérationnel et du résultat net

Le résultat opérationnel augmente de 18 % (+ 17 % à données réelles) et la marge opérationnelle (14,3 %) de 1,0 point (+ 0,9 point à données réelles).

Le résultat net atteint € 26,7 millions, en hausse de € 3,3 millions (+ 14 %) à données réelles, et le cash-flow libre € 23,8 millions (+ € 2,3 millions).

Une entreprise sans dette, une structure financière très solide

Au 31 décembre 2016, les capitaux propres s'établissent à € 132,6 millions, après paiement du dividende de € 9,3 millions (€ 0,30 par action) au titre de l'exercice 2015. La société n'a plus de dette depuis le 31 mars 2015. La trésorerie disponible et la trésorerie nette atteignent € 75,7 millions.

Bilan de la feuille de route stratégique 2013-2016 : Transformation réussie – Des bases solides pour construire l'avenir

Le but de cette feuille de route 2013-2016 était de permettre à la société de réaliser pleinement son potentiel de croissance, en continuant de privilégier sa stratégie de long terme.

A l'issue de cette période, Lectra s'est entièrement métamorphosée : son avance technologique, l'expertise de ses équipes et la valeur de son offre, notamment dans l'automatisation de la salle de coupe, se sont renforcées ; sa compétitivité s'est globalement accrue ; elle a noué des relations solides avec des clients prestigieux sur l'ensemble de ses marchés sectoriels et géographiques, consolidé ses positions dans l'automobile, la mode et l'habillement, et pris de fortes positions dans l'ameublement.

Une force de frappe intensifiée

Le plan de transformation et d'investissements d'avenir de € 50 millions, entièrement passés en charges, aura permis un renouvellement et un renforcement important des effectifs du Groupe. La réallocation des ressources sur les activités les plus stratégiques et les marchés géographiques et sectoriels les plus porteurs a été conduite avec succès. Au 31 décembre 2016, ses effectifs s'établissent à 1 550 collaborateurs, dont 42 % l'ont rejoint au cours des cinq dernières années.

Le Groupe a également renforcé son implantation mondiale avec l'ouverture d'une filiale en Corée du Sud (en 2014) et au Vietnam (en 2016), deux des économies les plus dynamiques d'Asie. Ce maillage international unique de 33 filiales permet à Lectra de porter sa proposition de valeur dans le monde entier, en l'adaptant au contexte local.

Des avancées technologiques fondamentales

Sur cette période de quatre ans, la société a investi € 86 millions en R&D, soit 9,4 % de son chiffre d'affaires, entièrement passés en charges, qui ont permis d'enrichir l'offre de logiciels pour la mode et l'habillement avec de nouvelles versions majeures et d'apporter des innovations décisives aux découpeurs automatiques, pour l'ensemble des marchés sectoriels.

Des résultats financiers records

Entre 2012 et 2016, les commandes de nouveaux systèmes ont augmenté à données réelles de 32 % et le chiffre d'affaires total de 31 %. Le résultat opérationnel a été multiplié par 1,9 et le résultat net par 2. La marge opérationnelle a progressé de 4,6 points.

Grâce à un cash-flow libre cumulé de € 70,8 millions sur la période, la trésorerie nette atteint € 75,7 millions après le versement de dividendes d'un montant global de € 29,9 millions au titre des exercices 2012 à 2015. Les capitaux propres ont plus que doublé en quatre ans.

Parallèlement, le cours de Bourse a été multiplié par 3,8, passant de € 4,73 au 31 décembre 2012 à € 18,02 au 31 décembre 2016, et la capitalisation boursière par 4,1, de € 137 millions à € 562 millions.

Augmentation du dividende à € 0,35 par action

Le Conseil d'Administration proposera à l'Assemblée Générale annuelle du 28 avril 2017 de porter le dividende à € 0,35 par action (+ 17 %) au titre de l'exercice 2016, représentant un taux de distribution de 41 % du résultat net et un rendement de 1,9 % sur la base du cours de clôture de l'action au


31 décembre 2016. Sous réserve de l'approbation des actionnaires, il sera mis en paiement le 5 mai 2017.

Une nouvelle feuille de route stratégique pour 2017-2019 

Une vision de long terme

Privilégiant toujours une stratégie de long terme, la feuille de route élaborée pour 2017-2019 constitue une première étape dans l'évolution de Lectra au cours des dix prochaines années.

Quatre grandes tendances marqueront les marchés sectoriels et géographiques de Lectra :

1. Les
Millennials,
nés entre 1980 et 2000, qui bouleversent les codes, comportements, usages, besoins et exigences notamment en matière de délais, de qualité, de mode de consommation, de personnalisation des produits et de respect de l'environnement.

2. La digitalisation des entreprises, rendue possible par un écosystème complet de nouvelles technologies, du
cloud
à la mobilité, en passant par la réalité augmentée et l'intelligence artificielle.

3. L'émergence de l'Industrie 4.0, fer de lance de la quatrième révolution industrielle en cours, dont le point central est l'interconnexion des différents acteurs, des objets, des lignes de production et des services, en temps réel.

4. La mutation de l'économie chinoise, qui accélère sa transition vers un modèle de croissance axé sur la consommation, la valeur ajoutée et la productivité, sous l'impulsion de l'initiative stratégique
Made in China 2025
de son gouvernement.

L'impact de ces quatre grandes tendances, déjà perceptible, va s'amplifier considérablement et constituer autant de défis pour les clients de Lectra.

Lectra, acteur incontournable de l'Industrie 4.0

Parce qu'elle nécessite l'intégration de solutions et de services intelligents et le remplacement des outils de production incompatibles avec les concepts de l'usine connectée, l'Industrie 4.0 représente une opportunité sans précédent pour Lectra. La combinaison du
SaaS
(
Software as a Service
) et du
cloud
ouvre de nouveaux horizons en matière d'innovation. 

L'usine se retrouve au coeur de la chaîne de valeur. Avec l'Industrie 4.0, la production de masse laisse de plus en plus la place à une production personnalisée à grande échelle et rentable, sans surcoûts ni délais supplémentaires, tout en augmentant la qualité. Dans la mode et l'habillement, comme dans l'automobile et l'ameublement, les entreprises devront ainsi engager leur transformation et adopter les technologies et services qui régissent l'Industrie 4.0.

Forte de son expérience de près de dix ans dans l'Internet industriel des objets et de son expertise des solutions logicielles pour automatiser et optimiser la création et le développement des collections de mode, Lectra se trouve en position unique pour aider ses clients à entrer dans cette nouvelle ère industrielle.

Avec les nouveaux services révolutionnaires
cloud
qu'elle a commencé à développer en 2016 et enrichira au cours des trois prochaines années, et l'adaptation de ses équipements aux meilleures pratiques de l'Industrie 4.0, Lectra permettra à ses clients d'optimiser la performance de leurs salles de coupe, pour chaque type de production et de matière. Il en est de même de l'offre logicielle pour la mode et l'habillement. Les premiers services
cloud
devraient être commercialisés progressivement à partir de 2018.

Une évolution du modèle économique pour une croissance durable et rentable

La feuille de route stratégique 2017-2019 a été élaborée pour permettre à Lectra de conforter son
leadership
mondial dans ce nouveau contexte et d'assurer une croissance durable, tout en préservant sa rentabilité à court terme et en continuant de concentrer son activité sur ses principaux marchés sectoriels : la mode et l'habillement, l'automobile et l'ameublement.

Ses cinq objectifs stratégiques sont les suivants :

  • accélérer la croissance du chiffre d'affaires, aussi bien organique qu'au travers d'acquisitions ciblées ;
  • accentuer son avance technologique et s'appuyer sur les nouvelles technologies pour accroître la forte valeur de son offre de produits et de services ;
  • renforcer sa position concurrentielle et les relations de long terme avec ses clients ;
  • transformer progressivement l'essentiel du chiffre d'affaires des nouvelles licences de logiciels en abonnements récurrents par la mise en place d'un modèle économique
    SaaS 
    ;
  • maintenir la profitabilité du Groupe et générer un cash-flow libre important, afin d'autofinancer le développement interne et externe (à l'exception d'éventuelles acquisitions d'envergure exigeant un financement complémentaire).

Au-delà de l'Industrie 4.0 et des offres
SaaS
, la croissance du Groupe s'appuiera également sur les cinq accélérateurs suivants :

  • la Chine, du fait de la modernisation de son outil de production ainsi que de la montée en gamme de son marché intérieur ;
  • le cuir, de plus en plus utilisé dans l'automobile et l'ameublement, dont la quasi-totalité du processus de découpe devra s'automatiser ;
  • les airbags, en raison de la multiplication de leur nombre par véhicule et du potentiel de renouvellement du parc installé de découpeurs automatiques d'anciennes générations ;
  • la personnalisation des produits livrés aux consommateurs, qui exige d'investir fortement dans des technologies avancées ;
  • la digitalisation des entreprises de mode et d'habillement, par l'adoption de technologies collaboratives facilitant la gestion des collections et des produits. 

Objectifs financiers

Compte tenu du contexte macroéconomique anticipé et des impacts liés à l'évolution de son modèle économique au cours des trois prochaines années, la société s'est fixé les objectifs financiers suivants pour 2017-2019 (variations à données comparables) :

  • une croissance annuelle organique du chiffre d'affaires comprise entre 6 % et 12 %, traduisant à la fois l'augmentation du chiffre d'affaires des nouveaux systèmes et du chiffre d'affaires récurrent (
    SaaS
    , contrats récurrents, consommables et pièces) ;
  • un taux annuel de marge opérationnelle courante de 15 %, pouvant éventuellement être inférieur les deux premières années pour accélérer la transformation vers un modèle économique
    SaaS.
     

Compte tenu des aléas, notamment économiques et politiques, qui pourraient intervenir, ces objectifs pourraient être revus au cours de ces trois ans. Ils seraient également ajustés si la société réalisait une ou plusieurs acquisitions ciblées.

Renforcement des investissements dédiés à la conception et au développement des offres

La société poursuivra sa politique d'investissements soutenus dans l'innovation pour renforcer son avance et sa proposition de valeur. Ainsi, les investissements de R&D augmenteront progressivement et représenteront en moyenne environ 10 % du chiffre d'affaires de la période, contre 9,4 % au cours de la feuille de route précédente.

Utilisation de la trésorerie

Le modèle économique de Lectra repose sur la génération d'un cash-flow libre important et sur un besoin en fonds de roulement structurellement négatif.

La société entend poursuivre sa politique de rémunération des actionnaires par le versement de dividendes qui devraient, sur la période de la feuille de route, représenter un taux de distribution d'environ 40 % du résultat net (hors éléments exceptionnels), les 60 % restants étant destinés à autofinancer sa croissance. L'objectif est de verser un dividende par action en croissance régulière.

Elle disposera d'une trésorerie suffisante pour financer de futures acquisitions ciblées.

Perspectives 2017

La société a abordé 2017 avec des fondamentaux opérationnels plus solides que jamais et une structure financière à nouveau renforcée.

Toutefois, l'année s'annonce une fois encore imprévisible. La persistance de conditions macroéconomiques, géopolitiques, politiques et monétaires incertaines, ainsi que l'accroissement des risques, pourraient peser encore fortement sur les décisions d'investissement des entreprises.

Comme les années précédentes, la principale incertitude porte sur le niveau des commandes et le chiffre d'affaires des nouveaux systèmes. La visibilité restant limitée, l'exigence de prudence est maintenue.

Dans ce contexte, la société a pour objectif une croissance, à données comparables, du chiffre d'affaires de 6 % à 12 % et du résultat opérationnel courant de 7 % à 15 %.

Plus que jamais, l'entreprise toute entière est mobilisée sur la croissance de l'activité commerciale.

Confortée par la solidité de son modèle économique et l'adéquation de sa nouvelle feuille de route aux exigences de l'Industrie 4.0, la société est confiante sur ses perspectives de croissance à moyen terme. 

 
 

Les résultats financiers du premier trimestre 2017 seront publiés le 27 avril 2017. L'Assemblée Générale annuelle se réunira le 28 avril.


Le rapport du Conseil d'Administration et les états financiers du quatrième trimestre et de l'exercice 2016 sont disponibles sur lectra.com.



Avec 1 550 collaborateurs dans le monde, Lectra est le numéro un mondial des solutions technologiques intégrées (logiciels, équipements de découpe automatique et services associés), dédiées aux entreprises qui utilisent des tissus, du cuir, des textiles techniques et des matériaux composites dans la fabrication de leurs produits.


Elle s'adresse à de grands marchés mondiaux : la mode et l'habillement, l'automobile (sièges et intérieurs de véhicules, airbags), l'ameublement, ainsi qu'une grande variété d'autres industries (l'aéronautique, l'industrie nautique, l'éolien…).

Lectra (code ISIN FR0000065484) est cotée sur Euronext (compartiment B).

Pour plus d'informations sur Lectra :

lectra.com

Lectra – World Headquarters et siège social : 16-18, rue Chalgrin · 75016 Paris · France


Tél. +33 (0)1 53 64 42 00 – Fax +33 (0)1 53 64 43 00 – lectra.com


Société anonyme au capital de € 31 250 212 · RCS Paris B 300 702 305



This announcement is distributed by NASDAQ OMX Corporate Solutions on behalf of NASDAQ OMX Corporate Solutions clients.

The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.

Source: LECTRA via GlobeNewswire

HUG#2077463