Press release

Les entreprises européennes des sciences de la vie souhaitent améliorer leurs compétences analytiques

0
Sponsorisé par businesswire

Selon un nouveau rapport publié aujourd’hui par Information Services Group (ISG) (Nasdaq : III), cabinet de conseil et de recherche mondial spécialiste des technologies, les entreprises européennes des sciences de la vie investissent de plus en plus dans les technologies analytiques et autres afin d’accélérer la recherche et le développement et stimuler l’innovation centrée sur le patient.

L’édition 2021 du rapport ISG Provider Lens™ Life Sciences Digital Services pour l’Europe révèle que les entreprises des sciences de la vie de la région sont également intéressées par l’utilisation de l’analyse pour soutenir le marketing et les ventes et pour optimiser les processus tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Les medtechs, en particulier, recherchent des prestataires de services pouvant les accompagner dans leur transformation numérique.

« La transformation numérique est essentielle aux efforts continus de l’industrie européenne des sciences de la vie pour se redéfinir et trouver de nouvelles façons d’innover », déclare Barbara Florschuetz, partenaire ISG basée en Allemagne. « L’industrie adopte des initiatives numériques pour accroître l’efficacité opérationnelle et restaurer la durabilité et la stabilité à long terme. »

Selon le rapport, les technologies numériques sont de plus en plus utilisées pour accéder aux soins de santé en Europe. Les patients utilisent des plateformes pour réserver un rendez-vous, accéder à des téléconsultations médicales et surveiller leur santé à distance. De nombreux patients européens utilisent la technologie pour suivre et entretenir leur santé ainsi que pour prendre part à un traitement. Ils sont également disposés à partager des données sur leur santé s’ils obtiennent quelque chose en retour.

Selon le rapport, la COVID-19 a largement contribué aux changements réglementaires récents et en cours en Europe et ceux-ci auront un impact sur toute entreprise pharmaceutique, de biotechnologie ou médicale qui vend ou fait actuellement la promotion de produits dans l’Union européenne. Par exemple, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a élaboré une approche collaborative pour faire face aux futures crises sanitaires dans l’Union européenne, et au Royaume-Uni, l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) a créé un nouveau plan de mise en œuvre qui bénéficie d’un processus d’approbation plus flexible introduit pendant la pandémie.

Le rapport révèle également que les innovations technologiques, notamment la connectivité améliorée, les capacités mobiles, l’IoT et l’IA ont changé le paysage des medtechs. Les dispositifs médicaux font désormais partie intégrante de l’ensemble du cycle de vie des données, et les medtechs recherchent des fournisseurs qui proposent non seulement des dispositifs innovants, mais aussi une expertise dans les domaines de la réglementation, la cybersécurité, la qualité et la conformité.

Les domaines de la pharmacovigilance et de la réglementation, deux domaines où l’innovation technologique avait déjà lieu avant la pandémie, continuent de stimuler la demande de services numériques de plus en plus sophistiqués. Les principaux fournisseurs dans ces domaines montrent leur force en tirant parti de l’IA, du traitement automatique du langage naturel et de l’apprentissage automatique pour capturer et traiter les informations à partir de données non structurées. Les services de réglementation des fournisseurs utilisent la technologie pour collecter et diffuser des renseignements réglementaires afin de soutenir la création de documents de classement significatifs et de documenter le respect des exigences de qualité et de conformité.

De plus, selon le rapport, la collaboration entre les fournisseurs informatiques traditionnels et les organismes de recherche contractuels (CRO), impliquant souvent des représentants de l’industrie et du milieu universitaire, s’intensifie à mesure que les principaux fournisseurs tirent parti de leur expertise combinée dans ces domaines. Les principaux fournisseurs se concentrent sur l’amélioration des résultats pour les patients en combinant une expertise approfondie avec des capacités numériques.

Selon le rapport, le recours grandissant aux technologies numériques coïncide avec d’autres tendances dans l’industrie. Il existe une demande croissante en services cloud pour répondre aux demandes d’un plus grand nombre de travailleurs à distance et au besoin de puissance de calcul supplémentaire. L’évolution des besoins des entreprises a également intensifié la demande pour des solutions logicielles SaaS capables de transformer le big data en intelligence économique.

L’édition 2021 du rapport ISG Provider Lens™ Life Sciences Digital Services pour l’Europe évalue les capacités de 22 fournisseurs dans deux quadrants : les services de transformation numérique pour les medtechs et les services de transformation numérique pour la pharmacovigilance et les affaires réglementaires.

Le rapport cite Capgemini, Cognizant, TCS et Wipro en tant que Leaders dans les deux quadrants, et Atos, HARMAN, LTTS et PPD en tant que Leaders dans un quadrant.

De plus, HCL et Tech Mahindra ont été nommées Étoiles montantes avec des « portefeuilles prometteurs » et un « grand potentiel d’avenir » dans un quadrant selon la définition d'ISG.

Une version personnalisée du rapport est disponible auprès de LTTS.

L’édition 2021 du rapport ISG Provider Lens™ Life Sciences Digital Services pour l'Europe est disponible pour les abonnés ou pour un seul achat sur ce site Web.

À propos de l’étude ISG Provider Lens™

La série d'études ISG Provider Lens™ Quadrant est la seule évaluation des prestataires de services de ce type qui combine des recherches et des analyses de marché empiriques fondées sur des données, et qui bénéficie de l'expérience et des observations en monde réel de l'équipe consultative mondiale d'ISG. Les entreprises pourront trouver une profusion de données détaillées et d'analyses de marché qui leur permettront de sélectionner les partenaires de sourçage appropriés, car les conseillers d'ISG utilisent les rapports pour valider leur propre connaissance du marché et faire des recommandations aux entreprises clientes d'ISG. La série couvre actuellement les fournisseurs offrant leurs services à l'international, dans toute l'Europe, ainsi qu'aux États-Unis, au Canada, au Brésil, au Royaume-Uni, en France, au Benelux, en Allemagne, en Suisse, dans les pays nordiques, en Australie et à Singapour/en Malaisie, avec d'autres marchés qui viendront s'ajouter à l'avenir. Pour de plus amples informations sur l'étude ISG Provider Lens, veuillez consulter le site web.

Une série d’études complémentaires, les rapports ISG Provider Lens Archetype, propose une évaluation inédite des fournisseurs en partant du point de vue de différents types d’acheteurs spécifiques.

À propos d’ISG

ISG (Information Services Group) (Nasdaq : III) est un chef de file mondial de la recherche et du conseil technologique. Partenaire commercial de confiance pour plus de 800 clients, dont plus de 75 des 100 premières entreprises mondiales, ISG s'engage à aider les entreprises, organisations du secteur public, prestataires de services et fournisseurs de technologies à atteindre l'excellence opérationnelle et à accélérer leur croissance. La société est spécialisée dans les services de transformation numérique, notamment l'automatisation, le cloud et l'analyse des données, le conseil en sourçage, les services de gestion de gouvernance et de risques, les services des opérateurs réseaux, la conception stratégique et opérationnelle, la gestion du changement, la veille des marchés et les études et analyses technologiques. Fondé en 2006 et basé à Stamford, dans le Connecticut, ISG emploie plus de 1 300 collaborateurs dans plus de 20 pays ainsi qu'une équipe mondiale reconnue pour son approche innovante, son influence sur le marché, son expertise approfondie du secteur et de la technologie, et ses capacités de recherche et d'analyse fondées sur les données les plus complètes du marché. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur www.isg-one.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.