Mavenir présente un noyau 5G de bout en bout, incluant IMS et l’automatisation hébergée sur AWS

La société Mavenir, un fournisseur de logiciels de réseau qui construit l’avenir des réseaux avec un logiciel cloud natif qui transforme la façon dont le monde se connecte, a annoncé aujourd’hui qu’elle présentera le réseau central 5G hébergé dans le cloud d’Amazon Web Services (AWS) pour divers cas d’utilisation 4G/5G, lors du Congrès mobile mondial 2022. Mavenir travaille déjà avec des clients pour les essais et le déploiement de la solution de bout en bout de Mavenir sur AWS.

Mavenir déploiera le noyau de paquets natif du cloud, IMS, la voix, la messagerie et les composants d’orchestration hébergés sur AWS. La solution utilisera la plate-forme d’activation numérique de Mavenir comme interface pour la gestion globale des services, offrant aux clients une interface pour la gestion en libre-service. Le pilote se concentre sur la facilité de passer une commande réseau via l’interface en libre-service, menant au déploiement sur AWS. Cela inclut le chaînage de plusieurs couches réseau, les actions de déploiement et la configuration des fonctions réseau, réduisant globalement ainsi la conception et les délais de déploiement des services.

Ce pilote Mavenir pour le déploiement et la gestion de services basés sur le cloud pour les fournisseurs de services de communication (Communication Service Providers, CSP) ouvre la voie à un déploiement automatisé, à l’aide de solutions pré-intégrées et validées de bout en bout sur AWS. Il présente un temps réduit pour la configuration et l’intégration et un faible coût de possession pour des essais et des déploiements de services rapides. La solution cible les CSP qui cherchent à tirer parti de la technologie de cloud public avec des solutions fiables, de niveau opérateur et à hautes performances, avec sécurité et évolutivité à la demande. La solution est flexible et les opérateurs pourront choisir parmi les composants de disponibles pour la solution et l’améliorer avec une intégration facultative à des charges de travail sur site adaptées à leurs besoins. Mavenir propose également des fonctionnalités et des capacités avancées, telles que le partitionnement du réseau dans le cadre du service.

« Dans le cadre de l’orientation stratégique de Mavenir sur la préparation du cloud public pour les opérateurs de télécommunications, l’établissement de cette relation est une étape vers la réduction du coût total de possession (Total Cost of Ownership, TCO) et l’accélération des déploiements. La solution de réseau public basée dans le cloud, consommée en tant que service, apporte le délai de mise sur le marché, la réactivité et la flexibilité souhaitées et des fonctionnalités telles que le partitionnement permettront aux opérateurs d’étendre leur offre aux industries et aux entreprises », a déclaré Bejoy Pankajakshan, directeur de la technologie et de la stratégie chez Mavenir.

« Un grand nombre de nos clients télécoms sont impatients de tirer parti de la puissance du cloud pour optimiser le déploiement et la gestion des services, et pour moderniser leurs modèles d’exploitation, car les approches actuelles rendent la conception, la mise à l’échelle et la gestion de leurs réseaux chronophages et coûteuses », a déclaré Jan Hofmeyr, vice-président, EC2 Edge chez AWS. « Grâce à cela, AWS et Mavenir simplifient, accélèrent et réduisent le coût de la configuration de réseaux de télécommunications à grande échelle, à l’aide de solutions pré-intégrées ».

À propos de Mavenir :

Mavenir construit l’avenir des réseaux et se positionne à l’avant-garde de la technologie avancée, en se concentrant sur la vision d’un réseau automatisé unique basé sur les logiciels, et capable de fonctionner sur n’importe quel cloud. Prestataire unique, sur son secteur, à fournir des logiciels de réseau entièrement natifs du cloud, Mavenir s’attache à transformer la façon dont le monde se connecte, en accélérant la transformation des réseaux logiciels pour plus de 250 fournisseurs de services de communication, répartis dans plus de 120 pays, desservant plus de 50 % des abonnés à travers le monde. www.mavenir.com

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.