mdf commerce annonce une croissance de 18 % des revenus totaux d’un exercice à l’autre, pour atteindre 21,4M $

La plateforme de commerce unifié atteint 44 % des revenus totaux

MONTRÉAL, 10 févr. 2021 (GLOBE NEWSWIRE) — mdf commerce inc. (TSX : MDF), un leader des technologies de commerce électronique de type logiciel-service (SaaS), a présenté les résultats financiers de son troisième trimestre de l’exercice 2021, qui se clôturait le 31 décembre 2020. Tous les montants sont en dollars canadiens.

« Le troisième trimestre de 2021 a été une période occupée et excitante pour la Compagnie » a affirmé Luc Filiatreault, président et chef de la direction de mdf commerce. « Je suis très heureux du fait que mdf commerce ait pu générer une solide croissance des revenus tout en gérant avec succès le déploiement chez des clients importants. Nous continuons d’investir dans nos effectifs et nos processus afin de capitaliser sur les occasions du marché qui se présentent pour nos plateformes en croissance et d’assurer l’exécution efficace de notre solide pipeline de ventes. »

Résultats financiers du troisième trimestre de l’exercice 2021

Les revenus totaux pour le trimestre ont totalisé 21,4 millions $, soit une augmentation de 18,4 % par rapport aux 18,1 millions $ déclarés pour le troisième trimestre de l’exercice 2020. Les trois plateformes d’activités ont contribué aux revenus du trimestre comme suit : 

  • La plateforme d’approvisionnement stratégique a généré 8,3 millions $ de revenus pour le trimestre, soit une hausse de 9,2 % comparativement aux 7,6 millions $ du troisième trimestre de l’exercice 2020, ainsi qu’une hausse de 2,9 % comparativement aux 8,0 millions $ du deuxième trimestre de l’exercice 2021. En incluant l’acquisition de Vendor Registry au cours du trimestre, les revenus tirés des activités aux États-Unis ont augmenté de 23,5 % par rapport au troisième trimestre de l’exercice 2020.
  • Notre plateforme de commerce unifié, qui comprend la solution de gestion de la chaîne d’approvisionnement, a généré des revenus de 9,4 millions $, soit une hausse de 54,1 % comparativement aux 6,1 millions $ du troisième trimestre de l’exercice précédent, et une hausse de 4,1 % par rapport aux 9,1 millions $ du deuxième trimestre de l’exercice 2021. Les solutions de commerce électronique, Orckestra et k‑eCommerce, ont enregistré une augmentation de 126 % par rapport au troisième trimestre de l’exercice 2020, lequel ne comprenait que six semaines de revenus reconnus pour l’acquisition de k-eCommerce.
  • Les places de marché électroniques ont affiché 3,7 millions $ de revenus, soit une baisse de 13,9 % par rapport aux 4,3 millions $ du troisième trimestre de l’exercice 2020, et un montant comparable aux 3,7 millions $ de revenus du deuxième trimestre de l’exercice 2021. Exprimé en pourcentage des revenus totaux, l’apport des places de marché électroniques a diminué, passant de 23,8 % au troisième trimestre de l’exercice 2020 à 17,3 % au troisième trimestre de l’exercice 2021. À mesure que les revenus générés par les plateformes de commerce unifié et d’approvisionnement stratégique augmenteront, l’incidence des revenus générés par les places de marché électroniques sur la performance future continuera à avoir moins d’impact.

Les revenus mensuels récurrents (3) (les « RMR ») ont représenté 75 % des revenus totaux, ce qui est comparable au deuxième trimestre de l’exercice 2021. Les revenus récurrents de la plateforme d’approvisionnement stratégique ont représenté 92 % de ses revenus, comparativement à 93 % au trimestre précédent. Les revenus récurrents de la plateforme de commerce unifié ont représenté 57 % de ses revenus au troisième trimestre de l’exercice 2021, comparativement à 58 % au deuxième trimestre de l’exercice 2021.

La marge brute totale s’est élevée à 13,4 millions $, ou 62,7 %, au troisième trimestre de l’exercice 2021, comparativement à 12,7 millions $, ou 70,4 %, au troisième trimestre de l’exercice 2020, et à 13,8 millions $, ou 66,7 %, au deuxième trimestre de l’exercice 2021. La diminution du pourcentage de la marge brute au cours du trimestre est attribuable à l’augmentation des services professionnels fournis en raison des déploiements chez des clients importants de la plateforme de commerce unifié.

La perte d’exploitation pour le trimestre s’est élevée à 2,7 millions $, comparativement à une perte d’exploitation de 1,8 million $ au troisième trimestre de l’exercice 2020 et à une perte d’exploitation de 0,1 million $ au deuxième trimestre de l’exercice 2021. La perte d’exploitation a augmenté en raison de la hausse des investissements dans les initiatives de croissance stratégique et des charges liées aux déploiements.

Pour le trimestre, la perte nette s’est établie à 2,9 millions $, ou 0,14 $ par action, comparativement à une perte nette de 1,8 million $, ou 0,13 $ par action, pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Au deuxième trimestre de l’exercice 2021, la Compagnie a enregistré une perte nette de 0,6 million $, ou 0,04 $ par action.

La Compagnie a enregistré un BAIIA ajusté(1) négatif de 0,1 million $ pour le trimestre, comparativement à un BAIIA ajusté positif de 0,2 million $ pour le troisième trimestre de l’exercice 2020 et de 2,3 millions $ pour le deuxième trimestre de l’exercice 2021. Le BAIIA ajusté a diminué d’un exercice à l’autre et d’un trimestre à l’autre principalement en raison de la hausse des investissements dans la vente, le marketing, le développement de produits, la recherche et le développement et les services professionnels afin de soutenir d’importants contrats de déploiement. Comme les activités de déploiement s’intensifieront au cours des prochains trimestres, les charges liées aux services professionnels devraient demeurer élevées.

Au cours du trimestre, la Compagnie a conclu un placement de titres de capitaux propres par voie de prise ferme de 47,8 millions $, a conclu une convention de crédit de 50 millions $ et a acquis Vendor Registry pour un montant de 6,9 millions $. Pour les activités du troisième trimestre de l’exercice 2021, la Compagnie a engagé des charges de restructuration et des coûts de transaction liés à l’acquisition totalisant 1,1 million $, déduction faite des subventions salariales reçues dans le cadre du programme d’aide du gouvernement fédéral. La Compagnie inclut dans le BAIIA ajusté le profit (la perte) de change, la charge de rémunération fondée sur des actions et le profit (la perte) à la vente d’une filiale. La Compagnie ne tient pas compte des coûts liés à la restructuration et à l’acquisition dans le calcul de son BAIIA ajusté.

Les revenus totaux cumulés depuis le début de l’exercice se sont élevés à 62,7 millions $, en hausse de 10,9 % comparativement à 56,5 millions $ pour la période correspondante de l’exercice précédent. La perte nette cumulée depuis le début de l’exercice s’est élevée à 4,7 millions $, ou 0,26 $ par action, comparativement à un bénéfice net de 1,0 million $, ou 0,07 $ par action, pour les neuf premiers mois de l’exercice 2020. Pour les neuf premiers mois de l’exercice 2021, le total du BAIIA ajusté s’est élevé à 4,0 millions $, comparativement à 8,0 millions $ pour la période correspondante de l’exercice 2020. La diminution du BAIIA ajusté tient aux investissements stratégiques dans la vente, le marketing, la recherche et le développement et les services professionnels liés à l’accroissement accéléré des flux de revenus récurrents annuels. Tel qu’il est mentionné précédemment, les charges de restructuration et les coûts liés à l’acquisition ont eu une incidence sur la rentabilité depuis le début de l’exercice.

Au cours du trimestre, environ 6 700 fournisseurs ont été ajoutés à la plateforme d’approvisionnement stratégique, ainsi que 59 nouvelles entités d’approvisionnement actives. Environ 157 mandats de PME et trois mandats d’entreprise ont été ajoutés à la plateforme de commerce unifié.

« mdf commerce livre une vive concurrence pour saisir les opportunités émergentes dans nos segments en croissance », a déclaré Luc Filiatreault. « Nous continuons d’étendre nos capacités de vente et de marketing pour être au même niveau que nos concurrents et maximiser le succès. »

Au cours du troisième trimestre de l’exercice 2021, la Compagnie a conclu une convention de crédit garantie de premier rang d’un montant de 50 millions $ basée sur les revenus récurrents, a conclu un appel public à l’épargne par voie de prise ferme qui a permis de réunir un produit net de 47,8 millions $ et a remboursé l’intégralité de sa dette en vertu de l’ancienne convention de crédit. À la fin du troisième trimestre de l’exercice 2021, la Compagnie avait un montant de 39,3 millions $ sous forme de trésorerie et d’équivalents de trésorerie. « Ces activités ont renforcé notre bilan, et nous sommes maintenant bien positionnés pour mettre en œuvre notre plan stratégique quinquennal », a ajouté Deborah Dumoulin, chef de la direction financière de mdf commerce.

RÉSULTATS SOMMAIRES CONSOLIDÉS

  Périodes de trois mois
 terminées les
31 décembre
Périodes de neuf mois
terminées les
31 décembre
En milliers de dollars canadiens
sauf pour les montants relatifs au nombre d’actions et au résultat par action
2020 2019 2020 2019
$ $ $ $
Revenus 21 403   18 072   62 689   56 511
BAIIA ajusté1 (139 ) 159   3 997   8 043
(Perte) résultat d’exploitation (2 716 ) (1 753 ) (3 507 ) 2 769
(Perte) résultat net (2 853 ) (1 879 ) (4 733 ) 1 006
(Perte) résultat net ajusté2 (2 853 ) (1 879 ) (4 733 ) 1 089
(Perte) résultat ajusté par action (de base et dilué)2 (0,14 ) (0,13 ) (0,26 ) 0,07
(Perte) résultat par action (de base et dilué) (0,14 ) (0,13 ) (0,26 ) 0,07
Nombre moyen pondéré d’actions en circulation de base et dilué (en milliers) 20 844   14 912   18 407   14 870

  1. Le BAIIA ajusté est une mesure non conforme aux normes IFRS; voir le rapprochement du BAIIA ajusté et du résultat net ainsi que la section « À propos de mdf commerce inc. ».
  2. Le résultat net ajusté et le résultat ajusté par action (de base et dilué) sont des mesures financières non conformes aux normes IFRS; voir le rapprochement du résultat net ajusté et du résultat net ainsi que la section « À propos de mdf commerce inc. ».
  3. Les RMR constituent un indicateur clé de performance. Ils sont composés des revenus tirés de la souscription et des services de soutien qui sont de nature récurrente. Ils excluent donc les frais uniques et les services professionnels ainsi que d’autres types de revenus non récurrents. Voir la section « À propos de mdf commerce inc.».

RAPPROCHEMENT DU BAIIA AJUSTÉ ET DU RÉSULTAT NET

  Périodes de trois mois
 terminées les
31 décembre
Périodes de neuf mois
terminées les
31 décembre
En milliers de dollars canadiens 2020 2019 2020 2019
$ $ $ $
(Perte) résultat net (2 853 ) (1 879 ) (4 733 ) 1 006
(Recouvrement) charge d’impôt sur le résultat (625 ) (502 ) (914 ) 375
Amortissements des immobilisations corporelles et des immobilisations incorporelles 1 121   797   3 064   2 210
Amortissement des immobilisations incorporelles acquises 885   680   2 799   1 882
Amortissement des actifs au titre de droits d’utilisation 415   435   1 298   1 182
Amortissement des frais de financement différés 58   10   78   29
Perte de change 516   316   1 256   400
Perte sur cession d’une filiale       83
Rémunération aux termes du plan d’option d’achat d’actions 156     343  
Intérêts sur obligation locative 93   91   290   275
Intérêts sur la dette à long terme 95   211   516   601
BAIIA ajusté (139 ) 159   3 997   8 043
               

RAPPROCHEMENT DU RÉSULTAT NET ET DU RÉSULTAT NET AJUSTÉ

  Périodes de trois mois
 terminées les
31 décembre
Périodes de neuf mois
terminées les
31 décembre

En milliers de dollars canadiens, sauf pour les montant relatifs au résultat par action

2020 2019 2020 2019
$ $ $ $
(Perte) résultat net (2 853 ) (1 879 ) (4 733 ) 1 006
Perte sur cession d’une filiale       83
(Perte) résultat net ajusté (2 853 ) (1 879 ) (4 733 ) 1 089
(Perte) résultat par action (de base et dilué) (0,14 ) (0,13 ) (0,26 ) 0,07
(Perte) résultat ajusté par action (de base et dilué) (0,14 ) (0,13 ) (0,26 ) 0,07
               

mdf commerce annonce la démission de Natalie Larivière, qui a été membre du conseil d’administration pendant trois ans, avec prise d’effet le 10 février 2021. Tous les membres du conseil d’administration et de l’équipe de direction de mdf commerce tiennent à remercier Mme Larivière pour sa contribution et son appui indéfectible, particulièrement dans le contexte de profonde transformation de la Compagnie.

À propos de mdf commerce inc. 

mdf commerce inc. (TSX : MDF) rend le commerce fluide en fournissant un large éventail de solutions de type logiciel-service (SaaS) qui optimisent et accélèrent les interactions commerciales entre acheteurs et vendeurs. Nos plateformes et services outillent les entreprises à travers le monde et leur permettent de générer des milliards de dollars de transactions annuellement. Nos plateformes d’approvisionnement stratégique et de commerce unifié et nos places de marché électroniques sont soutenues par une équipe solide et dévouée de plus de 600 employés basés au Canada, aux États-Unis, au Danemark, en Ukraine et en Chine. Pour plus d’informations, consultez notre site Web au mdfcommerce.com, suivez-nous sur LinkedIn ou appelez au 1-877-677-9088. 

Mesures financières non conformes aux normes IFRS et indicateurs clés de performance

La Société présente des mesures de la performance financière non conformes aux normes IFRS et des indicateurs clés de performance pour évaluer la performance opérationnelle. La Société présente le résultat net ajusté, le résultat ajusté par action, le bénéfice avant intérêts, impôt et amortissements (le « BAIIA ») et le BAIIA ajusté à titre de mesures non conformes aux normes IFRS, et les revenus mensuels récurrents à titre d’indicateur clé de performance. 

Ces mesures non conformes aux normes IFRS et indicateurs clés de performance n’ont pas de signification normalisée en vertu des normes IFRS. Il est donc peu probable qu’ils puissent être comparés à des mesures semblables présentées par d’autres entreprises. Le lecteur est avisé que la présentation de ces mesures vise à compléter, et non à remplacer, l’analyse des résultats financiers établis conformément aux normes IFRS. La direction a recours tant aux mesures conformes aux normes IFRS qu’aux mesures non conformes aux normes IFRS dans le cadre de la planification, de la surveillance et de l’évaluation de la performance de la Société. Les expressions et les définitions liées aux mesures non conformes aux normes IFRS, un rapprochement avec les mesures conformes aux normes IFRS les plus comparables, ainsi que les indicateurs clés de performance sont présentés dans la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS et indicateurs clés de performance » du rapport de gestion pour le troisième trimestre clos le 31 décembre 2020.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué comprend certains énoncés prospectifs en regard de la Société. Ces énoncés, par leur nature, comportent nécessairement des risques et des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent significativement de ceux que la Société avance dans ces énoncés. Nous considérons que les hypothèses sur lesquelles ces énoncés sont fondés sont raisonnables. Cependant, nous tenons à prévenir le lecteur que ces hypothèses liées à des événements futurs, dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société, peuvent se révéler incorrectes, étant donné qu’elles sont soumises à des risques et incertitudes qui ont une incidence sur les activités de la Société. Nous déclinons toute intention ou obligation de mettre à jour ou de revoir tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, sauf dans les cas prévus par les lois sur les valeurs mobilières en vigueur.

Les états financiers consolidés annuels audités, les états financiers consolidés intermédiaires résumés et le rapport de gestion les plus récents de la Société ainsi que sa dernière notice annuelle sont disponibles au www.mdfcommerce.com et ils ont été déposés sur le site SEDAR au www.sedar.com.

Pour plus d’informations : 

mdf commerce inc. 
Luc Filiatreault, président et chef de la direction  
Sans frais : 1-877-677-9088, poste 2004  
Courriel : luc.filiatreault@mdfcommerce.com  

mdf commerce inc. 
Deborah Dumoulin, chef de la direction financière  
Sans frais : 1-877-677-9088, poste 2134  
Courriel : deborah.dumoulin@mdfcommerce.com 

mdf commerce inc. 
André Leblanc, vice-président, Marketing et affaires publiques 
Sans frais : 1 877 677-9088, poste 8220 
Courriel : aleblanc@mdfcommerce.com