Nafeza : l’Égypte lance une nouvelle technologie de facilitation du commerce pour créer « le pôle logistique d’envergure mondiale le plus avancé de la région »

Le mois prochain, le gouvernement égyptien mettra en œuvre une nouvelle technologie de facilitation des transactions commerciales qui améliorera les délais de traitement et réduira les coûts de toutes les sociétés qui exportent des produits dans le pays.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20210915005713/fr/

Container ship at Port Said, December 2020 (Credit: ImAAm / Shutterstock.com)

Container ship at Port Said, December 2020 (Credit: ImAAm / Shutterstock.com)

La nouvelle procédure – le système Advance Cargo Information (ACI) – est une technologie basée sur la blockchain qui contribuera à l’automatisation complète des formalités douanières pour toutes les marchandises entrant sur le territoire égyptien. Grâce à des données électroniques, le nouveau système identifiera les marchandises avant leur expédition et leur permettra d’être vérifiées et dédouanées avant même d’atteindre les ports du pays.

Le système ACI, qui fait l’objet de tests pilotes depuis le 1er avril 2019, sera utilisé dans tous les ports d’Égypte à partir du 1er octobre 2021. Seize mille sociétés importatrices se sont déjà enregistrées dans ce nouveau système.

L’Égypte a adopté un plan ambitieux pour transformer ses infrastructures commerciales, dont la modernisation de l’entièreté de son système de gestion douanière. En avril 2019, le gouvernement avait lancé la « National Single Window for Foreign Trade Facilitation » (Nafeza), un portail commercial numérique unique destiné à traiter toutes les importations, toutes les exportations et toutes les opérations de transit liées aux ports de la République arabe.

Nafeza est reconnu et appuyé par une série d’institutions internationales, dont l’Organisation mondiale des douanes (OMD).

Le programme de transformation égyptien a également engendré la mise en place de centres logistiques haute technologie à travers tout le pays, pour garantir que les installations portuaires s’habituent à laisser passer les marchandises plutôt qu’à les entreposer.

Une évaluation indépendante de Nafeza montre que les délais de traitement par les douanes ont déjà progressé de 55 %, le gouvernement prévoyant de réduire les temps de dédouanement à moins d’un jour.

L’Égypte est le second plus grand pays importateur d’Afrique, avec des importations totales évaluées à 78,6 milliards USD (World Bank-WITS) en 2019. Le pays est en outre le plus grand importateur de blé et d’asphalte au monde (FAO/OEC).

Son Excellence le Dr Mohamed Maait, ministre égyptien des Finances, déclare : « La mise en œuvre du système Advance Cargo Information est une étape essentielle de nos plans de transformation des infrastructures commerciales égyptiennes. Cette nouvelle technologie facilitera les transactions commerciales des entreprises du monde entier avec l’Égypte et contribuera à la concrétisation du plan gouvernemental de création du pôle logistique le plus avancé de la région. »

M. Jan Noether, président-directeur général de la Chambre de Commerce allemande (AHK) en Égypte, affirme quant à lui : « Cette nouvelle technologie de facilitation des échanges commerciaux permettra à toutes les entreprises exportatrices de biens en Égypte d’opérer de manière plus simple, plus aisée et à moindres coûts. Cela montre que l’Égypte n’est pas seulement un pays ouvert aux affaires, mais également un interlocuteur sérieux et désireux de maximiser l’avantage que lui confère sa localisation au carrefour du monde, pour devenir l’une des plus importantes puissances commerciales mondiales. »

Notes :

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.