Press release

NEOPOST – PREMIER SEMESTRE 2018 : BON NIVEAU DE CHIFFRE D’AFFAIRES ET DE GENERATION DE FLUX DE TRESORERIE

0
Sponsorisé par GlobeNewswire

PREMIER SEMESTRE 2018 : BON NIVEAU DE CHIFFRE D’AFFAIRES ET DE GENERATION DE FLUX DE TRESORERIE

  • Chiffre d’affaires T2 2018 en hausse organique[1] de +1,2%
  • Chiffre d’affaires S1 2018 en baisse organique[2] de -0,4%
  • Marge opérationnelle courante S1 2018 en baisse à 17,2%[3] du chiffre d’affaires
  • Résultat net part du Groupe S1 2018 en hausse de 18,1% à 60 millions d’euros
  • Flux de trésorerie après investissements S1 2018 à 55 millions d’euros
  • Indications pour l’ensemble de l’exercice 2018 mises à jour

Paris, le 25 septembre 2018

Neopost, leader mondial de la communication digitale, des solutions logistiques et de traitement du courrier, annonce aujourd’hui ses résultats semestriels 2018 (exercice clos le 31 juillet 2018) et son chiffre d’affaires pour le deuxième trimestre 2018. Ces comptes ont été examinés et arrêtés par le Conseil d’administration lors de sa réunion du 24 septembre 2018.

Geoffrey Godet, Directeur Général de Neopost, a déclaré : « Nous avons réalisé une bonne croissance organique  au deuxième trimestre grâce à une amélioration de la performance de notre division Enterprise Digital Solutions, à une forte progression des revenus locatifs de nos consignes automatisées au Japon et à une stabilité du chiffre d’affaires de nos activités Mail Solutions en Amérique du Nord.

Nous avons ainsi fini le semestre avec un chiffre d’affaires meilleur qu’attendu. Par ailleurs, le maintien des efforts de développement de la division Shipping pèse sur la marge opérationnelle courante. Nous avons, en conséquence, ajusté nos indications pour 2018 avec une vision un peu améliorée de l’évolution de notre chiffre d’affaires annuel et un taux de marge opérationnelle abaissé. Les équilibres financiers de Neopost sont sains et nous continuons à dégager d’importants cash-flows. »

Evolution du compte de resultat

en millions d’euros S1 2018 S1 2017 Variation
Chiffre d’affaires 528 559 -5,6%
Résultat opérationnel courant hors charges liées aux acquisitions 91 101 -10,2%
% du chiffre d’affaires 17,2% 18,0%  
Résultat opérationnel courant 85 95 -10,1%
Résultat net part du Groupe 60 51 +18,1%
% du chiffre d’affaires 11,4% 9,1%  
Résultat net par action[4] 1,61 1,34 +20,1%
Résultat net dilué par action 1,50 1,27 +18,1%

Au premier semestre 2018, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 528 millions d’euros, en baisse de -5,6% par rapport au premier semestre 2017 ou -0,8% hors effets de change, ce qui correspond à une variation organique de -0,4%.

Au deuxième trimestre 2018, le chiffre d’affaires s’élève à 279 millions d’euros et affiche une croissance organique de +1,2%. Ce retour à la croissance résulte de la conjugaison de l’amélioration de la performance enregistrée par la division Enterprise Digital Solutions, de la poursuite d’une croissance soutenue du chiffre d’affaires de Neopost Shipping et d’un ralentissement de la baisse du chiffre d’affaires de la division SME Solutions.

Au premier semestre 2018, le résultat opérationnel courant hors charges liées aux acquisitions atteint 91 millions d’euros. La marge opérationnelle courante hors charges liées aux acquisitions s’établit à 17,2% du chiffre d’affaires, contre 18,0% un an plus tôt.

Le résultat net part du Groupe du premier semestre 2018 atteint 60 millions d’euros contre 51 millions d’euros un an auparavant. La marge nette[5] ressort à 11,4% du chiffre d’affaires contre 9,1% au premier semestre 2017. Les flux de trésorerie après investissements s’établissent à 55 millions d’euros contre 61 millions d’euros un an plus tôt.

Evolution du chiffre d’affaires par DIVISION

 

en millions d’euros

S1 2018 S1 2017 Variation Variation
hors change
Variation
organique1
Enterprise Digital Solutions (EDS) 69 69 -0,4% +4,7% +7,4%
Neopost Shipping 31 27 +15,6% +21,5% +21,5%
SME Solutions 439 473 -7,2% -2,5% -2.5%
Eliminations (11) (10)
Total 528 559 -5,6% -0,8% -0,4%

Enterprise Digital Solutions (EDS)

Au premier semestre de l’exercice 2018, le chiffre d’affaires de la division Enterprise Digital Solutions est en hausse de +4,7% hors effets de change. Retraité des effets de périmètre liés à la cession de DMTI Spatial, le chiffre d’affaires est en croissance organique de +7,4%.

Cette hausse du chiffre d’affaires est supérieure aux attentes. Les activités liées à la gestion de la communication client (Customer Communications Management) sont en croissance de 10,2% grâce à la progression des revenus de services et maintenance tandis que la baisse des ventes de licences par rapport à la base de comparaison élevée que constituait notamment le 2ème trimestre, est moins forte qu’attendu.

Par ailleurs, comme anticipé, les activités liées à la qualité des données sont en décroissance organique. Celle-ci atteint -2,5%.

Neopost Shipping

Au cours du premier semestre de l’année 2018, Neopost Shipping enregistre une croissance de +21,5% hors effets de change.

Cette croissance est essentiellement liée à la forte progression du nombre de consignes automatisées Packcity déployées au Japon : celui-ci a atteint 3 100 unités fin juillet contre 2 200 unités au 31 janvier 2018 et 600 unités au 31 juillet 2017. Le rythme d’installation s’établit aujourd’hui à environ une centaine de consignes par mois.

Concernant les systèmes d’emballage automatisés CVP-500, le nombre de placements réalisés au cours du semestre est identique à celui du premier semestre 2017.

Le chiffre d’affaires tiré des solutions logicielles est quant à lui en baisse de -6,2% hors effets de change.

SME Solutions

Le chiffre d’affaires de la division SME Solutions au premier semestre 2018 est en baisse de
-2,5% à taux de change constants.

Les activités Mail Solutions sont en baisse de -3,9% hors effets de change. Le ralentissement de la baisse au deuxième trimestre (-2,8%) par rapport au premier trimestre (-5,0%) reflète les bonnes performances enregistrées en Amérique du Nord.

Les activités Communication & Shipping Solutions commercialisées par la division SME Solutions sont en hausse de +6,0% hors effets de change. Cette croissance résulte d’une hausse de +21,5% hors effets de change des solutions liées à la communication digitale et à la logistique, partiellement compensée par une poursuite de la baisse des activités graphiques (-12,0% hors effets de change).

Evolution du chiffre d’affaires par activité et par type de revenus

Evolution du chiffre d’affaires par activité

 

en millions d’euros

S1 2018 S1 2017 Variation Variation
hors change
Variation
organique1
Mail solutions 372 407 -8,5% -3,9% -3,9%
Communication & Shipping Solutions[6] 156 152 +2,3% +7,6% +8,9%
Total 528 559 -5,6% -0,8% -0,4%

L’ensemble des activités Communication & Shipping Solutions6 du Groupe représente aujourd’hui 29,5% du chiffre d’affaires total du Groupe contre 27,3% au 31 juillet 2017.

Evolution du chiffre d’affaires par type de revenus

 

en millions d’euros

S1 2018 S1 2017 Variation Variation
hors change
Variation
organique1
Vente d’équipements et de licences 155 177 -12,7% -7,9% -7,5%
Revenus récurrents 373 382 -2,3% +2,6% +2,8%
Total 528 559 -5,6% -0,8% -0,4%

Les revenus de vente d’équipements et de licences sont en recul organique de -7,5% en raison du déclin structurel des activités Mail Solutions, du recul des activités graphiques mais aussi en raison de la baisse des ventes de licences dans la division EDS.

Les revenus récurrents sont en croissance organique de +2,8% grâce à la contribution croissante des revenus de services et de maintenance des activités logicielles et des revenus locatifs des consignes automatisées. La part des revenus récurrents dans le chiffre d’affaires du Groupe continue de progresser et représente 70,7% du total.

baisse DE LA MARGE OPerationnelle courante

Marge opérationnelle courante par segment   

S1 2018   S1 2017
en
millions d’euros
EDS Neopost Shipping SME Solutions Innovation[7] Total   EDS Neopost Shipping SME Solutions Innovation7 Total
Chiffres d’affaires 69 31 439 0 528[8]   69 27 473 0 5598
Résultat opérationnel courant3 7 (11) 96 (1) 91   9 (7) 103 (4) 101
Marge opérationnelle courante3 10,1% (35,7)% 21,9% n/a 17,2%   12,4% (25,9)% 21,8% n/a 18,0%

La marge opérationnelle courante3 de la division Enterprise Digital Solutions est en recul en raison notamment de la baisse des ventes de licences comparé à l’an passé. Elle s’établit à 10,1% du chiffre d’affaires contre 12,4% au premier semestre 2017. 

La marge opérationnelle courante3 de la division Neopost Shipping atteint -35,7% du chiffre d’affaires contre -25,9% un an plus tôt. Cette dégradation s’explique par la décroissance du chiffre d’affaires des solutions logicielles et le maintien des efforts liés à la commercialisation ou au développement des nouvelles solutions logicielles, des systèmes d’emballage CVP et des consignes automatisées.

La marge opérationnelle courante3 de la division SME Solutions s’établit au même niveau que l’an dernier à 21,9% du chiffre d’affaires grâce à une bonne maîtrise des coûts opérationnels.

En-dehors des 3 divisions opérationnelles, les dépenses liées à l’innovation du premier semestre 2018 concernent des nouveaux projets liés au développement d’applications mobiles et cloud. Au premier semestre 2017, ces dépenses concernaient le développement d’applications digitales destinées aux petites entreprises via une plateforme de distribution web. Ce projet a été pour partie intégré dans la division SME Solutions depuis le 1er février 2018.

Au total, le résultat opérationnel courant hors charges liées aux acquisitions du Groupe atteint 91 millions d’euros, contre 101 millions d’euros au premier semestre 2017. La marge opérationnelle courante hors charges liées aux acquisitions s’établit à 17,2% du chiffre d’affaires contre 18,0% un an plus tôt.

Les charges liées aux acquisitions représentent 6 millions d’euros, soit le même montant que l’an dernier.

Le résultat opérationnel courant du premier semestre 2018 s’élève ainsi à 85 millions d’euros contre 95 millions d’euros un an auparavant.

RESULTAT OPERATIONNEL quasi STABLE

Le Groupe a enregistré au premier semestre 2018 des charges pour optimisation de structures d’un montant de 3 millions d’euros. Ce montant est inférieur de 3 millions d’euros à celui du premier semestre 2017.

Le Groupe rappelle qu’au premier semestre 2017, il avait enregistré des charges non courantes d’un montant de 6 millions d’euros correspondant à diverses cessions dont celle de DMTI ainsi qu’à la révision de l’earn-out et du goodwill de Temando.

Après prise en compte de ces éléments non-courants, le résultat opérationnel est quasiment stable à 82 millions d’euros au 31 juillet 2018 contre 83 millions d’euros un an auparavant.

PROGRESSION DU Résultat net

Le coût de l’endettement financier net atteint -15 millions d’euros contre -17 millions d’euros au premier semestre 2017. Le Groupe avait procédé à des refinancements en 2017 ce qui s’était traduit par des coûts de portage et des frais d’amortissements anticipés relatifs aux lignes remboursées.

Par ailleurs, le Groupe enregistre des gains de change au premier semestre 2018 d’un montant d’1 million d’euros.

Le résultat financier net s’établit donc à -14 millions d’euros au premier semestre 2018 contre -17 millions d’euros au cours de la même période l’année précédente.

Le taux d’imposition atteint 12,5% contre 26,6% au premier semestre 2017. Cette évolution est liée d’une part, à la baisse du taux d’impôt aux Etats-Unis et d’autre part, à la comptabilisation des intérêts moratoires liés à la suppression de la taxe sur les dividendes[9] en France pour un montant de 5 millions d’euros. En excluant les éléments non récurrents, le taux d’impôt atteint 23% au premier semestre 2018, en ligne avec les attentes du Groupe.

Le résultat net part du Groupe est en hausse de 18,1%, à 60 millions d’euros contre 51 millions d’euros au premier semestre 2017, faisant ressortir une marge nette de 11,4% contre 9,1% l’année précédente. Le résultat net dilué par action4 s’élève à 1,50 euros contre 1,27 euros au premier semestre 2017.

MAINTIEN D’UNE BONNE GENERATION DE FLUX DE TREsorerie

L’excédent brut d’exploitation (EBE[10]) s’établit à 130 millions d’euros contre 142 millions d’euros au premier semestre 2017.

La variation du besoin en fonds de roulement (-41 millions d’euros) est plus négative qu’au premier semestre de l’an dernier (-25 millions d’euros) en raison notamment d’un décalage d’environ 10 millions d’euros entre les décaissements et encaissements de TVA liés à des opérations intra-groupe. Ce décalage sera rattrapé au second semestre 2018 et n’aura donc pas d’effet sur l’ensemble de l’exercice. La variation du besoin en fond de roulement reflète également une hausse des stocks et une baisse des comptes fournisseurs.

Le Groupe enregistre une diminution nette de ses créances de leasing de 29 millions d’euros, ce qui correspond à une contraction du portefeuille leasing de -4,0% hors effets de change. Par comparaison, les créances de leasing s’étaient réduites de 26 millions d’euros au premier semestre 2017. Le portefeuille de leasing et des autres services de financement atteint 702 millions d’euros au 31 juillet 2018 contre 711 millions d’euros au 31 janvier 2018.

Les intérêts financiers et impôts payés s’élèvent à -17 millions d’euros contre -33 millions un an plus tôt. Cette évolution est liée à l’encaissement ce semestre du remboursement de la taxe sur les dividendes en France et des intérêts moratoires associés pour un montant de 13 millions d’euros.

Les investissements en immobilisations corporelles et incorporelles s’élèvent à 40 millions d’euros contre 44 millions au premier semestre 2017. Cependant, compte tenu d’une subvention de 5 millions d’euros reçue au premier semestre 2018 du Gouvernement japonais pour le déploiement des consignes Packcity au Japon, l’effort d’investissement est resté quasiment constant par rapport à l’an dernier.

Au total, les flux de trésorerie après investissements s’établissent à 55 millions contre 61 millions d’euros un an auparavant.

L’endettement net au 31 juillet 2018 se réduit à nouveau. Il atteint 653 millions d’euros contre 675 millions d’euros au 31 janvier 2018. Le ratio de dette nette/EBITDA s’établit à 2,4 comme au premier semestre 2017. Le Groupe rappelle que sa dette nette est totalement adossée aux flux futurs de trésorerie attendus de ses activités de location et de leasing.

Les fonds propres s’établissent au 31 juillet 2018 à 1 218 millions d’euros contre 1 169 millions d’euros au 31 janvier 2018. Le ratio d’endettement ressort ainsi à 54% des fonds propres contre 58% au 31 janvier 2018.

MISE A JOUR des indications pour 2018 

Compte tenu des performances enregistrées au cours du premier semestre 2018, la vision du Groupe sur l’évolution de son chiffre d’affaires s’est légèrement améliorée pour l’ensemble de l’année 2018. Néanmoins, Neopost devrait continuer à enregistrer une baisse organique de son chiffre d’affaires annuel se décomposant comme suit :

  • Enterprise Digital Solutions : croissance attendue à « un niveau élevé à un chiffre » (high single digit) contre faible croissance (low single digit) auparavant ;
  • Neopost Shipping : confirmation d’une croissance à deux chiffres à un rythme nettement moins soutenu qu’au premier semestre ;
  • SME Solutions : poursuite d’une baisse des activités Mail Solutions à un rythme qui, sur la base de la tendance des exercices passés, devrait rester compris entre -4% et -6% ; croissance à deux chiffres des solutions de communication digitale et de logistique mais à un rythme inférieur à celui du premier semestre ; poursuite de la baisse des activités graphiques.

             
La marge opérationnelle du Groupe pour l’ensemble de l’année 2018 devrait s’établir à plus de 17% ; celle-ci était auparavant attendue autour de 18%.
Cette nouvelle indication vient essentiellement de la marge opérationnelle de la division Neopost Shipping qui est attendue à un niveau similaire à celui du premier semestre 2018. La marge opérationnelle courante d’Enterprise Digital Solutions est, quant à elle, attendue en amélioration par rapport au niveau atteint au premier semestre 2018 et celle de SME Solutions à un niveau similaire à celui du premier semestre 2018. Le Groupe anticipe également une accélération au second semestre des efforts en matière d’innovation liées à des nouveaux projets non pris en compte dans la rentabilité opérationnelle des trois divisions.

Par ailleurs, le Groupe continuera de générer un niveau élevé de cash-flows opérationnels. Il est notamment précisé que :

  • L’encaissement du remboursement de la taxe sur les dividendes et des intérêts moratoires associés d’un montant de 13 millions d’euros intervenu au premier semestre 2018 était un élément non-récurrent ;
  • Le décalage de TVA sur des opérations intra-groupe qui s’est soldé par un décaissement d’environ 10 millions d’euros au premier semestre 2018 s’est traduit par un encaissement du même montant en août 2018.

Réunion retransmise par webcast

Neopost organise mercredi 26 septembre 2018, une réunion à Paris qui sera retransmise simultanément par webcast à partir de 9h00 heure de Paris / 8h00 heure de Londres. Cette réunion se tiendra en anglais et le webcast sera accessible sur le site http://www.neopost-group.com/. L’enregistrement de la réunion retransmise en webcast sera disponible pendant 1 an.

Agenda

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2018 sera publié le 3 décembre 2018 après clôture de bourse. Neopost organisera une réunion dédiée aux investisseurs pour présenter la nouvelle stratégie du Groupe le 23 janvier 2019 à Paris.

A PROPOS DE NEOPOST
NEOPOST est un leader mondial des solutions pour la communication digitale, la gestion des flux logistiques et de traitement du courrier. Sa vocation est d’aider les entreprises à améliorer la façon dont elles gèrent les interactions avec leurs clients et partenaires. Neopost fournit les solutions les plus avancées en matière de traitement du courrier physique (systèmes d’affranchissement et de mise sous pli), de gestion de la communication digitale (logiciels de Customer Communications Management et de Data Quality) et d’optimisation des processus pour la chaîne logistique et le e-commerce (de la prise de commande jusqu’à la livraison, y compris les services de traçabilité associés).
Implanté directement dans 29 pays, avec plus de 5 800 collaborateurs, Neopost a enregistré en 2017 un chiffre d’affaires de 1,1 milliard d’euros. Ses produits et ses services sont distribués dans plus de 90 pays.
Neopost est coté sur le compartiment A d’Euronext Paris et fait partie notamment du SBF 120.

Pour toute information complémentaire vous pouvez contacter :

Gaële Le Men, Neopost DDB Financial 
Directeur des Communications Financière et Corporate Isabelle Laurent / Fabrice Baron
+33 (0)1 45 36 31 39 +33 (0)1 53 32 61 51 /+33 (0)1 53 32 61 27
g.le-men@neopost.com /
financial-communication@neopost.com
isabelle.laurent@ddbfinancial.fr / fabrice.baron@ddbfinancial.fr

Ou consulter notre site Internet : www.neopost-group.com
Suivez-nous sur : Linkedin @Neopost – Twitter @NeopostGroup – Instagram @neopostgroup

ANNEXES

Glossaire

  • Enterprise Digital Solutions (EDS) : division offrant des solutions de gestion de la communication client (Customer Communications Management-CCM) et de qualité de la donnée (Data Quality) pour les grandes entreprises. Cette division comprend les sociétés GMC Software, Human Inference, et Satori, désormais regroupées dans Quadient, ainsi qu’icon Systemhaus.
  • Neopost Shipping : division proposant des solutions de gestion des expéditions et des livraisons ; traçabilité des flux de biens et marchandises pour les acteurs du e-commerce, de la distribution et les transporteurs. Cette division comprend les sociétés ProShip et Temando.
  • SME Solutions : division offrant des produits et services Mail Solutions pour les petites et moyennes entreprises, clients historiques du Groupe. Cette division distribue également des solutions digitales, logistiques et graphiques auprès de cette même clientèle.
  • Mail Solutions : systèmes d’affranchissement, systèmes de gestion de documents (plieuses/inséreuses et autres équipements de salle de courrier) et services liés.
  • Communication & Shipping Solutions : solutions de gestion de la communication client et de la qualité des données, solutions logistiques et graphiques.

Evolution du chiffre d’affaires par division au 2ème trimestre 2018

 

en millions d’euros

T2 2018 T2 2017 Variation Variation
hors change
Variation
Organique2
EDS 38 37 +3,4% +6.1% +8.1%
Neopost Shipping 18 15 +17,9% +21,8% +21,8%
SME Solutions 229 236 -3,1% -0,7% -0,7%
Éliminations (6) (5)
Total 279 283 -1,6% +1,0% +1,2%

Evolution du chiffre d’affaires par activité au 2ème trimestre 2018

en millions d’euros T2 2018 T2 2017 Variation Variation
hors change
Variation
Organique2
 
Mail solutions 192 202 -5,0% -2,8% -2,8%  
Communication & Shipping Solutions 87 81 +7,0% +10,2% +11,2%  
Total 279 283 -1,6% +1,0% +1,2%  

Evolution du chiffre d’affaires par type de revenus au 2ème trimestre 2018

en millions d’euros T2 2018 T2 2017 Variation Variation
 hors change
Variation
 organique2
 
Ventes d’équipements
 et de licences
86 95 -9,8% -7,1% -6,7%  
Revenus récurrents 193 188 +2,6% +5,0% +5,2%  
Total 279 283 -1,6% +1,0% +1,2%  

Evolution du chiffre d’affaires par zone géographique au 2ème trimestre 2018 et sur le premier semestre 2018

en
millions d’euros
T2 2018 T2 2017 Variation Variation
hors change
Variation
Organique2
  S1 2018 S1 2017 Variation Variation
hors change
Variation organique1
Amérique du Nord 122 125 -2,0% +2,2% +2,8%   231 252 -8,2% +0,3% +1,1%
Europe 135 135 -0,2% +0,4% +0,4%   256 263 -2,7% -1,8% -1,8%
Asie-Pacifique
et autres
22 23 -6,9% -2,5% -2,5%   41 44 -7,6% -0,5% -0,5%
Total 279 283 -1,6% +1,0% +1,2%   528 559 -5,6% -0,8% -0,4%

Premier semestre 2018

Comptes de résultats consolidés

 

 

en millions d’euros

S1 2018
(clos le
31 juillet 2018)
S1 2017
(clos le
31 juillet 2017)
Rappel exercice
2017
    %   %   %
Chiffre d’affaires 528 100,0 % 559 100,0 % 1 112 100,0%
Coûts des ventes (128) (24,3) % (138) (24,7) % (280) (25,1)%
Marge Brute 400 75,7 % 421 75,3 % 832 74,9%
Frais de recherche et développement (28) (5,3) % (28) (4,9) % (57) (5,1)%
Frais commerciaux (132) (25,1) % (139) (25,0) % (280) (25,1)%
Frais administratifs et généraux (97) (18,3) % (100) (17,9) % (195) (17,6)%
Frais de maintenance et autres charges (52) (9,8) % (52) (9,3) % (100) (9,0)%
Intéressement, paiement en actions (0) (0,0) % (1) (0,2) % 1 (0,0)%
Résultat opérationnel courant avant charges liées aux acquisitions 91 17,2 % 101 18,0 % 202 18,2%
Charges liées aux acquisitions (6) (1,0) % (6) (1,0) % (11) (1,0)%
Résultat opérationnel courant 85 16,2 % 95 17,0 % 191 17,2%
Résultat des cessions et autres –  –  0 0,0%
Charge pour optimisation des structures (3) (0,6) % (6) (1,1) % (13) (1,2)%
Autres charges opérationnelles (0) (0,0) %  (6) (1,1) %  (12) (1,0)%
Résultat opérationnel 82 15,6 % 83 14,8 % 166 15,0%
Résultat financier (14) (2,8) % (17) (3,0) % (34) (3,1)%
Résultat avant impôt 68 12,8 % 66 11,8 % 132 11,9%
Impôts sur les bénéfices (9) (1,6) % (17) (3,1) % (1) (0,1)%
Quote-part de résultat des SME 1 0,2 % 0 2 0,1%
Résultat net 60 11,4 % 49 8,7 % 133 11,9%
Intérêts minoritaires 0 0,0% 2 0,4 % 1 0,1%
Résultat net part du Groupe 60 11,4 % 51 9,1 % 134 12,0%

Premier semestre 2018

Bilans consolidés résumés

Actif
en millions d’euros
31 juillet 2018 31 juillet 2017   31 janvier 2018
Ecarts d’acquisition 1 076 1 065   1 062
Immobilisations incorporelles 186 205   191
Immobilisations corporelles 139 128   136
Autres actifs financiers non courants 73 55   60
Créances de leasing 702 733   711
Autres créances non courantes 4 2   4
Impôts différés actifs 5 23   5
Stocks 72 73   66
Créances 205 230   243
Autres actifs courants 100 95   102
Instruments financiers courants 2 3   10
Trésorerie et équivalent de trésorerie 198 169   193
TOTAL ACTIF 2 762 2 781   2 783

Passif
en millions d’euros
31 juillet 2018 31 juillet 2017   31 janvier 2018
Capitaux propres 1 218 1 136   1 169
Provisions pour risques et charges non courantes 28 32   28
Dettes financières non courantes 816 868   846
Autres dettes non courantes 13 18   14
Dettes financières courantes 35 16   22
Impôts différés passifs 158 190   156
Instruments financiers non courants 0 0   0
Produits constatés d’avance 179 186   201
Instruments financiers courants 0 0   0
Autres passifs courants 315 335   347
TOTAL PASSIF 2 762 2 781   2 783

Premier semestre 2018

Tableaux des flux simplifiés

en millions d’euros S1 2018
(clos le 31 juillet 2018)
S1 2017
(clos le 31 juillet 2017)
Excédent brut d’exploitation 130 142
Autres éléments de la capacité d’auto financement (6) (5)
Capacité d’autofinancement avant coût de l’endettement et impôts 124 137
Evolution du besoin en fonds de roulement (41) (25)
Variation nette des créances de leasing 29 26
Flux de trésorerie provenant de l’exploitation 112 138
Intérêts financiers et impôts payés (17) (33)
Flux de trésorerie nets provenant des activités opérationnelles 95 105
Investissements (40) (44)
Flux de trésorerie nets après investissements 55 61
Acquisition de titres et octroi de prêts (2) (1)
Cessions d’actifs et autres 1 2
Flux de trésorerie nets après acquisitions et cessions 54 62
Augmentation de capital
Dividendes (28) (28)
Variation des dettes et autres (34) 52
Flux de trésorerie nets provenant des opérations de financement (62) 24
Incidence des taux de change sur la trésorerie 14 (10)
Variation de trésorerie nette 6 76

1 Le chiffre d’affaires T2 2018 est comparé à taux de change constants au chiffre d’affaires T2 2017 duquel sont déduits 0,7 million d’euros correspondant à la cession de DMTI (2 mois et 1 semaines).

[2] Le chiffre d’affaires S1 2018 est comparé à taux de change constants au chiffre d’affaires S1 2017 duquel sont déduits 1,8 million d’euros correspondant à la cession de DMTI (5 mois et 1 semaine).

[3] Hors charges liées aux acquisitions.

4 Le résultat net par action est calculé après déduction des dividendes versés aux porteurs d’ODIRNANE.

[5] Marge nette = résultat net part du Groupe/chiffre d’affaires.

[6] Y compris activités graphiques

[7] L’innovation regroupe les dépenses de mise au point de la plateforme web et des applications SaaS dédiées aux petites entreprises en 2017 et au projet de développement d’applications mobiles et cloud en 2018.

[8] Après élimination des ventes inter compagnies d’un montant de 11 millions d’euros au S1 2018 et 10 millions d’euros au S1 2017.

[9] Le remboursement de la taxe sur les dividendes avait été comptabilisé dans le compte de résultat sur l’exercice 2017 mais pas les intérêts moratoires. Le remboursement de la taxe et les intérêts a été encaissé au cours du premier semestre 2018.

[10] EBE = résultat opérationnel courant + dotations aux amortissements corporels et incorporels.

Pièce jointe