Press release

Parrot : Activités et résultats 2018

0
Sponsorisé par Business Wire
  COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Paris, le 15 mars 2019, 7h00 CET

Activités et résultats 2018

 

  • Résultats conformes aux données préliminaires (communiqué du 29 janvier)
    • Chiffre d’affaires Groupe 2018 : -28 %
    • Chiffre d’affaires Drones professionnels : +5 %
    • Impact de la dépréciation de l’écart d’acquisition et de la cession de la filiale automobile
    • Trésorerie nette au 31 décembre 2018 : 160,3 M€
  • Poursuite de la stratégie d’innovation et d’adaptation permanente du portefeuille de sociétés à l’évolution du marché des drones et de ses sous segments
  • Objectif de disposer de 100 M€ de trésorerie nette à fin 2019
  • Évolution de la gouvernance pour entériner la stratégie présentée le 23 novembre

 

Les comptes ont été arrêtés par le Conseil d’administration du 13 mars 2019. Les procédures d’audit ont été effectuées et l’émission du rapport sur les comptes consolidés sans réserve, est prévue à une échéance plus lointaine. Le rapport de certification sera émis après vérification du rapport de gestion.

La norme IFRS 15 « Produits des activités ordinaires tirés des contrats conclus avec des clients » est entrée en vigueur et a été appliquée au 1er janvier 2018 en utilisant la méthode rétrospective simplifiée. L’information financière relative aux périodes antérieures n’a pas été retraitée mais les impacts de l’application pour l’exercice 2018 sont présentés en annexes.

  • Éléments significatifs de l’exercice 2018

Cession de Parrot Faurecia Automotive : En application de l’accord entre Parrot et Faurecia annoncé le 5 juillet 2018, Parrot a cédé la totalité des intérêts résiduels dans Parrot Faurecia Automotive au 30 septembre 2018, détenue à hauteur de 80 % par Parrot et de 20 % par Faurecia depuis le 31 mars 2017. Pour rappel, l’impact de la perte de contrôle comptabilisé dans les comptes au 31 mars 2017 suite à la prise de participation de Faurecia à hauteur de 20 % dans la filiale Parrot Automotive Faurecia s’élevait à 43 M€ après honoraires et impôts.

A l’occasion de cette cession Parrot a perçu 67,5 M€, ce qui porte le produit global reçu par Parrot dans le cadre de cette opération à 108,5 M€ compte tenu des 41 M€ provenant de la conversion des obligations émises en 2017 par Parrot SA au bénéfice de Faurecia, conversion qui est intervenue concomitamment à la cession des intérêts résiduels. La plus-value correspondante dans les comptes de Parrot SA au 31 décembre 2018 s’élève à :

  • 12,8 M€ avant honoraires et impôts – comptabilisée en autres produits opérationnels au 31 décembre 2018 ;
  • 14,5 M€ après honoraires et impôts dont 1,6 M€ de reprise d’impôts différés passifs et 0,1 M€ d’honoraires.

Par ailleurs, Parrot Faurecia Automotive continuera à bénéficier de la licence de la marque « Parrot » jusqu’au terme convenu, soit fin 2021, en contrepartie de redevances assises sur le chiffre d’affaires de Parrot Automotive.

Réorganisation de l’activité Drones : Le 23 novembre 2018, le Groupe a annoncé un plan de départs mis en œuvre pour diminuer les ressources utilisées par les structures de commercialisation et de production de Parrot Drones, afin de les ajuster aux capacités actuelles du marché. Ce plan concerne une centaine de personnes et est principalement concentré à l’international, notamment aux États-Unis et en Asie. Les coûts engagés dans le cadre de cette réorganisation représentent près de 10 M€ au 31 décembre 2018.

En parallèle le Groupe Parrot fait le choix de développer un portefeuille de filiales et participations. Dotées de marques reconnues, de managements forts et de positionnements complémentaires, les filiales et participations se consacrent au développement de leurs activités commerciales, adressant conjointement ou indépendamment les besoins des consommateurs, des professionnels, des entreprises et des grands groupes, et du reste de l’industrie des drones.

Dépréciation de l’écart d’acquisition : L’écart d’acquisition, soit 42,0 M€, a été intégralement déprécié au 30 septembre 2018 en liaison avec la révision des hypothèses d’activité et de résultat. Cette position a été confirmée par un rapport de valorisation des fonds propres du Groupe réalisé par un tiers indépendant.

Cession d’une filiale dédiée aux objets connectés : Au cours du 1er semestre 2018, et après approbation de la décision par le conseil d’administration du 17 mai 2018, le Groupe a cédé ses titres de participation détenus dans la société Shmates à Horizon S.A.S. Le résultat de cession associé à cette opération est de 2,1 M€. Un complément de prix sera versé en 2023 si deux critères combinés d’atteinte d’objectifs de chiffre d’affaires et de résultat d’exploitation sont respectés d’ici 2022.

Offre Publique d’Achat de la société Horizon sur les titres de Parrot : A la suite de l’acquisition par la société Horizon, société contrôlée par Henri Seydoux, fondateur et Président-directeur général de Parrot, d’un bloc de 9,59% du capital de Parrot auprès de fonds gérés par Amiral Gestion pour un prix par action de 3,20 euros, Horizon a déposé le 29 janvier 2019 auprès de l’Autorité des marchés financiers (l’« AMF ») un projet d’offre publique d’achat obligatoire sur les actions Parrot au même prix de 3,20 euros par action, ainsi qu’une offre sur les bons de souscription d’actions émis par Parrot (les « BSA ») à un prix de 0,01 euro par bon (l’ « Offre »). L’AMF a rendu sa décision de conformité sur l’Offre le 5 mars 2019.

L’Offre porte sur la totalité des actions de Parrot et la totalité des BSA qui ne sont pas déjà détenus directement ou indirectement par l’Initiateur.

L’Initiateur n’a pas l’intention de demander à l’AMF dans le cadre de l’Offre la mise en œuvre d’un retrait obligatoire visant les actions et les BSA de Parrot ni de demander à Euronext la radiation des actions et BSA de Parrot du marché réglementé Euronext.

L’Offre est réalisée selon la procédure normale, conformément aux dispositions des articles 232-1 et suivants du règlement général de l’AMF, et est soumise au seuil de caducité visé à l’article 231-9 I du règlement général de l’AMF.

A la date de publication du présent communiqué, l’Offre est en cours et les informations détaillées s’y rapportant sont disponibles sur corporate.parrot.com, sous l’onglet « OPA ».

  • Évolution et répartition du chiffre d’affaires
IFRS, en M€
et en % du CA
(détails en annexes)
Ex. 2018 Ex. 2017 Var. T4 2018 T4 2017 Var.
  – Drones grand public 52,8 48% 78,2 51% -32% 14,8 48% 28,1 57% -47%
  – Business solutions 43,6 40% 41,6 27% +5% 12,5 41% 11,4 23% +10%
TOTAL DRONE (1) 96,4 88% 119,8 79% -20% 27,3 89% 39,2 81% -30%
  – Autres produits grand public 12,8 12% 32,1 21% -60% 3,6 11% 9,4 19% -62%
TOTAL GROUPE 109,2 151,9 -28% 30,8 49,0 -37%

(1) Le chiffre d’affaires Parrot Professional et Sequoia est intégré dans la ligne « Drone professionnel ». Peu significatifs en 2017 ils étaient rattachés au « Drone grand public ».

Chiffre d’affaires Drones grand public (48% du CA du Groupe)

Le chiffre d’affaires généré par les Drones grand public s’élève à 52,8 M€ en 2018, en recul de 32 %. Au total, Parrot Drones, la société qui porte les activités grand public, a commercialisé environ 413 000 unités de drones grand public en 2018, contre environ 604 000 en 2017, soit une baisse des volumes de 32 %.

Suite au redimensionnement du portefeuille de produits opéré en 2017, Parrot a présenté un nouveau drone grand public en juin 2018, le Parrot ANAFI. Reconnu pour ses qualités techniques combinant image 4K, zoom, vision à 180°, son autonomie (25 min.) et sa portabilité (pliable et d’un poids de 320 gr), les ventes du Parrot Anafi sont, dans un contexte de ralentissement brutal du marché des drones grand public au 3ème trimestre, restées bien en deçà des attentes de Parrot Drones. L’évolution du marché des drones n’a pas été plus favorable au 4ème trimestre et le chiffre d’affaires de la période s’est élevé à 14,8 M€, en baisse de 47 % par rapport au 4ème trimestre 2017.

Cette situation qui pèse sur le modèle économique de l’entreprise a donné lieu à la réorganisation annoncée le 23 novembre 2018 : un plan de départ d’une centaine de personnes, concentré à l’international, a été mis en œuvre afin de diminuer les ressources consommées par les structures de commercialisation et celles dédiées à la production, en ligne avec les capacités actuelles du marché. Ce plan sera finalisé dans le courant du 1er trimestre 2019.

Chiffre d’affaires Drones professionnels (40% du CA du Groupe)

Les filiales drones professionnels totalisent un chiffre d’affaires de 43,6 M€ en 2018, en hausse de 5 %.

Les ventes de logiciels et de services (Pix4D, Airinov) sont en hausse de 24 %, à 25,2 M€, portées par les solides performances de Pix4D (logiciel d’analyse d’imagerie par drones) qui a élargi son offre et son organisation internationale avec des implantations en Espagne, en Allemagne et en cours au Japon, complétant ses structures en Chine et aux Etats-Unis. Airinov (analyse de données et services d’imagerie par drones pour l’agriculture de précision) reste sur un palier de développement : l’adoption des nouvelles technologies destinées à mesurer la santé et la productivité des cultures suit le rythme de modernisation du secteur agricole. Comme annoncé en novembre 2018, Parrot Airsupport a été mis en sommeil dans le courant du 4ème trimestre.

Les chiffre d’affaires des équipements (senseFly et Micasense) s’élève à 18,4 M€, la baisse des ventes en base annuelle
(-14 %) traduit le retard de lancement de la nouvelle génération de drones à voilure fixe, finalement intervenu au 4ème trimestre. Moins contributives, les ventes de capteurs ont continué de progresser tout au long de l’année. Au 4ème trimestre, la dynamique commerciale des équipements a pu être normalisée et le chiffre d’affaires enregistre une hausse de 73 % par rapport au trimestre précédent.

Sur le marché de la Défense et de la Sécurité, après une phase d’étude et de compréhension des attentes pilotée par les nouvelles compétences recrutées, de premiers essais prometteurs ont été conclus dans différents pays et les sociétés (Parrot Drones, Sky Hero et Planck Aerosystems) livrent leurs premières commandes et vont accroître progressivement leurs activités commerciales.

Chiffre d’affaires Autres produits grand public (12% du CA du Groupe)

La baisse (-62 %) de cette activité historique (objets connectés et kits mains-libres automobile grand public) est conforme à la stratégie de recentrage sur les drones. Suite à la finalisation des ventes d’objets connectés en 2018, les ventes de produits automobile continueront de diminuer en 2019.

  • Compte de résultats résumé
IFRS, en M€ (détails en annexes) Ex. 2018 Ex. 2017 Var. T4 2018 T4 2017 Var.
Chiffre d’affaires 109,2 151,9 -28% 30,8 49,0 -37%
Marge Brute 33,8 51,2 -34% 5,8 10,6 -45%
  en %  du CA 31,0% 33,7%   18,9% 21,6%  
Résultat opérationnel courant -65,9 -57,6 -14% -17,0 -16,3 -4%
  en %  du CA -60,3% -37,9%   -55,1% -33,2%  
Résultat opérationnel -103,2 -69,3 -49% -26,4 -14,4 -83%
  en %  du CA -94,5% -45,6%   -85,7% -29,5%  
Résultat net (part du Groupe) -111,2 -38,2 -191% -27,4 -22,1 -24%
  en %  du CA -101,9% -25,2%   -88,8% -45,3%  

La marge brute consolidée de 2018 s’établit à 31,0 % du chiffre d’affaires, et à 33,5 % retraité de l’impact IFRS15, contre 33,7 % en 2017. Sur le 4ème trimestre, l’évolution du marché des Drones grand public a pesé sur le taux de marge brute qui ressort à 18,9 % contre 21,6 % à la même période en 2017.

Les dépenses opérationnelles courantes sont de 99,7 M€ en 2018, contre 108,8 M€ en 2017. La baisse des coûts opérationnels de Parrot Drones est renforcée depuis la fin de l’année pour répondre à l’évolution actuelle des ventes de drones grand public. Sur 2018, les dépenses de Parrot Drones ont été principalement consacrées à la finalisation et au lancement du Parrot Anafi, intervenu en juin, ainsi qu’à ses premières déclinaisons professionnelles (Anafi Work) à l’automne. Les dépenses des filiales professionnelles soutiennent le développement de technologies et de solutions de plus en plus pointues et de mieux en mieux intégrées et l’expansion commerciale, au travers d’implantations locales, de partenariats stratégiques ou de réseaux de distribution spécialisée.

Au 31 décembre 2018, les effectifs (CDD+CDI) du Groupe sont de 641 (597 au 31/12/17 et 658 au 30/09/18) auxquels s’ajoutent 23 prestataires externes (32 au 31/12/17 et 41 au 30/09/2018). Les filiales Drones professionnels totalise un effectif de 328 (285 au 31/12/17 et 320 au 30/09/18), soit 51 % de l’effectif du Groupe. Parrot Drones a un effectif de 268 (269 au 31/12/17 et 291 au 30/09/18) et Parrot SA de 45 (44 au 31/12/17 et 47 au 30/09/2018). Parrot dans son ensemble dispose toujours d’un bureau d’étude européen de premier plan et maintien des capacités d’innovations à la pointe dans l’univers des drones.

Les dépenses non courantes, pour 37,3 M€ en 2018, sont composées de 14,9 M€ de résultats de cession (Parrot Faurecia Automotive et Shmates), -42,0 M€ de dépréciation de l’écart d’acquisition et le solde en charges exceptionnelles (restructuration, OPA).

Le résultat financier de -0,9 M€ s’explique principalement par des pertes de changes et les impôts sont limités par les déficits enregistrés. La quote-part du résultat des entreprises mise en équivalence, pour -7,9 M€, est principalement imputable à Parrot Faurecia Automotive, les autres participations minoritaires (Planck Aerosystems et Sky Hero) pesant pour moins d’un million d’euros.

  • Trésorerie et bilan au 31 décembre 2018

La trésorerie nette (incluant les actifs et passifs financiers courants et non courants) à fin 2018 ressort à 160,3 M€, contre 115,4 M€ à fin 2017 : les pertes de l’exercice sont compensées par les opérations de cessions, en particulier 108,5 M€ provenant de la filiale automobile.

La variation du BFR est de 5,5 M€ sur l’exercice sous l’effet des mesures prises en fin d’année pour compenser les effets des lancements et du ralentissement du marché des drones grand public.

Les fonds propres de Parrot s’élèvent à 162,9 M€ (251,2 M€ au 31/12/17) pour un bilan total de 244,3 M€ (402,7 M€ au 31/12/17) sous l’effet de la déprécation totale de l’écart d’acquisition et des pertes de la période. Les stocks nets à 19,4 M€ (23,2 M€ au 31/12/17) et les dettes fournisseurs à 27,7 M€ (37,6 M€ au 31/12/17) sont en ligne avec les mesures prises en fin d’année pour limiter la production de drone grand public et lancer la production de drones professionnels. Le poste clients à 27,7 M€ (40,2 M€ au 31/12/17) est conforme au niveau d’activité.

  • Évolution de la Gouvernance

En ligne avec les orientations stratégiques annoncées le 23 novembre 2018, le Conseil d’administration de Parrot SA a accepté, lors de sa réunion du 13 mars 2019, la démission de Monsieur Gilles Labossière de son mandat de Directeur Général Délégué. Pour entériner l’organisation resserrée de Parrot Drones et poursuivre dans la reconnaissance d’un portefeuille de participations de premier plan, le Conseil a proposé à Monsieur Gilles Labossière de réintégrer les effectifs de Parrot SA, ce qu’il a accepté, avec pour mission de suivre deux des participations stratégiques du Groupe, les sociétés senseFly et MicaSense, dont il assure par ailleurs la Direction exécutive.

  • Perspectives 2019

Parrot Drones poursuit l’adaptation de son organisation à l’évolution du marché des drones et vise ainsi à réaliser des économies substantielles en 2019, après prise en compte des coûts de restructuration toujours estimés à environ 15 M€ (dont près de 10 M€ ont déjà été comptabilisés sur 2018). Les ressources sont concentrées sur une R&D de pointe, multipliant les passerelles entre usages grand public et usages professionnels, des réseaux de distribution resserrés, principalement gérés depuis la France, et privilégiant les ventes en lignes, et des opérations marketing opportunistes, liée à l’évolution des différents marchés géographiques.

Les filiales drones professionnels présentent des perspectives de croissance à deux chiffres, soutenues par une offre diversifiée, développées spécifiquement pour les différentes industries ciblées (agriculture de précision, la Cartographie 3D, la Géomatique, l’Inspection, et la Sécurité) mais dont l’évolution reste sujette à la hausse de la pénétration des nouvelles technologies offertes par les drones, dont le rythme d’adoption est difficilement prévisible.

Sur 2019, les attentes devraient se traduire par :

  • Une forte diminution des activités de Parrot Drones, dans un marché grand public attendu en berne et en tablant sur une montée en puissance lente des usages professionnels, dont la démocratisation auprès des plus petites entreprises est encore freinée par l’environnement réglementaire. Les actions doivent ramener la perte annuelle à un niveau soutenable pour continuer de répondre aux potentiels du marché à long terme.
  • Une croissance renforcée des sociétés drones professionnels, confortées par la solidité de leurs offres dans un marché toujours porteur au sein duquel le développement des technologies drones pour des clients entreprises et grands comptes est moins contraint par le cadre réglementaire. La plupart d’entre elles devant être proche de l’équilibre en fin d’année.

Sur ces bases, Parrot devrait disposer à fin 2019 d’environ 100 M€ de trésorerie et d’un portefeuille de sociétés et de participations de premier plan.

A compter du 1er trimestre 2019, en ligne avec la stratégie et l’organisation, les différentes entités seront présentées indépendamment.

Prochains rendez-vous financiers

  • Résultats du 1er trimestre 2019 : 17 mai 2019
  • Assemblée générale des actionnaires de Parrot : 13 juin 2019
  • Résultats du 2ème trimestre 2019 : 1 août 2019
  • Résultats du 3ème trimestre 2019 : 15 novembre 2019

A PROPOS DE PARROT

Fondé en 1994 par Henri Seydoux, Parrot est aujourd’hui le premier groupe de drone Européen sur ce marché en pleine expansion. Visionnaire, à la pointe de l’innovation, Parrot est le seul groupe à être positionné sur l’ensemble de la chaîne de valeur, des équipements aux services en passant par les logiciels.

  • Parrot, numéro 2 mondial du marché des drones grand public, conçoit des produits et des logiciels reconnus pour leurs performances et leur simplicité d’usage.
  • Parrot dispose aussi d’un portefeuille de sociétés et de participations de premier plan dans les drones professionnels, couvrant équipements, logiciels et services. Les expertises sont principalement centrées sur 3 verticaux : (i) l’Agriculture, (ii) la Cartographie 3D, la Géomatique et l’Inspection, et (iii) la Défense et la Sécurité.

Le Groupe Parrot, conçoit et développe ses produits en Europe, principalement à Paris où est établi son siège et en Suisse. Il compte aujourd’hui plus 500 collaborateurs dans le monde et réalise la grande majorité de ses ventes à l’international. Parrot est cotée depuis 2006 sur Euronext Paris (FR0004038263 – PARRO). Pour plus d’informations : www.parrot.com

CONTACTS

Investisseurs, analystes, médias financiers
Marie Calleux – T. : +33(0) 1 48 03 60 60
parrot@calyptus.net
Médias grand public et technologiques
Fabien Laxague – T. : +33(0) 1 48 03 60 60
fabien.laxague@parrot.com


ANNEXES

Les comptes ont été arrêtés par le Conseil d’administration du 13 mars 2019. Les procédures d’audit ont été effectuées et l’émission du rapport sur les comptes consolidés sans réserve, est prévue à une échéance plus lointaine. Le rapport de certification sera émis après vérification du rapport de gestion.
La norme IFRS 15 « Produits des activités ordinaires tirés des contrats conclus avec des clients » est entrée en vigueur au 1er janvier 2018. Cette norme remplace la norme IAS 18 « Produits des activités ordinaires ». Elle a été appliquée au 1er janvier 2018 en utilisant la méthode rétrospective simplifiée. L’information financière relative aux périodes antérieures n’a pas été retraitée mais les impacts de l’application pour l’exercice 2018 sont présentés ci-dessous :

IMPACT IFRS 15

En milliers d’euros 31/12/2018
Publié
31/12/2018
Retraité*
31/12/2017
Chiffre d’affaires 109 240 113 377 151 871
Marge brute 33 829 37 965 51 176
  en % du CA 30,1% 33,5% 31,0%
Résultat opérationnel courant (65 917) (65 917) (57 579)
Résultat opérationnel (103 246) (103 246) (69 303)
Résultat net (111 161) (111 161) (38 918)

* Retraité de l’impact d’IFRS 15

Le reclassement de certaines charges de marketing en déduction du chiffre d’affaires alors qu’elles étaient auparavant classées en charge d’exploitation est le seul impact de l’application de la norme IFRS15.

L’impact du reclassement dans les comptes consolidés du Groupe au 31 décembre 2018 est de -4,1 M€ sur le chiffre d’affaires.

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR ACTIVITÉS

Comptes consolidés, IFRS
En M€ et % du CA du Groupe
T4 2018 T4 2017 2018 2017
Drones et produits Grand Public 18,3 59% 37,6 77% 65,6 60% 110,3 73%
– Drones grand public (1) 14,8 48% 27,8 57% 52,8 48% 78,2 51%
– Autres produits grand public (2) 3,2 10% 9,7 19% 12,2 11% 31,5 21%
– Autres (3) 0,4 1% 0,1 0% 0,6 1% 0,5 1%
Drones et solutions professionnels 12,5 41% 11,4 23% 43,6 40% 41,6 27%
– Equipements professionnels 5,7 18% 5,9 12% 18,4 17% 21,4 14%
– Logiciels et services 6,8 22% 5,5 11% 25,2 23% 20,3 13%
Total Groupe 30,8   49,0   109,2   151,9  

(1) Le chiffre d’affaires Parrot Professional et Sequoia est intégré dans la ligne « Drone professionnel ». Peu significatifs en 2017 ils étaient rattachés au « Drone grand public ».

(2) Produits historiques Automobile Grand Public et Objets connectés.

(3) Revenus issus des applications permettant d’utiliser les produits grand public, dont l’allocation entre les drones et les autres produits grand public n’est actuellement pas réalisable.

COMPTE DE RÉSULTATS

IFRS en M€ et en % du CA T4 2018 T4 2017 2018 2017
Chiffre d’affaires 30,8 49,0 109,2 151,9
Marge brute 5,8 10,6 33,8 51,2
  en % du chiffre d’affaires 18,9% 21,6% 31,0% 33,7%
Frais de R&D -8,9 -9,6 -37,2 -36,9
  en % du chiffre d’affaires -28,9% -19,6% -34,0% -24,3%
Frais Marketing & Commerciaux -9,6 -12,8 -36,5 -44,8
  en % du chiffre d’affaires -31,1% -26,2% -33,4% -29,5%
Frais Généraux & Administratifs -2,4 -2,3 -16,9 -16,6
  en % du chiffre d’affaires -7,8% -4,6% -15,5% -11,0%
Frais de Production & Qualité -1,9 -2,1 -9,1 -10,4
  en % du chiffre d’affaires -6,3% -4,4% -8,4% -6,8%
Résultat opérationnel courant -17,0 -16,3 -65,9 -57,6
  en % du chiffre d’affaires -55,1% -33,3% -60,3% -37,9%
Autres produits et charges opérationnelles -9,4 1,9 -37,3 -11,7
Résultat opérationnel -26,4 -14,4 -103,2 -69,3
  en % du chiffre d’affaires -85,7% -29,5% -94,5% -45,6%
Résultat financier -0,3 -2,5 -0,9 -5,3
Quote part du résultat MEQ -0,5 -4,2 -7,9 -6,7
Résultat des activités abandonnées, net d’impôts NS 43,5
Impôt sur le résultat -0,2 -0,8 0,9 -1,1
Résultat net -27,5 22,3 -111,2 -39,3
Intérêts minoritaires -0,1 0,2 0,1 -0,7
Résultat net, part du Groupe -27,4 -22,1 -111,3 -38,2
  en % du chiffre d’affaires -88,8% -45,3% -101,9% -25,2%


BILAN

ACTIF – IFRS en M€ 31/12/2018 31/12/2017
Actifs non courants 15,0 160,9
Ecart d’acquisition 41,7
Autres immobilisations incorporelles 0,9 1,5
Immobilisations corporelles 3,4 4,1
Participations dans les entreprises mises en équi. 6,1 107,3
Actifs financiers 4,4 6,0
Impôts différés actifs 0,2 0,3
Actifs courants 229,3 241,7
Stocks 19,4 23,3
Créances clients 27,6 40,2
Créances diverses 20,7 20,7
Autres actifs financiers courants 18,0 13,0
Trésorerie et équivalents de trésorerie 161,5 144,5
Actifs classés comme détenus en vue de la vente
TOTAL ACTIF 244,3 402,7
Capitaux propres 162,9 251,2
Capital social 4,6 4,6
Primes d’émission et d’apport 331,7 331,7
Réserves hors résultat de la période -66,4 -48,2
Résultat de la période – part du Groupe -111,3 -38,2
Ecarts de conversion 5,9 4,0
Capitaux propres attribuables aux actionnaires 164,5 253,9
Intérêts minoritaires -1,6 -2,7
Passifs non courants 8,6 71,7
Dettes financières non courantes 1,3 42,2
Provisions pour retraites et engagements assimilés 0,9 1,0
Impôts différés passifs 0,08 1,7
Autres provisions non courantes
Autres dettes non courantes 6,3 26,8
Passifs courants 72,8 79,8
Dettes financières courantes
Provisions courantes 17,3 13,9
Dettes fournisseurs 27,6 37,6
Dette d’impôt courant 0,1 0,2
Autres dettes courantes 27,8 27,9
Passifs classés comme détenus en vue de la vente
TOTAL CAPITAUX PROPRES ET PASSIF 244,3 402,7


TABLEAU DE FLUX DE TRÉSORERIE

 IFRS en M€ 31/12/2018 31/12/2017
Flux opérationnel    
Résultat de la période, des activités poursuivies -111,2 -38,9
Quote part du résultat de la société mise en équivalence 7,9 6,7
Amortissements et dépréciations 50,4 6,1
Plus et moins-values de cessions -15,0 -44,7
Charges d’impôts -0,9 1,1
Coût des paiements fondés sur des actions 1,5 1,7
Coût de l’endettement financier net 0,01 0,3
Capacité d’Autofinancement opérationnelle avant coût de l’endettement financier net et impôt -67,2 -67,7
Variation du besoin en fonds de roulement 5,5 27,9
Impôt payé -0,8 -0,5
Trésorerie provenant des activités opérationnelles (A) -62,6 -40,3
Flux d’investissement    
Intérêts reçus
Acquisitions d’immobilisations corporelles et incorporelles -4,2 -2,3
Acquisitions de filiales, nettes de la trésorerie acquise(2) -0,7 -25,4
Acquisitions d’immobilisations financières -0,4 -3,7
Augmentation des autres actifs financiers courants
Cessions d’immobilisations corporelles et incorporelles 0,01 0,09
Cessions de participations dans les entreprises mise en équivalence 67,5
Cessions de filiales nettes de la trésorerie cédée 2,7 -9,4
Cessions d’immobilisations financières 0,05 0,2
Trésorerie utilisée par les opérations d’investissement (B) 54,9 -40,4
Flux de financement    
Apports en fonds propres (3)
Dividendes versés
Encaissements liés aux nouveaux emprunts 0,01 41,1
Trésorerie placée à + 3 mois 13,0 15,0
Coût de l’endettement financier net -0,01 -0,3
Instruments de couverture de change
Remboursement de dettes financières à court terme (nets) 0 -42,0
Remboursement des autres financements
Ventes / (Achats) d’actions propres(4) -0,08 -0,06
Intérêts payes
Trésorerie utilisée par les opérations de financement (C) 13,0 13,7
Variation nette de la trésorerie  (D = A+B+C) 15,4 -67,0
Différence de change nette 1,5 -4,8
Trésorerie et équivalents de trésorerie à l’ouverture de la période 144,5 216,3
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de la période 161,5 144,5
Trésorerie et équivalent de trésorerie à la clôture – activités non poursuivies (IFRS 5)
Trésorerie et équivalent de trésorerie à la clôture – activités poursuivies 161,5 144,5

***

Pièce jointe