PayRetailers fait l’acquisition du chilien Paygol et du colombien Pago Digital, dans le cadre d’une démarche d’unification du marché du commerce électronique dans la région LATAM, d’une valeur de 85 milliards USD

PayRetailers, spécialiste du paiement FinTech dans la région LATAM, a annoncé aujourd’hui avoir fait l’acquisition de deux plateformes de paiement en ligne, le chilien Paygol et le colombien Pago Digital. Ces deux acquisitions renforcent la portée et la profondeur de PayRetailers alors que la société se prépare à réaliser le potentiel des paiements via le commerce électronique dans l’ensemble de l’Amérique latine.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20220407005542/fr/

PayRetailers founder and CEO, Juan Pablo Jutgla announces the acquisition of two online payments platforms, Chile’s Paygol and Colombia’s Pago Digital (Graphic: Business Wire)

PayRetailers founder and CEO, Juan Pablo Jutgla announces the acquisition of two online payments platforms, Chile’s Paygol and Colombia’s Pago Digital (Graphic: Business Wire)

Paygol et Pago Digital répondent parfaitement aux critères d’acquisition de PayRetailers, fournissant des technologies novatrices et des gammes de produits financiers, une orientation claire sur le client, de solides protections financières (telles la conformité PCI) et des capacités de paiement transfrontalières – ainsi qu’une large présence dans les marchés locaux et une bonne compréhension de ceux-ci.

Paygol et Pago Digital supportent une gamme exhaustive d’options de paiement. Ces capacités renforcent encore les capacités de traitement de la carte PayRetailers dans l’ensemble de l’Amérique latine. Les deux marques ont investi en faveur de la sensibilisation: Paygol est le sponsor officiel de la Copa Chile Easy 2022; et Pago Digital a annoncé qu’il parrainerait le championnat de la ligue colombienne de football – la ligue BetPlay DIMAYOR.

Simplifier les paiements dans la région LATAM

A ce jour, la région LATAM a souffert d’un environnement incohérent de paiements par commerce électronique B2B. Les commerçants en ligne sont par conséquent contraints de regrouper des services dans de nombreux pays, juridictions réglementaires et devises.

PayRetailers simplifie le commerce B2B grâce à une plateforme de paiements en ligne unique, intuitive et efficace, implantée dans la région LATAM. La stratégie consiste à identifier, sélectionner et acquérir les entreprises candidates idéales – combinant innovation et aperçus locaux, portée pan-régionale et investissements FinTech de calibre mondial.

Juan Pablo Jutgla, fondateur et PDG de PayRetailers, a déclaré: « Les pays, communautés et particuliers sont transformés par le commerce électronique. L’accès hyper local à de vastes marchés internationaux génèrera de nouveaux investissements, emplois, possibilités d’éducation et opportunités pour des millions de personnes sur l’ensemble de notre continent. »

« Pago Digital et Paygol partagent tous deux notre vision de démocratiser l’inclusion financière. Les deux sociétés démontrent clairement leur engagement en faveur des communautés locales par le biais du sponsoring. Les acquisitions d’aujourd’hui nous aident à avancer sur la voie de la réalisation d’une plateforme de commerce électronique ouverte, homogène et sans obstacles qui apportera l’inclusion financière de la Terre de feu à Punta Gallinas, » a-t-il poursuivi.

Mettre à l’échelle les prestataires dans la région LATAM

Cette acquisition ajoute l’accès à Paygol et à Pago Digital aux immenses savoir-faire, ressources marketing et investissements financiers de PayRetailers, permettant ainsi à la société de se développer à l’échelle.

Carlos Varas, PDG de Paygol, a affirmé: « Paygol croit passionnément dans le pouvoir de la connaissance locale pour combler les frontières internationales. Avec PayRetailers, nous partageons cette compréhension, alors que nous évoluons désormais ensemble – pour libérer réellement le potentiel des entreprises de commerce électronique dans la région LATAM ».

William Talero, PDG de Pago Digital, a déclaré: « Pago Digital a été fondé à partir d’une vision axée sur des paiements en ligne simples et accessibles. En 10 ans, nous avons parcouru un long chemin et sommes très enthousiastes de passer maintenant au niveau supérieur avec PayRetailers: le partage de technologies, d’expertise et d’aperçus, dans la perspective d’offrir à nos clients des opportunités plus grandes que jamais. »

Royal Park Partners a agi en qualité de conseiller stratégique et financier pour PayRetailers dans le cadre de l’acquisition de Pago Digital.

Dans le cadre de sa feuille de route stratégique, PayRetailers envisage d’élargir sa présence dans la région LATAM, notamment en approfondissant les réseaux existants dans des pays clés de la région – ainsi que ses ambitions en matière d’élargissement à l’Amérique centrale et aux Caraïbes.

Libérer le potentiel de la région LATAM

La mission de PayRetailers – unifier et simplifier les paiements via le commerce électronique – possède le potentiel de catalyser un marché actuellement moins performant. Tandis que le commerce électronique dans la région LATAM connaît une forte croissance, atteignant environ 85 milliards USD en 2021, il demeure néanmoins inférieur à celui de régions dotées de systèmes de paiements intégrés tels l’Europe (environ 530 milliards USD) et les Etats-Unis et le Canada (environ 500 milliards).

Juan Pablo Jutgla a conclu: « La mission de PayRetailers est simple: réaliser le vaste potentiel de commerce électronique qu’offre la région LATAM. La clarté de nos objectifs nous encourage alors que nous faisons l’acquisition d’entreprises déterminantes, au moment opportun, pour offrir les capacités appropriées. Alors que Paygol et Pago Digital nous apportent une nouvelle présence forte au Chili et en Colombie, nous sommes positionnés idéalement pour unifier et simplifier le commerce électronique – pour donner lieu à des expériences de paiement homogène des clients dans la région LATAM et au-delà. »

FIN

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.