Près de 3 Canadiens en emploi sur 10 indiquent que leur situation financière a empiré en raison de la pandémie

Aujourd’hui, Morneau Shepell, un grand fournisseur de services de mieux-être global, de santé mentale et de mieux-être financier, a publié les résultats de son nouveau rapport de l’Indice de mieux‑être financierMC, qui révèle une détérioration de la santé financière globale des Canadiens depuis le début de la pandémie. Le rapport analyse la santé financière des Canadiens en fonction de leur âge, des provinces où ils habitent et des secteurs d’activité dans lesquels ils travaillent, comparativement à l’indice de référence antérieur à 2020.

En janvier, le score à l’Indice de mieux-être financierMC s’établit à -2,8. Un score négatif indique un mieux-être financier plus faible parmi les Canadiens en emploi comparativement à 2019, alors qu’un score positif montre une amélioration. Sur le plan de la santé financière, on observe une différence notable entre les femmes, qui obtiennent un score considérablement plus bas (-5,1), et les hommes (-0,6), ces derniers signalant même une amélioration dans certains domaines. On constate cette différence dans tous les aspects constituant les scores de mieux-être financier, particulièrement les connaissances financières (-5,6 chez les femmes et +1,9 chez les hommes), l’incidence sur la productivité (-2,9 chez les femmes et -1,7 chez les hommes), les comportements financiers (-4,7 chez les femmes et -1,9 chez les hommes) et la perception de la situation financière (-5,3 chez les femmes et +0,2 chez les hommes).

« Habituellement, les employeurs ne sont pas au fait des disparités dans le mieux-être financier de leurs effectifs. Les employés gagnant le même salaire pourraient avoir des niveaux de connaissance très différents, des comportements financiers différents, et une perception de leur situation financière qui leur est propre », déclare Idan Shlesinger, président, Solutions retraite et vice-président exécutif. « Il est évident que le mieux-être financier a une incidence sur la santé mentale et la productivité, mais pour l’améliorer, on ne doit pas adopter une approche universelle, cela ne fonctionnera pas. Les employeurs doivent plutôt appliquer des solutions souples et adaptables aux diverses situations et priorités qui existent entre les groupes. »

Les préoccupations d’ordre financier des Canadiens s’accroissent, mais certains agissent davantage qu’avant

Alors que les effets de pandémie de COVID-19 se font toujours sentir dans nos vies familiale et professionnelle, le mieux-être financier reste au cœur des préoccupations de nombreux Canadiens. On a découvert que depuis le début de la pandémie, les participants sont deux fois plus nombreux à croire que la situation financière a empiré (27 pour cent), comparativement à ceux qui rapportent que leur situation financière s’est améliorée (15 pour cent). La situation ne s’arrange pas, car un participant sur cinq (21 pour cent) affirme que ses préoccupations financières se sont alourdies comparativement aux trois mois précédents.

En conséquence, de nombreux Canadiens réfléchissent à des stratégies pour consolider leur mieux-être financier. L’enquête montre que certains Canadiens adoptent une approche plus proactive à l’égard de leurs finances, 14 pour cent des répondants indiquant qu’ils se renseignent davantage sur les questions financières qu’auparavant, et 11 pour cent priorisant une planification financière d’urgence.

La perception de la situation financière nuit au mieux-être des Canadiens

La perception qu’ont les Canadiens de leur situation financière semble avoir une incidence sur leur mieux-être. L’enquête montre que les participants qui signalent une diminution de salaire par rapport au mois précédent ont le plus faible score de mieux-être financier (-18,0), suivis de ceux dont les heures ont été réduites par rapport au mois précédent (-10,6). Étonnamment, le score de mieux-être financier des participants qui sont présentement sans emploi semble moins affecté (-4,6), peut-être en raison des aides gouvernementales ou de la réduction des dépenses.

« Le mieux-être financier ne se résume pas aux revenus ou à l’épargne. En raison de la pandémie, bien des gens économisent plus par défaut, mais comme cette épargne n’est ni intentionnelle, ni planifiée, elle pourrait ne pas être avantageuse à long terme et nous pourrions observer un bond des dépenses lorsque l’économie redémarrera, pour rattraper le temps perdu », affirme Paula Allen, directrice mondiale et première vice‑présidente, Recherche et mieux-être global. « La bonne nouvelle, c’est que nous voyons une plus grande ouverture à l’information et aux mesures qui peuvent améliorer notre mieux-être financier. Ainsi, et grâce à l’accès à de bons outils, à du soutien et à des conseils financiers, il se pourrait que la crise causée par la pandémie nous soit bénéfique, une fois que nous aurons surmonté les difficultés initiales. »

À propos de l’Indice de mieux-être financierMC

L’enquête Indice de mieux-être financierMC de Morneau Shepell a été menée au moyen d’un sondage en ligne en anglais et en français du 14 au 23 décembre 2020, auprès de 3 000 répondants au Canada. Tous les répondants résident au Canada et étaient employés au cours des six mois précédents. Les données ont été pondérées statistiquement pour assurer que la composition régionale et hommes-femmes de l’échantillon est représentative de cette population. L’Indice de mieux-être financierMC est publié tous les trois mois, depuis février 2021, et compare les scores obtenus aux données de référence recueillies en 2019. Vous pouvez consulter le rapport complet pour le Canada à https://www.morneaushepell.com/permafiles/93295/indice-de-mieux-etre-financierjanvier-2021.pdf.

À propos de Morneau Shepell

Morneau Shepell est un grand fournisseur de services de gestion des ressources humaines axés sur la technologie, qui adopte une approche intégrée du mieux-être des employés grâce à sa plateforme infonuagique. Nous cherchons à offrir à nos clients des solutions de calibre mondial afin de favoriser le mieux-être mental, physique, social et financier de leurs employés. En veillant au mieux-être des gens, nous contribuons au succès des entreprises. Nos services portent sur l’aide aux employés et à la famille, la santé et le mieux-être, la reconnaissance, l’administration des régimes de retraite et d’assurance collective, les services-conseils en régimes de retraite, et les services en actuariat et en placements. Morneau Shepell compte environ 6 000 employés qui travaillent avec près de 24 000 organisations clientes, lesquelles utilisent nos services dans 162 pays. Morneau Shepell inc. est une société cotée à la Bourse de Toronto (TSX : MSI). Pour obtenir de plus amples renseignements sur la société, visitez le site morneaushepell.com.

ID-CORP ID-RS