Press release

Quadient a enregistré une forte reprise au cours du second semestre, permettant une rentabilité soutenue et une forte génération de flux de trésorerie disponibles sur l’ensemble de l’année 2020

0
Sponsorisé par GlobeNewswire

Quadient a enregistré une forte reprise au cours du second semestre, permettant une rentabilité soutenue et une forte génération de flux de trésorerie disponibles sur l’ensemble de l’année 2020

Faits marquants

  • Chiffre d’affaires consolidé de 1 029 millions d’euros en 2020, en baisse contenue de -7.3%1 en organique par rapport à 2019 ;
  • Performance soutenue au quatrième trimestre, en baisse organique de 1,0%, en amélioration continue depuis le fort rebond enregistré au troisième trimestre, portée par la croissance à deux chiffres des activités de Business Process Automation et de Parcel Locker Solutions ;
  • EBIT courant2 de 152 millions d’euros en 2020, ou 145 millions hors reprise de complément de prix3 ;
  • Profitabilité préservée à un niveau élevé grâce à la gestion active des coûts, avec une marge d’EBITDA de 23,9% en 2020 ;
  • Résultat net part du Groupe de 40 millions d’euros en 2020 ;
  • Fort flux de trésorerie4 de 167 millions d’euros en 2020, renforçant la robuste position de trésorerie du Groupe de 914 millions d’euros5 au 31 janvier 2021 ;
  • Dette nette en baisse de 156 millions d’euros par rapport à 2019, se traduisant par un faible levier financier à 0,4x hors leasing6 au 31 janvier 2021 ;
  • Dividende de 0,50 euro par action proposé au titre de l’exercice 2020 ;
  • Mise à jour stratégique et trajectoire financière dévoilées ce jour lors du Capital Markets Day organisé par Quadient (se référer au communiqué de presse relatif au Capital Markets Day publié aujourd’hui).

Paris, le 30 mars 2021,

Quadient (Euronext Paris : QDT), un leader des solutions d’entreprise visant à faire de chaque interaction client – via un canal physique ou digital – une expérience riche et personnalisée, annonce aujourd’hui son chiffre d’affaires consolidé du quatrième trimestre et ses résultats annuels 2020.

Geoffrey Godet, Directeur Général de Quadient, déclare : « Dans le contexte de la crise sanitaire, Quadient a démontré à la fois sa forte résilience sur la première partie de l’année et sa capacité à rebondir rapidement au second semestre. Nous sommes particulièrement satisfaits de la faible baisse organique du chiffre d’affaires réalisée au quatrième trimestre, de seulement moins 1%, grâce à l’impressionnante croissance de près de 88% de l’activité Parcel Locker Solutions. Ces performances confirment la bonne tendance déjà enregistrée au troisième trimestre 2020.

Grâce à nos efforts et à notre agilité, nous avons réussi à atténuer l’impact de la crise tout en maintenant un bon niveau de rentabilité et un bilan sain. Grâce à des mesures strictes de gestion des coûts, nous avons atteint une marge d’EBITDA de près de 24 %, soit une baisse de seulement 80 points de base par rapport à l’année dernière. Nous avons également généré d’importants flux de trésorerie, ce qui a conduit à une réduction significative de notre dette nette, tout en préservant une position de liquidité robuste. En conséquence et en vertu de sa politique de distribution de dividende, Quadient proposera par ailleurs pour approbation par l’Assemblée Générale des actionnaires un dividende de 0,50 euros, le plancher établi dans le cadre du plan stratégique « Back to Growth ». 

RÉSILIENCE DES REVENUS RÉCURRENTS ET FORTE REPRISE DU CHIFFRE D’AFFAIRES NON-RECURRENT

La stratégie de Quadient consiste à favoriser la génération de revenus récurrents dans toutes ses solutions, en particulier au travers des ventes liées aux souscriptions SaaS et à la location. En 2020, le modèle économique du Groupe s’est à nouveau révélé résilient, avec une solide performance des revenus récurrents malgré un environnement commercial et économique difficile, permettant un déclin contenu du chiffre d’affaires consolidé.

Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 1 029 millions d’euros en 2020 (-9,9% comparé à 2019). La baisse du chiffre d’affaires atteint 7,3% en organique1. Les changements de périmètre sont liés à la cession de ProShip fin février 2020, à l’acquisition de YayPay fin juillet 2020 et à la cession des activités du Groupe en Australie et Nouvelle Zélande le 21 janvier 2021.

Les revenus récurrents (71% du chiffre d’affaires total du Groupe) enregistrent une baisse organique limitée de 3,9% en 2020 par rapport à 2019, atténuant le recul de 14,5% en organique des ventes de licences et d’équipement.

En millions d’euros 2020 2019 Variation Variation hors change Variation organique1
Opérations Majeures 919 994 -7,5% -5,8% -5,9%
Customer Experience Management 126 140 -10,3% -8,5% -8,5%
Business Process Automation 69 63 +8,8% +10,1% +9,0%
Parcel Locker Solutions 83 63 +33,4% +36,1% +36,1%
Mail-Related Solutions 641 728 -11,9% -10,3% -10,3%
Opérations Annexes 110 149 -26,0% -25,0% -17,6%
Total Groupe 1 029 1 143 -9,9% -8,3% -7,3%
 
En millions d’euros 2020 2019 Variation Variation hors change Variation organique1
Opérations Majeures 919 994 -7,5% -5,8% -5,9%
Amérique du Nord 501 523 -4,3% -1,4% -1,5%
Principaux pays européens(a) 367 421 -12,7% -12,5% -12,5%
International(b) 51 50 +2,1% +4,7% +4,7%
Opérations Annexes 110 149 -26,0% -25,0% -17,6%
Total Groupe 1 029 1 143 -9,9% -8,3% -7,3%
  1. Incluant l’Allemagne, Autriche, Benelux, France, Irlande, Italie, Royaume-Uni et Suisse.
  2. Le segment International regroupe les activités de Parcel Locker Solutions au Japon, ainsi que les activités Customer Experience Management en dehors de l’Amérique du Nord et des Principaux pays européens La répartition du chiffre d’affaires de l’exercice 2019 par segment et par activité a été revue en conséquence.

Opérations Majeures soutenues par une forte reprise au S2 2020 pour toutes les solutions, à l’exception d’une reprise tardive pour Customer Experience Management

Les Opérations Majeures enregistrent un chiffre d’affaires de 919 millions d’euros (89% du chiffre d’affaires total du Groupe) en 2020, en décroissance organique de 5,9% comparé à 2019. La résilience des revenus récurrents, en baisse organique limitée de 3,0% comparé à 2019 incluant une forte croissance des activités de Parcel Locker Solutions et Business Process Automation, permet d’atténuer le recul des ventes d’équipements lié à l’activité Mail-Related Solutions, ainsi que des ventes de nouvelles licences.

Le segment Amérique du Nord affiche une légère baisse organique de son chiffre d’affaires (-1,5%) en 2020, grâce à la légère croissance organique à un chiffre enregistrée au second semestre, portée par la performance des trois moteurs de croissance (Customer Experience Management, Business Process Automation et Parcel Locker Solutions) et une amélioration de la tendance commerciale de l’activité Mail-Related Solutions.

Le segment des Principaux pays européens enregistre une baisse organique plus prononcée de son chiffre d’affaires (-12,5%) en 2020. Les ventes, qui étaient fortement impactées par les mesures drastiques de distanciation sociale pendant le premier semestre de l’année, se sont améliorées sur le second semestre, en particulier dans la région France/Benelux.

Le segment International affiche une solide croissance de son chiffre d’affaires (+4,7%) en 2020, portée par une forte hausse des revenus de location de l’activité Parcel Locker Solutions.

Customer Experience Management

Le chiffre d’affaires de l’activité Customer Experience Management atteint 126 millions d’euros en 2020, en décroissance organique de 8,5% comparé à 2019.

Les ventes de licences sont affectées par la base de comparaison élevée de 2019, en particulier aux deuxième et quatrième trimestres. Le contexte de distanciation sociale rend également plus difficile l’activité commerciale grands comptes, ce qui pèse sur les acquisitions de nouveaux clients. Quadient continue cependant à élargir sa base de clients avec le gain de 60 nouveaux clients en 2020, dont plusieurs gros contrats au quatrième trimestre. En réponse aux besoins des clients, l’évolution progressive de la demande des licences perpétuelles vers les solutions en mode SaaS a un impact sur les ventes de licences, tout en renforçant le modèle de revenus récurrents du Groupe dans le futur.

Les revenus récurrents (74% du chiffre d’affaires de Customer Experience Management) affichent une très bonne résilience sur l’année avec notamment une croissance élevée à un chiffre des revenus liés aux souscriptions, qui bénéficient d’une croissance toujours forte des ventes de souscriptions en mode SaaS7 et d’une augmentation des revenus liés à la maintenance. Cette performance est toutefois compensée par la baisse des revenus des services professionnels, majoritairement opérés sur site et le nombre moins élevé de placements de nouvelles licences.

La performance est contrastée entre les différentes régions, avec une croissance organique du chiffre d’affaires en Amérique du Nord, reflétant le bon dynamisme de l’ensemble des activités. A l’inverse, le chiffre d’affaires des Principaux pays européens est affecté par les mesures de distanciation sociales plus strictes entrainant un décalage des décisions d’investissements des clients. Le chiffre d’affaires du segment International est également en recul du fait de la base de comparaison élevée en 2019 (avec une croissance organique supérieure à 40% en 2019 par rapport à 2018).

Business Process Automation

Le chiffre d’affaires de l’activité Business Process Automation atteint 69 millions d’euros en 2020, en croissance organique de 9,0% par rapport à 2019. Cette hausse reflète la forte croissance des revenus SaaS, liée à l’augmentation des souscriptions enregistrées au cours des trimestres précédents, ainsi qu’à la hausse significative des facturations liées au volume d’utilisation des plateformes de l’activité Business Process Automation, se traduisant par une hausse des revenus liés à la souscription de près de 20% en 2020.

L’acquisition de nouveaux clients SaaS continue à accélérer tout au long de l’année et dans toutes les régions, portée par les campagnes marketing, un intérêt marqué des clients pour des solutions digitales dans le contexte de crise sanitaire et la reprise globale de la contribution des offres couplées avec l’activité Mail-Related Solutions.

Les ventes de licences représentent une part de plus en plus faible du chiffre d’affaires de l’activité Business Process Automation du fait de l’évolution continue vers des solutions SaaS, en particulier en Amérique du Nord et en France.

YayPay enregistre une première contribution très prometteuse, avec une croissance à trois chiffres de son chiffre d’affaire depuis l’acquisition à la fin du mois de juillet 2020, incluant des premiers éléments de traction de la part des ventes croisées avec le réseau Mail-Related Solutions.

Parcel Locker Solutions

Le chiffre d’affaires de l’activité Parcel Locker Solutions atteint 83 millions d’euros en 2020, en croissance organique de 36,1% par rapport à 2019, grâce à une très forte croissance des revenus récurrents et non récurrents.

Les revenus liés aux souscriptions enregistrent une croissance à deux chiffres par rapport à 2019 grâce à la forte augmentation du chiffre d’affaires lié à la maintenance, aux volumes de colis, au taux d’utilisation (frais facturés aux résidents et de stockage) et grâce au dynamisme du modèle de location, et ce malgré le ralentissement des nouvelles installations au Japon par rapport à 2019. L’activité a également enregistré les premiers déploiements du nouveau modèle de consignes compactes dans le cadre du contrat avec Yamato.

Les ventes d’équipements enregistrent une croissance dynamique au second semestre, en particulier au quatrième trimestre, grâce notamment au déploiement de près de 80% des consignes automatiques prévues dans le cadre du contrat avec la chaine d’enseignes de distribution Lowe’s, compensant largement le ralentissement de l’activité avec les copropriétés et les entreprises lié à la crise sanitaire.

Mail-Related Solutions

Le chiffre d’affaires de l’activité Mail-Related Solutions atteint 641 millions d’euros en 2020, en baisse organique de 10,3% par rapport à 2019. La base installée et les revenus liés aux souscriptions (74% des ventes de Mail-Related Solutions) prouvent leur résilience, largement soutenus par les contrats pluriannuels et les revenus liés à la vente de consommables (cartouches d’encre) qui enregistrent une amélioration tout au long de l’année grâce à la reprise progressive de l’utilisation des équipements et des volumes consommés, malgré un niveau inférieur à la normal.

Les revenus liés aux ventes de nouveaux équipements continuent leur reprise sur la seconde moitié de l’année avec des gains de nouveaux clients et une amélioration des trois segments commerciaux (petits, moyens et grands comptes), même si le placement de systèmes d’insertion et de mise sous pli industriels reste plus modeste. De plus, le carnet de commandes reste élevé fin 2020.

Le déclin continue à être moins marqué en Amérique du Nord que dans les principaux pays européens. La tendance commerciale s’améliore progressivement depuis le niveau bas enregistré au deuxième trimestre, dans toutes les régions, en particulier en Amérique du Nord et dans la région France/Benelux.

Opérations Annexes

Le chiffre d’affaires des Opérations Annexes atteint 110 millions d’euros (11% du chiffre d’affaires total du Groupe) en 2020, en recul organique de 17,6% comparé à 2019. Cette performance reflète principalement la forte baisse du chiffre d’affaires des activités graphiques et de l’activité Mail-Related Solutions dans les pays nordiques et en Australie, ainsi que de moindres revenus liés à l’export (contrats OEM avec des distributeurs tiers pour l’activité Mail-Related Solutions).

En 2020, Quadient a vendu 17 unités de systèmes d’emballage automatisés CVP (contre 16 unités en 2019), dont 2 unités du modèle haut de gamme de CVP.

CHIFFRE D’AFFAIRES DU T4 2020

Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 287 millions d’euros au quatrième trimestre 2020, en légère décroissance organique de 1,0% par rapport au quatrième trimestre 2019 (hors effets de change et de périmètre).

Le chiffre d’affaires des Opérations Majeures atteint 253 millions d’euros au T4 2020, en décroissance organique de 1,2% par rapport au T4 2019, bénéficiant de la résilience continue des revenus récurrents et du fort rebond des revenus non-récurrents.

Le chiffre d’affaires de l’activité Customer Experience Management s’élève à 34 millions d’euros au T4 2020, en décroissance organique de 16,5% par rapport au T4 2019, du fait d’une base de comparaison élevée, de l’impact des mesures de distanciation sociale sur les services professionnels et sur l’activité commerciale, ainsi que du décalage des décisions d’investissements des clients. En revanche, les revenus issus des souscriptions en mode SaaS continuent à progresser très fortement.

Le chiffre d’affaires de l’activité Business Process Automation s’élève à 20 millions d’euros au T4 2020, en croissance organique de 12,8% par rapport au T4 2019, porté par la croissance importante des revenus liés aux souscriptions. Les facturations basées sur le volume d’utilisation continuent leur reprise, mais à un rythme moins soutenu qu’au T3 2020 qui avait bénéficié d’un effet de rattrapage. Les ventes de licences restent impactées par la transition continue vers le mode SaaS, malgré une reprise de l’activité liée aux offres couplées avec l’activité Mail-Related Solutions.

Le chiffre d’affaires de l’activité Parcel Locker Solutions s’élève à 30 millions d’euros au T4 2020, en forte croissance organique de 87,8% comparé au T4 2019. Ceci reflète la performance continue des revenus liés à la souscription et l’important dynamisme du déploiement des consignes automatiques aux États-Unis dans le cadre du contrat avec Lowe’s.

Le chiffre d’affaires de l’activité Mail-Related Solutions s’élève à 170 millions d’euros au T4 2020, en baisse organique de 7,1% par rapport au T4 2019, confirmant le rebond constaté au T3 2020 après l’important déclin enregistré sur le premier semestre de l’année. Les revenus liés à la vente de consommables (cartouches d’encre) continuent à s’améliorer du fait d’une reprise de l’usage, mais reste à un niveau inférieur à la normale.

Le chiffre d’affaires des Opérations Annexes s’élève à 33 millions d’euros au T4 2020, en légère croissance organique de 0,9% par rapport au T4 2019.

REVUE DES RÉSULTATS DE L’EXERCICE 2020

Compte de résultat simplifié

En millions d’euros 2020 2019 Variation
Chiffre d’affaires 1 029 1 143 (9,9)%
Marge brute 743 841 (11,5)%
Marge 72,2% 73,6%  
EBITDA 246 282 (12,8)%
Marge 23,9% 24,7%  
Résultat opérationnel courant hors charges liées aux acquisitions 152(a) 185 (18,1)%
Marge 14,7%(a) 16,2%  
Résultat opérationnel courant 132 170 (22,1)%
Résultat net part du Groupe 40 14 +187.9%
Résultat net par action 0,92 0,15 n/a
Résultat net dilué par action 0,92 0,15 n/a
(a) Dont la reprise du complément de prix liée à l’acquisition de Parcel Pending d’un montant de 6,5 millions d’euros. Hors reprise du complément de prix, le Résultat opérationnel courant hors charges liées aux acquisitions s’élèverait à 145 millions d’euros et la marge associée à 14,1%.

Résultat opérationnel soutenu par la gestion active des coûts

  2020 2019
  Opérations majeures Opérations Annexes Total
Groupe
Opérations majeures(a) Opérations Annexes(a) Total
Groupe(a)
Chiffre d’affaires 919 110 1 029 994 149 1 143
Résultat opérationnel courant hors charges liées aux acquisitions 153(b) (1) 152(b) 188 (3) 185
(a) Les Opérations Majeures incluent désormais les activités de Parcel Locker Solutions au Japon, ainsi que celle de Customer Experience Management en dehors de l’Amérique du Nord et des Principaux pays Européens, alors qu’elles étaient précédemment comptabilisées dans les Opérations Annexes. La répartition du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel courant de l’exercice 2019 a été revue en conséquence.
(b) Dont la reprise du complément de prix liée à l’acquisition de Parcel Pending d’un montant de 6,5 millions d’euros. Hors reprise du complément de prix, les résultats opérationnels courants hors charges liées aux acquisitions des Opérations Majeures et du Groupe s’élèveraient respectivement à 153 millions d’euros et à 145 millions d’euros.

La marge brute s’établit à 72,2% en 2020 contre 73,6% en 2019, malgré une baisse importante des volumes, grâce à la flexibilité inhérente à la base de coûts, une part importante de la fabrication des équipements étant sous-traitée, et à un effet mix défavorable.

Le résultat opérationnel courant hors charges liées aux acquisitions s’élève à 152 millions d’euros en 2020, contre 185 millions d’euros en 2019, reflétant principalement la baisse du chiffre d’affaires et la gestion active des coûts, tant au niveau du coût des ventes que des dépenses opérationnelles. De plus, la poursuite de la mise en œuvre par le Groupe de mesures strictes d’optimisation des coûts permet de réduire les dépenses opérationnelles, avant impact des créances douteuses, d’environ 46 millions d’euros en 2020, tout en lui permettant de maintenir ses efforts d’investissement pour soutenir le déploiement de ses initiatives stratégiques. Le résultat opérationnel courant hors charges liées aux acquisitions inclut également la reprise du complément de prix liée à l’acquisition de Parcel Pending d’un montant non récurrent de 6,5 millions d’euros.

Grâce aux initiatives prises pour protéger la profitabilité, la marge opérationnelle courante hors charges liées aux acquisitions s’établit à 14,7% du chiffre d’affaires en 2020 contre 16,2% en 2019.

Les charges liées aux acquisitions s’élèvent à 20 millions d’euros en 2020 contre 15 millions d’euros en 2019, du fait d’une plus grande activité liée au M&A pendant l’exercice, incluant notamment des coûts liés à la cession de ProShip (prime subordonnée à la finalisation de la transaction) et à l’acquisition de YayPay (prêts sans recours aux fondateurs).

Le résultat opérationnel courant s’élève à 132 millions d’euros en 2020 contre 170 millions d’euros en 2019.

Les charges pour optimisation des structures et les autres charges opérationnelles s’élèvent à 36 millions d’euros en 2020, incluant l’augmentation des dépenses de restructuration associées aux mesures d’optimisation des coûts et la vente des activités graphiques en Australie et en Nouvelle Zélande. Ce montant se compare aux 93 millions d’euros enregistrés en 2019 qui incluaient 70 millions d’euros de dépréciations de près de 100% des survaleurs liées à des activités non-stratégiques au sein des Opérations Annexes.

Le résultat opérationnel s’élève à 96 millions d’euros en 2020 contre 77 millions d’euros en 2019.

Résultat net part du Groupe de 40 millions d’euros

Le coût de l’endettement financier net atteint -33 millions d’euros en 2020 contre -39 millions d’euros en 2019, bénéficiant des opérations de refinancement opérées en 2019 et 2020.

Par ailleurs, le Groupe enregistre des gains de change et autres éléments financiers à 1 million d’euros en 2020 contre des pertes de change et autres éléments financiers de ‑2 millions d’euros en 2019.

Compte tenu de ces éléments, le résultat financier net s’établit à -32 millions d’euros en 2020 contre -41 millions d’euros en 2019.

L’impôt sur les sociétés représente une charge de 24 millions d’euros en 2020 comparé à une charge de 22 millions d’euros en 2019. Le taux d’imposition ressort à 36% en 2020 contre 58% en 2019.

Le résultat net part du Groupe atteint 40 millions d’euros en 2020 contre 14 millions d’euros en 2019. Le résultat net par action s’élève à 0,92 euro en 2020 contre 0,15 euro en 2019.

FORTE GÉNÉRATION DE TRÉSORERIE

L’EBITDA8 atteint 246 millions d’euros en 2020 contre 282 millions d’euros en 2019, reflétant la baisse du résultat opérationnel courant et la relative stabilité des amortissements et dépréciations. La marge d’EBITDA s’élève à 23,9% en 2020 contre 24,7% en 2019.

La variation du besoin en fonds de roulement génère une rentrée nette de trésorerie de 2 millions d’euros en 2020 contre une sortie nette de trésorerie de 7 millions en 2019. Cette évolution reflète un plus haut niveau de créances (facturation tardive ajoutées à des recouvrements plus lents) plus que compensé par le niveau de dettes (décalage du paiement de certaines charges sociales et de la TVA).
Le Groupe enregistre une baisse des créances de leasing (62 millions d’euros en 2020 contre 25 millions d’euros en 2019), en raison de la baisse des placements de nouveaux équipements dans le contexte de confinement.

Le portefeuille de leasing et autres services de financement atteint 598 millions d’euros au 31 janvier 2021 contre 698 millions d’euros au 31 janvier 2020, soit une baisse organique de 8,7% en 2020, contre une baisse organique de 3,5% en 2019. À la clôture de l’exercice 2020, le taux de défaut du portefeuille de leasing se situe autour de 1,7%.

Les intérêts financiers et impôts payés s’élèvent à -37 millions d’euros en 2020 contre -85 millions d’euros en 2019, du fait de l’impact positif des opérations de refinancement opérées en 2019 et 2020 et d’un moindre montant d’impôts payés lié à la baisse d’activité. Pour rappel, les intérêts financiers et impôts payés en 2019 enregistraient deux éléments non-récurrents, à savoir un décaissement de 8,7 millions d’euros lié aux opérations de refinancement et un décaissement net de 6,6 millions d’euros lié à la résolution d’un litige fiscal datant de 2006 à 2008.

Les investissements en immobilisations corporelles et incorporelles s’élèvent à 90 millions d’euros en 2020 contre 109 millions en 2019. Cette évolution reflète la baisse des investissements de maintenance, en ligne avec le recul de l’activité, ainsi que la réduction des investissements relatifs aux équipements en location, à la fois pour les activités liées au courrier et aux consignes colis au Japon, ces dernières étant impactées principalement par une base de comparaison élevée en 2019, un nombre inférieur de placements en 2020 et des besoins en investissements moindres pour les consignes compactes LITE.

Au final, les flux de trésorerie après investissements s’établissent à 167 millions d’euros en 2020 contre 86 millions d’euros en 2019.

AMÉLIORATION DU LEVIER FINANCIER ET SOLIDE POSITION DE TRÉSORERIE

La dette nette baisse de 156 millions d’euros à 512 millions d’euros au 31 janvier 2021 contre 668 millions d’euros au 31 janvier 2020. Le ratio de dette nette/EBITDA s’améliore à 2,1x9 au 31 janvier 2021 contre 2,4x9 au 31 janvier 2020. La dette nette du Groupe est adossée aux flux de trésorerie futurs attendus des activités de location et du portefeuille de leasing et autres services de financement.

Hors leasing, le levier financier reste à un niveau bas de 0,4x9 au 31 janvier 2021 contre 0,9x9 au 31 janvier 2020.

Les fonds propres s’établissent à 1 240 millions d’euros au 31 janvier 2021 contre 1 249 millions d’euros au 31 janvier 2020. Le ratio d’endettement10 est en baisse, à 41% des fonds propres au 31 janvier 2021, contre 54% au 31 janvier 2020.

Au 31 janvier 2021, le Groupe dispose d’une solide position de trésorerie de 914 millions d’euros, comprenant une trésorerie disponible de 514 millions d’euros et une ligne de crédit non tirée pour un montant de 400 millions d’euros à échéance 2024.

PERSPECTIVES

Une mise à jour de la stratégie, ainsi que la trajectoire financière de Quadient, seront dévoilées aujourd’hui lors du Capital Market Day tenu par le Groupe. Un communiqué de presse distinct, dédié à ces éléments, sera publié ce jour.

FAITS MARQUANTS

Quadient poursuit son recentrage et cède ses activités graphiques en Australie et Nouvelle-Zélande

Le 21 janvier 2021, Quadient a annoncé la cession de ses activités graphiques en Australie et en Nouvelle-Zélande à Smartech Business Systems Australia Pty, fournisseur de solutions technologiques et partenaire historique de Quadient dans la région Asie-Pacifique. Dans le cadre de cette opération, Smartech Business Systems Australia Pty devient le distributeur des Solutions liées au Courrier (Mail-Related Solutions) de Quadient en Australie et en Nouvelle-Zélande et continuera de servir plus de 19 000 clients de Quadient dans la région.

La transaction a été finalisée le 20 janvier 2021 et le prix de vente total s’élève à 6 millions de dollars australiens, dont 4 millions de dollars australiens payés à la clôture de l’opération et 2 millions de dollars australiens sous forme de paiements différés.

Quadient obtient la médaille d’or EcoVadis pour son engagement en matière de responsabilité sociétale

Le 14 janvier 2021, Quadient a annoncé que son engagement en matière de développement durable et de responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) a été reconnu par les agences de notation globales EcoVadis11 et CDP12 (anciennement nommée « Carbon Disclosure Project »).

En obtenant la médaille d’or EcoVadis, Quadient se situe dans le top 1% des entreprises évaluées dans son secteur d’activité. Il s’agit de la troisième année consécutive où Quadient obtient cette distinction. EcoVadis s’appuie sur de multiples critères d’évaluation répartis en 4 thèmes : la gestion environnementale, le social et les droits humains, les achats responsables et l’éthique. La reconnaissance de la performance environnementale de Quadient est le reflet de ses bonnes pratiques dans ce domaine, notamment en matière de changement climatique, d’économie circulaire, de santé et sécurité des employés, de conditions de travail, notamment grâce à la mise en place du télétravail et d’horaires flexibles, mais aussi à travers la diversité et l’inclusion et la mise en place d’une ligne dédiée aux questions d’éthique.

L’engagement de Quadient pour la mise en place de pratiques environnementales durables a également été confirmé par une note « B » attribuée par CDP, pour la troisième année consécutive. La méthodologie CDP d’évaluation des entreprises est détaillée et indépendante, attribuant des notes de A à D sur la base de la complétude des données fournies, de la gestion et la prévention des risques environnementaux, ainsi que la démonstration de bonnes pratiques associées à un leadership environnemental. En obtenant une note « B », Quadient se place au-dessus de la moyenne globale et de celle de son secteur d’activité.

ÉVÉNEMENTS POST-CLÔTURE

Quadient renforce son engagement ESG en devenant signataire du Global Compact13 des Nations Unies

Le 25 mars 2021, Quadient a annoncé son adhésion au Global Compact (Pacte Mondial) des Nations Unies, la plus grande initiative de développement durable d’entreprise au monde. Quadient rejoint ainsi plus de 12 000 signataires dans le monde qui intègrent à leur stratégie et leurs opérations les dix principes du Global Compact relatifs au respect des Droits Humains, au droit du travail, à l’environnement et à la lutte contre la corruption.

L’approche de Quadient en matière de responsabilité sociétale s’appuie sur l’amélioration des conditions de travail, la promotion d’une culture de l’intégrité, la réduction de son empreinte environnementale, une offre de solutions innovantes, fiables et durables, et le soutien aux communautés où l’entreprise opère. Ces piliers sont alignés sur les principes du Global Compact des Nations Unies que Quadient s’engage à respecter, soutenir et promouvoir en adhérant à l’initiative. Devenir signataire implique également la mise en place d’actions pour faire avancer les Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU. Quadient a identifié huit objectifs prioritaires auxquels elle contribue déjà.

Cette décision montre l’engagement de Quadient en matière de responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) et permettra de faire progresser ses initiatives stratégiques sur le plan environnemental, social et de gouvernance (ESG).

Quadient annonce l’acquisition de la FinTech Beanworks, leader dans les solutions SaaS d’automatisation de la gestion des factures fournisseurs

Le 22 mars 2021, Quadient a annoncé la signature d’un accord définitif pour l’acquisition de Beanworks, une société en forte croissance, leader dans les solutions SaaS (Software as a Service) d’automatisation de la gestion des factures fournisseurs.

Beanworks a été fondée en 2012 et son siège social est situé à Vancouver, au Canada. L’entreprise optimise les processus de traitement des factures fournisseurs de près de 800 clients, ce qui représente aujourd’hui un total de plus de 11,9 milliards d’euros annuels traités à travers sa plateforme. Le marché de l’automatisation de la gestion des factures fournisseurs est en pleine croissance, accéléré par la pandémie mondiale et le nombre croissant d’équipes travaillant à domicile, ce qui pousse les entreprises de toutes tailles à réfléchir à l’intérêt de dématérialiser leurs processus financiers et adopter le paiement électronique. Adroit Market Research estime que le marché de l’automatisation de la gestion des factures fournisseurs devrait atteindre 4 milliards de dollars américains d’ici 2025.

Grâce à son offre SaaS complète d’automatisation de la gestion des comptes fournisseurs et clients, Quadient est désormais idéalement positionnée pour répondre à la fois aux nouvelles réglementations sur la facturation électronique en Europe et à la demande croissante de solutions de gestion automatisée des flux de trésorerie, offrant plus de contrôle et une meilleure visibilité aux équipes comptables du monde entier.

Depuis la clôture de la transaction, intervenue le 25 mars 2021, Quadient détient une participation majoritaire d’environ 96% dans Beanworks, les deux principaux dirigeants conservant une participation minoritaire. Quadient dispose d’un mécanisme lui permettant d’augmenter sa participation jusqu’à 100% dans les années à venir. Le montant de l’acquisition, hors coûts liés à la transaction, s’élève à un peu plus de 70 millions d’euros14. L’acquisition est intégralement financée en numéraire, sans recours à un endettement additionnel. Malgré la pandémie mondiale, Beanworks a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires d’environ 70% en 2020 par rapport à l’exercice précédent. L’entreprise, qui compte environ 90 collaborateurs, devrait atteindre un chiffre d’affaires d’environ 7 millions d’euros à la fin de 2021.

Quadient double pratiquement ses installations de consignes colis aux États-Unis en 2020 et dépasse les 13 000 unités dans le monde

Le 1er mars 2021, Quadient a annoncé avoir dépassé les 13 000 consignes colis installées dans le monde, ce qui représente globalement plus de 600 000 casiers et positionne Quadient comme le deuxième15 fournisseur mondial de solutions de consignes colis automatiques.

Portées par la forte croissance des ventes en ligne et des attentes clients pour des retraits de colis plus sécurisés, les consignes colis intelligentes Parcel Pending by Quadient ont été adoptées et installées dans des complexes résidentiels et de bureaux, de grandes enseignes de la distribution, des universités prestigieuses et des points relais de livraison et de retrait de colis. Au cours des neuf premiers mois de l’exercice fiscal 2020, clos le 31 janvier 2021, Quadient a vu le nombre de colis livrés dans ses consignes colis augmenter de 78 %.

Quadient nomme Laurent du Passage au poste de Directeur Financier

Le 26 février 2021, Quadient a annoncé la nomination, à compter du 1er mars, de Laurent du Passage au poste de Directeur Financier. Arrivé chez Quadient en 2014, Laurent du Passage a été successivement Directeur Financier de l’activité Customer Experience Management de Quadient et Chef de Cabinet du Directeur Général. Plus récemment, Laurent du Passage était Directeur du Contrôle Financier de Quadient.

Il succède à Christelle Villadary, qui a pris la décision de poursuivre une nouvelle opportunité de carrière.

Quadient gagne trois places au classement Gaïa Research 202016

Le 18 février 2021, Quadient a annoncé être positionné en sixième place du classement général Gaïa Research, gagnant trois places par rapport à l’année précédente. Quadient occupe également la cinquième place du classement des entreprises réalisant un chiffre d’affaires de plus de 500 millions d’euros. Chaque année, le classement Gaïa Research met en avant les entreprises françaises avec les meilleures performances sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), parmi un panel de 230 petites et moyennes entreprises cotées sur Euronext Paris.

Gaïa Research (anciennement Gaïa Rating), l’agence de recherche d’EthiFinance, se spécialise dans l’analyse et la notation ESG des entreprises françaises et européennes. Depuis 2009, elle établit des classements par catégorie de revenus afin de reconnaître les meilleurs acteurs dans un panel de 230 PME et ETI cotées sur Euronext Paris. Les notations sont utilisées par des sociétés de gestion de premier plan dans leur processus de gestion et de choix d’investissement.

Quadient exerce l’option de remboursement par anticipation de son obligation arrivant à maturité en juin 2021

Le 8 février 2021, Quadient a annoncé exercer l’option de remboursement anticipé au pair de la totalité des obligations en circulation ISIN FR0011993120 arrivant à maturité le 23 juin 2021, pour un montant de 163,2 millions d’euros. L’exercice de cette option de remboursement anticipé est intervenu le 23 mars 2021  et a permis une économie sur les frais financiers de l’ordre de 1 million d’euros.

Pour rappel, Quadient avait émis le 23 janvier 2020 un nouvel emprunt obligataire de 325,0 millions d’euros à échéance 2025 portant un coupon de 2,25 %, cette émission étant précisément affectée au refinancement des obligations à échéance juin 2021.

Quadient lance la version 1.2 de sa plateforme cloud Quadient Impress

Le 4 février 2021, Quadient a annoncé  la disponibilité générale de la version 1.2 de Quadient® Impress, une évolution de la plateforme de gestion multicanale des documents sortants qui automatise le flux de communications clients pour les petites et moyennes entreprises. La version 1.2 d’Impress inclut des mises à jour d’architecture de la plateforme cloud, qui permettent d’accélérer la préparation et l’envoi des communications client depuis le poste de travail ou à distance. Ces mises à jour apportent également une plus grande évolutivité et une sécurité renforcée.

Pour en savoir plus sur les publications de Quadient, retrouverez tous les communiqués de presse sur le site investisseurs du Groupe à l’adresse suivante : https://invest.quadient.com/communique-de-presse.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE & WEBCAST

Quadient organise une conférence téléphonique et un webcast à partir de 14h00, heure de Paris (13h00 heure de Londres) ce jour.

Le webcast sera accessible en cliquant sur le lien suivant : Webcast.

La conférence téléphonique sera accessible aux numéros suivants :

▪ France : +33 (0) 1 70 37 71 66 ;

▪ États-Unis : +1 202 204 1514 ;

▪ Royaume-Uni : +44 (0) 33 0551 0200;

Mot de passe : Quadient.

L’enregistrement de la conférence téléphonique sera disponible pendant 1 an.

Agenda

 ·26 mai 2021 : Publication des ventes du T1 2021 (après clôture du marché réglementé d’Euronext Paris).

À propos de Quadient®

Quadient est à l’origine des expériences client les plus significatives. En se concentrant sur trois grands domaines d’activité, l’Automatisation Intelligente des Communications, les Consignes Colis automatiques et les Solutions liées au Courrier, Quadient aide quotidiennement des centaines de milliers d’entreprises à construire des liens durables avec leurs clients et à leur offrir une expérience client d’exception, dans un monde où les interactions se doivent d’être toujours plus connectées, personnelles et mobiles. Quadient est cotée sur le compartiment B d’Euronext Paris (QDT) et fait partie des indices CAC® Mid & Small et EnterNext® Tech 40.

Pour plus d’informations sur Quadient, rendez-vous sur https://invest.quadient.com/.

Contacts

Laurent Sfaxi, Quadient
+33 (0)1 45 36 61 39
l.sfaxi@quadient.com
financial-communication@quadient.com
OPRG Financial
Isabelle Laurent / Fabrice Baron
+33 (0)1 53 32 61 51 / +33 (0)1 53 32 61 27
isabelle.laurent@oprgfinancial.fr
fabrice.baron@oprgfinancial.fr

Caroline Baude, Quadient
+33 (0)1 45 36 31 82
c.baude@quadient.com

Annexes

Évolution du chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2020

En millions d’euros T4 2020 T4 2019 Variation Variation hors change Variation
Organique1
Opérations Majeures 254 269 -5,6% -1,1% -1,2%
Customer Experience Management 34 42 -20,0% -16,5% -16,5%
Business Process Automation 20 18 +11,8% +15,2% +12,8%
Parcel Locker Solutions 30 17 +79,0% +87,8% +87,8%
Mail-Related Solutions 170 192 -11,5% -7,1% -7,1%
Opérations Annexes 33 39 -14,5% -13,8% +0,9%
Total Groupe 287 308 -6,7% -2,7% -1,0%

En millions d’euros T4 2020 T4 2019 Variation Variation hors change Variation organique1
Opérations Majeures 254 269 -5,6% -1,1% -1,2%
Amérique du Nord 135 141 -4,5% +3,1% +2,8%
Principaux pays européens 105 114 -7,6% -7,0% -7,0%
International 14 14 +0,8% +5,0% +5,0%
Opérations Annexes 33 39 -14,5% -13,8% +0,9%
Total Groupe 287 308 -6,7% -2,7% -1,0%

EXERCICE 2020

Compte de résultat consolidé

 

en millions d’euros

2020
(clos le 31 janvier 2021)
2019
(clos le 31 janvier 2020)
Chiffre d’affaires 1 029 1 143
Coûts des ventes (286) (302)
Marge Brute 743 841
Frais de recherche et développement (55) (53)
Frais commerciaux (252) (283)
Frais administratifs et généraux (194) (215)
Frais de maintenance et autres charges (91) (104)
Intéressement, paiement en actions 1 (1)
Résultat opérationnel courant avant charges liées aux acquisitions 152 185
Charges liées aux acquisitions (20) (15)
Résultat opérationnel courant 132 170
Résultat des cessions et autres charges opérationnelles (36) (93)
Résultat opérationnel 96 77
Résultat financier (32) (41)
Résultat avant impôt 64 36
Impôts sur les bénéfices (24) (22)
Quote-part de résultat des SME 1 1
Résultat net 41 15
Intérêts minoritaires 1 1
Résultat net part du Groupe 40 14

Bilan consolidé

Actif
En millions d’euros
31 janvier 2021

 

31 janvier 2020

 

Ecarts d’acquisition 1 026 1 045
Immobilisations incorporelles 128 130
Immobilisations corporelles 207 235
Autres actifs financiers non courants 65 69
Créances de leasing 598 698
Autres créances non courantes 3 4
Impôts différés actifs 17 9
Stocks 71 77
Créances 231 233
Autres actifs courants 100 96
Trésorerie et équivalent de trésorerie 514 498
Actifs détenus en vue de leur vente 0 21
TOTAL ACTIF 2 960 3 115

Passif
En millions d’euros
31 janvier 2021

 

31 janvier 2020

 

Capitaux propres 1 240 1 249
Provisions pour risques et charges non courantes 27 29
Dettes financières non courantes 821 1 055
Autres dettes non courantes 3 1
Dettes financières courantes 205 112
Impôts différés passifs 148 135
Produits constatés d’avance 187 198
Instruments financiers 1 2
Autres passifs courants 328 327
Passifs détenus en vue de leur vente 0 7
TOTAL PASSIF 2 960 3 115

Tableau de flux de trésorerie simplifié

 

En millions d’euros

2020
(clos le 31 janvier 2021)
2019
(clos le 31 janvier 2020)
EBITDA 246 282
Autres éléments de la capacité d’auto financement (16) (20)
Capacité d’autofinancement avant coût de l’endettement et impôts 230 262
Evolution du besoin en fonds de roulement 2 (7)
Variation nette des créances de leasing 62 25
Flux de trésorerie provenant de l’exploitation 294 280
Intérêts financiers et impôts payés (37) (85)
Flux de trésorerie nets provenant des activités opérationnelles 257 195
Investissements en immobilisations corporelles et incorporelles (90) (109)
Flux de trésorerie nets après investissements 167 86
Incidence des variations de périmètre (9) (12)
Cessions d’immobilisations 0 3
Autres 1 0
Flux de trésorerie nets après acquisitions et cessions 159 77
Augmentation de capital (1) 1
Dividendes versés (12) (18)
Variation des dettes et autres (118) 191
Flux de trésorerie nets provenant des opérations de financement (131) 174
Incidence des taux de change sur la trésorerie (12) 0
Variation de trésorerie nette 16 251


1 Le chiffre d’affaires de l’exercice 2020 est comparé au chiffre d’affaires de l’exercice 2019, duquel est déduit le chiffre d’affaires de ProShip et des activités graphiques en Australie et Nouvelle Zélande et auquel est ajouté le chiffre d’affaires de YayPay, pour un montant consolidé de 13 million d’euros, et est retraité d’un impact de change défavorable de 18 millions d’euros sur la période ; Le chiffre d’affaires du T4 2020 est comparé au chiffre d’affaires du T4 2019, duquel est déduit le chiffre d’affaires de ProShip et des activités graphiques en Australie et Nouvelle Zélande et auquel est ajouté le chiffre d’affaires de YayPay, pour un montant consolidé de 5 millions d’euros, et est retraité d’un impact de change défavorable de 12 million d’euros sur la période.
2 Résultat opérationnel courant hors charges liées aux acquisitions.
3 Reprise du complément de prix lié à l’acquisition de Parcel Pending pour un montant de 6,5 millions d’euros.
4 Flux de trésorerie après investissements.
5 514 millions d’euros de trésorerie disponible et 400 millions de ligne de crédit non tirée à échéance 2024.
6 Incluant IFRS 16.
7 SaaS = Software as a Service.
8 EBITDA = résultat opérationnel courant + dotations aux amortissements corporels et incorporels.
9 Incluant IFRS 16.
10 Dette nette / fonds propres.
11 Pour en savoir plus, rendez-vous sur https://ecovadis.com/fr/
12 Pour en savoir plus, rendez-vous sur https://www.cdp.net/.
13 Pour en savoir plus sur le Global Compact, visitez le site : https://www.unglobalcompact.org/.
14 Sur la base du taux de change €/$ de référence de la BCE au 19 mars 2021.

15 Source : Analyses de marché Quadient
16 Pour plus d’informations sur Gaïa Research, visitez www.gaia-rating.com

Pièce jointe