Press release

Recherche de Black Hat Europe 2018 : Faible confiance envers le GDPR, manque de confidentialité via les médias sociaux, attaques nationales imminentes contre des infrastructures critiques, entre autres

0
Sponsorisé par GlobeNewsWire

Inscrivez-vous dès maintenant et ce jusqu’au 2 décembre pour économiser 200 livres sterling sur le Briefings Pass

SAN FRANCISCO, 14 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) — Alors que le monde s’adapte au GDPR et accorde de plus en plus d’attention à la protection de la vie privée et à la sécurité, les principaux professionnels européens de la sécurité de l’information doutent encore de la capacité du secteur à protéger les infrastructures critiques, les réseaux d’entreprise et les informations personnelles.

Le nouveau rapport de recherche de Black Hat Europe intitulé Europe’s Cybersecurity Challenges (Les défis de la cybersécurité en Europe), décrit en détail les pensées qui taraudent les professionnels européens de la sécurité des informations. Le rapport inclut directement les nouvelles idées émanant de plus de 130 personnes interrogées et couvre des sujets liés au GDPR, à la protection de la vie privée, aux défis actuels du secteur et à ce que les Européens devraient prévoir dans les années à venir.

Le GDPR en vaut-il la peine ?
Alors que les personnes interrogées ont indiqué que le Règlement général sur la protection des données (RGPD) (ou GDPR en anglais, pour « General Data Protection Regulation ») mis en œuvre en mai était une priorité, il y’a un manque de confiance naissant quant à son efficacité potentielle. Il ne fait aucun doute que des changements ont été apportés pour se conformer au GDPR – 70 % d’entre eux confirment qu’ils ont des ressources dédiées aux initiatives GDPR. Cependant, il est intéressant de noter que plus d’un tiers seulement de personnes déclarent avoir confiance dans la conformité de leur organisation au GDPR. Et parmi ceux qui pensent que le GDPR pourrait potentiellement contribuer aux efforts de protection de la vie privée, moins d’un sur quatre pense que l’aide sera substantielle.

Quelle est la plus grande menace pour la protection des informations personnelles des Européens ?
À mesure que le GDPR entre pleinement en vigueur et les consommateurs lisent les gros titres au sujet de l’utilisation abusive d’informations personnelles par les organisations de médias sociaux, les professionnels de la sécurité deviennent de plus en plus sensibles aux défis de la confidentialité. Parmi leurs plus grandes préoccupations, il y a l’utilisation d’informations personnelles identifiant la personne par des organismes commerciaux. Presque 60 % des personnes interrogées ont cité la collecte et/ou la vente d’informations personnelles par les entreprises et les organisations de médias sociaux qui ne protègent pas correctement l’intimité en tant que plus grand danger vis-à-vis des données personnelles. Ces préoccupations ont conduit plus de 40 % des professionnels de sécurité de l’information à projeter de réduire au minimum leur propre utilisation des médias sociaux, et beaucoup conseillent leurs utilisateurs et entités commerciales d’en faire autant.

L’infrastructure critique européenne reste une préoccupation un an plus tard
Près des deux tiers des professionnels de la sécurité (65 %) estiment qu’une attaque majeure contre les infrastructures critiques couvrant plusieurs pays européens se produira au cours des deux prochaines années. Ce chiffre indique que les préoccupations relatives à une telle attaque ne se sont pas atténuées depuis le sondage de l’an dernier. Les cybermenaces émanant de grands États, tels que la Russie et la Chine, semblent constituer une préoccupation majeure : 30 % pensent que les grands États constituent la plus grande menace, suivis de 17 % citant des criminels organisés motivés par des considérations financières.

Pourquoi les équipes européennes de cybersécurité sont-elles si dubitatives quant à leurs moyens de défense ?
Comme l’indique le rapport de l’année dernière, les faibles moyens de défense de l’Europe sont toujours liés au manque de fonds, à des professionnels non équipés et à une technologie inefficace. 42 % des personnes interrogées pensent que le maillon le plus faible dans leurs moyens de défense sont des utilisateurs qui violent la politique de sécurité et sont trop facilement dupés par des attaques d’ingénierie sociale. Entre-temps, 20 % blâment le manque de qualifications pour des stratégies de sécurité informatique qui ont échoué, et moins de la moitié pense qu’ils ont un budget suffisant pour se défendre contre les menaces d’aujourd’hui.

Autres résultats clés

  • Seulement 15 % participent personnellement à l’achat ou la vente de cryptomonnaie
  • 70 % invitent les utilisateurs à revoir les données qu’ils partagent sur les réseaux sociaux
  • Une fois enquis des outils de sécurité les plus efficaces, les professionnels se sont classés comme suit : authentification multifacteur (88 %), chiffrement (87 %) et pare-feu (75 %)
  • 52 % déclarent que les attaques sophistiquées et ciblées constituent leur principale préoccupation en matière de cybersécurité

Télécharger le rapport de recherche complet
Les informations tirées du dernier rapport de Black Hat Europe attirent l’attention sur les préoccupations et les problèmes critiques de l’industrie à l’échelle nationale et mondiale. Pour en savoir plus sur ces résultats et d’autres informations rapportées, téléchargez une copie de Europe’s Cybersecurity Challenges, ici : messages.blackhat.com/eu18-report

Black Hat Europe 2018 : du 3 au 6 décembre, Londres (Royaume-Uni)
À la suite de cette nouvelle recherche, Black Hat accueillera certains des plus brillants esprits de la communauté InfoSec à Black Hat Europe 2018. L’événement mettra en vedette un programme robuste, couvrant tout : plateformes populaires de médias sociaux, appareils mobiles, systèmes d’exploitation largement utilisés, et plus encore. L’événement se tiendra du 3 au 6 décembre au EXCEL London, à Londres (Angleterre). Pour obtenir de plus amples informations et économiser 200 € sur votre Briefings pass au plus tard le 2 décembre, veuillez consulter : blackhat.com/eu-18/

Connectez-vous avec Black Hat (#BlackHat)

Futurs évènements et dates Black Hat

  • Black Hat Europe 2018, Londres (Angleterre), du 3 au 6 décembre 2018
  • Black Hat Asia 2019, Singapour, du 26 au 29 mars 2019
  • Black Hat USA 2019, Las Vegas, Nevada, du 3 au 8 août 2019

À propos de Black Hat
Depuis 20 ans, Black Hat présente aux participants les recherches, développements et tendances les plus récents en matière de sécurité des informations. Ces événements et formations internationaux de haut niveau sont animés par les besoins de la communauté de la sécurité, dans le but de réunir les plus brillants esprits du secteur. Black Hat inspire les professionnels à tous les niveaux de leur carrière, en encourageant la croissance et la collaboration parmi les universitaires, les chercheurs de calibre mondial et les leaders des secteurs public et privé. Les Briefings et les Formations Black Hat sont organisés chaque année aux États-Unis, en Europe et en Asie. Des informations complémentaires sont disponibles sur : blackhat.com. Black Hat est organisé par UBM, qui en juin 2018 a fusionné avec Informa PLC pour devenir un groupe de services d’information leader B2B et le plus grand organisateur d’évènements B2B à l’échelle mondiale

Pour en savoir plus et pour les dernières nouvelles et informations, consulter www.ubm.com et www.informa.com.

Contact presse :
Kimberly Samra
Black Hat PR
BlackHatPR@ubm.com