Rossum lève une série A record de 100 millions de dollars auprès de General Catalyst pour réinventer la communication des documents B2B

Rossum, la société d’intelligence artificielle qui réinvente la manière dont les entreprises s’envoient des documents, a levé 100 millions de dollars auprès d’un des fonds les plus réputés aux États-Unis, General Catalyst, pour ce qui est devenue la plus grande série A jamais réalisée en Europe de l’Est. Les précédents investisseurs LocalGlobe, Seedcamp, Miton et Elad Gil prennent part à la collecte, alors que Rossum projette de tirer parti de la demande croissante en automatisation des processus d’entreprise.

S’étant rapidement imposé comme le leader du marché de la gestion des documents par IA et comme le logiciel incontournable pour les plus grandes entreprises d’Europe, Rossum crée une passerelle de documents universelle conçue pour aider le monde de l’entreprise à avancer plus rapidement et à réaliser des transactions en quelques minutes, au lieu de semaines entières. Les fondateurs de Rossum, trois doctorants ayant laissé tomber l’université pour créer leur activité, automatisent l’intégralité de la pile de communication d’entreprise dans l’optique de transformer la gestion bureaucratique, coûteuse et chronophage des documents en un processus fluide et sans papier.

Rossum a multiplié par cinq sa croissance au cours des 12 derniers mois, alors que startups et entreprises ayant pignon sur rue ont pris conscience de l’impact que l’automatisation des processus robotiques (APR) peut avoir sur la productivité et l’affectation des ressources. La vision de l’entreprise, qui consiste à rendre la communication de documents B2B parfaitement fluide, pour toujours, a reçu un profond écho auprès des grandes et petites entreprises qui utilisent la plateforme B2B basée sur IA pour échanger et traiter toute sorte de documents en toute simplicité, sans bouleverser les infrastructures existantes, comme la messagerie électronique et les documents PDF.

La demande des entreprises s’accentue en matière d’automatisation

Plus de 150 des plus grandes capitalisations et des plus fortes croissances d’Europe telles que Bosch, Siemens, Veolia, EY et Adyen, utilisent la plateforme pour échanger et traiter des documents, comme les factures, des bons de commandes, des devis, des déclarations financières et des déclarations douanières. La passerelle nuagique libère les collaborateurs des griffes (coûteuses) de la saisie de données, relie tous les documents pertinents à une transaction, garantit le calendrier des transactions avec des flux de données automatisés, et intègre les documents à d’autres systèmes pour entreprise, comme SAP et Oracle.

Alors que l’APR se concentre sur les process internes, Rossum ouvre la voie de l’automatisation des process inter-entreprises, un défi titanesque sans IA avancée. Assurer le flux des documents entre des entreprises libère considérablement le personnel qui se consacrait jusqu’à présent au traitement manuel, rébarbatif et abrutissant, des documents. Rossum estime que son système élimine plus de 90% de ce travail manuel.

Le financement de 100 millions de dollars sera utilisé pour recruter de nouveaux talents en ingénierie et en IA au sein de Rossum, qui observe une demande particulièrement prononcée pour ses produits en Amérique du Nord, en Europe de l’Ouest et en Asie-Pacifique. Les fonds seront également utilisés pour ouvrir de nouveaux hubs aux États-Unis, en Europe et en Asie, et projette d’ouvrir un centre de recherche à Prague consacré à la communication de documents B2B, en coopération avec des universités tchèques.

Une solution unifiée et unique

Rossum investit lourdement dans le développement de produits, démontrant ainsi que son leadership en IA peut s’appliquer à un large éventail de cas d’usage. Alors que sa mission de saisie optimale des données par IA reste l’élément central du logiciel de Rossum, la société automatise graduellement toute la pile communicationnelle de l’entreprise, créant ainsi une solution unifiée et unique pour la communication inter-entreprises.

Pour Rossum, la prochaine phase sera l’expansion de son produit et de son écosystème de partenaires dans des segments verticaux spécifiques, comme la finance, la logistique, l’assurance et la gestion des commandes. La société déploie une passerelle universelle de documents capable de gérer l’intégralité des process et types de document dans chaque industrie. Depuis la détection des fraudes en début de transaction jusqu’aux approbations en fin de transaction, tous les process seront intégrés aux flux de la plateforme.

« Il existe une opportunité cachée dans le fait que chaque produit dans le monde nécessite une coopération entre des centaines d’entreprise, ce qui produit des milliers d’opérations. En tant que chef de file de la gestion des documents par IA, nous sommes dans une position unique pour transformer la manière dont ces opérations sont communiquées et traitées. Rossum a déjà fait économiser des milliards de frappes clavier en saisie de données à ses clients. Aujourd’hui, nous permettons aux utilisateurs d’économiser du temps durant tout le processus transactionnel grâce à une plateforme de communication d’entreprise de bout en bout. Petites et grandes entreprises prennent conscience des avantages considérables qui découlent d’un tel système, et elles nous font confiance pour le leur fournir », déclare Tomas Gogar, PDG de Rossum.

« Rossum a identifié un problème qui est si généralisé que nous n’y pensions que rarement. Les fondateurs se sont rendu compte de cette incroyable opportunité cachée, et ont créé une solution disruptive basée sur une deep tech entièrement nouvelle. Rossum n’en est qu’à ses débuts, mais elle jouit déjà d’une portée mondiale et a un impact considérable sur ses entreprises clientes », déclare Trevor Oelschig, directeur général de General Catalyst.

« Il est remarquable que trois scientifiques en IA à Prague ont abandonné leurs études pour créer une entreprise et se retrouver, cinq ans plus tard, à la tête de 140 personnes au service des plus grandes marques au monde et construisant quelque chose d’exceptionnel. Les histoires de croissance fulgurante comme UiPath, Celonis et désormais Rossum montrent que la région CEE devient une véritable locomotive mondiale de l’IA et de l’automatisation. Nous sommes de nouveau témoins de l’association entre une véritable ambition d’entreprise et de profondes compétences techniques dans cette région », déclare Reshma Sohoni, associée fondatrice de Seedcamp.

« Rossum est sur le point de saisir une énorme opportunité de marché. Des documents de toute sorte forment l’élément vital de la communication B2B, et chaque entreprise au monde souhaite automatiser rapidement ce processus. Rossum se positionne parfaitement pour répondre à ce besoin. Son IA inégalée en matière de saisie cognitive des données signifie que les utilisateurs de Rossum n’ont pas besoin d’entrer en contact avec leurs partenaires commerciaux pour automatiser cette communication », ajoute Mish Mashkautsan, associé général, LocalGlobe et Latitude.

Rossum a vu le jour en 2016, sous l’impulsion de trois doctorants en IA – Tomas Gogar, Petr Baudis et Tomas Tunys – qui ont quitté l’université avant d’être nommés au New Europe 100 Challengers du Financial Times. Gogar a également figuré au classement 30 under 30 de Forbes. Le travail de thèse de Baudis a été référencé dans le document scientifique de Google signant son historique victoire AlphaGo AI en 2016.

Rossum a précédemment levé 9,5 millions de dollars, et les investisseurs actuels ont pris part au nouveau cycle de financement. Parmi les clients de Rossum figurent Cushman & Wakefield, BDO, Suez et PwC, et sa technologie est intégrée aux solutions de fournisseurs de technologies d’entreprise tels que Celonis ou Flexport.

Rossum a été nommé parmi les sociétés nuagiques les plus prometteuses d’Europe dans l’Accel Euroscape durant deux années consécutives, et a figuré au classement annuel CB Insights des 100 sociétés privées d’IA les plus prometteuses au monde. Everest Group a désigné Rossum comme « Star Performer » pour l’année 2020 en matière d’impact de marché dans l’écosystème du traitement de documents.

Citations de clients:

Jana Vlkova, responsable des comptes fournisseurs, PepsiCo, CEE: « Nous avions un backlog interminable avant de déployer Rossum. Aujourd’hui, nous terminons toujours notre travail dans les délais. »

Michal Cipa, responsable TI, Cosco Shipping Line: « Toutes nos factures passent par Rossum; je ne peux pas imaginer notre processus de comptes fournisseurs sans Rossum. »

– Fin –

À propos de Rossum

Rossum élimine les tâches administratives inutiles en automatisant la communication d’entreprise. Des milliers d’équivalents-vie sont gaspillés tous les jours à cause de la gestion manuelle de documents administratifs internes. C’est un travail horrible qui ralentit le monde entier. Le moteur IA propriétaire de Rossum surpasse les solutions d’extraction de données à bande étroite en termes de précision, et élimine plus de 90% du travail manuel. Rossum est au service de centaines des plus grandes entreprises mondiales, allant des fournisseurs de logiciels commerciaux, comme Celonis, à des entreprises du Fortune 500, comme Bosch, Cushman & Wakefield, COSCO Shipping, Delivery Hero, Deloitte, EY, K+S, Molson Coors, PepsiCo, Siemens, Suez et Veolia. Rossum est financé par les plus grands fonds de capital-risque à Londres et par les investisseurs providentiels les plus aguerris de la Silicon Valley. La société a déjà économisé plus de cinq milliards de frappes clavier à l’échelle mondiale.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.