SoftServe nomme Alfredo Rubina au poste de vice-président des solutions et du conseil dans le domaine des services financiers

SoftServe, autorité de premier plan dans le domaine du numérique, et société de consultance a nommé Alfredo Rubina au poste de vice-président des solutions et du conseil dans le domaine des services financiers, avec effet immédiat. Rubina compte plus de 25 années d’expérience internationale dans la vente de technologies et logiciels d’entreprise, le développement d’entreprise, et la gestion générale dans le secteur des services financiers. Au poste de vice-président des Services financiers, il aura pour responsabilité de définir et de développer la stratégie de commercialisation et de croissance des services financiers de SoftServe, notamment en supervisant la feuille de route verticale et le déploiement des offres et accélérateurs, ainsi qu’en créant des canaux de vente, et en renforçant les relations avec les organisations clientes et les sociétés partenaires. Rubina dépendra hiérarchiquement de Volodymyr Semenyshyn, vice-président exécutif de SoftServe pour la région EMOA et les Services financiers.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20211019006099/fr/

Alfredo Rubina, Vice President Financial Services Domain Solutions and Consulting at SoftServe. (Photo: Business Wire)

Alfredo Rubina, Vice President Financial Services Domain Solutions and Consulting at SoftServe. (Photo: Business Wire)

« Alfredo apporte à SoftServe une impressionnante expérience de travail à l’international, avec des sociétés financières et entreprises de premier ordre, opérant aux plus hauts niveaux », a déclaré Semenyshyn. « Je suis heureux de pouvoir compter sur lui pour superviser le domaine de nos services financiers, ainsi que pour bâtir et mener des équipes développant des solutions et services qui permettront à nos clients d’atteindre leurs objectifs. »

« SoftServe a la réputation de délivrer avec succès de la valeur pour les clients, en mettant en place des relations gagnant-gagnant et des solutions innovantes dans un environnement d’affaires à évolution rapide », a déclaré Rubina. « En tant que vice-président des Services financiers, je me concentrerai sur le soutien permettant aux institutions financières d’identifier les tendances, de maîtriser les défis, de libérer des opportunités, et de promouvoir la transformation via les nouvelles technologies numériques. J’ai pour objectif de permettre aux clients de faire croître leur activité, d’améliorer l’efficience et de réduire les coûts, ainsi que d’alimenter le taux de croissance continu et rapide de SoftServe dans la région EMOA. »

Avant de rejoindre SoftServe, Rubina a dirigé la stratégie et la commercialisation en tant que responsable de la franchise numérique d’IHS Markit dans les régions EMOA et Amérique latine. À ce poste, il a assumé l’entière responsabilité des pertes et profits et revendiqué la réussite de l’activité auprès des nouveaux clients, des segments de clients, et des marchés dans différents pays.

Avant de travailler chez IHS Markit, Rubina a exercé chez Interactive Data Managed Solutions AG pendant plus de 15 ans, dans l’établissement et l’expansion de l’activité numérique jusqu’à un niveau de fournisseur leader mondial en solutions sur mesure pour le secteur financier.

Rubina a précédemment exercé dans le secteur de la banque d’investissement ainsi qu’au sein d’organisations allemandes de banque de détail et de banque d’épargne, où il a occupé divers postes de gestion des comptes, de vente, et de développement d’entreprise.

Rubina a étudié l’informatique d’entreprise et l’administration des affaires à l’Université de Mannheim, après un apprentissage professionnel en banque chez Sparkasse Mannheim.

Cosmopolite allemand d’origine péruvienne, Rubina aime les sports, et admire avec passion la musique. Aux côtés de son épouse, il élève deux filles, et possède un berger de Bergame, une race de chien très particulière et très rare. Fervent partisan de la responsabilité d’entreprise, de la protection de l’environnement, et du bien-être animal, Rubina est un bénévole actif chez The Tafel, plus grande organisation de dons alimentaires en Allemagne, et s’implique dans la Fédération allemande du bien-être animal. Il compense également son empreinte CO2 dans le cadre de Compensators, une organisation à but non lucratif, qui achète des quotas d’émission auprès du Système d’échange de quotas d’émission de l’Union européenne, et qui les désaffecte définitivement.

À propos de SoftServe

SoftServe est une autorité du numérique qui conseille et fournit à l’avant-garde de la technologie. Nous révélons, transformons, accélérons, et optimisons la façon dont les entreprises et les sociétés de logiciels mènent leurs affaires. Grâce à nos compétences d’experts dans les secteurs de la santé, de la vente au détail, de l’énergie, des services financiers et plus encore, nous mettons en œuvre des solutions de bout en bout pour fournir l’innovation, la qualité, et la rapidité auxquelles s’attendent les utilisateurs de nos clients.

SoftServe fournit une innovation ouverte, depuis la génération de nouvelles idées convaincantes, jusqu’au développement et à la mise en œuvre de produits et de services transformationnels. Notre travail et notre expérience client sont bâtis sur le principe d’une expérience empathique et axée sur l’humain, garantissant une continuité dès le moment du concept jusqu’au lancement. Nous donnons aux entreprises et aux sociétés de logiciels les moyens de (ré)identifier la différenciation, d’accélérer le développement de solutions et d’être des concurrents redoutables dans l’économie numérique d’aujourd’hui. Nous sommes à vos côtés où que vous vous trouviez dans votre parcours.

Consultez notre site Web, notre blog, et nos pages LinkedIn, Facebook, et Twitter.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.