SOITEC PUBLIE SES RÉSULTATS ANNUELS DE L’EXERCICE 2020-2021  

SOITEC PUBLIE SES RÉSULTATS ANNUELS DE L’EXERCICE 2020-2021

  • Chiffre d’affaires de 584 M€, en hausse de 1% à périmètre et taux de change constants1 (soit une baisse de 2% en données publiées)
  • Marge d’EBITDA2 de l’Électronique3 de 30,7%, en ligne avec les objectifs
  • Forte génération de flux nets de trésorerie d’exploitation de l’Électronique à 174 M€
  • Chiffre d’affaires 2021-2022 désormais attendu autour de 950 M$ (soit autour de 800 M€ sur la base d’un taux de change €/$ de 1,2), représentant une croissance d’environ 40 % à périmètre et taux de change constants1
  • Marge d’EBITDA2 de l’Électronique3 2021-2022 attendue autour de 32%
  • Investissements d’environ 240 M€ prévus en 2021-2022 pour poursuivre l’augmentation des capacités de production
  • La vision stratégique de Soitec pour les 5 ans à venir sera présentée lors de son Capital Markets Day 2021 (se référer au communiqué de presse dédié qui sera publié le 10 juin)

Bernin (Grenoble), France, le 9 juin 2021 – Soitec (Euronext Paris), un leader mondial de la conception et de la production de matériaux semi-conducteurs innovants, annonce ce jour ses résultats annuels de l’exercice 2020-2021 (clos le 31 mars 2021). Ces états financiers4 ont été arrêtés par le Conseil d’administration lors de la réunion tenue ce jour.

Paul Boudre, Directeur Général de Soitec, a déclaré : « Comme attendu, notre exercice 2020-2021 s’est révélé être une année de transition après une croissance organique de près de 30% enregistrée en 2019-2020. Malgré le contexte du Covid, nous sommes parfaitement en ligne avec nos objectifs, ayant réalisé une légère croissance organique et maintenu notre marge d’Ebitda au-dessus de 30%. Dans le même temps, nous avons généré un fort niveau de cash flows opérationnels, ce qui, conjugué à l’émission de notre nouvelle obligation convertible en octobre dernier, renforce notre liquidité et contribuera au financement de notre croissance au-delà même de l’exercice 2021-22.

Nos perspectives pour l’exercice 2021-22 sont prometteuses. Portés par l’accélération du déploiement des générations de portables 5G, par de nouveaux progrès dans l’électrification des véhicules et par un recours croissant à l’intelligence artificielle embarquée et au cloud computing, nous revoyons à la hausse nos objectifs et attendons désormais une croissance organique d’environ 40 %. Une telle performance va nous permettre de reprendre la forte trajectoire de croissance que Soitec a amorcée il y a cinq ans, après que le Groupe se soit recentré sur l’Électronique. Nous visons, de plus, une amélioration de notre marge d’Ebitda, conformément à notre ambition de générer une croissance profitable, » a ajouté Paul Boudre.

Chiffre d’affaires stable et marge d’EBITDA2 maintenue à un niveau soutenu

Compte de résultat consolidé (1ère partie)

(en millions d’euros) 2020-2021 2019-2020 Évolution
       
Chiffre d’affaires 583,8 597,5 -2%
       
Marge brute 183,5 195,4 -6%
En pourcentage du chiffre d’affaires 31,4% 32,7%  
       
Frais de recherche et développement (44,4) (32,5) +37%
Frais généraux, administratifs et commerciaux (49,1) (45,2) +9%
       
       
Résultat opérationnel courant 90,0 117,7 -24%
En pourcentage du chiffre d’affaires 15,4% 19,7%  
       
EBITDA2 (activités poursuivies) 179,0 185,4 -3%
En pourcentage du chiffre d’affaires 30,7% 31,0%  

Le chiffre d’affaires consolidé de l’exercice 2020-2021 a atteint 583,8 millions d’euros, en baisse de 2,3% par rapport à l’exerice 2019-2020. Cette baisse résulte d’une croissance de 0,9% à périmètre et taux de change constants1 et d’un effet de change négatif de 3,2% (l’effet de périmètre lié à l’acquisition de Soitec Belgium en mai 2019 étant négligeable). Les ventes de plaques ont été également réparties entre les diamètres de 150/200 mm et 300 mm.

  • Les ventes de plaques de 150/200 mm ont atteint 277,4 millions d’euros, en croissance de 4% à taux de change constants et de 1% en données publiées. Cette augmentation résulte de la conjugaison d’une nouvelle croissance additionnelle des ventes de plaques de RF-SOI en 200 mm dédiées aux applications de radiofréquence pour les smartphones, d’une baisse des ventes de plaques de Power-SOI due aux difficultés rencontrées par le marché automobile et d’une forte hausse des ventes de plaques de 150 mm POI (Piezoelectric-on-Insulator) pour filtres RF, rendue possible par l’augmentation de la capacité de production de Soitec.
  • Les ventes de plaques de 300 mm se sont élevées à 276,7 millions d’euros, en baisse de 3% à taux de change constants et de 6% en données publiées. Les ventes de plaques de RF-SOI en 300 mm se sont légèrement repliées tout en restant à un niveau élevé, toujours portées par le marché de la 4G et bénéficiant de la croissance du marché de la 5G. Les ventes de plaques de FD-SOI ont été inférieures à l’an dernier mais ont enregistré un fort rebond sur la deuxième partie de l’exercice, reflétant un renforcement de l’offre basée sur la technologie FD-SOI pour des applications destinées à la 5G, à l’edge-computing et à l’automobile. L’augmentation des ventes des autres plaques de 300 mm a été tirée par une hausse de ventes d’Imager-SOI dédiés aux applications d’imagerie 3D pour smartphones, tandis que les ventes de Photonics-SOI pour les centres de données ont reculé.
  • Les revenus de licences et autres revenus sont passés de 28,3 millions d’euros au cours de l’exercice 2019-2020 à 29,7 millions d’euros lors de l’exercice 2020-2021, en croissance de 6% à périmètre et taux de change constants1. Cette augmentation est essentiellement due à une plus forte contribution des revenus générés par Dolphin Design.

La marge brute a atteint 183,5 millions d’euros au cours de l’exercice 2020-2021 contre 195,4 millions d’euros lors de l’exercice 2019-2020, reflétant un taux de marge brute en baisse, à 31,4% du chiffre d’affaires contre 32,7% du chiffre d’affaires au cours de l’exercice 2019-2020. Cette baisse est essentiellement due à la hausse des charges d’amortissement, à une moindre utilisation de la capacité industrielle de Bernin I et Bernin II, ainsi qu’à un effet de change défavorable. Par ailleurs, le taux de marge brute a bénéficié de prix d’achat des matières premières moins élevés, fruit de la renégociation des contrats d’approvisionnement à long terme avec les fournisseurs.

Le résultat opérationnel courant est passé de 117,7 millions d’euros, soit 19,7% du chiffre d’affaires, au cours de l’exercice 2019-2020 à 90,0 millions d’euros, soit 15,4% du chiffre d’affaires, au cours de l’exercice 2020-2021. Au-delà du recul de la marge brute, cette baisse est une conséquence directe de l’augmentation des efforts de recherche et développement et des nouvelles embauches réalisées en vue de soutenir la croissance à venir :

  • Les charges nettes de R&D sont passées de 32,5 millions d’euros au cours de l’exercice 2019-2020 à 44,4 millions d’euros en 2020-2021, reflétant essentiellement une augmentation des dépenses brutes de R&D, liée notamment à une poursuite de l’effort d’investissement et à une hausse des charges d’amortissement, ainsi qu’à des ventes de prototypes moins élevées.
  • Les frais généraux, administratifs et commerciaux sont passés de 45,2 millions d’euros au cours de l’exercice 2019-2020 à 49,1 millions d’euros lors de l’exercice 2020-2021, reflétant essentiellement une augmentation du montant total des rémunérations (progression des effectifs et hausse des paiements en actions dans le cadre des plans d’actionnariat salarié due à l’augmentation du cours de bourse). Rapportés au chiffre d’affaires, ces frais généraux, administratifs et commerciaux ont légèrement progressé, passant de 7,6% au cours de l’exercice 2019-2020 à 8,4% en 2020-2021.

L’EBITDA2 des activités poursuivies (Électronique) s’est élevé à 179,0 millions d’euros au cours de l’exercice 2020-2021 contre 185,4 millions d’euros lors de l’exercice 2019-2020. Malgré des effets de change défavorables et une hausse des charges de R&D ainsi que des frais généraux, administratifs et commerciaux, la marge d’EBITDA2 s’est maintenue au-dessus de 30%, atteignant 30,7% du chiffre d’affaires au cours de l’exercice 2020-2021 contre 31,0% lors de l’exercice 2019-2020.

Les charges de dépréciation et d’amortissement sont passées de 45,5 millions d’euros au cours de l’exercice 2019-2020 à 59,9 millions d’euros lors de l’exercice 2020-2021, cette hausse s’expliquant principalement par le niveau élevé des investissements en capacité industrielle et en R&D réalisés par le Groupe au cours des dernières années.

Compte de résultat consolidé (2ème partie)

(en millions d’euros) 2020-2021 2019-2020 Évolution
       
Résultat opérationnel courant 90,0 117,7 -24%
       
Autres produits et charges opérationnels 0,4 1,8  
       
       
Résultat opérationnel 90,4 119,5 -24%
       
Résultat financier net (14,8) (4,1)  
Impôt (1,5) (4,9)  
       
       
Résultat net des activités poursuivies 74,1 110,5 -33%
       
Résultat net des activités abandonnées (1,4) (0,9)  
       
       
Résultat net 72,7 109,7 -34%
       
Résultat net de base par action (en euros) 2,19 3,40 -36%
 

 

     
Résultat net dilué par action (en euros) 2,16 3,32 -35%
Nombre d’actions 33 176 570 32 245 503  
Nombre d’actions diluées 35 014 307 33 984 168  

Concernant les autres produits et charges opérationnels, le Groupe a enregistré un gain de 0,4 million d’euros au cours de l’exercice 2020-2021 alors qu’il avait comptabilisé un gain de 1,8 million d’euros lié à la cession d’un site industriel lors de l’exercice 2019-2020. Le résultat opérationnel a atteint 90,4 millions d’euros au cours de l’exercice 2020-2021.

Le résultat financier net a atteint -14,8 millions d’euros au cours de l’exercice 2020-2021 contre un résultat de -4,1 millions d’euros lors de l’exercice 2019-2020. D’une part, le Groupe a enregistré une augmentation de ses frais financiers, due principalement à la nouvelle obligation convertible à échéance 5 ans émise en octobre 2020 (OCEANE 2025). D’autre part, le Groupe a enregistré une perte nette de change de 3,6 millions d’euros au cours de l’exercice 2020-2021 contre un gain net de change de 0,6 million d’euros lors de l’exercice 2019-2020.

La charge d’impôt s’est élevée à 1,5 millions d’euros au cours de l’exercice 2020-2021, le Groupe continuant de bénéficier de l’utilisation des déficits reportables. Elle se compare à une charge de 4,9 millions d’euros lors de l’exercice 2019-2020.

Le résultat net consolidé de l’exercice 2020-2021 s’établit ainsi à 72,7 millions d’euros, en baisse de 34% par rapport au résultat net de 109,7 millions d’euros réalisé au cours de l’exercice 2019-2020.

Forte augmentation de la génération de cash-flow opérationnel

Flux de trésorerie consolidés

(en millions d’euros) 2020-2021 2019-2020
     
Activités poursuivies    
     
EBITDA2 179,0 185,4
     
Variation du besoin en fonds de roulement 9,3 (59,1)
Impôts payés (14,0) (25,6)
     
     
Flux net de trésorerie généré par les activités d’exploitation 174,3 100,7
     
Flux net de trésorerie utilisé par les opérations d’investissement (132,6) (108,1)
     
Produit net de l’émission des OCEANE 2025 321,1
Financements reçus des actionnaires et autres (0,9) 22,7
Tirages de lignes de crédit, nouveaux emprunts et contrats de leasing, remboursements d’emprunts (y compris leasing) 94,2 (9,0)
(Charges) / Produits financiers nets (2,1) (2,0)
     
     
Flux net de trésorerie généré / (utilisé) par les opérations de financement 412,3 11,7
     
Effet de la variation du cours des devises (0,3) (4,6)
     
     
Variation nette de la trésorerie 453,7 (0,3)
     
Activités abandonnées (0,4) 16,0
     
     
Variation nette de la trésorerie Groupe 453,4 15,7
     
Flux net de trésorerie ajusté utilisé par les opérations d’investissement (1) (136,8) (132,8)
     
Free-cash flow ajusté 37,6 (32,1)
     
Flux net de trésorerie ajusté généré par les opérations de financement (1) 416,5 36,4

(1) Le flux net de trésorerie ajusté utilisé par les opérations d’investissement inclut 4,1 millions d’euros en 2020-2021 (24,7 millions d’euros en 2019-2020) correspondant à des investissements financés par des opérations de location-financement (lease-back) et le flux net de trésorerie ajusté généré par les opérations de financement inclut le même montant de 4,1 millions d’euros (24,7 millions d’euros en 2019-2020).

Grâce au fort contrôle exercé par le Groupe, le besoin en fonds de roulement des activités poursuivies s’est amélioré de 9,3 millions d’euros au cours de l’exercice 2020-2021. Cette bonne performance est essentiellement le reflet d’une hausse de 18,3 millions d’euros des dettes fournisseurs et autres passifs courants, partiellement compensée par une hausse des stocks de 9,4 millions d’euros.

Ces 9,3 millions d’euros de trésorerie générés par la baisse du besoin en fonds de roulement se comparent à une augmentation du besoin de fonds de roulement ayant généré une sortie de trésorerie de 59,1 millions d’euros au cours de l’exercice 2019-2020. De plus, les impôts payés ont diminué, passant de 25,6 millions d’euros versés au cours de l’exercice 2019-2020 à 14,0 millions d’euros lors de l’exercice 2020-2021. Par conséquent, le flux net de trésorerie d’exploitation généré par les activités poursuivies a fortement progressé, atteignant 174,3 millions d’euros au cours de l’exercice 2020-2021 contre 100,7 millions d’euros générés lors de l’exercice 2019-2020.

Au cours de l’exercice 2020-2021, les dépenses nettes ajustées des activités d’investissement liées aux activités poursuivies ont atteint 136,7 millions euros contre 132,8 millions d’euros lors de l’exercice 2019-2020, montant qui incluait 25,5 millions d’euros liés à l’acquisition de Soitec Belgium. Les dépenses de l’exercice 2020-2021 recouvrent des investissements en immobilisations incorporelles (essentiellement des coûts de R&D capitalisées et des achats de logiciels) pour un montant de 24,2 millions d’euros et des investissements en immobilisations corporelles pour un montant de 113,5 millions d’euros correspondant aux investissements de capacité réalisés sur les sites de Bernin (principalement la ligne de production de plaques de POI en 150 mm à Bernin III) et Singapour, ainsi qu’à des investissements informatiques.

Grâce au bon niveau de flux de trésorerie générés par l’exploitation et malgré le niveau significatif des dépenses d’investissement, le free cash-flow ajusté de l’exercice 2020-2021 est positif : il ressort à 37,6 millions d’euros, alors qu’il était négatif de 32,1 millions d’euros au cours de l’exercice 2019-2020.

Le flux net de trésorerie ajusté généré par les opérations de financement lié aux activités poursuivies s’est élevé à 416,5 millions d’euros. Ce montant inclut 321,1 millions d’euros correspondant au produit net de l’émission des obligations convertibles OCEANE 2025, 94,6 millions d’euros correspondant à des tirages effectués sur la ligne de crédit à long terme de 200 millions d’euros accordée par la Banque des Territoires (Groupe Caisse des Dépôts) dans le cadre du plan Nano 2022 pour soutenir à la fois le financement des programmes de R&D et celui d’investissements dans des infrastructures de première industrialisation en France. Il inclut également 44 millions d’euros d’emprunts contractés à Singapour pour financer l’outil industriel.

Au total, le flux net de trésorerie généré par les activités poursuivies s’est élevé à 453,7 million d’euros au cours de l’exercice 2020-2021.

Le flux net de trésorerie consommé par les activités abandonnées a atteint 0,4 million d’euros en 2020-2021.

La trésorerie de Soitec a ainsi augmenté d’un montant net de 453,4 millions d’euros au cours de l’exercice 2020-2021 pour atteindre 644,4 millions d’euros au 31 mars 2021.

Une situation financière encore renforcée

Grâce au niveau de trésorerie élevé généré au cours de l’exercice 2020-2021, Soitec a continué de renforcer son bilan.

Les fonds propres ont augmenté de 123,8 millions d’euros au cours de l’exercice 2020-2021 pour atteindre 675,5 millions d’euros, essentiellement grâce au résultat net généré au cours de la période et à la part de l’émission des OCEANE 2025 comptabilisée en fonds propres.

L’endettement financier a augmenté, passant de 244,7 millions d’euros au 31 mars 2020 à 648,5 millions d’euros au 31 mars 2021. Cette hausse résulte essentiellement de la part de l’émission des OCEANE 2025 comptabilisée en dette, des tirages effectués sur le prêt à long-terme accordé par la Banque des Territoires et du nouvel emprunt bancaire contracté à Singapour.

Cependant, grâce au niveau élevé de trésorerie disponible, l’endettement net5 a diminué, passant de 53,7 millions d’euros au 31 mars 2020 à 4,1 millions d’euros au 31 mars 2021.

Principaux événements de l’exercice 2020-2021

Evénements clés liés à l’activité

Accord commercial avec Qualcomm Technologies portant sur les substrats POI pour filtres RF 4G et 5G

Après plusieurs années de collaboration avec Qualcomm Technologies, Soitec a annoncé le 7 juillet 2020 la signature d’un accord commercial portant sur l’approvisionnement de Qualcomm en substrats POI pour sa nouvelle génération de filtres de radiofréquence destinés aux modules d’émission-réception des smartphones.

Signature d’un contrat avec GlobalFoundries portant sur la fourniture de plaques de RF-SOI pour solutions de radiofréquence destinées à la 5G

Le 5 novembre 2020, Soitec a annoncé un accord pluri-annuel stratégique avec GlobalFoundries portant sur la fourniture de plaques de RF-SOI destinées à accompagner la demande croissante pour la solution de modules frontaux de radiofréquence la plus avancée de GlobalFoundries, appelée 8SW, qui utilise les plaques de RF-SOI en 300 mm de Soitec.

Renforcement de l’adoption de la technologie FD-SOI

Au cours du quatrième trimestre de l’exercice 2020-2021, Bosch a choisi GlobalFoundries comme partenaire pour développer un système sur puce à ondes millimétriques destiné aux radars automobiles pour les applications de systèmes avancés d’aide à la conduite (ADAS), ce système sur puce étant produit en utilisant la solution 22FDX RF de GlobalFoundries.

Également au cours du quatrième trimestre, NXP a continué d’étendre sa gamme de produits « crossover » Ultra Low Power construits sur la technologie 28FDS et fabriqués par Samsung Foundry, introduisant deux nouveaux produits destinés à sécuriser la connectivité Cloud.

Annonces relatives aux collaborateurs et à la RSE

Plan d’actions gratuites

Le 18 novembre 2020, le Conseil d’administration a attribué à l’ensemble des salariés du Groupe un plan d’actions gratuites correspondant à une dilution maximale de 0,43% du capital, ainsi que des actions gratuites à 22 dirigeants du Groupe correspondant à une dilution maximale de 0,18% du capital.

Soitec lance ELEVATE pour attirer de nouveaux talents et créer des emplois

Le 5 janvier 2021, Soitec a lancé un programme de création d’emplois à l’échelle de l’ensemble de l’entreprise appelé ELEVATE pour recruter dans un premier temps 100 nouveaux hauts potentiels au sein de son siège et de ses installations de production à Bernin, avant de déployer ce programme à Singapour où Soitec est actuellement en train d’accroître sa production et ses opérations.

Soitec rejoint l’Indice Gaïa et s’engage dans une démarche volontariste en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de développement durable

Le 11 janvier 2021, Soitec a annoncé avoir obtenu le score de 82/100 dans l’étude ESG 2020 de Gaïa Rating, se classant au 16ème rang parmi 230 sociétés évaluées. Soitec a par conséquent intégré l’Indice Gaïa qui regroupe les 70 sociétés les mieux classées. Soitec a également amélioré en décembre 2020 sa notation CDP, passant de la catégorie F à la catégorie C. Dans le même temps, Soitec s’est engagé à se fixer de nouveaux objectifs ambitieux à moyen et long terme en matière de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre et à augmenter sa contribution à l’atteinte des objectifs définis par l’Accord de Paris sur le réchauffement climatique dans le cadre de la COP21. Les objectifs et réalisations de Soitec en matière de protection de l’environnement seront contrôlés, validés et rendus publics en coopération avec Science Based Targets initiative, mondialement reconnue.

Autres événements clés

Acquisition de 20% supplémentaires du capital de Dolphin Design

Le 13 novembre 2020, Soitec a acquis auprès de son partenaire MBDA une part supplémentaire de 20% du capital de Dolphin Design, portant sa participation dans Dolphin Design à 80%, MBDA continuant de contrôler les 20% restants.

La France prime un consortium européen piloté par Soitec pour son innovation dans le domaine des semi-conducteurs

Le 17 décembre 2020, le gouvernement français a décerné au consortium REFERENCE, un projet s’appuyant sur une technologie basée sur des substrats de silicium sur isolant et piloté par Soitec, la distinction d’« Etoile de l’Europe » pour son innovation dans le secteur des télécommunications. REFERENCE rassemble 15 partenaires issus de disciplines différentes dans quatre pays européens.

Perspectives

Soitec revoit à la hausse ses perspectives de chiffre d’affaires pour l’exercice 2021-2022. Le Groupe vise désormais un chiffre d’affaires 2021-2022 d’environ 950 millions de dollars, contre un objectif supérieur à 900 millions de dollars précédemment indiqué. Ce nouvel objectif correspond à environ 800 millions d’euros sur la base d’un taux de change €/$ de 1,20, et représente une croissance d’environ 40 % à périmètre et taux de change constants1 par rapport au chiffre d’affaires de l’exercice 2020-2021.

Cette croissance organique va concerner tous les types de diamètres. Soitec attend une forte croissance de ses ventes de plaques de 300 mm, soutenue par le déploiement en cours de la génération des smartphones 5G, par les applications basées sur la technologie FD-SOI dans la 5G, l’edge computing et l’automobile, ainsi que par les Imager-SOI. Soitec anticipe également une poursuite de la croissance des ventes de plaques de 200 mm grâce à l’augmentation du contenu RF-SOI dans les smartphones. Soitec s’attend enfin à une forte augmentation des ventes de plaques de POI en 150 mm.

Soitec vise également pour l’exercice 2021-2022 une marge d’EBITDA2 de l’Electronique3 autour de 32%, ce qui représente une augmentation d’environ 130 points de base par rapport à l’exercice 2020-2021. Malgré des effets de change qui devraient être défavorables, Soitec bénéficiera de l’utilisation à pleine capacité de ses unités de production de Bernin I et Bernin II, d’un taux d’utilisation plus élevé de son usine de Singapour, ainsi que de prix d’achat des matières premières plus faibles grâce aux contrats d’approvisionnement à long terme renégociés avec ses fournisseurs.

De plus, Soitec anticipe que le montant net ajusté de ses dépenses d’investissement liées aux activités poursuivies atteindra environ 240 millions d’euros au cours de l’exercice 2021-2022, reflétant essentiellement une accélération des investissements de capacité dédiés à la montée en puissance de l’usine de 300 mm à Singapour et à l’augmentation de la capacité de production de plaques POI de 150 mm à Bernin III.

La vision stratégique de Soitec pour les cinq prochaines années sera présentée au cours du Capital Markets Day 2021 qui se tiendra le 10 juin 2021. Un communiqué de presse distinct présentant les objectifs financiers de Soitec à l’horizon 2026 sera diffusé le 10 juin 2021, avant ouverture de la Bourse.

# # #

Les résultats de l’exercice 2020-2021 seront commentés au cours du Capital Markets Day 2021 qui se tiendra en anglais le 10 juin à 14h00 (heure de Paris)

Une retransmission en direct du Capital Markets Day sera accessible à l’adresse suivante : https://channel,royalcast,com/webcast/soitec/20210610_1/

La présentation sera disponible sur le site Internet de Soitec à 14h00 (heure de Paris).

L’accès en différé à l’événement sera possible à la même adresse : https://channel,royalcast,com/webcast/soitec/20210610_1/ ou directement à partir du site Internet de Soitec.

# # #

Agenda

Le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2021-2022 sera publié le 21 juillet 2021, après bourse.

L’Assemblée Générale de Soitec se tiendra le 28 juillet 2021.

# # #

        
Disclaimer

Ce document est fourni par Soitec (la «Société») à titre d’information uniquement.

L’activité commerciale et la situation financière de la Société sont décrites dans le Document d’Enregistrement Universel 2019-2020 de la Société, qui inclut notamment le Rapport Financier annuel 2019-2020, et dans le Rapport Financier Semestriel 2020-2021 publié le 19 novembre 2020. Le Document d’Enregistrement Universel 2019-2020 a été enregistré auprès de l’Autorité des marchés financiers (« AMF »). Le Document d’Enregistrement Universel 2019-2020 ainsi que le Rapport Financier Semestriel 2020-2021 sont disponibles en versions française et anglaise sur le site internet de la Société (www.soitec.com, section « Entreprise – Investisseurs – Rapports financiers »).

Votre attention est attirée sur les facteurs de risque décrits au chapitre 2.2 du Document d’Enregistrement Universel 2019-2020.

Ce document contient des informations sommaires et doit être lu conjointement avec le Document d’Enregistrement Universel 2019-2020 et le Rapport Financier Semestriel 2020-2021.

Ce document contient certaines déclarations prospectives. Ces éléments prospectifs concernent les perspectives, les développements futurs et la stratégie future de la Société et sont basés sur des analyses des prévisions de bénéfices et des estimations des montants non encore déterminables. Par leur nature, les énoncés prospectifs sont soumis à divers risques et incertitudes en ce qui a trait aux événements futurs et dépendent de circonstances qui peuvent ne pas se matérialiser à l’avenir. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les performances futures de la Société.

La position financière, les résultats et les flux de trésorerie réels de la Société, ainsi que les tendances dans le secteur dans lequel la Société opère, peuvent différer considérablement de celles contenues dans ce document. En outre, même si la situation financière, les résultats, les flux de trésorerie de la Société et le développement dans le secteur dans lequel la Société opère étaient conformes aux énoncés prospectifs contenus dans ce document, ces éléments ne peuvent être interprétés comme une indication fiable des résultats ou du développement futurs de la Société.

La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de corriger toute déclaration prospective afin de refléter un événement ou une circonstance qui peut survenir après la date du présent document. En outre, la survenance de l’un des risques décrits au chapitre 2.2 du Document d’Enregistrement Universel 2019-2020 peut avoir un impact sur ces éléments prospectifs.

Ce document ne constitue ni ne fait partie d’une offre ou d’une sollicitation d’achat, de souscription ou de vente de titres de la Société dans un pays quelconque. Ce document, ou une partie de celui-ci, ne doit pas constituer la base ou être invoqué dans le cadre de tout contrat, engagement ou décision d’investissement.

Notamment, ce document ne constitue pas une offre ou une sollicitation pour l’achat, la souscription ou la vente de titres aux États-Unis. Les titres ne peuvent être offerts ou vendus aux États-Unis en l’absence d’enregistrement ou d’une exemption de l’enregistrement en vertu de la loi de 1933 sur les valeurs mobilières des États-Unis, telle que modifiée (la « Loi sur les valeurs mobilières »). Les actions de la Société n’ont pas été et ne seront pas enregistrées en vertu de la Loi sur les valeurs mobilières. Ni la Société ni aucune autre personne n’a l’intention de procéder à une offre publique de titres de la Société aux États-Unis.

# # #

A propos de Soitec

Soitec (Euronext, Tech 40 Paris) est un leader mondial de la production de matériaux semi-conducteurs innovants. L’entreprise s’appuie sur ses technologies uniques pour servir les marchés de l’électronique. Avec plus de 3 500 brevets, elle mène une stratégie d’innovations disruptives pour permettre à ses clients de disposer de produits qui combinent performance, efficacité énergétique et compétitivité. Soitec compte des sites industriels, des centres de R&D et des bureaux commerciaux en Europe, aux Etats-Unis et en Asie.

Soitec et Smart Cut sont des marques déposées de Soitec.

Pour en savoir plus, veuillez consulter le site www.soitec.com et suivez-nous sur Twitter : @Soitec_FR.

Relations investisseurs :

Steve Babureck
+33 6 16 38 56 27 
+65 9231 9735
steve.babureck@soitec.com

 

 

 

Contacts medias :

 

Isabelle Laurent
+33 1 53 32 61 51 isabelle.laurent@oprgfinancial.fr

 

Fabrice Baron
+33 1 53 32 61 27
fabrice.baron@oprgfinancial.fr

# # #

Soitec est une société anonyme à conseil d’administration au capital de 66 557 802,00 euros, dont le siège social est situé Parc Technologique des Fontaines – Chemin des Franques – 38190 Bernin (France), immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Grenoble sous le numéro 384 711 909

# # #

Les tableaux de comptes consolidés joints en annexe incluent :

  • Le compte de résultat consolidé de l’exercice 2020-2021
  • Le bilan consolidé au 31 mars 2021
  • Le tableau de flux de trésorerie consolidé de l’exercice 2020-2021

États financiers consolidés de l’exercice 2020-2021

Soitec rappelle que le recentrage sur l’activité Électronique décidé en janvier 2015 était quasiment achevé au 31 mars 2016. En conséquence, les produits et charges résiduels liés aux activités Énergie solaire et aux Autres activités sont comptabilisés pour l’exercice 2020-2021 en « Résultat net des activités abandonnées », sous la ligne « Résultat opérationnel ». Ainsi, jusqu’à la ligne « Résultat net après impôt des activités poursuivies », le compte de résultat consolidé de la Société reflète exclusivement l’activité Électronique et les charges des fonctions corporate de la Société. Ceci était déjà le cas pour les comptes de l’exercice 2019-2020.

Compte de résultat consolidé

  2020-2021 2019-2020
(en millions d’euros) (clos le
31 mars 2021)
(clos le
31 mars 2020)
     
     
Ventes 583,8 597,5
     
Coût des ventes (400,3) (402,1)
     
     
Marge brute 183,5 195,4
     
Frais commerciaux et de marketing (11,7) (10,2)
Frais de recherche et de développement (44,4) (32,5)
Frais généraux et administratifs (37,4) (35,0)
     
     
Résultat opérationnel courant 90,0 117,7
     
Autres produits / (charges) opérationnels 0,4 1,8
     
     
Résultat opérationnel 90,4 119,5
     
Produits financiers 0,5 3,2
Charges financières (15,3) (7,3)
     
     
Résultat financier (14,8) (4,1)
     
     
Résultat avant impôt 75,6 115,4
     
Impôt (1,5) (4,9)
     
     
Résultat net des activités poursuivies 74,1 110,5
     
Résultat net des activités abandonnées (1,4) (0,9)
     
     
Résultat net de l’ensemble consolidé 72,7 109,7
     
Intérêts minoritaires
     
     
Résultat net, part du Groupe 72,7 109,7

Bilan consolidé au 31 mars 2021

Actifs 31 mars 2021 31 mars 2020
(en millions d’euros)    
     
Actifs non courants :    
     
Immobilisations incorporelles 99,1 87,5
Immobilisations corporelles 378,2 297,2
Actifs financiers non courants 12,7 14,4
Autres actifs non courants 15,4 9,0
Actifs d’impôts différés 53,1 37,2
     
     
Total des actifs non courants 558,5 445,2
     
Actifs courants :    
     
Stocks 124,3 123,3
Clients et comptes rattachés 157,4 167,4
Autres actifs courants 77,1 73,9
Actifs financiers courants 6,3 0,4
Trésorerie et équivalents de trésorerie 644,4 191,0
     
     
Total des actifs courants 1 009,5 556,0
     
     
     
Total de l’actif 1 568,0 1 001,2

Capitaux propres et passif 31 mars 2021 31 mars 2020
(en millions d’euros)    
     
Capitaux propres :    
     
Capital social 66,7 66,6
Primes liées au capital 83,2 82,4
Réserves et report à nouveau 533,2 395,4
Autres réserves (7,6) 7,4
     
     
Capitaux propres 675,5 551,7
     
     
Total des capitaux propres
de l’ensemble consolidé
675,5 551,7
     
Passifs non courants :    
     
Dettes financières à long terme 612,3 192,5
Provisions et autres passifs non courants 43,8 40,5
     
     
Total des passifs non courants 656,1 233,0
     
Passifs courants :    
     
Dettes financières à court terme 36,2 52,2
Fournisseurs 79,0 76,3
Provisions et autres passifs courants 121,3 88,0
     
     
Total des passifs courants 236,5 216,5
     
     
     
Total du passif 1 568,0 1 001,2

Tableau de flux de trésorerie consolidé

  2020-2021 2019-2020
(en millions d’euros) (clos le
31 mars 2021)
(clos le
31 mars 2020)
     
     
Résultat net de l’ensemble consolidé 72,7 109,7
dont activités poursuivies 74,1 110,5
     
Dépréciation et dotation aux amortissements 59,9 45,5
Reprises de dépréciations pour perte de valeur sur immobilisations et amortissements accélérés 0,0
Dotations aux provisions nettes 6,8 1,9
Dotations aux provisions pour retraites 0,8 (0,2)
Résultat sur cessions d’actifs 1,2 (0,8)
Impôts (crédit) / charge 1,5 4,9
Résultat financier 14,8 4,1
Paiements fondés sur les actions 20,0 19,5
Eléments non monétaires liés aux activités abandonnées 1,1 (0,1)
     
     
EBITDA2 178,7 184,5
dont activités poursuivies 179,0 185,4
     
     
Augmentation / (diminution) de trésorerie sur :    
     
Stocks (9,4) (51,9)
Clients et comptes rattachés 0,4 (33,8)
Autres créances (3,0) 11,1
Fournisseurs et comptes rattachés 7,4 11,8
Autres dettes 14,0 3,7
Impôts payés (14,0) (25,6)
Variation du BFR et impôts payés des activités abandonnées (0,0) (0,1)
     
     
Variation du BFR et impôts payés (4,7) (84,9)
dont activités poursuivies (4,7) (84,7)
     
     
Flux de trésorerie liés à l’activité d’exploitation 174,0 99,6
dont activités poursuivies 174,3 100,7

  2020-2021 2019-2020
(en millions d’euros) (clos le
31 mars 2021)
(clos le
31 mars 2020)
     
     
Flux de trésorerie liés à l’activité d’exploitation 174,0 99,6
dont activités poursuivies 174,3 100,7
     
Acquisitions d’immobilisations incorporelles (24,2) (31,1)
Acquisitions d’immobilisations corporelles (109,4) (53,0)
Cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles 0,4 2,2
Acquisition de filiale, nette de la trésorerie acquise (1,0) (25,5)
(Acquisitions) et cessions d’actifs financiers 1,1 (1,2)
Intérêts financiers reçus 0,4 0,4
Flux d’(investissement) et désinvestissement des activités abandonnées 17,1
     
     
Flux de trésorerie liés aux opérations d’investissement (132,6) (91,1)
dont activités poursuivies (132,6) (108,1)
     
Sommes reçues des actionnaires : augmentation de capital et autres (0,9) 22,7
Produit net de l’émission des OCEANE 2025 321,1
Tirages de lignes de crédit, nouveaux emprunts et contrats de leasing 143,2 22,3
Remboursement d’emprunts (y compris contrats de leasing) (48,9) (31,3)
Intérêts financiers versés (2,1) (2,0)
Flux de financement des activités abandonnées (0,0) 0,0
     
     
Flux de trésorerie liés aux opérations de financement 412,3 11,7
dont activités poursuivies 412,3 11,7
     
Effet de la variation des cours des devises (0,3) (4,6)
     
     
Variation de la trésorerie nette 453,4 15,7
dont activités poursuivies 453,7 (0,3)
     
Trésorerie à l’ouverture 191,0 175,3
Trésorerie à la clôture 644,4 191,0
     
Flux net de trésorerie ajusté utilisé par les opérations d’investissement (1) (136,8) (132,8)
     
Flux net de trésorerie ajusté généré par les opérations de financement (1) 416,5 36,4

(1) Le flux net de trésorerie ajusté utilisé par les opérations d’investissement inclut 4,1 millions d’euros en 2020-2021 (24,7 millions d’euros en 2019-2020) correspondant à des investissements financés par des opérations de location-financement (lease-back) et le flux net de trésorerie ajusté généré par les opérations de financement inclut le même montant de 4,1 millions d’euros (24,7 millions d’euros en 2019-2020).


1 Evolution à taux de change constants et périmètre comparable ; les effets de périmètre sont liés à l’acquisition d’EpiGaN N.V. en mai 2019, qui a été renommée Soitec Belgium N.V. en juillet 2020 ; ses revenus sont comptabilisés dans le poste Licences et autres revenus.

2 L’EBITDA représente le résultat opérationnel courant avant dépréciations, amortissements, éléments non monétaires liés aux paiements fondés sur les actions et aux variations des provisions sur les éléments de l’actif courant et des provisions pour risques et charges et sans inclure de résultat sur cessions d’actifs. Cet indicateur de performance alternatif est une mesure quantitative non IFRS. Il est utilisé pour mesurer la capacité de l’entreprise à générer de la trésorerie à partir de ses activités opérationnelles. L’EBITDA n’est pas défini par les normes IFRS et ne saurait être considéré comme une alternative à un quelconque autre indicateur financier.

3 La marge d’EBITDA de l’Électronique est égale au ratio EBITDA des activités poursuivies / Chiffre d’affaires.

4 Les comptes consolidés annuels ont été audités et les rapports de certification sont en cours d’émission.

5 L’endettement net représente la dette financière minorée de la trésorerie et équivalents de trésorerie.

 

Pièce jointe