Un sondage de Yokogawa révèle l’impact significatif de l’autonomie industrielle sur la durabilité environnementale

Yokogawa Electric Corporation (TOKYO : 6841) dévoile aujourd’hui les résultats de son dernier sondage* visant à élucider l’état actuel et futur de l’autonomie industrielle dans la fabrication par processus. Ce sondage révèle que le nombre de fabricants qui passent à l’autonomie industrielle augmente clairement, et qu’ils sont bien informés des avantages attendus en ce qui concerne la durabilité environnementale.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20220127005056/fr/

Le sondage mondial a été mené sur sept marchés (la Chine, l’Allemagne, l’Inde, le Japon, l’Arabie saoudite, l’Asie du Sud-Est et les États-Unis) auprès de 534 répondants de 390 entreprises dans les secteurs industriels des produits chimiques et pétrochimiques, des sciences de la vie, du pétrole et du gaz, de la production d’électricité et de l’énergie renouvelable.

Observations clés

En ce qui concerne la durabilité environnementale, 45 % des répondants prévoient que l’autonomie industrielle aura un impact significatif et 36 % s’attendent à un impact modéré dans les domaines de l’optimisation de l’énergie dynamique, de la gestion de l’eau et de la réduction des émissions. En revanche, seulement 6 % d’entre eux s’attendent à ce que l’autonomie industrielle n’ait absolument aucun impact sur la durabilité environnementale.

La mise en œuvre de projets d’autonomie industrielle commence à s’accélérer, et 51 % des répondants interrogés passent maintenant à la vitesse supérieure dans leur déploiement à travers de multiples installations et fonctions commerciales, et 19 % signalent qu’ils l’ont déployée dans au moins une installation ou fonction commerciale.

Bien que les améliorations de la productivité dans les processus de production et de fabrication devraient fournir le retour sur investissement (ROI) le plus élevé dans la transformation numérique au cours des trois prochaines années (31 % d’entre eux classant ce domaine au premier rang et 20 % le classant au deuxième rang), la santé, la sécurité et l’environnement émergent comme un domaine clé de ROI, 26 % le classant au premier rang (13 %) ou au deuxième rang (13 %).

Avec la pandémie de COVID-19 actuelle, l’augmentation des capacités des opérations à distance représente un facteur clé dans l’autonomie industrielle. Le sondage révèle qu’un tiers (33 %) des fabricants ont déployé des opérations à distance dans des sites uniques et 31 % les ont mises en œuvre dans de nombreux sites en rapport à l’autonomie industrielle.

Les cadres dirigeants jouent un rôle clé dans la planification autonome au niveau de l’usine, les répondants au sondage indiquant que le président-directeur général (38 %), le directeur technique (34 %), et le directeur des technologies de l’information (31 %) sont les principaux décideurs finaux. Ces décideurs sont appuyés par des professionnels techniques de haut niveau, 43 % indiquant que le directeur du numérique exerce une influence significative sur les décisions concernant l’autonomie au niveau de l’usine.

« Il est encourageant de constater dans notre dernier sondage que la durabilité environnementale s’impose comme un domaine dans lequel le passage de l’automatisation industrielle à l’autonomie industrielle, que nous appelons IA2IA, devrait exercer un impact positif significatif », a expliqué Tsuyoshi Abe, vice-président directeur et directeur du siège de marketing chez Yokogawa Electric. « Dans l’ensemble, toutefois, notre sondage indique également que l’un des plus grands défis de la mise en œuvre de l’autonomie industrielle est l’absence d’un plan directeur clair, et presque la moitié d’entre eux considère qu’il s’agit-là de leur plus important défi. Ceci souligne l’importance d’un plan directeur défini vers l’autonomie industrielle et de trouver le bon partenaire pour la développer. »

Le rapport de sondage peut être téléchargé à partir du site Web suivant :

https://www.yokogawa.com/ia2ia/

* Le sondage « Global End-user Survey on the Implementation of Industrial Autonomy » (Sondage mondial auprès des utilisateurs finaux sur la mise en œuvre de l’autonomie industrielle) a été mené pour le compte de Yokogawa par la société de recherche Omdia en septembre 2021 auprès de 534 répondants de 390 entreprises sur sept marchés mondiaux : la Chine, l’Allemagne, l’Inde, le Japon, l’Arabie saoudite, l’Asie du Sud-Est et les États-Unis. Les répondants comprenaient des fabricants/utilisateurs finaux, des équipementiers et des intégrateurs de systèmes dans les secteurs industriels des produits chimiques et pétrochimiques, des sciences de la vie, des activités en amont et activités intermédiaires du pétrole et du gaz, du raffinage, de la production d’électricité et de la production d’énergies renouvelables. Les répondants sondés travaillaient dans la gestion des TI, la gestion d’opérations/projets/usines et la gestion de l’entreprise.

À propos de Yokogawa

Yokogawa fournit des solutions avancées dans les domaines de la mesure, du contrôle-commande et des informations aux clients, dans une large gamme de secteurs parmi lesquels l’énergie, les produits chimiques et pharmaceutiques, les matériaux et l’agro-alimentaire. Yokogawa résout les problématiques des clients concernant l’optimisation de la production, des actifs et de la chaîne d’approvisionnement, grâce à l’application efficace de technologies numériques permettant une transition vers des opérations autonomes.

Fondée à Tokyo en 1915, Yokogawa continue d’œuvrer en direction d’une société durable, forte de ses 17 500 employés, dans un réseau de 119 sociétés couvrant 61 pays dans le monde.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.yokogawa.com

Les noms de sociétés, d’organisations, de produits, de services et les logos figurant dans le présent document sont soit des marques déposées, soit des marques de commerce de Yokogawa Electric Corporation ou de leurs détenteurs respectifs.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.