Press release

Yokogawa crée Yokogawa Bio Frontier Inc. afin de promouvoir l’activité des matériaux de biomasse

0
Sponsorisé par businesswire

Yokogawa Electric Corporation (TOKYO : 6841) annonce le lancement de Yokogawa Bio Frontier Inc. afin de développer, non seulement, les activités liées à la production et à la vente de matériaux de biomasse innovants dérivés des plantes, mais aussi les activités connexes de licence et de conseil. La nouvelle filiale débutera officiellement ses opérations commerciales le 22 mars.

Yokogawa Bio Frontier se focalisera sur le développement et la commercialisation de matériaux de biomasse basés sur les plantes à haute valeur ajoutée telles que la nanocellulose et la monomère lignine, qui peuvent être utilisées pour remplacer les produits chimiques et matériaux actuellement dérivés de ressources fossiles, permettant ainsi un cycle du carbone durable.

La société compte profiter de la longue expérience de Yokogawa dans le domaine de l’automatisation industrielle afin de développer des procédures et des installations d’extraction et de production hautement efficientes. Par ailleurs, elle commercialisera des matériaux de biomasse auprès d’un large éventail de clients dans de nombreux secteurs industriels comme la chimie, l’agroalimentaire ou encore la pharmacie.

La bioéconomie est considérée comme un pilier important de l’établissement d’une société durable et fait partie des domaines cibles définis dans la structure commerciale à long terme de Yokogawa. Le marché en pleine expansion des matériaux de biomasse a été identifié comme un domaine dans lequel Yokogawa peut tirer profit de ses technologies clés et de son réseau mondial de ventes et de services.

Afin d’obtenir des technologies et une expertise dans ce domaine, Yokogawa a d’ores et déjà conduit des actions clés. En effet, Yokogawa s’est associée et a investi dans AlgaEnergy, société technologique espagnole leader dans la production et l’application de microalgues, et Bloom Biorenewables SA, startup suisse spécialisée dans l’utilisation de la biomasse grâce à sa technologie d’extraction de la lignine hautement efficiente.

Yokogawa Bio Frontier travaillera aux côtés de ces partenaires stratégiques, entre autres, afin de participer au développement d’une économie circulaire.

À propos de Yokogawa Bio Frontier Inc.

  • Localisation : Ville de Musashino, Tokyo, Japon
  • Président Directeur Général : Mitsuhiro Iga
  • Capital : 100 millions JPY (Yokogawa Electric Corporation à 100 %)
  • Établie le 18 Janvier 2021
  • Mise en activité le 22 mars 2021
  • Activité : Production et vente de matériaux de biomasse, ainsi que concessions de licences et conseils.
  • Site Web : www.yokogawa.com/ybf

À propos de Yokogawa

Fondée en 1915, Yokogawa gère une large gamme d’activités dans les domaines de la mesure, du contrôle-commande et de l’information. Le segment de l’automatisation industrielle fournit des produits, services et solutions destinés à une large gamme d’industries de transformation, parmi lesquelles le pétrole, le gaz naturel, la chimie et la pétrochimie, la pharmacie, l’agroalimentaire, l’électricité, le fer et l’acier, la pâte et le papier. Grâce à son activité dédiée à l’innovation dans le domaine des sciences de la vie, la société s’efforce d’améliorer radicalement la productivité des chaînes de valeur des secteurs pharmaceutique et alimentaire. Active dans les segments des tests et mesures, de l’aviation et d’autres segments commerciaux, la société continue de fournir des instruments et des équipements essentiels avec une précision et une fiabilité de pointe. Yokogawa co-innove avec ses clients grâce à un réseau mondial de 114 sociétés réparties dans 62 pays, qui ont généré un chiffre d’affaires de 3,7 milliards USD au cours de l’exercice fiscal 2019. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site www.yokogawa.com.

Les noms des sociétés, organisations, produits, services, solutions et logos mentionnés dans ce communiqué sont des marques commerciales ou des marques déposées de Yokogawa Electric Corporation ou de leurs détenteurs respectifs.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit, en aucun cas, être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. En cas de litige, la traduction devra toujours être confrontée au texte source.